Ceux qui sont abonnés à notre newsletter mensuelle ont déjà lu cet article en avant première, alors session de rattrapage pour les autres:-)

Ca y’est notre épopée au volant de #Markusleminibus à travers l’Hexagone est terminée, déjà. Je dis déjà car oui ces 3 mois nous ont semblé filer en un claquement de doigts !

Quelle chouette aventure, je parle autant du fait de voyager, vivre et travailler dans notre nouveau compagnon de route, que de parcourir notre beau pays qui n’a cessé de nous émerveiller !

Aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous quelques lignes à propos de ce road trip qui ne fut pas comme les autres ! Même si cela ne se veut pas une conclusion, car pour nous, la vanlife, ça ne fait que que commencer !

 

 

Bestjobers Van

 

 1. ALORS LA #VANLIFE, on en a pensé quoi ? 

 

*Un mode de voyage à part

Finalement nous n’avions testé qu‘une fois la vie en combi et cette fois ci, nous avons eu l’occasion de la découvrir en détail pendant 3 mois. Voyager avec un pépère comme Markus, c’est prendre le temps ! C’est essentiel de comprendre que le voyage n’est pas seulement la destination finale mais surtout le chemin pour y arriver. Dès le premier jour, on a configuré notre google maps avec les options sans autoroute, sans péage et nous avons exploré les petites routes de France. Ok parfois un peu trop lorsque le téléphone nous indiquait des chemins de tracteurs ! Avec une moyenne de 100km par jour, nous étions parfaits. Certes, on roule moins vite, d’ailleurs pour nous le passage à 80 ne s’est même pas fait sentir… Mais c’est aussi une conduite, dirons nous plus fatigante. Oubliez toutes les options  « modernes » comme la direction assistée, le clim et j’en passe. Rien n’est électrique, tout est basique et manuel, et franchement ça marche très bien comme ça ! (il ne faut juste pas oublier ses feux car là pas de petit bip sonore pour nous en avertir!).

 

 

*Le kiffe de voir le sourire des gens sur notre passage, de se faire signe sur la route !

On a rejoins la communauté Volkswagen et ça fait drôlement plaisir ! C’est vraiment sympa de voir comme ses vieilles mécaniques donnent le smile à plusieurs générations confondues. Nous les mécanos du dimanche, on s’est surpris à parler moteur et équipements avec des inconnus! Parfois on avoue avoir été largués par la technicité de la conversation..! On apprend!

(Bon aussi le fait que beaucoup nous ont assimilés à des surfeurs et/ou à des hippies donc fumeurs de joints, les raccourcis sont rapides et on fut surpris d’être plusieurs fois acosté par des gens à la recherche d’herbe!)

 

 

*Prendre conscience qu’on ne passe plus inaperçus !

Markus, VW T3 bicolor vert, Oléron

Ce point rejoint un peu le précédent mais ici c’est surtout le fait de se faire reconnaître par certains d’entres vous qui nous a fait sourire et plaisir ! Et oui avec un van vert, et notre adresse de blog dans le dos, plus de doute, on est repéré ! Ce fut l’occasion d’échanger quelques instants, ici et là au détour de la route, et c’est bien cool! ça créé des occasions.

(Même quand on nous réveille dans notre sieste, haha jvous promets on ne mord pas ! Car vous êtes plusieurs à nous avoir avouer ne pas avoir oser venir nous dire bonjour…).

 

 

*Nos craintes sur l’autonomie du van avant le départ

Combi Volkswagen: Markus

C’était un pari de se dire qu’on allait d’un coup, travailler dans le van, faire nos montages vidéo, trier nos photos, rédiger nos articles, bref utiliser quand même un max d’électricité… Nous ne voulions pas passer nos journées dans des campings, mais plutôt à kiffer en pleine nature dans des spots improvisés. Nous ne savions pas si cela allait être vraiment possible pour être honnête avec vous.C’était le grand test.  Et bien je dois dire que les performances de Markus ont dépassé nos attentes ! Le panneau solaire et la batterie externe ont superbement joué le jeu. En tout cas on ne peut que remercier une fois encore Leaderloisirs pour leurs conseils et leurs équipements au top !

Finalement la plus grosse galère ne fut pas d’avoir assez de jus pour recharger nos appareils électroniques mais plutôt de trouver du réseau téléphonique et de la 4/3G pour pouvoir travailler!!

(#FreeJaiRienCompris #SFRlagalere).

 

 

*Nos appréhensions quant à la possibilité de trouver des spots en pleine nature sans souci

Lac Vert, Montpezat du Quercy

On fut agréablement surpris de ce coté là. Le fait d’avoir voyager en majorité hors vacances scolaires a, j’imagine, beaucoup aidé. Une fois que nous sommes arrivés à la mi juillet, ce fut déjà un peu plus difficile avec le monde en vacances. Et puis, nous avons aussi voyagé dans des régions on va dire moins touristiques que la Côte d’Azur en plein mois d’août. Comme la Manche, la Charente ou encore le Morvan.

En nous aidant principalement de google maps, en mode satellite, nous avons repéré nos spots à l’avance.  Nous tracions notre itinéraire en se basant sur une centaine de km et regardions ce qui avait de potentiellement sympa dans les alentours. Nous pensions utiliser les applications Park4Night ou encore Gamping, mais nous n’en avons jamais eu besoin. Nous avons commencé à pointer nos emplacements favoris sur notre compte Mapstr, une appli super pratique pour recenser nos meilleures adresses, autant resto qu’hébergement à travers le monde. Abonnez-vous à notre compte @Bestjobers pour les découvrir et notamment « les spots de Markus », spécial #vanlife.

 

 

*Nous ne savions pas non plus si notre van en mode camping sauvage allait être toléré, si nous allions nous faire « jeter » et si nous allions nous sentir en sécurité

Conclusion, en faisant part de bon sens et en évitant la proximité avec des habitations, jardins et lieux publics fréquentés, nous n’avons eu aucun problème et dormi comme des bébés très tranquillement au bord de lac, rivières, en forêt etc. L’important est de ne pas gêner, savoir se faire discret (même avec un van vert!) et ne pas faire n’importe quoi (faire un feu quand c’est interdit, laisser des ordures, mettre la musique à fond…). C’est à cause de personnes pas respectueuse des autres et/ou de l’environnement que les vans peuvent avoir mauvaise presse…

On a également trouvé régulièrement des toilettes publiques et même des douches gratuites sur les plages aménagées des lacs notamment. Certaines régions sont aussi au top avec des aires camping cars gratuites pour faire le plein d’eau, parfois possibilité de se brancher à l’électricité gratuitement et faire la pression des pneus. Pas mal:-)

Bref, on ne s’est jamais senti en insécurité en campant dans la nature.

(Bon, il y a bien eu quelques cas où franchement on a pas compris pourquoi des mecs dans de grosses Mercedes venaient se « coller » littéralement à nous pour fumer leurs pétards et écouter leur musique à fond… ce n’est arrivé que 2 fois mais bon le monde est grand, ils auraient pu aller à peine plus loin… Du coup, il est arrivé que nous bougions afin d’être tranquilles… ! #balourds )

 

 

*Le coup de la panne

Markus au Garage

Si nous sommes partis de Normandie en craignant avoir une panne toutes les semaines, on se souvient bien du stress à chaque tour de clef durant tout le premier mois…tout était nouveau pour nous, pas des as de la mécanique et puis il faut dire qu’on avait tellement entendu de galères…Finalement, la bête a superbement bien roulé. Avec plus de 5500km parcourus en 3 mois, il a assuré notre Markus!

 

Seulement à déclarer :

  • Bretagne : un pneu crevé le deuxième mois : cela restera un mystère : les pneus étaient neufs, nous n’avons rien tapé… plus de peur que de mal, et au moins ça nous a obligé à acheter une clef pour dévisser la roue de secours.. !! Normal, on n’avait rien à bord..!

 

  • Morvan : plus embêtant, Markus s’y sentait si bien qu’il ne voulait plus en partir…à moins de 2 jours de rentrer à la maison, on a eu le bonheur de devoir faire appel non pas à 1 mais 2 dépanneuses en l’espace de 12h.. ! La première nous ayant fait un diagnostique hâtif d’une batterie moteur morte qu’on a donc changé pour finalement se retrouver tirés de nouveau au bord de la route quelques heures plus tard. Cette fois-ci, en étant tombé sur un garagiste moins charlatan, on a appris que c’était un problème de contact électrique. Une simple cosse à changer qui coute 10€…bref.. ! C’est comme ça que le métier rentre, non ?

 

 

*Le bonheur d’avoir sa maison sur roue.

Gouville sur Mer

Si on avait déjà pu l’expérimenter en Australie, en Nouvelle Zélande (Elisa), ou l’an passé en Normandie, cette fois-ci c’était différent, c’était au volant du nôtre et ça change tout. On a pris plaisir à le décorer, à le rendre plus chaleureux, à l’imprégner de nos vies. Des petits détails qui changent tout. Très vite, on s’est senti comme à la maison !

Le hashtag #HomeIsWhereYouParkIt a pris tout son sens <3

On a aussi vite pris le pli de la « routine » de la vie en van. Car oui, l’espace est petit, surtout dans un T3, alors mieux vaut être un minimum organisé pour ne pas s’entretuer avec son cher et tendre ! Chacun son coin, son étagère et ses tâches ! Et puis tout roule ! Le matin, pas d’embrouille chacun sait ce qu’il a à faire, pareil le soir. Si ça peut paraître un peu fastidieux les premiers jours, l’habitude rentre vite!

En tout cas, on aime vraiment la configuration intérieure de Markus, plus de détails dans notre article Bienvenue à Markus:(pour le lire, cliquez sur l’image ci dessous);

Hello la Vanlife, Bienvenue à Markus

 

Ses gros plus :

  • Sa banquette clic clac qui se transforme en un clic en chambre à coucher. Une fois déployée, on peut encore être dans la « cuisine » ranger, laver la vaisselle, sortir, accéder aux placards, ne pas être coincé et même travailler au lit avec la table pivotante : ce fut bien appréciable !
  • Son toit réhaussable : la meilleure invention ! Vraiment, ça change la vie quand le toit s’ouvre en un instant et que magique, on peut se tenir debout et non plus affreusement recroquevillé tel le bossu de Notre Dame.. !!
  • Sa table pivotante : toujours prête, pas besoin de l’installer, elle ne gêne jamais. Soit maintenue le long de la vitre, soit déployer sur la banquette, génial.
  • Pouvoir accéder à l’avant à tout moment : Markus n’a pas de séparation siège avant/ arrière, à tout moment, on peut circuler, et c’est juste très pratique !

 

À améliorer rapidement :

  • Lui installer une vitre coulissante à l’arrière, gros détail auquel nous n’avions pas pensé…et c’est bien dommage, car oui avec la chaleur qu’il a fait cette année, heureusement qu’on avait le toit avec moustiquaires en haut, mais en roulant, un peu d’air à l’arrière aurait été le bienvenue !
  • Lui commander des gardes boues…car vive la campagne et les bouses de vaches qui repeignent la carrosserie !
  • Améliorer la qualité de l’eau dans notre réservoir d’eau : on a pas pris le temps de s’en occuper et l’eau a vite pris une odeur désagréable (comme de fer) …même en la changeant régulièrement…Pratique d’avoir toujours de l’eau pour la vaisselle, se laver les mains, mais pas idéal avec cette odeur..

 

 

 

Le coup de gueule quand même

 

Bah oui il en fallait bien un, car tout n’a pas toujours été rose sur la route, mais en fait ce coup de gueule n’a rien à voir ni avec le van, ni le voyage en couple. Ce dont on veut vous parler ici est de déchets… nous avons été attristés de voir le nombre de personnes qui en 2018 continue de jeter leurs ordures dans la nature, à travers la vitre de leur voiture ou en faisant une soirée au bord d’un lac avec des copains !! Nous avons passé notre temps à ramasser les cadavres de bouteilles et autres m….  des autres et ça c’est vraiment pas cool ! Avec toutes les poubelles à disposition et puis quand même ce n’est pas bien difficile d’emporter ses déchets ! On est tous bien contents de pouvoir profiter de la nature alors pourquoi ne pas la respecter ???

Je finirai sur un autre truc du même genre qui m’énerve au plus haut point, ce n’est pas glamour, je vous l’accorde mais il fallait que ça sorte ! Dans la série déchets, je nomme les papiers WC et mouchoirs partout derrière les arbres, au bord des routes, le long des sentiers de randonnée…Il reste des mois là en spectacle pour les autres avant de se désintégrer, alors voilà je le dis il n’est quand même pas difficile de les garder dans un petit sachet au fond d’une poche et de les jeter à la première poubelle venue ! Ça serait tellement plus agréable pour tout le monde, vous ne pensez pas ?

 

 

 

 

 

 2. ET LA FRANCE, ça a donné quoi ? 

Consacrer 3 mois de notre année de voyageurs à temps plein uniquement à la (re)découverte de notre pays était un pari, je ne dirais pas risqué mais un petit peu quand même ! Pourquoi me direz-vous?

Plusieurs craintes nous avaient bien traversé l’esprit.

 

*Celle d’une METEO qui aurait pu être bien plus hasardeuse…

Cascade Pétrifiante, Tarn et Garonne, Caylus

Sur ce coup là nous avons été très chanceux et j’espère que vous l’avez bien tous noté. Non nous ne sommes pas poisseux ! Haha

Avec seulement un départ à 4°C le premier jour de mai, nous avons ensuite attiré le soleil partout où nous sommes passés ce qui ne fut pas pour nous déplaire ! Vos commentaires rageurs d’être sous la pluie dans le sud ou ailleurs nous faisaient sourire car nous en Normandie, dans la Manche, ou encore en Bretagne, nous étions au top avec un baromètre au beau fixe !

Comble pour la Bretagne, nous avons même eu droit au phénomène de la brume de mer parce qu’il faisait trop chaud dans l’air par rapport à la mer.. ! C’est ballot ! Cela nous a même rappelé les ambiances du Rajasthan, c’est pour dire !

Puis mon beau frère a eu la merveilleuse idée d’organiser une grande fête surprise pour les 40 ans de ma sœur, qui fut suivi de la communion de ma nièce début juin, alors que c’était le déluge aux quatre coins du pays, nous étions en « off » au repos ! Bon timing !

Ensuite, s’en est suivi que du soleil et de la chaleur, en Charentes, dans le Tarn et Garonne, et même le Morvan (Bourgogne) et les Montagnes du Jura.

 

On aurait jamais espéré autant ! Ce road trip en van fut digne de l’Australie, car oui la vie en van c’est quand même plus agréable quand il fait beau .. !

 

 

*Le risque de se lasser / de vous lasser :

En vous embarquant dans cette aventure en France, on ne savait pas ce qu’on allait vraiment y trouver. Beaucoup de coins visités étaient entièrement neufs pour nous (la Manche, les Charentes, le Tarn et Garonne, le Morvan). Et si ce n’était pas à la hauteur de nos attentes ? Des vôtres…qui voulez toujours plus de rêve et d’évasion… La pression est là !(bon ça va on relaxe quand même notre job est plutôt génial). Au final, je pense que ce fut une vraie réussite. Nous avons été scotchés à maintes reprises de la beauté de notre pays, découvert des coins sauvages, vu de vraies merveilles, rencontré des gens fabuleux. Et la surprise fut au rdv pour vous aussi ! À la lecture de vos commentaires et réactions, on a bien compris qu’on vous a donné quelques envies de France ! Mission accomplie ! C’est pratique on a tellement de belles choses sur place…pas forcément besoin d’aller à l’autre bout du monde pour profiter, se dépayser et se ressourcer !

 

 

 

Alors, le mot de la fin ?

 

On a bien trop pris de plaisir à voyager avec notre acolyte et on ne va pas le laisser au garage aussi vite ! Direction les montagnes Suisse pour un séjour un peu différent…Une digital detox ! Oui oui vous avez bien lu, après toutes ces années de voyage ultra connectés, on ressent le besoin de prendre un peu de temps rien pour nous, sans téléphone, sans réseaux sociaux, ni ordinateur (bon par contre la caméra sera là…ça c’est trop dur!). On a trouvé un petit coin de paradis où l’on va pouvoir simplement se reposer, respirer le bon air des sommets, et se retrouver à deux. (Si vous êtes sages, on vous en parlera à notre retour…car on pense que ça doit en intéresser quelques uns ! )

 

Pas d’inquiétude donc si le mois d’aout est plus calme du coté des Bestjobers, ils se ressourcent pour mieux repartir à la rentrée qui s’annonce, croyez moi, OUFISSIME !

 

 


 

RETROUVE TOUS LES DETAILS DE L’AVENTURE #UnTOURenFRANCE

 


 

Des bises, 

Elisa & Max

#UNTOURENFRANCE | BILAN DE 3 MOIS EN VAN SUR LES ROUTES DE FRANCE
5 (100%) 1 vote

Pin It on Pinterest

Shares