Passer 30 ans et n’avoir jamais mis les pieds aux États-Unis… Quelque chose d’inconcevable pour beaucoup de gens et encore plus surprenant pour des globe trotters comme nous!

Il faut avouer que nous n’étions pas forcément attirés par cette destination mythique pour différentes raisons en fait mais aussi peut être parce qu’on avait l’impression de l’avoir déjà trop vue… En photo, à la télé, au cinéma… bref partout! Le monde est grand et ceci explique cela!

Mais voilà, quand l’agence de voyage spécialiste des États Unis, Authentik USA nous a proposé de partir en reportage afin de tester un de leur road trip dans l’ouest américain, on a bien sûr dit un grand OUI!

Pour nous, c’était enfin l’occasion d’aller visiter les parcs nationaux légendaires de l’Ouest, de vivre le rêve américain sans le stress et les tracas de l’organisation, car un voyage sur la côte ouest américaine, ça se prépare et même longtemps à l’avance… Authentik USA a tout géré pour notre plus grand bonheur et tout s’est très bien passé.

Aujourd’hui, on partage avec vous notre ressenti sur ce voyage à la découverte des grands classiques de l’Ouest américain, on vous donne notre itinéraire complet de 15 jours élaboré sur mesure avec l’agence Authentik USA où le temps est optimisé pour en voir le maximum. Et bien sûr, comme d’habitude nos bonnes adresses restaurants, hôtels et coups de coeur des choses à voir et à faire lors d’un circuit dans l’Ouest des États Unis.

 

 

_______________________

QUE VOIR ET QUE FAIRE DANS L’OUEST AMÉRICAIN EN 2 SEMAINES?

Notre itinéraire détaillé jour par jour avec bonnes adresses et conseils pratiques

 

Road Trip USA, 15 jours by Bestjobers

 

 

JOURS 1 & 2 | LOS ANGELES: ne pas vouloir tout voir en 2 jours et 2 nuits!!

Soyons clairs, Los Angeles ou LA pour les intimes, est une ville (ou plutôt une mégalopole) qui ne nous attirait absolument pas!! Une ville de tous les clichés, surfaite, une ville gigantesque et embouteillée, une ville que tu as l’impression de connaitre avant d’arriver.. mais voilà c’est bien souvent le point de départ des road tripS dans le grand ouest des États Unis, alors on a creusé et finalement, à notre plus grand étonnement, on vous dit aujourd’hui que c’est une ville à voir et à découvrir!

On fut les premiers surpris de trouver le calme reposant, de pouvoir partir à l’aventure en randonnée et de super bien y manger à Los Angeles!

On l’a aimée pour ça et puis bien sûr pour ses couchers de soleil légendaires, ses plages aussi interminables que mythiques, son air de vacances, les palmiers de Beverly hills même si effectivement les bouchons, eux ne sont pas un mythe, et peuvent vite devenir un cauchemar si vous ne planifiez pas un minimum…

Alors en 2 jours, autant dire qu’il est impossible de faire le tour de LA, c’est bien trop immense, mais ça suffit pour passer un bon moment et se donner envie de revenir plus tard!

Vous l’avez compris, il faudra faire des choix et sélectionner les incontournables qui vous correspondent car à la Cité des Anges, il y en a pour tous les goûts!!!

 

1er JOUR:

Arrivés dans la matinée à l’aéroport, une fois récupéré notre voiture de location (avoir une voiture facilite grandement les déplacements à LA), on a consacré notre première journée au Los Angeles tranquille et détente. Au programme, balade dans les canaux de Venice beach, notre quartier préféré, la Venise californienne, c’est les artistes bohèmes qui vivent ici et leurs maisons sont toutes plus belles les unes que les autres. On s’imagine bien emménager là! Calme et sérénité, on ne se croit plus du tout dans une ville tentaculaire! On poursuit par l’avenue shopping de nos rêves même si c’est assez hipster et cher, c’est la rue Abbot Kinney. On en profite pour manger sain dans un restaurant bio et végétarien, the Butcher’s Daughter, super tendance, délicieux mais pas donné. On continue l’après midi sur Venice Beach, son skate park, sa plage, ses cabanes de secouristes et l’idéal est d’y louer un vélo pour remonter jusqu’à Santa Monica, se promener sur le Pier (ponton) voir les otaries tout au fond, manger une glace et profiter du coucher de soleil sur la plage.

Santa Monica plaira aux enfants avec les attractions et toute l’animation.

Pour éviter les parking payants en bord de plage à Venice, garez votre voiture dans la petite rue Linnie Avenue, directement dans le quartier de Venice Canals.

 

Venice canals, Los Angeles

 

Venice beach, Los Angeles

 

2ème JOUR:

Cette fois ci, on profite du décalage horaire qui nous permet de nous lever à l’aube sans effort et partir en randonnée! On veut se retrouver derrière les célèbres lettres Hollywood. On laisse notre voiture sur Lake Hollywood Drive (gratuit et autorisé à partir de 6h) et on grimpe pendant 1 bonne heure sur le chemin qui commence à la fin de la Wonder View drive. C’est tout à fait légal, c’est le Tree of Life Trail. En passant, on fait notre photo avec le drapeau américain géant et le Lonely tree, le tout avec une vue à 360 sur Los Angeles. On continue et ça se corse, le thermomètre monte, il n’est pas encore 8h… En soit la balade n’est pas difficile mais c’est la chaleur qui la rend compliquée. Prévoyez un max d’eau (2L par personne c’est correct) et de partir avant le lever du soleil en été. De là haut, c’est le top, on a l’impression d’être dans les coulisses! On est quasiment seuls.

À la redescente, on reprend la voiture pour voir désormais les lettres de devant! Il y a déjà plus de monde!

Pour se remettre de nos efforts, petit déjeuner tardif au Beachwood café, une super adresse pour reprendre des forces.

 

Tree of life trail, Los Angeles

 

Randonnée pour voir les lettres Hollywood

 

Après il faisait chaud, difficile de trouver l’énergie, on aurait pu faire la visite d’un studio, soit Universal ou Warner Bros, mais pas la force cette fois-ci! On est passé rapidement sur Hollywood boulevard en voiture (tout le monde en ressort déçus, alors on n’a pas pris la peine de s’y balader à pied), passage à Beverly Hills pour en prendre plein la vue avec les villas des stars et des palmiers à n’en plus finir, café et lunch au Wanderlust café pour le coté zen et healthy-yogi et pour finir la journée, balade au parc du Griffith observatory, le planétarium. De la haut, une vue majestueuse sur LA, un coucher de soleil à tomber par terre et un autre point de vue sur le signe Hollywood (décidément, il aura guidé notre journée celui là!). À la tombée de la nuit, on a même pu observer les planètes dans des télescopes géants. Superbe!

 

Wanderlust Café, Hollywood

 

Los Angeles, USA Road-Trip

 

Parc de l'observatoire de Griffith, Los Angeles

 

 

INFOS PRATIQUES | Los Angeles

Où dormir à Los Angeles?

On a dormi à l’hôtel Double Tree Westside très confort, pratique car proche de l’aéroport et de Venice beach.

Si on retourne à LA, on réservera un hébergement dans les canaux de Venice (Venice Canals) car on a eu le coup de coeur pour cet endroit, paisible, stylé et à deux pas de Venice Beach.

Il faut savoir que le centre ville, le Downtown, n’est pas the place to be! Certains nous ont dit avoir loué un appartement là bas en pensant bien faire et ils étaient loin de tous les coins sympas et touristiques…

 

 

Où manger à Los Angeles?

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez bien manger à LA! Il y en a en tout cas pour tous les goûts forcément, c’est une ville gigantesque, multiculturelle et cosmopolite.

On a axé restaurants bio et tendances, et cafés sympas il y en a plein, on a testé:

 

Bref l’embarras du choix!

 

 

Comment se déplacer à Los Angeles?

La ville est immense, les transports en commun ne sont pas très développés ni efficaces, le mieux est d’avoir une voiture de location! On l’a récupérée dès notre arrivée.

Attention le traffic est très dense le matin sur les freeways majeurs, de 7 à 9h: compliqué à certains endroits et à partir de 16h jusqu’à 20h environ, c’est le chaos.

Il faut vraiment s’organiser en conséquence sinon vous passerez 2h dans les bouchons pour rejoindre par exemple Hollywood à Santa Monica. Choisissez vos visites à l’avance, ne bougez pas d’un quartier à l’autre pendant ces horaires.

La circulation est un GROS problème à LA!!

Nous payions le parking de l’hôtel pour la nuit, sinon utilisions les places en ville, souvent payantes.

Faire attention à la couleur des trottoirs: s’il est rouge: vous ne pouvez pas vous garer! Les camions de fourrière n’arrêtent jamais à LA…

 

 

 

JOURS 3 | LAS VEGAS! 1 nuit c’est assez ou pas! [460km – 4h30]

Le road trip commence maintenant! Premier stop Las Vegas, la ville où nous ne voulions pas aller car à l’encontre de nos convictions!! On est bien plus nature, aventure que casinos et fêtes débridées, mais voilà, c’est un peu le stop obligatoire pendant un voyage dans l’Ouest américain. Pour nous, c’était l’étape sur la route du Grand Canyon, les distances sont grandes par ici…

Bref, une ville que nous pensions détester et pourtant…on s’est pris au jeu! Enfin, non on n’a pas dépensé une fortune (qu’on a pas) dans les casinos, mais on s’est laissé quelque peu transporter par les lumières, l’ambiance, la folie des grandeurs et le faste. Las Vegas fait partie de ces endroits à voir au moins une fois dans sa vie si on en a l’occasion. On ne s’y sentait pas forcément à notre place, mais en tant que spectateur, ce n’était pas déplaisant pour quelques heures (à condition d’être préparé!).

 

NOTRE PROGRAMME À LAS VEGAS:

Partis à 7h de Los Angeles, on a trouvé la route longue, première étape, pas habitués aux distances américaines…

Sur la route, pas grand chose à voir, de toute façon pas le temps de flâner, on fera une pause déjeuner à Yermo, en bord de route, au célèbre diner, le Peggy Sues, histoire de faire un retour dans les années 50. Pas de la grande gastronomie mais ils ne s’en cachent pas! Betty Boop et Elvis nous accueillent, ça nous prépare pour Vegas! Le lieu est photogénique, c’est sympa.

 

Diner Peggy Sue, entre Los Angeles et Las VegasPour les curieux, Chapeau: H&M, Chaussures et Sac: Toms

 

On arrive à Las Vegas pour 16h, la ville se dresse au loin sur la route, au milieu du désert. En journée, ce n’est pas magnifique, direction l’hôtel pour s’installer, se rafraichir et se préparer pour la soirée dans la ville du vice et du pêché (son surnom Sin City).

Premières impressions: c’est gigantesque! La Strip, le boulevard principal avec tous les hôtels et attractions s’étend sur plus de 8km, le faire à pied est impensable!! On prend la voiture et on décide de quelques points stratégiques. On commence par la photo cliché devant le « famous » panneau “ Welcome to Fabulous Las Vegas”. Très bien fait, à l’entrée sud de la ville, depuis LA, il y a un petit parking (accessible seulement par le nord de la strip, mais on peut faire des demi-tours partout!) et ça tourne beaucoup, on trouve une place tout de suite. Devant le panneau, c’est la cohue, une foule attendant patiemment son tour pour avoir sa photo sous l’enseigne.

 

Panneau Las Vegas, au sud de la ville

 

Pour la suite de la soirée, on profitera du coucher de soleil en rooftop (Mandala Bay), on ne manquera pas le spectacle des fontaines devant le Bellagio, tous les quarts d’heure à partir de 20h, on s’étonnera de passer de New York à Paris en quelques minutes. Le rythme, la foule, le bruit, les distances, finalement on n’aura même pas l’énergie d’aller sur la Fremont street, le coeur du Old Downtown de la ville qui a un spectacle son et lumière sur écran grandissime une fois par heure entre 18h et minuit, un coté plus authentique et moins parc d’attractions. On se réserve pour le lendemain matin, à 8h, visite du Neon museum! On est tout seuls avec le guide, c’est assez fou, il peut facilement y avoir 30 personnes dans le groupe! Personne ne se lève tôt à Vegas…! C’était donc l’unique créneau disponible en s’y prenant la veille^^ On vous recommande vraiment cette visite (si vous parlez anglais car le guide débite à folle allure) car on a appris l’histoire de la fondation de Las Vegas, les aléas au fils des décennies, les dessous et anecdotes de la ville la plus exubérante de l’Ouest américain, on y a vu un des plus grands néons au monde, bref 1h pour se rendre compte que Vegas c’est tout un univers!!

 

Las Vegas, Road-Trip USA

 

Musée des Néons, Las Vegas, Nevada

Neon Museum, Las Vegas, USA

 

Finalement, c’est déjà l’heure de partir et on se dit que si on était resté une nuit de plus, on en aurait profité pour aller voir un spectacle du Cirque du Soleil, pour le coté féérique.

 

INFOS PRATIQUES | Las Vegas (cliquez pour ouvrir la box)

 

Où dormir à Las Vegas?

On a été étonné des prix souvent très bas des nuits d’hôtels, le rapport qualité/prix est excellent et cela du fait que pendant longtemps chaque établissement cherchait à attirer les visiteurs dans son casino et qu’ils y dépensent le maximum d’argent. En fonction des saisons, avec la forte demande, les prix ont tendance à exploser! Conseil: réserver tôt sa chambre d’hôtel!! Nous c’est Authentik USA qui a bien géré, on était au Hilton Grand Vacations Suites: un appartement entier, super bien équipé pour à peine 70€ la nuit.

 

Où manger à Las Vegas?

Franchement, il y a des restos partout, on a pas pris le temps de se poser dans un restaurant, une pizza rapide a fait l’affaire.

 

Que faire à Las Vegas?

Neon Museum: à réserver à l’avance.

Toutes les infos et réservations: Neon Museum

 

Comment circuler à Las Vegas: où se garer gratuitement à Las Vegas?

Pour connaitre les parking gratuits, lisez l’article de nos amis Lost in the USA: Parkings Gratuits Las Vegas

Surtout petit conseil, pensez à des chaussures confortables pour arpenter les attractions de Las Vegas, une étole ou gilet dans le sac car la climatisation est forte et les chauds/froids sont vite arrivés!!

Pour ceux qui resteraient 2 nuits, il y la Valley of Fire à 80km, un parc domanial qui a l’air très chouette et plus confidentiel.

 

 

 

JOURS 4 & 5 | GRAND CANYON: le plus impressionnant des canyons américains [450km – 5h]

Le road trip aux États-Unis continue, cap vers les grands parcs de l’Ouest américain maintenant!

On commence la série par un des plus mythiques, le Grand Canyon. Au sortir de la ville, on voit le lac Mead et le barrage Hoover qui alimente Las Vegas en eau. Les grandes étendues sont superbes, une jolie sorte de cactus parsème les champs arides, le ciel est électrique, les routes sont infiniment droites, tout comme on se l’imaginait! On emprunte une portion de la légendaire Route 66 et on s’arrête à Seligman, un village où tout parait resté figé dans le temps, motels typiques, saloons, veilles carcasses de voitures anciennes. On s’arrête chez le barbier Delgadillo qui est l’homme qui a lancé le mouvement pour sauver la route 66, ça vaut le détour et on mange un délicieux hot dog dans le fast food de sa famille Delgadillo’s Snowcap !

 

Route 66, USA

 

On tient le bon bout, il reste moins de 2h avant le village du Grand Canyon coté sud (South Rim).

 

Le Grand Canyon, une des sept nouvelles merveilles naturelles du monde, un endroit qui nous a tout simplement coupé le souffle.

Des photos on en avait vu, beaucoup, mais le Grand Canyon est GRAND, les points de vues sont nombreux, et en vrai, le relief et la perspective sont tellement impressionnants. Protégé depuis 1919 en tant que parc national, le Grand Canyon est aussi listé au patrimoine mondial de l’Humanité. Ses dimensions sont hors normes et nous sommes une poussière au milieu de cette oeuvre gigantesque. Depuis deux milliard d’années, c’est la rivière du Colorado coulant en son coeur, qui sculpte le canyon. Croyez nous, c’est une artiste! J’ai (Elisa) beau avoir le vertige, le Grand canyon m’a donné des ailes. De panoramas en panoramas, nous nous moquions bien du vide sous nos pas, et avons testé tous les rochers! Le Grand Canyon est un lieu mythique d’exploration, il fascine les humains depuis la nuit des temps et nous n’avons pas fait exception!!

 

Parce que le Grand canyon est démesuré, 4531 km2 avec jusqu’à 16 km entre les rives sud et nord et qu’il est le deuxième parc national le plus visité des États-Unis, environ 5 millions de visiteurs à l’année, il faut planifier sa visite et s’organiser sous peine d’être déçu de l’expérience

 

NOTRE PROGRAMME AU GRAND CANYON

Nous avons passé 2 nuits sur place pour pouvoir en profiter. On a optimisé chaque coucher et lever de soleil qui sont les moments forts de la journée dans le canyon avec une lumière rougissante et flamboyante.

Pour le 1er soir, on a parcouru les 40 km de la Desert view road en voiture avec stop au différents points de vue pour terminer à la Desert view Watchtower, une vieille tour en pierre (Watch tower). Grandiose.

 

Grand Canyon Sud, Desert view Watchtower

 

Pour le premier lever de soleil, on est parti simplement à pied depuis le lookout studio en bord de Rim. Nous étions quasiment seuls à marcher et avions les vues splendides pour nous. Pas encore la chaleur, ni la foule, nous nous sommes baladés à notre rythme. Il y a 11 km pour se rendre jusqu’au dernier panorama (Hermits Rest) et quand on en peut plus, il y a un service de navette obligatoire de mars à novembre qui passe toutes les 10-15min et dépose à chaque point de vue, très pratique. Une superbe matinée sur la Rim trail. Pause déjeuner et repos au moment où les bus viennent déverser des milliers de touristes. En fin d’après midi, on avait demandé à l’agence de réserver un tour d’hélicoptère au dessus du Grand canyon, une expérience époustouflante qui nous a fait prendre conscience de l’immensité du site! Le moment où nous passons du survol de la forêt au vide abyssal du canyon restera gravé à jamais! Un des plus beaux vols de notre vie.

 

Road trip USA: Grand Canyon

 

Parc National Grand Canyon, USA

 

Tour Hélicoptère Grand Canyon, USA

 

Grand Canyon, USA

 

Grand Canyon, Duck on a rock

 

INFOS PRATIQUES | Grand Canyon (cliquez pour ouvrir la box)

 

Où dormir au Grand Canyon?

L’emplacement fera toute la différence, mais attention les places sont chères et il faut planifier en avance (jusqu’à un an) pour être dans le Grand Canyon Village. Authentik USA nous a réservé au Yavapai lodge, toutes commodités sur le site et confort d’un motel américain pour la chambre.

Faute de place, beaucoup doivent s’héberger dans les alentours, Tusayan, est le village le plus proche en dehors du parc national, puis Williams et Flagstaff. Pour nous, c’était très appréciable de se lever et d’être sur place. Un vrai luxe.

 

Où manger au Grand Canyon?

Il y a tout sur place, pizzeria, auberge, supermarché, c’est hallucinant comme c’est organisé!! C’était notre premier parc national aux États Unis, alors on ne savait encore pas comment cela fonctionnait:-)  Pour marquer le coup et si vous avez le budget, il y a le restaurant de l’Hotel El Tovar, le premier hotel construit au Grand canyon en 1905. Pensez à réserver pour le diner.

 

Que faire au Grand Canyon?

  • Conduire la Desert view drive de point de vue en point de vue.
  • Survoler le Grand Canyon en hélico: Papillon Grand Canyon : à partir de 219$ pp (30min)
  • Marcher la Rim Trail (sentier de randonnée qui longe le Grand Canyon à l’ouest du visitor centre)

 

Combien coûte l’entrée au Grand Canyon?

À partir du moment où l’on visite 3 parcs nationaux, il est plus économique d’acheter le pass America the Beautiful à 80$ et valable pour la voiture entière, pour un an.

Si vous faites moins de trois parc, alors le prix unitaire du parc national du Grand Canyon est de 30$.

Le service de navette est gratuit et obligatoire sur un secteur de mars à novembre.

Parce qu’il y a 1000 façons d’explorer le Grand Canyon, nous allons vous préparer prochainement un article plus complet sur Comment visiter le Grand Canyon et profiter au maximum de votre temps sur place.

 

 

 

 

JOUR 6 | MONUMENT VALLEY: vraiment monumental! [285km – 3h]

Après deux jours au Grand Canyon, on reprend la route de notre voyage dans l’Ouest des USA. Après un lever de soleil toujours aussi magique sur cette beauté de la nature, on file direction Monument Valley, une autre merveille géologique! On avale les kilomètres en ne pensant qu’à une chose, rouler en contemplant l’unique toile de fond des monuments sculptés par le temps et l’érosion. Monument Valley est en territoire indien, la vallée appartient aux Navajos, une des plus importantes tribus amérindiennes. Pour eux, l’endroit est sacré et spirituel. Il ne fut dévoilé au monde entier que dans les années 1940, suite au tournage d’un film par John Ford. Ce dernier est le premier directeur de cinéma a s’être intéressé à la vallée, il ne fut pas le dernier! Son film Stagecoach (1938) a non seulement rendu célèbre Monument Valley mais aussi John Wayne.

On se dit qu’il n’y a pas besoin d’être amateurs de films Western pour l’aimer. Ce lieu oh combien mythique nous a fasciné. Monument Valley, c’est la claque assurée!

Les monuments sont là dressés de part et d’autres de la vallée, culminant de 30 à 450 mètres de haut, ils impressionnent à toute heure, mais je ne vous parle pas du lever de soleil! Il n’a jamais été aussi bon de se lever à l’aube! Un spectacle inoubliable.

 

Road trip USA, Monument Valley

 

Forest Gump point, Monument ValleyForrest Gump Point, 15/20 min depuis le visitor center sur la route 163 en direction de Mexican Hat.

 

Road Trip dans l'Ouest Américain: Monument Valley

 

Monument Valley by nightUn soir de lune sur Monument Valley… N’oubliez pas votre trépied pour les photos d »étoiles. ISO 500, f/2.8, 30 sec

 

INFOS PRATIQUES | Monument Valley (cliquez pour ouvrir la box)

 

Où dormir à Monument Valley?

Encore une fois, être sur le site change complètement la donne, se lever avec la vue sur les monuments n’a pas la même saveur que de devoir conduire 30min pour arriver sur les lieux, mais les places sont limitées. S’il y a un hôtel à coté du centre des visiteurs (The View lodge), nous avons dormi au Goulding’s Lodge à quelques minutes de route qui offre aussi une très belle vue depuis le balcon. Un emplacement top, un restaurant, des excursions de groupe en 4×4 pour découvrir la vallée. Une très bonne option.

Il y a aussi le camping sur le site (The View Campground), ouvert de mars à novembre. Les prix dépendent de la période, du type d’hébergement (tente, bungalow) et du nombre de personnes. Contacter: info@monumentvalleyview.com / (1) 435-727-5555

 

Que faire à Monument Valley?

Ce qu’on a aimé à Monument Valley, c’est que même en étant très fréquenté et touristique, le site est vaste et offre de nombreuses possibilités de se retrouver au calme pour contempler la beauté de la nature. Il ne faut pas se cantonner au Visitor Center aux heures de pointes en pleine journée…sinon l’expérience sera décevante!

Vous pouvez:

  • Conduire la Monument Valley Scenic Drive: une boucle de 27 km de pistes (non goudronnée) à travers les buttes, aiguilles et mesas de la vallée.

> Attention il faut un 4X4 pour la parcourir, car certains endroits sont impraticables pour une voiture classique, basse.

> Il faut acheter un permis au visitor center, se renseigner sur place.

> Toujours vérifier la météo sur place avant départ, de juin à aout, il peut y avoir des inondations violentes.

> Accessible tous les jours de 6h à 20h ou de 8h à 16h30 en fonction des saisons et si la météo le permet

 

  • Réserver un tour au lever/ en journée /au coucher du soleil avec un guide Navajo

> De nombreux tours sont proposés, de durées différentes, à des heures différentes, une bonne idée quand on n’a pas la voiture adéquate et aussi pour en apprendre davantage sur la culture amérindienne et les particularités du site

> Nous avions une excursion en petite groupe réservée via notre agence de voyage Authentik USA, les tarifs étaient très corrects (à partir de 50$ pp, mais varie selon la durée du tour) et c’était via notre hôtel, le Goulding’s lodge.

> Sur place, il est aussi possible de négocier une sortie avec des guides Navajos, présents à coté du Visitor Center mais il faut être bon négociateur, certains nous ont avoué avoir payé très cher… dommage.

 

  • Se balader à pied dans la vallée: le circuit Wildcat trail et Lee Cly trail (5 km environ – 2/3h).

> En été, les sentiers peuvent être fermés en journée pour cause de fortes chaleurs, privilégier de partir très tôt le matin ou en fin de journée, c’est de toute la façon les meilleurs moments pour observer la magie du site.

 

  • Balade à cheval comme les cow boys :au John Ford point, à l’intérieur de la vallée, des indiens Navajos proposent des sorties à cheval.

 

  • Forrest Gump ‘s point: ne manquez pas LA vue d’une des scènes mythiques du film. Il faut conduire une quinzaine de minutes du Visitor centor sur la route 163 en direction de Mexican Hat, c’est vraiment panoramique! En journée, il y aura du monde, attention aux gens sur la route. Le matin, tôt, très tranquille. Pour la lumière c’est mieux au coucher du soleil… et le lever est mieux depuis le visitor center.

 

 

Combien coûte l’entrée à Monument Valley?

!! Attention le pass America the Beautiful ne marche pas ici, c’est un territoire Navajos !!

Droit d’accès: 20$ par voiture pour 1 à 4 personnes (6$ la personne additionnelle)

Plus d’infos: www.navajonationparks.org

 

Décalage horaire à Monument Valley:

De la mi mars à début novembre, la Nation Navajo passe à l’heure d’été. Il faudra donc avancer sa montre d’une heure quand on vient de l’Arizona. Attention si vous avez une excursion à ne pas arriver en retard!

 

 

 

 

JOUR 7 | PAGE – LAKE POWELL – ANTELOPE CANYON – HORSESHOE BEND [200km – 2h]

Difficile de quitter Monument Valley après un lever de soleil si majestueux, on s’y sent si bien et comme connectés aux éléments, mais voilà le road trip aux US continue et au programme, toujours et encore des lieux magnifiques! On réalise combien il est rare en voyage de voir autant de lieux légendaires en si peu de temps et on commence à comprendre pourquoi pour beaucoup d’entre vous l’Ouest Américain fut le plus beau voyage de votre vie. Des étoiles plein les yeux, on reprend la route, musique bien forte pour nous tenir en forme!

Pour cette 7ème journée, direction l’Utah , on recule sa montre d’une heure et on part pour le lac artificiel, Lake Powell. Pour vous donner un ordre d’idée, c’est le 2ème plus grand plan d’eau artificiel d’Amérique du Nord, il fait 299 km de long et fait partie du Glen Canyon Recreation Area, une zone de protection de plus de 500 000 hectares!! Il faudrait des semaines pour en profiter, nous n’avions qu’une journée et elle fut bien remplie. Le lac Powell, c’est la mecque des plaisanciers américains.

 

Lake Powell, USA

 

NOTRE PROGRAMME DANS LA REGION DE PAGE

À peine arrivés à la ville de Page, on embarque pour une visite guidée du célèbre Antelope Canyon. Une excursion qui ne sera pas vraiment comme on l’avait imaginé. Il faut dire que ce canyon est la star des réseaux sociaux et que les photos qui en ressortent sont tellement extraordinaires. Le rêve était grand, la réalité fut un peu plus violente. Une foule un peu ingérable dans un canyon étroit, du bruit, des bousculades. Une expérience qui ne nous a pas du tout convaincue, mais comme tout le monde nous voulions le voir ce bel Antelope canyon et il faut avouer que c’est superbe et d’une photogénie incroyable.

Il faut dire quand même que nous n’avons pas eu de chance, tombés un jour férié, en pleine saison tout début septembre. Et puis, nous avions pour une fois choisi l’heure de pointe: midi. Moment où le soleil au zénith pénètre les roches du canyon, formant de féériques jeux de lumières.

 

Antelope Canyon, USA

 

Upper Antelope Canyon, Page

 

Au sortir du canyon aux alentours de 13h, la chaleur est écrasante. Pause déjeuner au frais à Page pour nous remettre de nos émotions et sieste à l’hôtel avant de partir pour la spectaculaire Horseshoe Bend, la boucle de rivière la plus célèbre du monde! C’est les méandres du Colorado qui forment une boucle faisant penser à un fer à cheval. Ce site est époustouflant et on a été étonnés de sa facilité d’accès! Cela nous a rappelé la belle boucle de la Sarre, en Allemagne, en version plus aride bien sûr! À Horseshoe Bend, on prend une bonne dose d’adrénaline en observant à flanc de falaises, la rivière à plus de 300m en dessous. Ici, rien à voir avec le Grand Canyon, j’étais totalement terrorisée par le vide, mais d’autres en tout cas s’en fichaient pas mal et prenaient des risques pour immortaliser le moment… Le soleil venant se coucher en face de la boucle est un instant à ne pas manquer, même si le lever de soleil était bien plus tranquille.

 

Horseshoe Bend, USA

 

Horseshoe Bend, Road Trip USA

 

 

INFOS PRATIQUES | Antelope Canyon-Horsehoe Bend-Lake Powell (cliquez pour ouvrir la box)

 

Où dormir pour visiter Antelope Canyon, Horseshoe Bend et le Lac Powell?

Page est la ville centrale, “le hub” et le point de départ de nombreuses excursions pour Antelope Canyon. On a pas trop aimé l’ambiance de Page, mais après on y est passé vite, enfin on était bien content de dormir sur les abords du lac Powell plutôt que dans cette ville.

On a testé le Lake Powell resort, on était parfait et privilégiés d’avoir une vue sur le lac, encore un bon choix de la part d’ Authentik USA. Attention, il faudra montrer votre pass America The Beautiful ou payer les droits d’entrée du parc national pour pouvoir y accéder.

 

Que faire à Page et au lac Powell?

Comme je vous disais plus haut, le Glen canyon est encore un parc national géant, en moins de 24h, on ne peut faire que les incontournables de la région:

  • Excursion à Antelope canyon: on a choisi le Upper Antelope Canyon et on est partis avec Antelope Canyon Tours (mais honnêtement ils doivent tous se valoir et ils sont nombreux à exploiter le filon). C’est Authentik USA qui a réservé des mois à l’avance!

Prix à partir de 40$ pp, varie en fonction des tours, le départ de 11h30 comme nous avons fait est plus cher. Il faut prévoir 1h30-2h.

  • Balade au lever/coucher du soleil à Horseshoe Bend: Il suffit de garer sa voiture sur un parking à tout juste 2.5 km de Page et de marcher 15 min dans une piste de sable. Attention, le site fait l’objet d’aménagement. Il devrait devenir payant et des barrières seront sûrement installées, la boucle est victime de son succès…

Si on avait eu une ou deux journées de plus:

  • Croisière sur le lac Powell pour voir le Rainbow Bridge, le plus grand pont naturel du monde.

(beaucoup d’options proposées par le Lake Powell resort)

  • Visiter le Lower Antelope Canyon tôt le matin pour avoir une autre expérience et ne pas rester sur une déception..

 

 

 

 

 

JOURS 8 & 9 | BRYCE CANYON: une oeuvre d’art de Dame Nature! [240km – 2h45]

Après un petit déjeuner avec vue improvisé à Horseshoe Bend, il faut de nouveau reprendre la route, direction les hauts plateaux aujourd’hui. On quitte la chaleur étouffante du désert pour se rendre à Bryce canyon, une étape qu’on attend avec tellement d’impatience!

Sur la route, et sur les conseils de nos amis Lost In the USA, on s’arrête à Toadstool Hoodoos, à trente minutes en voiture à la sortie de Page. Les cheminées de fées et sculptures des rochers nous donnent un avant goût de Bryce.

Un peu plus loin, on explore Old Paria Townsite Movie Set. Deux coins beaucoup moins fréquentés que les attractions voisines, ça fait du bien de sortir un peu des sentiers battus.

 

Old Paria, USA

 

Une fois passé Kanab, le paysage change radicalement, on monte en altitude, il fait plus frais, des chevaux galopent dans les prairies. La verdure réapparait, ça fait du bien de pouvoir de nouveau respirer un peu. On n’est pas encore arrivés à Bryce qu’on en prend déjà plein la vue sur la route 12 au départ du Red canyon. Ça promet!

Bryce fut telle une parenthèse enchantée durant notre road trip aux US et pour plusieurs raisons.

À 2500m d’altitude, on s’est surpris à être contents de remettre un pull, et même la doudoune, une vraie pause après les jours précédents dans le désert. À Bryce, on est resté 2 nuits, l’occasion de ralentir le rythme à mi chemin dans notre itinéraire dans l’Ouest (et il faut dire que nous étions aussi encore une fois très bien situés, en dormant dans le lodge au coeur du parc national).

Mais surtout parce que Bryce canyon est un lieu à peine croyable! S’il nous a rappelé les Ocres de Roussillon et le Colorado provençal de Rustrel en Vaucluse cet été, les dimensions ne sont pas comparables!!

Bryce canyon est grandiose, en forme d’amphithéâtre, c’est la plus grande concentration au monde de cheminées de fée, ici ils les appellent les hoodoos.

Encore une fois, l’oeuvre de la Nature, des éléments (eau, glace, neige) et du temps qui ont façonné ces pilliers de grès comme un artiste l’aurait fait avec son burin. On a l’impression de surplomber une armée de statues de pierre et on peine à croire que c’est la Nature seule qui est à l’origine d’un tel résultat.

On en a déduit que Bryce canyon a tout pour lui, en plus d’être magnifique, ce parc national est très accessible et facile à explorer, parfait! Les randonnées sont nombreuses mais pour voir l’essentiel, il n’y a pas besoin de marcher des heures ni de faire des km. Bref asseyez vous et profitez du spectacle, encore plus époustouflant au lever et coucher du soleil avec les rayons du soleil valsant sur les ocres. Un régal pour tout photographe. Et dire que l’hiver, les hoodoos se parent de blanc, on veut revenir avec la neige!

 

Bryce Canyon, USA

 

Bryce Canyon, Road Trip avec Authentik USA

 

Bryce Canyon

 

INFOS PRATIQUES | Bryce Canyon (cliquez pour ouvrir la box)

 

Où dormir à Bryce Canyon?

En s’y prenant bien à l’avance, dormir au Lodge at Bryce Canyon est un privilège. À 3 minutes à pied de notre chambre, nous contemplions la beauté de l’amphithéâtre. L’hôtel est dans l’esprit montagne, on est tombé sous le charme de l’ambiance.

Sinon l’autre option est de dormir dans le village (Bryce village), à l’extérieur du parc national, comme au Ruby’s Inn, d’où partent les navettes gratuites pour se rendre à l’amphithéâtre.

 

Où manger à Bryce canyon?

Un soir, on a pris la voiture et on est partis diner au Bryce Pines restaurant pour y goûter des soupes maison et le pain (brioché) était excellent.

Sinon encore une fois tout est bien organisé sur le site, avec restaurant, supermarché. Au départ, ça nous avait vraiment surpris de trouver toutes les commodités en pleine nature et forêt. Mais on s’y habitue!

 

Que faire à Bryce Canyon?

Comme dans tous les parcs nationaux des US, on vous donne une carte avec tous les sentiers de randonnées, les informations importantes , les points de vues incontournables. Comme partout, le Visitor center facilite beaucoup la planification de votre visite en vous disant ce que vous pouvez faire en 2h, 8h, 2 jours etc. Très bien fait!

À Bryce Canyon, à part les randonnées dans le canyon et se rendre aux différents points de vue en navette ou voiture, il n’y a pas grand choses à faire.

Si, il y a  aussi des balades à cheval dans le canyon. Je n’ai pas voulu tester car être à la queuleuleu avec un guide qui « braille » devant ne m’intéresse pas…

 

Combien coûte l’entrée à Bryce Canyon?

C’est 30$ par véhicule. Avec le America the Beautiful pass, c’est inclus.

 

Conseil pour visiter Bryce canyon

Prévoir de bonnes chaussures et des habits chauds. Une doudoune légère et une petite polaire est parfait en été, car il y a de grands écarts de températures entre le lever du soleil et le midi. Vous êtes à plus de 2000m, la température peut être capricieuse également.

En hiver, il faut des habits de montagne car il y a de la neige.

Si on a apprécié notre pause à Bryce, une nuit est suffisante sur place, le parc se visite facilement et est relativement petit et limité par rapport à d’autres qui demandent plus de temps pour être appréciés.

 

 

JOUR 10 | PARC NATIONAL DE ZION: l’Oasis du désert [150km – 2h]

Zion est sur un plateau en contrebas de Bryce. Les batteries rechargées à bloc, on part tôt le matin et à mesure qu’on redescend on enlève les couches d’habits, la chaleur est de retour!

Oh Zion… par où commencer?? Déjà par vous raconter une petite anecdote.

Quand les Mormons ont découvert le canyon de Zion, ils croyaient avoir trouvé le Paradis sur terre, et ils ne s’étaient pas trompé!!

Cet endroit est tout simplement INCROYABLE, déjà parce que c’est un vrai oasis dans le désert! Des plantes luxuriantes s’accrochent aux parois pour créer des jardins suspendus naturels surprenants, on entre dans son canyon tapissé de frênes et de peupliers, les pieds dans de l’eau turquoise, et tout parait normal! Plus rien ne nous étonne à ce stade du voyage dans les parcs nationaux de l’Ouest!! Zion, c’est une explosion de couleurs avec ses monolithes géants de grès aux teintes de rouge, orange, blanc et rose.

La nature et les éléments y sont tellement colorés qu’un arc en ciel pourrait en pâlir de jalousie!

On a adoré Zion pour son coté aventure. Ici, celui qui aime marcher et se dépasser peut se faire vraiment plaisir au cours d’expériences variées, comme la randonnée dans les Narrows avec de l’eau jusqu’au genoux et même la taille. C’est également à Zion, qu’on a fait notre plus folle randonnée: Angels landing, la piste des Anges. Une sacrée dose d’adrénaline et des sueurs froides, à flanc de falaises de 400m de haut , accrochés aux chaines pour rejoindre le point culminant tout là haut sur le rocher. Je ne sais encore pas expliquer comment j’ai pu y arriver et surtout en redescendre! Mon vertige est un mystère à part entière…

Mais une chose est sûre, ce fut un des moments les plus forts de notre road trip dans l’Ouest Américain!

 

Parc National de ZION

 

The Narrow, Zion, USA

 

Angel Landing, Zion, USA

 

Zion, c’est plus globalement, des points de vues majestueux, un cocktail de couleurs et une entrée en matière assez spectaculaire avec une des plus belles routes panoramiques de tout l’Ouest américain, la Mount Carmel Highway. Pas de fausse note, l’asphalte est même assorti à la couleur des rochers. La classe!

 

Zion, USA

 

 

INFOS PRATIQUES | Zion (cliquez pour ouvrir la box)

 

Où dormir à Zion?

Il y a un lodge à l’intérieur du parc national, (Zion Lodge), mais l’option la plus courante et plus économique est de dormir à Springdale, la ville à l’entrée du parc de Zion.

On a dormi au Driftwood lodge, Il n’a pas de charme en particulier, mais a été tout refait, pas de surprise, c’est le confort à l’américaine.

 

Où manger à Zion?

À Zion, on a bien mangé et je crois que ça a contribué à notre appréciation globale de ce parc:-) Nos estomacs, fatigués des burgers, salades en sachets et autres junkfood, ont été ravis de retrouver une nourriture saine!

Notre QG: le Café Soleil, bon à tout heure, faites le plein de vitamines avec du naturel, du local et du biologique. Il y a même possibilité d’y trouver du végétarien et végétalien (sur demande).

Il y avait aussi un supermarché bio, le Sol Superfood où on trouve un bar à salades, des soupes fraiches et de bonnes choses. Pensez à faire les stocks, le prochain stop: la Vallée de la Mort…

 

Que faire à Zion?

On vous conseille de rester 2 jours (min) si vous voulez explorer le parc et marcher. Si cela ne vous intéresse pas, que vous voulez juste voir un ou deux points de vue, une nuit est nécessaire. Mais clairement en une nuit, nous n’avons pas pu faire toute la base. On reviendra!

Avant l’entrée dans le canyon:

  • Conduire la Zion Mt Carmel highway d’est en ouest (en venant de Bryce, c’est bon)

-S’arrêter avant l’entrée du deuxième tunnel pour marcher le Canyon Overlook Trail: un sentier rapide de 30 min AR histoire de se couper le souffle à peine arrivés! (attention aux personnes ayant beaucoup le vertige, il y a quelques passages difficiles).

 

Une fois dans la canyon: prendre la navette gratuite:

  • S’arrêter aux Narrows (dernier stop du bus: Temple of Sinawava), la partie la plue étroite du canyon, là où les falaises se ressèrent. Il faut marcher une vingtaine de minutes pour se retrouver les pieds dans de l’eau turquoise. Prévoyez des baskets pour marcher dans l’eau, sinon louez en dans les magasins outdoor de Springdale avec un baton pour vous aider à marcher dans l’eau du canyon.(À pieds nus vous n’irez pas loin..)
  • Randonnée sur la piste des Anges : Angels Landing (bus arrêt Grotto):légendaire aux US avec un sentier à flanc de falaises, cette rando ressemble davantage à une via ferrata sans équipement qu’à une balade familiale!! Vertige s’abstenir ABSOLUMENT…(7 morts au cours des 10 dernières années tout de même…). Nous y sommes allés vers 17h, moins chaud, quand à notre surprise tous les gens redescendaient, nous avons grimpés seuls et n’avons partagé le panorama fou qu’avec les écureuils! Inoubliable, quand on sait combien de personnes empruntent ce trail mythique, on se dit qu’on a été très chanceux de l’avoir pour nous tout seuls. Comptez 2 heures pour monter (ça grimpe!!) et presque autant pour redescendre, ce n’est pas vraiment pas le moment de glisser et tomber. Pas le droit à l’erreur sur cette balade!! Plus d’infos: Lost in the USA: Angel Landing Rando

Et il y a bien d’autres sentiers disponibles. Petit bémol pour celui de la Emerald Pool Trail qu’on a pas trouvé très intéressante, mais il faut dire qu’après Angels Landing, je ne sais pas trop ce qui peut être excitant^^.

 

Combien coûte l’entrée à Zion?

C’est 30$ par véhicule. Avec le America the Beautiful pass, c’est inclus.

Les camping car doivent payer un permis de 15$ supplémentaires pour pouvoir rouler sur la Mount Carmel Highway.

À Zion, il faut noter qu’en haute saison de mi mars à octobre , la navette shuttle gratuite est obligatoire à l’intérieur du canyon (Zion Canyon Scenic drive). Cela était devenu obligatoire pour faire face à la foule de visiteurs, répondre aux problèmes d’embouteillage et de pollution. On a trouvé le service très efficace, on a jamais attendu et on a finalement apprécié l’expérience car c’est aussi beaucoup moins de bruit dans la vallée, pas besoin de chercher une place de parking et même l’opportunité de faire une sieste à l’intérieur!

À Zion, planifiez à l’avance vos randonnées et partez très tôt avec la navette pour éviter les foules ou optimiser vraiment vos fins de journée.

 

 

 

JOUR 11 | LA VALLÉE DE LA MORT (Death Valley): l’hostilité à l’état brut! [470km – 4h30]

Bien fatigués de notre journée ultra active à Zion, on a du mal à reprendre le volant et pour une étape longue, il faut rejoindre la Death valley. On ne sait pas trop à quoi s’attendre visuellement avec la Vallée de la Mort, forcément le nom n’est pas très engageant…Sur la route, on traverse orage sur orage. C’est assez impressionnant et on sera obligé de s’arrêter à une station service le temps qu’un d’entre eux passe. On ne voyait plus rien!

La Vallée de la mort nous a vraiment surprise. On n’espérait pas y trouver une telle diversité de paysages et de couleurs.

On pensait à un désert mais c’est un endroit mystérieux avec des montagnes, du relief, c’est aussi le point le plus bas d’Amérique du Nord (Badwater: – 86m en dessous du niveau de la mer)!

On y trouve des dunes de sable et des mers de sel. La Vallée forme un parc gigantesque (encore^^^) et c’est surtout un des lieux les plus chauds au monde: le thermomètre dépasse facilement les 50 degrés en été. Le record enregistré est de 57 (à l’ombre…). Mieux vaut être préparés, arrivés en fin d’après midi et prévoir de l’eau (beaucoup), et une bonne glacière, ce qu’on a fait. Plutôt insolite, on a découvert la Death Valley suite à une tempête et il y avait des flaques d’eau, totalement improbable quand on sait qu’il pleut à peine 50mm par an! Le vent soufflait si fort qu’on aurait cru s’envoler à Dantes’s view, le point de vue à 360° à plus de 1500m d’altitude.

C’est sûr qu’on ne s’attendait pas à ça! On est arrivé juste à temps pour le coucher de soleil à Zabriskie point, magnifique.

Après une nuit (bien chaude) à Furnace Creek ranch, on s’est levé à l’aube pour explorer un peu plus la vallée. Badwater et sa mer de sel, on marche sur les marais salants avant que le soleil ne se lève, en pleine journée ce site serait mortel. Ça nous rappelle forcément notre passage à la mer Morte coté jordanien l’an passé. On continue avec Devil’s Golf Course et la Artist’s drive qui est splendide avec ses roches de différentes couleurs digne d’une palette de peintre. Ce spot serait plus jolie en fin d’après midi mais pas le choix pour cette fois, le matin, c’est déjà pas mal du tout!

Sur la route du départ, stop express aux dunes ( Mesquite Dunes), il est 10h passé, il fait déjà bien chaud et on s’en va…! On ne veut pas faire de malaise…

 

Vallée de la Mort, USA

 

Valley de la Mort, Road Trip Etats Unis

 

Death Valley, USA

 

 

INFOS PRATIQUES | Death Valley (cliquez pour ouvrir la box)

 

Où dormir dans la Death Valley?

On est resté au coeur de la Vallée au Furnace Creek Resort. Parfait pour être sur les lieux avant que le soleil ne brûle tout sur son passage…

 

Où manger dans la Death Valley?

Attention, tout sera très cher à l’intérieur du parc, on avait prévu un pique nique pour la route et le soir on a mangé au “saloon” de l’hôtel. C’était moyen.

 

Que faire à la Death Valley?

Points de vues:

  • Dantes’s View
  • Zabriskies Point au lever/coucher du soleil

 

Route scéniques:

  • Badwater road
  • Artists’ drive

 

Point d’intérêt:

  • Village fantôme de Rhyolites : on a malheureusement pas eu le temps d’y passer.
  • Scotty Castle: manoir de type espagnol des années 1920: la route était fermée pour y aller…

 

 

Combien coûte l’entrée à la Death Valley?

Frais d’entrée: 25$ par véhicule, inclus avec le America the Beautiful pass…

 

Conseils divers

Attention à la chaleur, aucun être humain n’est constitué pour ça…encore moins un Français en visite.. Les voitures ont aussi beaucoup de mal et chauffent. Pour sortir de la vallée, direction Mammoth lake, la route grimpe pas mal et si vous le faites en pleine chaleur du midi, il faudra sûrement refroidir le radiateur. Nous on a pas eu de soucis, avec une voiture neuve et en milieu de matinée.

Faites le plein avant pour payer moins cher et ne pas vous retrouver coincés dans la vallée, les distances sont longues et peu de stations.

Boire au moins 4litres d’eau par personne!! Acheter le max d’eau avant de partir pour la Vallée de la Mort.

 

 

 

 

JOUR 12 | MAMMOTH LAKES: ou comment passer du désert à une station de ski! [340km – 3h45]

Pour nous, s’arrêter à Mammoth lakes était purement d’ordre logistique. C’était histoire de couper la route en deux jusqu’à Yosemite.

Le changement de paysages fut tellement radical qu’on en revenait pas.

Adieux la mer de sel et la fournaise, bonjour la forêt d’épicéa!

On a perdu plus de 20 degrés et sommes passés de 86m en dessous du niveau de la mer, à plus de 2500 m d’altitude: intense!! À un point, qu’on était vraiment sonnés à l’arrivée…Et qu’on a pas pu faire grand chose sur place. On a pas vu d’ours brun même s’ils sont nombreux parait-il dans ces épaisses forêts, on est juste allé sur le site géologique de Hot Creek pour voir les sources d’eau chaude et les éruptions. On a aussi tenté l’expérience des Hot springs, ces sources d’eaux chaudes qui jaillissent du sol et dans lesquelles on peut se baigner, comme celle d’Hilltop hot spring. Bon en ce samedi soir, il y avait foule pour le mini bain en pleine nature. Le lieu est superbe avec la vue sur la Sierra Nevada.

Avec les lacs, il y avait de chouettes randonnées à faire, nous aurions pu passer voir les colonnes de basaltes du Devil Postpile national monument, mais vous l’avez compris on manquait de temps!

 

Mammoth Lakes

 

 

 

JOUR 13 | YOSÉMITE: un air de Canada, du granite, un mélange unique! [165km – 2h30]

Départ à l’aube pour shooter le lever de soleil au Mono Lake, un ancien lac salé à l’écosystème unique qui vaut le détour, avec des formations calcaires assez insolites, les tufs. Il faisait froid ce matin là et on ne s’est pas risqué à une baignade, il parait qu’on y flotte très bien, on aurait bien aimé comparer avec la Mer Morte!

 

Mono Lake, USA

 

Mono Lake se situe aux portes du parc national de Yosemite, parfait. On entre dans le parc par la Tioga Road, à 3000m d’altitude, canon! En hiver (novembre à mi mai), cette route panoramique est fermée à cause de la neige

Si tout le monde ou presque nous avait dit que nous aurions un coup de coeur pour ce parc national, on doit bien reconnaitre que ce ne fut pas le cas…

Mais cela s’explique assez facilement: la saison n’était pas la meilleure, fin de l’été, les cascades étaient asséchées, les feux de forêts avaient obligés les rangers à fermer certaines routes aux visiteurs, comme celle menant au Glacier Point (un des plus beaux points de vue). Tout était très sec, l’air sentait la fumée, le ciel était opaque, à un point que ça nous a fait penser à notre voyage en Inde au Rajasthan !! Et puis, l’accès pour voir les sequoias géants était aussi fermée, un peu la poisse!

Les couleurs de l’automne n’étaient encore pas là pour relever le niveau. Bref bad timing… En ce début septembre, en plein week-end, il y avait beaucoup de monde et contrairement à Zion, ici, tout le monde peut prendre sa voiture, son camping car, son bus… Les navettes ne sont pas obligatoires et au final, la vallée est vite très engorgée et le bruit est constant. Dur de se connecter à la nature quand des gros cars et véhicules passent sans arrêt.

À cela s’ajoute un passage éclair d’une nuit, alors qu’ici aussi il faudrait bien 2 nuits pour profiter des randonnées… Décidément, pas facile quand on a que 15jours pour visiter l’Ouest américain!! Il faut faire des choix les amis.

Mais Yosemite c’est tout de même un parc national classé à l’UNESCO et qui abrite la 5ème plus grande cascade du monde (Yosemite falls, 739m). On passe du Canada (lac au coeur d’une forêt) à la lune en un battement de cils (falaise de granit)! C’est assez dingue. Et puis c’est un haut spot d’escalade. Des grimpeurs du monde entier viennent pour relever le défi d’El Capitan, un des plus grands monolithes de granit au monde avec des falaises à la verticale! (2307m). Dans la Vallée, il n’est jamais très loin! Yosemite c’est aussi le pays des ours. Tout fait référence à leur présence dans l’enceinte du parc et c’est impressionnant. Nous n’avons pas eu l’honneur d’en croiser un mais des dizaines sont malheureusement tués chaque année à cause de voitures qui roulent trop vite ou de gens qui ne font pas attention avec leur nourriture et les approchent. Les rangers doivent ensuite les tuer par crainte qu’ils deviennent une menace pour l’homme. Bref, c’est tout un univers et c’est intéressant d’en apprendre plus sur la faune du parc.

Il faudra qu’on revienne et on espère à la fonte des neiges pour prendre une grosse claque avec le débit des cascades et apprécier ce parc comme il se doit!

 

 

Yosemite National Park, USA

 

Tunnel view, Parc National de Yosemite, USA

 

 

Road trip Ouest Américain: Yosemtie

 

 

Yosemite by Night

 

 

INFOS PRATIQUES | Parc national de Yosemite (cliquez pour ouvrir la box)

 

Où dormir à Yosemite?

Il y a possibilité de camper et de dormir dans le lodge à l’intérieur du parc, mais il faut s’y prendre 6 mois ou plus en fonction de la période souhaitée.

On est resté à la sortie du parc, au Yosemite View Lodge, l’option la plus proche en dehors du parc.

 

Que faire à Yosemite?

Il y a plusieurs secteurs dans le parc national: c’est étendu.

La Tioga road, la section la plus en hauteur fait 45 km et vous emmène peut à peu dans la Vallée de Yosemite. Là où se concentre la foule des visiteurs.

Les points de vue incontournables de Yosemite:

  • Olmsted point sur la Tioga road
  • Tunnel View
  • Glacier Point: une randonnée difficile de 6h AR permet d’y accéder (accessible en voiture quand la route du Glecier est ouverte)

 

Les cascades:

  • Yosemite falls (succession de 3 cascades)
  • Bridalveil falls
  • Vernal falls (une balade agréable et avec pas mal d’eau même en septembre! Comme un petit d’air d’Islande)

 

Rivière:

  • Prendre le temps d’un bain dans l’eau fraiche de la rivière avec El Capitan qui veille à Cathedral beach: superbe!

 

 

Combien coûte l’entrée à Yosemite?

Frais d’entrée: 30$ par véhicule, inclus avec le America the Beautiful pass.

 

 

 

 

JOURS 14 & 15 | SAN FRANCISCO: La plus européenne des villes de l’Ouest américain [315km -3h30]

C’est bien sur les rotules qu’on est arrivés à San Francisco, crevés mais vraiment heureux de tous ces parcs nationaux grandioses que nous avions eu la chance de visiter! Des paillettes plein les yeux, et après autant de temps en pleine nature, le retour en ville est plutôt un choc…

Même si nous attendions avec impatience de retourner dans un bon restaurant! Pour nous aux US, les grandes villes étaient synonymes de bonne bouffe, par là on entend des options saines avec des fruits et légumes 🙂

Il est clair que nous n’avons pas exploré San Francisco comme nous l’aurions voulu, l’énergie nous a manqué, la météo changeante n’a pas aidée et puis notre temps sur place était compté. On n’a eu qu’une journée complète dans la ville, notre visite de San Francisco s’est donc limité à quelques clichés dont le fameux pont Golden Gate Bridge. On a choisi de le voir depuis les Marin Headlands. Les points du vue de Battery Spencer et Hawk Hill sont à couper le souffle! On a adoré prendre le temps de descendre à la petite plage, Kirby cove. À deux pas de la ville, on y a croisé et vu 5 biches! Assez inattendu! (Plus d’infos dans nos infos pratiques ci dessous). A San Francisco, on ne peut pas rater les jolies maisons victoriennes: les Painted ladies. On a aussi flâné dans le quartier de Hayes Valley où on s’est régalé (difficile d’y choisir un café^^), on est passé faire coucou aux célèbres otaries du Pier 39, on a halluciné devant les virages de la rue la plus biscornue du monde Lombard street (après coup je ne sais pas ce qui nous a le plus surpris: les virages ou le nombre de gens posant en selfies devant la rue?!).

En tout cas, une chose est sûre, nos mollets s’en rappellent de notre journée à San Francisco! Cette ville, c’est un peu une montagne russe urbaine!

Pareil, on reviendra car la prochaine fois il ne faudra pas manquer la plus célèbre prison du monde, Alcatraz. On vous conseille d’ailleurs de réserver longtemps à l’avance votre excursion car nous n’avions plus de place le jour J. On ira dans le Chinatown qui parait-il est impressionnant, on voulait aussi passer voir les graph’ de Mission District et bien sûr monter dans le cable car! Croyez nous ou pas, mais il y a la queue pour en faire un tour… alors on a abandonné! Bref, il y en a des choses à faire à San Francisco!

 

Golden Gate au lever du soleil

 

Voir des biches à San Francisco près du Golden Gate!

 

Painted Ladies, San Francisco

 

Les otaries sur le pier 39, San Francisco, USA

 

 

INFOS PRATIQUES | San Francisco

 

Où dormir à San Francisco?

Nous étions dans le quartier d’Union Square, même si central, on ne recommande pas vraiment. On ne s’y est pas senti très bien. Beaucoup de sans abris, de gens qui trainent et cela n’est pas rassurant surtout pour une fille qui voyage seule je dirais. Il y a d’autres quartiers plus sympas! Même si il y avait des avantages à être central avec pas mal de bons restaurants.

 

Où manger à San Francisco?

Embarras du choix encore une fois. On a craqué pour un restaurant mexicain très branché. Le Matador Taco Bar, à coté de l’hôtel, pratique! Ça nous a rappelé nos voyages au Mexique.

Pour un petit déjeuner ou déjeuner santé, rdv au Project Juice Smoothie bar, attention qu’une mini terrasse, mais on a fait le stock de vitamines. Dans la même rue, que des adresses stylées.

On a testé une pizzeria bien sympa pour le soir, Del Popolo. Attablé devant les pizzaolos qui n’arrêtaient pas d’enfourner pizzas sur pizzas, un vrai succès cet endroit.

Des adresses savoureuses y’en aurait plein d’autres.

 

Que faire à San Francisco?

Tellement de choses… qu’on en a noté pour la prochaine fois!

  • China Town: parait il c’est un peu comme se retrouver en Chine.
  • Hayes Valley et les painted ladies: un quartier tendance, avec beaucoup de restaurants, café, coffee shop et boutiques stylées. Marrant de voir les maisons colorées (Painted ladies) en vrai car on les a déjà tellement vu à la télé!
  • Voir les otaries sur le Fisherman’s Wharf au pier 39: un ensemble de jetée avec restaurants et attractions touristiques, boutiques et…de nombreuses otaries! Elles auraient trouvé refuge sur ce ponton après un tremblement de terre en 1989 qui les a fait déplacé de leur habitat un peu plus au nord sur la côte. Aujourd’hui, ce sont devenues de vrais emblèmes de la ville attirant une foule de touristes.

 

  • Photographier le Golden Gate bridge depuis le Marine Headlands: il y a la vue la plus connue: Battery Spencer. Vous êtes juste au dessus du pont avec tout San Francisco en toile de fond. Superbe! Le matin au lever du soleil c’est assez magique 🙂 Comment y aller? Se garer sur le parking gratuit (mais avec quelques places seulement) qui se trouve le long de Conzelman Rd. Il faut sortir de la route 101 à la sortie 442 et passer sous l’autoroute, en direction des headlands. Le parking est après.
  • Il y a aussi un peu plus haut sur cette même route, Hawk Hill. Géant aussi.
  • Descendez à Kirby Cove à pied pour avoir la plage et le Golden Gate. D’ailleurs, il y a même un camping ici, pourquoi pas dormir ici avec une vue folle au réveil? L’emplacement se réserve en avance via les rangers du Parc de conservation des Marin Headlands.

Notez qu’il faut traverser le pont pour y accéder. Attention il faudra payer le péage sur le chemin du retour en ville (6.75$ en 2017). Il n’y a pas de barrière, c’est une toll road comme ils disent et il faut aller payer dans les 48h sur ce site web, si vous oubliez, ce sera plus cher ensuite… Voici le lien: www.bayareafastrak.org

  • Vous pouvez aussi traverser le pont à pied ou en vélo (vous trouverez de nombreux loueurs de vélo en ville).

 

  • Voir la rue la plus sinueuse du monde: Lombard street: une vraie curiosité: elle a été construite comme ça à cause du dénivelé fort de la rue. Assez dur à photographier! Et svp respectez les gens qui habitent ou circulent dans cette rue. On a vu des visiteurs au milieu de la route, bouchant la circulation pour une photo…
  • Visiter la plus mythique prison du monde: Alcatraz: réputée comme la plus sûre du monde. On aurait aimé visiter ce lieu incontournable, mais nous n’avions pas réservé à l’avance..erreur! Il existe plusieurs excursions à des heures différentes, il parait qu’à la tombée de la nuit, c’est plutôt cool!
  • Prendre le cable car: très demandé par les touristes, le prix du trajet est assez cher: 6$ pour un aller, avec impossibilité de descendre en chemin. S’y prendre tôt le matin pour éviter les foules.
  • Croisière dans la baie: pour une vue différente de San Francisco, depuis sa baie.

 

 

THE END

__________________

 

 

Pour notre première fois aux États Unis, on en a pris vraiment plein les yeux! Dans l’avion du retour, on avait du mal à réaliser tout ce que nous avions vu et fait. Non mais quel voyage mythique! On ne pense qu’à une chose: la prochaine fois! Et la liste des parcs nationaux qui nous font rêver est encore longue. Certains d’entres vous nous ont demandé sur les réseaux sociaux si un tel voyage dans l’Ouest américain était faisable en 15 jours, on l’a fait donc oui 🙂 mais on ne va pas vous cacher que c’était un road trip intense. Il est important de faire les bons choix et de bien préparer son voyage à l’avance pour s’éviter de mauvaises surprises et perdre du temps une fois sur place. En 15 jours, nous en avons beaucoup fait, nous avons tout donné car ce n’est pas tous les jours qu’on part dans l’ouest des Etats-Unis. Maintenant, il faut se préparer à conduire pratiquement tous les jours, parfois de longues distances (500km). Une fois dans les parcs nationaux, il n’y a pas vraiment le temps de flâner, il faut aller à l’essentiel et se lever tôt. Nous, c’était le rituel du lever de soleil tous les matins. Ce n’est pas reposant, on est rentrés fatigués mais c’est un voyage qui nous marquera à vie. Si vous avez la possibilité de partir 3 semaines, bien sûr, c’est mieux, mais vous en ferez plus et au final, ce sera la même histoire!!

 

 

_________________

 

 

 

NOS CONSEILS POUR UN VOYAGE DANS L’OUEST AMÉRICAIN

 

 

 

Faire le choix de se faire assister par une agence de voyages spécialisée USA:

Notre bilan avec Authentik USA

 

Road Book Authentik USA

Il est rare que nous partions via les services d’une agence pour organiser nos voyages, mais nous connaissions déjà de réputation leur autre agence, Authentik Canada et nous savions donc leur sérieux. Quand Authentik USA nous ont approchés pour que l’on teste un de leurs circuits dans l’ouest américain et qu’on réalise un reportage, on s’est dit que c’était une super occasion d’y aller et d’essayer leurs services. On précise qu’on a suivi un de leur autotour classique dans l’ouest des USA, et que nous avons été traité de la même manière qu’un autre client. Construisez avec eux un voyage sur mesure. Sur leur site internet, vous avez l’itinéraire, puis vous pouvez choisir entre 3 niveaux d’hébergements (économique, standard, supérieur) qui feront varier le prix de base du voyage. Au cours des deux semaines, nous avons testé toutes les catégories d’hôtels et comme je vous l’expliquais dans l’article, le choix de l’hôtel est crucial dans l’expérience de votre séjour, notamment dans les parcs nationaux. Le luxe tient vraiment à l’emplacement! C’est à bien considérer dans l’organisation de votre voyage. Dans tous les cas (économique ou pas), nous avons toujours été agréablement surpris du confort dans les chambres.

Au niveau de la location de voiture, Authentik USA arrive à négocier de très bons tarifs, cela vaut la peine de les consulter. Ils ont les meilleurs tarifs sur le marché et vous remboursent la différence moins 5 % si vous trouvez moins cher ailleurs! Sachez que vous pouvez louer uniquement la voiture avec eux si vous voulez faire vous même votre road-trip!

Partir avec une agence de voyages, telle Authentik, c’est aussi et surtout la tranquillité d’esprit , ils s’occupent de l’organisation. Sur place, nous avions un numéro où l’on pouvait joindre quelqu’un à tout moment en cas de problème et questions, c’est rassurant. On a reçu un chouette road book très complet qui s’est avéré très pratique pour préparer les étapes et ne pas perdre de temps. Cartes routières,plans, conseils, recommandations pour manger à l’extérieur et les règles à respecter furent très utiles. On l’appelait « la Bible!.

Finalement, on a bien ressenti les avantages d’être parti avec une agence locale. Pas de mauvaises surprises, ils connaissent bien les États Unis et sur place, il n’y a plus qu’à kiffer!

Bref, si comme nous, vous n’avez pas le temps d’organiser votre voyage aux Etats Unis, de vous charger de toutes les réservations hôtels, voiture, activités, alors n’hésitez pas à demander un devis gratuit via leur site internet:

www.authentikusa.com

ou par téléphone au 0 805 080 055 (numéro vert gratuit)

 

On est content de leur avoir fait confiance!

 

 

Combien coûte un road trip dans l'ouest américain?

Quelle fut le budget pour notre voyage aux États Unis, c’est la question que vous nous avez le plus posée. Le circuit que nous avons testé avec Authentik « Road trip USA » est proposé à partir de 1409€ par personne pour 15 jours incluant les 15 nuits d’hôtels en catégorie économique, l’assistance avant, pendant et après le séjour et un carnet de voyage personnalisé.

Pour notre voyage (en haute saison), avec les hébergements listés dans cet article + toutes les activités mentionnées + la location de voiture, le voyage a coûté 2800€ par personne. Somme à laquelle s’ajoute les vols, l’essence, la restauration, les parcs nationaux, notre assurance voyage.  On vous laisse donc calculer avec les tarifs ci-dessous et selon les vols que vous trouverez.

  • Vols internationaux

À cela s’ajoute les billets d’avion internationaux. Nous avons testé le vol à bas prix de chez Norwegian Air de Paris à Los Angeles, ça peut valoir la peine, parfois l’aller est à 250€ . C’est du low cost, donc service minimum et tout est payant (couverture, boule quies, boissons, plateau repas etc) par contre si on y va préparé, ça se passe très bien, l’avion était récent, bon écran tactile (pas comme chez American airlines^^). Notre conseil: manger à l’aéroport avant car la bouffe à bord n’est pas bonne, acheter boissons et grignotage pour s’occuper durant le vol et penser à un kit voyageur (bandeau yeux, boule quies etc) pour optimiser la nuit dans l’avion.

Dans tous les cas, pour trouver les vols au meilleur tarif, utilisez le comparatif Skyscanner.fr

  • Essence

Pour faire environ 4000km, nous n’avons payé que 200$ d’essence, c’est pas cher aux US!

  • Restauration

Pour les restaurants sur place, nous avons déboursé un petit peu plus que 1000$ en tout pour tout (pdj quand non inclus, pique nique, diners): cela fait un peu plus de 30$ par personne par jour  Je précise que nous ne sommes pas des gros mangeurs et ne buvons quasiment jamais d’alcool. Attention, aux USA, il faut aussi penser aux tips, les pourboires (vraiment mal venu de ne pas en laisser, ce n’est pas comme en France). Rajouter 15% à cette somme. Pas besoin de pourboire dans les fast food type Mc Do, par contre voici les situations pour lesquelles il est bon de laisser un pourboire: barman: 1$ par conso, 2$ pour la femme de chambre par nuit passée, 10% pour le taxi, 2$ pour le plein d’essence pour le pompiste, 2 à5$ par personne pour un guide touristique.

  • Taxes

En général, les prix affichés aux US ne comprennent pas les taxes (et ni les pourboires donc) et pour ne pas arranger les choses, les taxes varient d’un État à l’autre. SI vous comptez 9% en plus c’est une bonne base. Donc si vous voyez un prix de 20$ au resto par exemple, il faudra calculer que cela vous coûtera en fait 21.8$ + 15% de tips.

  • Parcs nationaux

Pour l’accès aux parcs nationaux, on a payé le pass America the Beautiful dans le premier parc visité (Grand Canyon), il coûte 80$ pour la voiture et nous étions ensuite tranquilles. Cela vaut le coup, si vous visitez au moins 3 parcs du réseau.

  • Activité sur place

Ensuite c’est les activités que vous choisirez de faire sur place qui feront augmenter la note. Le survol en hélico du Grand Canyon avait un coût (220$ pp) mais c’est un moment inoubliable.

  • Assurance voyage

Enfin, il est indispensable de partir assurés. Vous êtes en dehors du territoire européen et le moindre souci peut vous coûter très cher, surtout aux Etats Unis où l’accès aux soins n’est pas du tout donné!! Afin de vous éviter toute mauvaise surprise, faites une simulation de tarif pour souscrire une assurance Globe Partner sur le site d’ACS. En fonction de votre âge, il faut compter environ 25€ par personne pour 14 jour et dans les 30/40 € pour un mois. Une somme très raisonnable quand on sait qu’une consultation chez un médecin peut vous coûter dans les 100€. Cela n’arrive pas qu’aux autres…au Népal, j’ai dû être rapatriée à cause du mal des montagnes…plus de 5000$ de frais que je suis bien heureuse de ne pas avoir eu à débourser de ma poche!

  • Demander un ESTA

Ne pas oublier de faire votre demande pour le ESTA: (Electronic System for Travel Authorization) Une démarche indispensable pour pouvoir rentrer sur le territoire américain. Il vous sera demandé à l’aéroport et vous ne pourrez pas embarquer sans ce numéro. Pas de panique, cela prend quelques minutes sur internet et ne coûte que 15$ pp pour une validité de 2 ans. Tout est électronique et enregistré sur votre passeport.

 

Ne pas oublier avant de partir pour un voyage dans l'Ouest américain

 

  • Un adaptateur pour recharger vos appareils électroniques. Le courant est du 110 volts (pas du 220 comme en Europe)
  • Télécharger l’application maps.me et la carte des États que vous prévoyez de visiter, comme ça vous pourrez utiliser un GPS sans avoir besoin d’être connecté à internet: la révolution!
  • De la creme solaire et un chapeau: il fait chaud dans les déserts!
  • Des habits chauds et contre la pluie car vous serez en montagne par moment.

 

Internet & Téléphone en voyage aux USA

 

  • Nous avons un forfait chez Free et un autre chez SFR, le forfait RED, les deux permettent d’appeler sans frais dans tous les Etats Unis et vers la France, SMS illimités et même forfait 4G. C’est super pratique! Comme il s’agit de forfait sans engagement, il peut valoir le coup d’en souscrire un juste pour votre voyage et vous désabonner ensuite. Nous utilisons beaucoup les réseaux sociaux lors de nos voyages donc c’était parfait.

 

CB & paiements aux USA

 

  • Depuis que nous voyageons avec notre carte débit Revolut nous n’avons plus de soucis de frais de taux de change à l’étranger et frais de banque pour des retraits à l’international aux distributeurs.  Ce n’est pas un nouveau compte en banque, elle fonctionne en fait via une application sur votre smartphone, de laquelle vous envoyez de l’argent de votre compte courant à la carte prépayée. Vous décidez du montant que vous versez sur cette carte (dès que vous êtes connecté à internet vous pouvez faire un nouveau virement en quelques secondes).  À chaque paiement à l’étranger, une notification arrive directement sur l’appli vous disant le coût et magique, il n’y a pas de frais de change 🙂 Cette carte prépayée est une révolution! Vous pouvez l’utiliser dans tout le réseau Mastercard, c’est donc ultra répandu dans le monde. Jetez y un oeil, car si vous voyagez un peu, c’est de grosses économies et surtout de la tranquillité!! Ça n’a jamais été aussi facile de payer à l’étranger qu’avec Revolut.
  • On a payé que 6€ pour la recevoir chez nous via le site internet, nous avons choisi l’option gratuite et pouvons ainsi retirer à hauteur de 200£ par mois à l’étranger sans frais (au delà une commission s’applique mais moins élevée que les banques classiques). On revit depuis qu’on l’utilise. Adieu le change d’argent! Et comme aux US, tout peut se régler par CB ou presque, c’est ultra pratique là bas.

 

Location de voiture

  • Comme on vous le disait plus haut, Authentik USA a les meilleurs tarifs sur le marché et vous rembourse la différence moins 5 % si vous trouvez moins cher ailleurs!

> Demandé un devis sur leur site: www.authentikusa.com

 

  • Attention méfiez vous lors du retrait, les agences de location de voiture essaient toujours de vous refiler des assurances supplémentaires et services que vous n’aviez pas demandé à la base. Si vous avez le moindre doute au sujet d’une somme à payer, demander l’explication et ne partez pas tant que vous n’êtes pas sûr de vous. Si vous voyagez avec Authentik USA, leur conseiller francophone est là aussi pour répondre à vos questions.

 

Acheter une glacière/sac isotherme

 

  • On vous conseille d’acheter à votre arrivée une glacière ou un sac isotherme à laisser dans votre voiture. Si vous avez des pains de glace, vous pourrez les faire congeler le soir dans les hôtels, sinon pas de soucis, chaque hôtel ou presque aux Etats unis a une machine à glaçons. Du coup, chaque matin avant le départ, on faisait le stock de glace qui venait compléter les bouteilles qu’on mettait à congeler la nuit (si freezer dans la chambre). La glacière vous permettra d’avoir toujours de l’eau et boissons fraiches, le bonheur sur la route par ces fortes chaleurs en été, et parfois on transportait un pique nique pour être plus indépendants et libres le midi si nous étions en rando ou quoi. Bref, un indispensable 🙂

 

Blogs USA

Pour préparer votre voyage dans l’Ouest Américain, n’hésitez pas à consulter le blog d’Authentik USA:

www.authentikusa.com/blog

Et celui de nos amis lyonnais, JP et Delphine:

www.lostintheusa.fr

 

 

Si vous voyiez d’autres choses indispensables qu’on aurait oubliées, dites le nous en commentaires, ça servira aux autres voyageurs. MERCiiiii

 

Alors prêts pour l’Ouest Américain?

 

 

 


Ce voyage a donc été réalisé en partenariat avec Authentik USA, cependant, (comme tout le temps) nous avons eu carte blanche pour le contenu de notre article. Retrouvez toutes les photos du voyage sur Instagram avec #BestjobersinUSA

 

A très vite pour de nouvelles aventures, 

Instagram | Facebook Snapchat | Twitter

Elisa & Max

 

USA | ROAD TRIP DE 15 JOURS DANS LE GRAND OUEST AMÉRICAIN
4.8 (95.29%) 17 votes

Pin It on Pinterest

Shares