Voyager au Yukon, difficile de vous dire que cela était un rêve d’enfant. Pour être tout à fait honnêtes, nous ne connaissions pas ce territoire canadien il y a encore quelques années… Isolé au Nord Ouest du Canada, à la frontière avec l’Alaska, le Yukon n’est clairement pas le coin le plus connu ! Et pourtant, il est rapidement devenu une envie de voyage ultime au Canada pour nous et notre blog de voyage, depuis que nous avons posé le pied dans ce pays gigantesque pour la première fois il y a 3 ans.

Pourquoi ? Parce qu’il compte deux fois plus de caribous que d’habitants, que sa nature est intense et sauvage. C’est dans cet écrin que l’on trouve la plus haute montagne du Canada (Mt Logan 5959m), des forêts boréales, (taïga) à perte de vue, des lacs aux couleurs émeraudes et en résumé des paysages bruts, vierges, d’une beauté rare!  Si la nature vous en mettra plein les yeux, l’hospitalité des gens vous marquera ! Chaleureux, attachants, on trouve au Yukon des gens vrais, tout simplement.

 

Une destination authentique taillée sur mesure pour les amateurs de grand air et d’activités outdoor, les amoureux de faune sauvage mais aussi ceux en recherche de tranquillité et de liberté ! Au Yukon, on ne se marche pas sur les pieds et la plupart du temps, nous avions ces magnifiques décors pour nous tout seuls ! Un territoire de choix pour un road trip à l’aventure sur des routes plus panoramiques les unes que les autres. Mais attention, avec 14 communautés Premières Nations, un passé de ruée vers l’or, l’héritage culturel et le patrimoine historique n’y est pas en reste.

 

Cet article de blog n’a pas été facile à rédiger, nous avons vécu des moments forts au Yukon et voulions vous en montrer toute la magie ici, mais aussi répondre à vos questions sur cette destination de l’ouest canadien rarement mise en lumière.  Nous partageons avec vous l’itinéraire de notre road trip d’une dizaine de jours au Yukon sous le soleil de minuit, entre randonnées, routes légendaires, culture des Premières Nations et ruée vers l’or. Un voyage en terre nordique que nous ne sommes pas prêts d’oublier et qui on espère vous plaira…

 

 

 

 

_______________________

Que voir et que faire au Yukon en été?

Notre itinéraire road-trip entre randonnées et culture

 

 

Yukon, Canada - Blog Voyage des Bestjobers

 


  « Le Yukon en pratique »  

  • NOTRE VOYAGE:  9 nuits/ 10 jours: début août 2019
  • OÙ ?  Un territoire au nord ouest du Canada, au nord de la Colombie Britannique et frontalier avec l’Alaska
  • SUPERFICIE: 482 443 km2 (543 965 km² pour la France métropolitaine): petit pour un territoire canadien mais qui compte seulement 40 000 habitants dont 31500 à Whitehorse, sa capitale !!

 

  • QUAND PARTIR AU YUKON? 

HIVER une destination hivernale de choix pour les moins frileux en quête d’aventure ! Aurores boréales, ski nordique, moto neige, sources chaudes, course de chien de traineau de renom mondial (Yukon Quest). Il parait que février est top! Attention il peut faire -40°C !!

ÉTÉ nous avons choisi l’été et la première semaine d’août car températures agréables (mais très variables de 10 à 30°C en fonction des lieux et des jours!!), moins de moustiques qu’au début de l’été (juin/juillet) et petit retour de la « nuit » (quelques heures de sombres entre minuit et 4/5h du matin).

AUTOMNE Il arrive très tôt, fin août-début septembre: belles couleurs dans la toundra, possibilités d’observer les premières aurores boréales, mais attention le froid/la neige reviennent vite si on veut faire des randos bivouac en montagnes, il faut s’habiller en conséquence (parc de Tombstone). Dawson city se vide aux alentours du 10 septembre… Niveau couleurs des feuilles, ce n’est pas comparable à l’été indien de la côte Est canadienne car pas les mêmes types d’arbres ici.

 

  • COMBIEN DE TEMPS POUR VOYAGER AU YUKON ? Avec 9 nuits, 10 jours sur place, nous y avons trouvé un peu court. On vous recommande plutôt 11 nuits/12 jours pour l’itinéraire que nous avons fait et davantage bien sûr si vous pouvez, avez le budget et être amateurs de randos, VTT, canoë etc. Ceci étant dit, on peut aussi très bien passer que quelques jours, mais il faut choisir où !

 

  • COMMENT ALLER AU YUKON ? Aéroport d’arrivée: Whitehorse. Plusieurs possibilités: Quelques vols directs par semaine de Paris à Vancouver (9h environ) puis liaison domestique pour Whitehorse (2h30). C’est ce que nous avons fait avec Air Canada (Comptez dans les 800/1000€, vous pouvez aussi trouver des vols dès 500€ A/R mais avec 2 escales…). Sachez qu’il existe aussi un vol direct hebdomadaire les dimanches de mi-mai à mi-septembre avec la compagnie allemande Condor depuis l’aéroport de Francfort à Whitehorse en 9h30 de trajet. (Des offres à partir de 700€ l’AR, mais il faut se rendre en Allemagne).

>> Comparez et trouvez vos vols au meilleur prix pour le Yukon

 

  • TRANSPORT SUR PLACE ? Le plus simple est de louer une voiture directement à l’aéroport de Whitehorse à votre arrivée. On vous recommande l’agence Driving Force qui autorise (une des seules agences d’ailleurs) à emprunter la Top of the World Highway (entre Alaska et Dawson) et la Dempster Highway (qui relie Dawson à Inuvik et dessert notamment le parc de Tombstone…).Attention lorsque vous louez une camionnette ou un 4X4 uniquement (pas une petite citadine). Nous avions une petite voiture type Toyota Corolla, cela fait l’affaire pour 2 mais nous avons dû nous rendre avec un guide à Tombstone du coup. On vous conseille de prendre un 4X4/SUV pour être plus à l’aise et confortable sur les routes, surtout si vous êtes 4 et si vous voulez emprunter la Dempster highway tranquillement. Les distances sont parfois longues sur certaines portions du voyage (6-8h de route dans la journée). Les routes sont parfois en gravier, mais sinon elles sont larges et en très bon état. Un bonheur de les parcourir !

 

  • DECALAGE HORAIRE ? -8/9h en fonction du mois de l’année.
  • MONNAIE dollar canadien (CAD$) taux de change (approx) : 1€ = 1,47 CAD (en août 2019)

 

  • MODE DE PAIEMENT  

Il est recommandé d’avoir toujours un peu de liquide sur soit car il peut arriver que certains endroits n’accèdent pas la CB (bar, café notamment à Dawson et d’ailleurs notez que les week end d’été les distributeurs de Dawson sont vite à cours d’argent…prévoyez en amont!).
Attention aux commissions que vous paierez à votre banque pour chaque retrait et paiement au Canada, sauf si vous avez une carte spéciale comme la carte Revolut comme nous (gratuit pour des retraits jusqu’à 200€/mois et pas de frais lors des paiements à l’étranger). C’est très pratique et ça change la vie en voyage!

 

  • VISA

Pour tout voyage au Canada en tant que citoyen Français, il faut demander votre AVE (Autorisation Voyage Electronique). Cela prend quelques minutes en ligne et vous coûtera 7 CAD$, elle sera valable 2 ans. Vous aurez besoin d’un passeport valide plus de 6 mois avant la date de retour. Faites votre demande AVE ici : canada.ca/AVE avant de partir.

 

 

  • ASSURANCE VOYAGE & RAPATRIEMENT

Pour voyager en toute sérénité au Canada, on vous recommande de souscrire une assurance voyage pour la durée de votre séjour. Les frais médicaux coûtent rapidement très chers au Canada et une simple visite chez un généraliste se chiffre facilement à +100$. Sans assurance voyage, vous ne serez pas couvert par la Sécurité sociale française. C’est un réflex pour nous à chaque destination, nous souscrivons au choix chez ACS et leur formule Globe Partner ou encore la formule Cap Assistance de Chapka assurances. Les deux ont été testés et approuvées.

 

  • TEL / WIFI  AU YUKON

Nous avons pu utiliser le forfait RED by SFR de Max, qui inclus 15go dans la destination Canada. Attention, avec Free, j’ai eu la mauvaise surprise de constater qu’au Yukon, je n’avais aucun service alors que ça marche dans les autres territoires et provinces canadiennes!! (Le Yukon est isolé…). Le wifi se trouve facilement dans les villes comme Whitehorse, Haines Junction ou Dawson mais attendez vous à des (longs) moments de déconnection sur les routes pendant le road-trip où il n’y aura aucun signal. On vous conseille d’utiliser l’application Mapsme et d’y télécharger la carte du Yukon avant de partir comme ça vous aurez accès au GPS même sans connexion. Magique:-)

 

  • ELECTRICITE  Prises électriques de type A, deux fiches plates, comme aux Etats-unis, prévoir un adaptateur et une multiprise!

 

  • QUEL BUDGET POUR UN VOYAGE AU YUKON

Le Yukon est au Canada, cela reste une destination assez coûteuse et lointaine.

Vols: aux alentours de 1000€ par personne en haute saison, on peut trouver moins cher et surtout en septembre.

Durant notre voyage, nous avons testé différents types dhébergements, de l’hôtel très classique à la cabine en rondin toute équipée, en passant par le camping sauvage dans un parc national ou un hébergement insolite comme une yourte ou encore un lodge de montagne cosy. En moyenne, il faut compter 150$CAD par nuit pour une chambre double (environ 100€). En camping, cela vous coûtera forcément beaucoup moins cher.  Attention, on vous recommande de réserver à l’avance tous vos hébergements pour ce road trip. Il n’y a pas énormément d’hôtels et logements, la saison touristique est courte et vous risquez donc de ne plus rien avoir de dispo !! Les étapes du voyage sont de toute façon faciles à prévoir (cf notre itinéraire).

Pour les repas, on a mangé sur le pouce dans de petits cafés le midi et au restaurant le soir ou en formule table d’hôtes quand disponibles où nous dormions. Les prix sont similaires à la France, il faut juste tenir compte qu’au Canada un pourboire de 15% du montant de l’addition est la règle.

Voiture de location, compter entre 50/60CAD$ par jour pour une location de 10 jours (30-40€/j). Attention, les km ne sont pas illimités, 200km par jour. En 10 jours, cela peut suffire pour notre itinéraire. Au pire c’est environ 20 centimes le km extra. L’essence coûte moins cher que chez nous, à peine 1€ le litre de sans plomb (en fonction du taux de change).

 

  • SECURITE AU YUKON

Délinquance: Un des endroits du monde où l’on s’est senti le plus détendu! Le Yukon est très peu peuplé, un territoire nature avec des gens très sympathiques. Nous avons souvent été seuls en rando ou sur la route!

Pays des ours: partout vous verrez des notes d’informations sur le fait que des ours habitent le territoire. Il y a donc des règles de conduite à respecter. A retenir: ne pas paniquer, rester calme et surtout ne jamais courir!! Nous ne voulons pas vous faire flipper avec les ours car les rencontres n’arrivent pas tous les jours et se passent en général très bien ! En faisant du bruit (chanter, taper des mains) lors de vos randos, cela suffit à les prévenir de votre présence et ils s’éloigneront pour ne pas risquer de vous croiser !! Des sprays anti-ours sont aussi disponibles à la location/vente et il est d’usage d’en avoir un pour des randos longues et sérieuses dans certains coins. Nous n’avons vu qu’une fois des ours noirs en bord de route en conduisant sur ce voyage au Yukon et c’était magique à observer. Bref, cela peut vous faire peur, mais il faut relativiser, les ours noirs et grizzly ne sont pas ces bêtes sanguinaires que nous pouvons penser. Saviez-vous qu’ils mangent à 95% des baies et racines?

 

  • VOYAGER AVEC DES ENFANTS AU YUKON

Nous ne sommes pas des experts en la question, mais selon nous pas de danger particulier à venir au Yukon avec des enfants. La nature est superbe, le territoire est très calme. C’est une destination de plein air et les activités principales sont la marche, le VTT, le canoë. Il y a quelques musées/parcs très intéressants sur la faune, la flore et l’histoire de cette partie du monde qui devraient plaire aux enfants. Tout dépend de leurs intérêts bien sûrs et de ce que vous voulez faire en vacances.

 

  • NE PAS OUBLIER DANS SA VALISE !

On vous parle ici pour l’été: en août, la température moyenne est de 18°C, il ne fait pas chaud chaud, mais ce n’est pas franchement froid non plus! Dès que le soleil brille, on est très bien en tee shirt.

Un masque de nuit car avec le phénomène du soleil de minuit en juin, juillet et encore en août, il fait rarement sombre.

– Prévoir de bons vêtements outdoor et fonctionner avec la règle des couches/sous couches d’habits: maillots thermiques, fine polaire, fine doudoune, coupe vent/imperméable pour être paré à toute situation. Une bonne paire de chaussures de randonnée s’impose et une paire de tennis.  Prévoir un léger bonnet, une paire de gants fins et un foulard type Buff très pratique en cas de froid. Avec 1, 2 jeans, 1 pantalon de rando, 1 short, 1 pull et quelques tee shirts courts et manches longues, ça nous a suffit pour le séjour. On a acheté aussi un sur pantalon étanche à Décathlon en cas de pluie en rando. Lunette de soleil, crème solaire et casquette/chapeau + un anti moustique.

Le style est vraiment décontracté et sportwear au Yukon.On misera sur le confort plutôt que la fashion attitude!

 

  • POURQUOI ALLER AU YUKON?

Les GRANDS ESPACES & L’AVENTURE: le Yukon est la destination ultime pour les amoureux de nature et d’outdoor. Forêt boréale à perte de vue, montagnes, lacs, c’est le décor de vos vacances. Parfait pour des randonnées en pleine nature, des sorties en canoë.

LES MONTAGNES: contrairement à la côte Est du Canada, vous trouverez au Yukon les plus hauts reliefs du pays (Mont Logan 5959m) et des glaciers. Les paysages sont grandioses !

L’AUTHENTICITE & LA TRANQUILLITE: A peine 40 000 habitants au Yukon et avec une large communauté francophone. Ici les gens sont chaleureux, vrais et l’entraide existe (vraiment). Pas de chichis. Le Yukon n’est pas ultra touristique, les gens aimeront discuter avec vous et vous rencontrerez des voyageurs au long cours, en quête d’aventure et de vrais personnages locaux.

Le Yukon fait partie de ces endroits du monde qui marque profondément. Un voyage exceptionnel dans le grand Nord où l’on va de surprises en surprises. Peu touristique, une destination qui vous surprendra par son caractère, ses habitants chaleureux, sa nature extraordinaire et ses étendues à l’infinie. Le Yukon respire de sérénité et l’on ressent une liberté forte en parcourant ses paysages.

 


 

Road Trip Yukon by bestjobers - Carte

Télécharger la carte du Road Trip Yukon by Bestjobers

 

Voici notre itinéraire détaillé pour 12 jours au Yukon

(Vous pouvez cliquer directement sur l’étape qui vous intéresse ou alors faites dérouler pour lire l’article au complet. Ceci est l’itinéraire comme on le referait suite à notre expérience sur place)

 

 

 

 

Bien arrivés à Whitehorse au Yukon

Après un long voyage depuis Lyon, nous voilà enfin à Whitehorse, capitale du Yukon! Nous sommes un peu sonnés par le trajet et le décalage horaire. Après avoir récupéré à l’aéroport notre voiture de location pour le road trip, on file se rafraichir à l’hôtel. Histoire de se plonger sans plus attendre dans l’ambiance, nous dinons au Klondike Rib & Salmon, un restaurant bien typique à Whitehorse. Mieux vaut ne pas s’effrayer de la queue pour y manger…  Le lieu est connu, convivial, parmi les plus anciens bâtiments de la ville et avec une jolie décoration du nord. En plus, on y mange bien ! On se régale de poissons frais cuisinés avec une touche boréale, sans oublier la note canadienne avec la délicieuse tarte au noix de décan et sirop d’érable.

 

Klondike Rib & Salmon, Whitehorse

 

 

 

JOUR 01 | DECOUVERTE DE WHITEHORSE ET PROCHES ENVIRONS 

Street Art, Whitehorse, Yukon

Presque 80% de la population du Yukon habite à Whitehorse, mais la ville n’est pas du tout étouffante pour autant. Pas une jolie ville en soit, Whitehorse a volé le statut de capitale du territoire à Dawson pendant la deuxième guerre grâce à son emplacement privilégié sur le chantier de la Alaska Highway. C’est une ville avec quelques avenues et le fleuve Yukon à coté.

 

Centre d’interprétation de la Béringie

Si on en fait vite le tour, il y a des endroits intéressants à ne pas manquer avant de prendre la route. A commencer par le centre d’interprétation de la Béringie. La Béringie, c’était la langue de terre qui reliait l’Amérique du Nord à l’Asie durant l’ère glaciaire, une vaste plaine qui n’était pas glacée, on l’appelait la steppe à mammouths. Si nous ne sommes pas très musée, celui-ci permet de comprendre pas mal de choses sur le territoire et notamment les migrations des premières populations et des animaux d’un continent à l’autre ainsi que leur évolution. On se retrouve au pied du plus gros squelette de mammouth laineux d’Amérique du Nord (un moulage grandeur nature) et on découvre des animaux aujourd’hui disparus comme le paresseux marcheur ou encore l’impressionnant ours à face courte. On recommande!

 

centre d’interprétation de la Béringie, Whitehorse, Yukon(La moulure du squelette est à l’intérieur du musée)

 

 

Yukon Wildlife Preserve

Maintenant que nous sommes calés sur l’histoire et l’évolution des espèces du grand Nord au fil des millénaires, on se familiarise avec la faune arctique actuelle à la Yukon Wildlife Preserve à 25 min du centre de Whitehorse. Un parc animalier de plus de 3km2 où l’on peut observer une douzaine d’espèces d’animaux issus du monde boréal. Bisons, lynx, boeufs musqués, cerfs, chèvres des montagnes et bien d’autres. Ce n’est pas un zoo, mais un centre dédié à l’éducation et à la conservation de la faune endémique. Des animaux sauvages blessés y sont soignés et relâchés dans la nature lorsque cela est possible. On y a passé une petite demi-journée à parcourir à notre rythme et à pied la boucle de 5 km à travers les immenses enclos.

Pour le déjeuner, on s’installe au Bean North Coffee, tout près de la Wildlife Preserve. Un petit café bio et équitable dans la forêt, il torréfie même leur café, vous pourrez en ramener en souvenir. Parfait !

 

Yukon Wildlife Preserve

Yukon Wildlife Preserve

Orignal, Yukon Wildlife Preserve

 

Yukon Wildlife Preserve

 

Yukon Wildlife Preserve

 

Yukon Wildlife Preserve

 

 

Miles Canyon, Whitehorse, Yukon

Pour cette première après midi, on se balade à Miles Canyon. A quelques minutes en voiture du centre de Whitehorse, on peut marcher le long du mythique fleuve Yukon. Par beau temps, sa couleur verte émeraude est éblouissante. Le décor est typique du Canada avec la forêt dense tout autour. C’est beau et paisible.

 

Miles Canyon, Whitehorse, Yukon

 

Miles Canyon, Yukon

 

 

Traveling Light B&B

Si l’on peut y marcher des heures, nous ne nous attardons pas trop car ce soir nous dormons dans un endroit qui mérite que l’on prenne le temps. Une jolie yourte avec la plus belle vue du monde ! Oui pas moins ! L’emplacement est tout ce qu’il y a de plus grandiose: lac, montagnes et forêt à l’infini. S’il ne faisait pas très beau lors de notre passage, nous ne pouvions qu’imaginer la beauté du site par une belle soirée sous le soleil de minuit (nos photos ne rendent pas justice à cette vue magnifique)! On y rencontre Amanda, Australienne et Anglaise, mariée à Philippe, Franc Comtois qui a grandit à quelques kilomètres de la maison de mes parents! Le monde est vraiment petit !

 

Traveling Light B&B, Yukon, Canada

 

Traveling Light B&B , Canada

 

 

 

INFOS PRATIQUES | Whitehorse et environs

  • Où dormir à Whitehorse ?

Nous avons testé différents hébergements dans la capitale ou à coté. Il y a plusieurs hôtels ou B&B. Pour le soir d’arrivée, nous avions fait simple et pratique avec un hôtel central (Coast High Country Inn). Classique, confort pas de charme en particulier.

Ensuite, à 25min au sud de Whitehorse, on recommande vraiment Traveling Light B&B: yourte mongole traditionnelle ou cabine en bois disponible, à 135$CAD (90€) la nuit pour deux avec petit déjeuner complet et bio. L’emplacement est magique avec vue imprenable sur le lac Cowley (canoes à dispo en plus!!) et les montagnes. Amanda et Philippe sont très sympas! Vous pouvez aussi y camper en été pour 10$ par personne. Vous pouvez réserver via Airbnb et pour toute première réservation sur la plateforme, vous pouvez bénéficier de 25€ d’offert avec notre lien de parrainage.

>> Voici une sélection d’autres hôtels à Whitehorse.

 

  • Où manger à Whitehorse?

Ici, il y a le choix, petits cafés, restos typiques, pubs, bars il y en a pour tous les goûts, il faut en profiter ça ne sera pas partout le cas! On a aimé:

L’incontournable Klondike Rib & Salmon: pour une cuisine boréale dans un joli cadre. Attention il y a du monde et il faudra sûrement patienter avant de pouvoir y diner…

Le Baked Café: pour un petit déjeuner, une pause café ou chai latte, ou aussi déjeuner sur le pouce (soupe maison, sandwich, quiches).

Alpine Bakery : boulangerie bio qui sert des soupes, pizzas véganes, du bon pain complet…

Le Burnt Toast Café: pour un granola le matin ou un déjeuner sain le midi.

Miner’s Daughter ou à coté et même établissement Dirty Northern: Burgers très bons, avocats toasts, tarte pécan, tout était bon et une déco bien tendance!

Bean North Coffee: à quelques km de la Yukon Wildlife Preserve: café bio et équitable. Très mignon.

Bean North Coffee, Yukon

 

  • Que faire à Whitehorse et environ?

Miles Canyon: balade nature, sentiers balisés, point de vue accessible en voiture.

Centre Béringie : 6 $ pp. Été:mai à septembre de 9h à 18h tous les jours / Hiver:dimanche et lundi de midi à 17h.

Yukon Wildlife Preserve: (à 25 min du centre de Whithorse) 16$pp entrée visite à pied seul / 24$pp pour le tour commenté en bus.

 

 

 

JOUR 02 | DECOUVERTE DE CARCROSS ET PROCHES ENVIRONS (75km – 1h)

Après une douce nuit dans la yourte mongole et un réveil matinal (les joies du décalage horaire), on aurait adoré emprunter les canoës de Philippe et Amanda pour ramer un peu sur le lac Cowley au coeur de ce paysage magnifique et paisible. La pluie nous a un peu refroidit cependant. Le temps du petit déjeuner et les éclaircies arrivent.

 

Emerald Lake

Nous partons à l’Emerald Lake, à quinze petites minutes de route de la yourte. Si ce lac ne manque pas de nous rappeler les nuances de turquoise du belvédère des 4 lacs dans mon Jura, le lac Emeraude est encore plus fou! On prend un peu de hauteur pour en admirer tous les contrastes, la beauté est saisissante!

 

Beau lac Canadien: Emerald Lake, Yukon

 

Emerald Lake, Yukon, Canada

 

 

 

Désert de Carcross

On continue sur la Klondike highway sud et tout proche du lac se trouve un autre lieu incontournable et insolite au Yukon, on ne s’attend pas à trouver cela ici ! Le désert de Carcross, souvent qualifié de plus petit désert au monde, surprend ! Une balade dans le sable entouré de forêt et avec vue sur les montagnes environnantes, plutôt inattendue ! Après une petite marche à l’intérieur, nous partons pour Carcross maintenant.

 

Desert de Carcross, Yukon

 

Desert de Carcross, Yukon

 

Desert de Carcross, Yukon

 

 

Carcross

Carcross est un village avec une histoire, marquée par la ruée vers l’or à la fin du 19e siècle et forte de l’héritage culturel de la Première Nation amérindienne Carcross-Tagish. Les fresques peintes et totems donnent une belle allure à cette petite communauté de 450 habitants. Si son nom peut faire penser à « carrefour », il s’agit en fait de l’abréviation de « Caribou Crossing », puisque des troupeaux de caribous migraient autrefois par ici avant que les prospecteurs d’or prennent le relais, suivis des touristes aujourd’hui.  Pour apprécier le village, une pause dans ses petites boutiques d’artisanat local et studios d’artistes s’impose. Se promener au bord du lac de Bennett est aussi incontournable et puis il est important de déambuler parmi ses bâtiments, certains comptant parmi les plus anciens du Yukon avec des commerces encore en activité ! Ils semblent avoir traverser plus d’un siècle sans prendre une ride! Bref, vous l’aurez compris, Carcross a du caractère.

Si notre temps à Carcross fut limité, on vous recommande de passer au moins 1 nuit sur place pour vous imprégner et profiter davantage de son environnement, son histoire. Les plus sportifs ne manqueront pas une sortie en VTT sur le mont Montana, avec de nombreux sentiers balisées, c’est en passe de devenir la Mecque du vélo de montagne. D’autres pourront s’offrir une balade en train le long de la route du White Pass & Yukon Route Railroad qui fut tracé en 1898 en plein Gold Rush. Le parcours doit laisser sans voix en grimpant en altitude, traversant ponts, tunnels, glaciers et chutes d’eau. Attention, il faut réserver longtemps à l’avance pour s’assurer une place à bord.

 

Carcross

 

Carcross, General Store, Yukon

Carcross Yukon

 

INFOS PRATIQUES | Carcross

  • Où dormir à Carcross?

Vous pouvez rester une deuxième nuit à Traveling Light à mi-chemin entre Whitehorse et Carcross, ou bien réserver directement à Carcross. Le Boreale Ranch a l’air d’être une belle adresse.

 

  • Où manger à Carcross?

Peu de restaurants et café dans ce petit village. Il y a le Bistro on Bennett, tout en rondin de bois. Ce ne sera pas de la grande gastronomie, mais c’est sur place et dans le style local.

 

  • Que faire à Carcross?

– Désert de Carcross

– VTT: plus de 35 km de trails: plus d’infos sur montanamountain.ca

– Excursion en train et passage en Alaska: plus d’infos sur wpyr.com

 

 

 

 

 

JOUR 03-04 | DEPART POUR HAINES JUNCTION / PARC NATIONAL DE KLUANE (200km – 2h)

Parc National de Kluane, Yukon

 

Jour 1

On prend ce matin la route qu’on attend depuis le début du séjour, on repasse à Whitehorse pour prendre l’Alaska Highway en direction de Haines Junction, la porte d’entrée du parc national Kluane. La route est large, droite à l’infinie. Peu à peu des montagnes se dessinent à l’horizon et il est difficile de les quitter du regard. Le parc Kluane est un lieu spécial, un carrefour écologique unique au monde, sous l’influence permanente du froid de l’Arctique, de l’humidité de l’océan Pacifique et de l’aridité de l’intérieur du contient. Des centaines de glaciers spectaculaires et leur mer de glace rayonnent au coeur du parc. Forêts boréales à perte de vue, larges vallées, rivières et lacs complètent le tableau. C’est ici que l’on trouve la plus haute montagne canadienne, le mont Logan culminant à 5 959m. Une vingtaine de sommets de plus de 4 200m l’entoure et une centaine de plus de 3 000m le regarde d’en bas. Un habitat varié, magnifique et quasiment intact qui abrite une faune nombreuse, comme les grizzly et ours noirs.

Pour mieux appréhender cet endroit exceptionnel et organiser notre séjour, on débute par une visite du centre culturel Da Ku et du visitor center du parc national. Il y a une mine d’informations à l’intérieur et cela permet d’avoir les cartes et renseignements nécessaires pour programmer nos randos. Tout dans la longueur de la chaine des St Elias et très étendu, le parc Kluane n’est pas forcément évident à visiter. Il faut une voiture, du temps et de l’organisation afin de s’éviter des allers et retours inutiles d’une heure ou plus entre un côté et l’autre.

 

Rando King’s Throne

Les sentiers sont nombreux, quelques randonnées apparaissent comme incontournables quand on passe que deux jours sur place. L’après midi, on s’échauffe avec l’une d’elles, la montée du King’s Throne. Après une balade en forêt de 45 minutes, nous avons une jolie vue surplombant le lac de Kathleen. Nous pourrions continuer plus haut et partir pour 4/5h mais on ne se sent pas aujourd’hui. Dommage car ça a l’air sublime!

 

Kluane National Park, Canada

 

Kathleen Lake, Yukon

 

Mont Logan Lodge

Direction notre cocon cozy, le mont Logan Lodge où nous prenons le temps de nous installer et de profiter des belles vues sur la montagne. Roxanne, Québécoise et David son compagnon britannique ont débarqué dans le Yukon il y a deux ans et ont créé une très belle adresse. Le genre d’endroit où tu veux poser tes valises et ne plus en repartir! La convivialité est reine ici. Le diner se passe sur la grande table commune où chacun échange ses aventures du jour en se délectant les sens de la délicieuse cuisine de Roxanne.

Au delà du super lodge et de leurs hébergements insolites (yourte, cabane Gold rush, tipi etc), David et Roxanne proposent aussi des sorties guidées pour découvrir l’environnement magique dans lequel ils ont choisi de vivre.

On part ainsi avec David pour une excursion en bateau sous le soleil de minuit. Nous venons de diner, le soleil brille encore là haut même s’il est 22h. Il est difficile de se sentir plus serein que ce soir là sur le Pine Lake. La beauté de la nature sauvage nous émerveille chaque jour davantage dans ce coin du monde!

 

Mont Logan Lodge, Haines Junction, Yukon

 

Pine Lake, Haines Junction, Yukon

 

David, Mont Logan Lodge

 

 

Jour 2

Notre deuxième journée à Kluane débute de manière irréelle. Haut dans les airs, à bord d’un petit coucou (Cessna), nous survolons les montagnes majestueuses du parc. Si d’en bas, le spectacle est déjà de toute beauté, nous n’étions absolument pas préparés à autant de grandeur vue du ciel. Les mots nous manquent pour décrire cette expérience. Les images ne font pas justice à l’esthétisme de ces glaciers et vallées vierges. Rarement nous avons été autant sonnés. Certainement parce que nous nous y attendions pas, que nous ne connaissions pas du tout Kluane et que tout ne fut que surprise !

 

Air Glacier Kluane, Vol au dessus du Parc National

 

Vol panoramique Kluane, Yukon

 

Air Glacier, Haines Junction

 

Vol au dessus des glaciers, Yukon

 

Vol scenique Kluane National park

 

Parc national de Kluane, Vol scénique

 

Survoler les glaciers au Canada: Haines Junction, Yukon

 

Montagnes du Yukon, Canada

 

Rencontre avec James

Remis de nos émotions, nous rencontrons James Allen, ancien chef de la communauté Première Nation Champagne/Aishihik. Un personnage connu dans tout le Yukon ! Il nous emmène dans son campement à Christmas Bay. A l’orée du bois, quelques cabines rustiques en bois contemplent le lac Kluane. Nous avons du mal à en croire nos yeux, ce spot est tout simplement grandiose !

James et sa famille habitent ses terres depuis des générations. Pour faire partager leur savoir et culture indigène, il a bâtit ce camp pour recevoir les visiteurs. Il nous raconte comment se déroulent les séjours en immersion. Atelier de confection d’attrape rêve, de tambour traditionnel, cueillette de plante médicinale ou apprentissage des techniques d’un trappeur, il y a le choix. Les repas sont cuisinés par sa famille et partagés tous ensemble avant de terminer rassemblés autour d’un feu de camp sous les étoiles à écouter les histoires et légendes du monde. Ce n’est pas rare d’observer des animaux sauvages qui vivent dans ces forêts. Nous en avions l’eau à la bouche! Cette aventure authentique nous aurait fait le plus grand bien, une prochaine fois, pour se connecter à cette nature sublime.

 

Lac Kluane, Yukon

 

James, Shakattun Adventures, Yukon

 

 

INFOS PRATIQUES | Parc national de Kluane

  • Où dormir à Haines Junction/Kluane?

Pour une adresse confortable, conviviale et délicieuse, réservez chez Roxanne et David au Mont Logan Lodge. Situé le long de l’Alaska Highway, à la hauteur de la Alsek Valley, vous y serez très bien reçus ! Yourte, tipi, cabine rondin ou belle chambre dans le lodge, il y a le choix si on s’y prend en avance. Nuit à partir de 165$ CAD (110 € environ) avec petit déjeuner. Service table d’hôtes à 30$CAD (20€ pp environ) et excursions possibles été comme hiver.

Plus d’info et réservation: www.mountloganlodge.com  

 

Pour une immersion dans la culture indigène et une expérience authentique: le campement de James Allen et de sa famille. L’accueil sera vrai, le confort sera rustique (toilette sèche, douche solaire), vous serez en pleine nature dans un spot magnifique! Il propose des packages à partir d’une nuit avec transport possible depuis Whitehorse et Haines Junction pour un minimum de 4 personnes. Contactez-les, ils peuvent être flexibles, été comme hiver.

Plus d’info et réservation www.shakattunadventures.com 

 

  • Où manger à Haines Junction?

Les possibilités sont restreintes dans le coin. On a bien testé un café (Village Bakery) mais rien d’exceptionnel, ça dépanne! C’est pour ça qu’on a apprécié les diners et petit déjeuners cuisinés par Roxanne au Mont Logan Lodge.

 

  • Que faire dans le parc de Kluane?

Visite du Centre Culturel Da Khu et du centre d’accueil du parc: ouvert de 8h30 à 18h en été: info, expositions intéractives, c’est très bien fait et instructif!

De la randonnée! C’est le paradis pour ça avec un décor de rêve. Les sentiers sont nombreux, les locaux pourront vous conseiller mais les classiques sont:

– King’s Throne: 4-6h, pour 10km et plus de 500m+ (coté Kathleen lake)

(pour info, il y a bien 1h de route entre les deux cotés)

– Sheep creek: 3-6h, pour 10km et 450m+ (coté Kluane lake), on vous en parle ci dessous.

Un survol majestueux avec Kluane Glacier Air Tours: vol à partir d’1h, 270$ CAD pp (180€ environ), de mi-avril à fin septembre.

 

 

 

 

JOUR 05 | EN ROUTE SUR L’ALASKA HIGHWAY (230km – 2h30)

Kluane National Park, Canada

 

Sheep Mountain et Lac Kluane

En quittant le Mont Logan Lodge et en prenant l’Alaska Highway direction nord, nous en profitons pour découvrir l’autre coté du parc national de Kluane (Sheep Mountain) car c’est justement sur notre route en repartant. Pour cette rando, on est accompagnée de Kat, guide de montagne pour l’équipe du Mt Logan Lodge. Elle nous montre ses coins favoris et nous éloigne des sentiers. Nous en prenons plein la vue surtout que le lac Kluane est totalement miroir ce matin là, les nuages s’y reflètent, on dirait une peinture. Marcher et grimper avec un tel panorama fait oublier les courbatures. On veut aller toujours plus haut. C’est par contre typiquement le genre de paysages qu’il est impossible à rendre en photo, trop grand, ça ne rentre pas dans le cadre ! Kluane est un terrain de jeu infini, mais il nous faut continuer notre chemin, notre temps est compté au Yukon.

 

Lac Kluane, Yukon

 

Kat, Guide au Yukon

 

Lac Kluane, Canada

 

Sheep creek, Kluane, yukon

 

Rando Yukon, Canada

 

 

Le plus beau moment du voyage…

On dit au revoir à Kat et on continue sur l’Alaska highway, il n’y a qu’une route, c’est facile ! Même si je n’aime en général pas conduire, je prends le volant avec plaisir. La plupart du temps seuls sur la voie, les montagnes nous accompagnant à gauche et le lac sur la droite, je ne vois pas les kilomètres défiler. Nous nous arrêtons à plusieurs reprises pour sortir et courir là au milieu de ces étendues! Cette route, ces paysages à l’infini nous procurent un sentiment de liberté énorme. On respire à pleins poumons, nous sentons à quel point nous sommes privilégiés d’être là dans cette nature extraordinaire qui s’offre toute à nous. Alors que nous n’y croyions plus, nous apercevons des ours sur le bas côté de la route! Une maman ourse noir et ses trois petits sont affairés à trouver à manger. Racines et baies, voilà leurs principales sources d’alimentation et ils doivent s’en gaver au maximum pour prendre des forces avant d’hiberner tout l’hiver. Ils ne remarquent même pas notre présence, dans la voiture, arrêtée de l’autre coté de la voie. Ils mangent et on est aux anges de pouvoir les observer quelques minutes. Un des plus beaux instants de ce voyage <3

 

Ours Noirs, Yukon

 

Le plus beau moment du voyage au Yukon

 

 

Discovery Yukon Lodging

La route pour rejoindre Dawson city étant longue, nous décidons de la couper en nous arrêtant au Discovery Yukon Lodgings pour une nuit. Pas tout à fait à mi chemin (à coté de Beaver Creek), mais cela fait une agréable pause, toujours au pied des montagnes.  On s’installe dans une petite cabine bien typique et on s’amuse à observer les énormes camping cars et autres bus des voyageurs américains et canadiens à la retraite (les fameux RV). Avec notre petit Volkswagen T3 nous serions bien ridicules par ici !! C’est une autre dimension le camping Outre Atlantique!

 

Discovery Yukon Lodgings

 

 

 

JOUR 06 | DIRECTION DAWSON CITY VIA L’ALASKA (490km-8h)

Bienvenue en Alaska

Aujourd’hui, on prend la route sans tarder, c’est qu’il nous reste encore du chemin à parcourir avant d’arriver dans la contrée du Klondike et de la mythique ville de Dawson ! Après quelques minutes, nous franchissons la frontière américaine, nous sommes en Alaska! Cela mérite bien une pause photo devant le panneau ! C’est plutôt impressionnant de voir cette démarcation taillée à travers la forêt sur des milliers de kilomètres ! Il s’agit d’ailleurs de la plus longue frontière non protégée au monde avec 2475 km. Tout de même, tout est à une autre échelle par ici !

 

Frontière Yukon-Alaska

 

Alaska

 

 

Chicken, Alaska

Notre passage en Alaska ne dure que quelques heures et se limite à la découverte d’un petit village bien sympathique et atypique, Chicken! Né à la fin du 19e siècle avec la découverte d’or.  Aujourd’hui, une trentaine d’habitants font vivre cette communauté en été, moins de 10 restent en hiver lorsque la route ferme dans les deux sens et les isole dans leur coin du monde. Pause déjeuner plus savoureuse qu’on l’aurait espérer (pour un endroit aussi reculé) à l’Outpost et achat de petits souvenirs. En moins d’une heure, on comprend que Chicken et ses habitants méritent le détour. Un endroit curieux au milieu de nulle part ! Après les typiques photos à coté du poulet géant, on reprend le volant.

 

Chicken, Alaska

 

Top of the World Highway, Yukon

On repasse un poste de frontière pour re-entrer au Canada et on continue de s’émerveiller en entamant la Top of the World Highway, un parcours très scénique parmi les montagnes à plus de 1000m de haut. Cela nous rappelle étrangement la route des Crêtes en Alsace !  Des vallons qui s’enchainent, des forêts qui les recouvrent et la fine pluie pour compléter le tableau ! La même ambiance, étonnant, l’échelle des distance est juste sur dimensionnée coté Canada. Après une traversée par un bac, nous finissons par arriver à Dawson, fatigués du voyage mais heureux. Nous sentons que cette nouvelle étape va nous plaire !

 

Yukon, Top of the world Highway

 

INFOS PRATIQUES | Passage de frontière USA/CANADA

Nous ne savions pas mais pour information, lors de votre entrée en Alaska, vous devrez payer 6$ pp pour les formalités douanières. L’agent vous constituera une fiche de départ à bien redonner aux agents lors de la sortie du territoire américain à la frontière de Little Gold Creek qui marque l’entrée au Canada. En effet, si vous ne comptez pas retourner aux US dans les 3 mois qui suivent, il faut bien leur rendre ce papier car sinon les autorités ne sauront pas que vous avez quitté le territoire américain…

 

 

 

JOUR 07 | DECOUVERTE DE DAWSON 

Visite de Dawson City, Yukon

 

Visiter Dawson city, c’est faire un bon dans le passé. Une ville unique classée au patrimoine historique du Canada pour son héritage de la Ruée vers l’Or. Petite, à peine 1400 âmes, mais avec du caractère, Dawson est à ne pas manquer au Yukon. Ce bourg s’est quasiment créé du jour au lendemain lorsque des prospecteurs découvrent de l’or dans une rivière toute proche en août 1896. Il n’y avait rien et soudain, des milliers de gens affluent du reste du continent et du monde dans l’espoir de faire richesse. En l’espace d’à peine deux ans, Dawson passe d’un ramassis de tentes à plus de 40 000 personnes, ce qui en fait la plus grande ville canadienne à l’ouest de Winnipeg! C’est l’effervescence. La jour, on cherche l’or, le soir, on le troque contre les plaisirs de la vie. Bars, cabarets, salles de théâtre, casinos, hôtels. Dawson gagne le surnom de « Paris du Nord » avec ses spectacles de french cancan ! Le boom ne durera que quelques années, mais l’héritage est encore visible et palpable aujourd’hui.

 

Visite en français de Dawson

Non pavée, Dawson a le charme d’autrefois, avec ses bâtiment en bois et ses fausses façades colorées. Pour se plonger dans son histoire, on suit Aude, guide à Parks Canada, pour une visite en français dans les rues de la ville. Elle nous ouvre les portes de plusieurs bâtiments historiques, autrement inaccessibles. Notamment, l’ancienne poste et la banque où nous pouvons juger de la lourdeur d’un lingot d’or (imitation) ! Son récit est passionnant, elle nous transporte dans cette folle époque et nous explique aussi son quotidien à Dawson, au fil des saisons. L’été avec les touristes, le soleil de minuit et l’hiver lorsque tout est fermé et sombre. L’importance de la solidarité dans cette petite communauté isolée. On est loin d’imaginer cette vie si différente de la nôtre. C’est passionnant.

 

Visite de Dawson avec Parks Canada en Français

 

Dawson city, Downtown Hotel

 

Visite Dawson City en français

 

Façades colorées de Dawson City, Canada

 

Pour occuper l’après midi, on a le choix entre le musée Jack London, le célèbre auteur a passé un an au Klondike en 1897 ou bien le musée de Dawson qui abrite la plus grande collection de l’histoire du Yukon. Pour rester au grand air, on peut sinon monter à bord du SS Keno, bateau à aubes typique de l’époque ou encore parcourir la Ninth Avenue Trail pour voir la ville et ses environs. Pour continuer dans le thème de la recherche d’or, des visites des dragues sont aussi possibles. Notre séjour à Dawson ayant été plutôt court et entrecoupé par la visite du parc de Tombstone, nous n’avons pas pu faire tout cela et c’est plutôt la « nightlife » que nous avons expérimenté! Car à Dawson, elle vaut le détour!

 

Une tradition insolite, le Sourtoe Cocktail

Alors que le soleil rechigne à aller se coucher (Dawson est au nord du Yukon, on se rapproche du cercle polaire), nous débutons notre soirée haute en couleurs par une tradition yukonnaise plutôt atypique (d’autres diraient écoeurante!). Le Sourtoe cocktail. Pour faire simple, il s’agit d’un cocktail à base de Yukon Jack (mais vous pouvez choisir un autre alcool) avec… un orteil humain (momifié)! Il faut le boire en s’assurant que l’orteil touche vos lèvres et ceci en présence du Captain River Rat qui validera ou non votre participation. Les plus courageux entreront donc dans un club très fermé! Max en fait désormais partie !  Il a donné de sa personne pour l’expérience même si cela ne lui a pas paru insurmontable du tout 🙂 C’était pour le folklore ! Plus d’infos sur le blog de la Yukonnaise.

 

Sourtoe Cocktail, Dawson City, Yukon

 

 

Casino et Cabaret Diamond Tooth Gerties

La soirée continue au Diamond Tooth Gerties, le plus ancien casino légal du Canada . Tous les soirs de l’été, des danseuses enflamment la piste de danse avec des spectacles french cancan. A mesure que la nuit avance, les costumes rétrécissent.

 

Diamond Tooth Gerties, Dawson

 

Casino Dawson, Yukon, Diamond Tooth Gerties

 

La ville ne comptant à peine 2000 habitants, on s’est surpris à reconnaitre les mêmes gens en les croisant au café, au cabaret, à la boulangerie.! Nombreux cumulent plusieurs emplois l’été pour pouvoir vivre tout l’hiver, longue période durant laquelle l’activité est quasiment éteinte.

 

 

Midnight Dome

Pour notre deuxième soir passée dans la ville, nous profiterons d’un tout autre show, plus calme, celui de la nature. En haut du Midnight Dome, un point de vue sensationnel sur la Yukon river, Dawson et les vallées aurifères.  Le ciel se dégage et nous offre un joli coucher de soleil vers minuit. Nous croiserons un renard arctique sur le chemin du retour et filerons dormir quelques heures.

 

Midnight Dome, Dawson, Yukon

 

 

INFOS PRATIQUES | Dawson city

  • Où dormir à Dawson?

Nous étions au Downtown Hotel et on s’est fait la remarque qu’il n’y a bien qu’à Dawson qu’un hôtel autant « dans son jus » passe !! Cela fait partie du décor et de l’ambiance Gold Rush !  Nous lui aurions par exemple préféré les charmes de la pension Bombay Peggy’s, une ancienne maison close entièrement rénovée avec goût mais avec l’ameublement de l’époque (un vrai voyage dans le temps, nous sommes passés le visiter pour vous!), mais avec seulement 7 chambres, il faut s’y prendre à l’avance pour s’assurer de la disponibilité !

Bombay Peggy’s, Dawson City

>> Réservez votre hébergement à Dawson sans plus attendre

 

  • Où manger à Dawson?

Le timing n’était pas le bon et l’adresse qui nous aurait sans aucun doute le plus plu, était fermée (lundi). Un petit café servant des alternatives saines et végétariennes, l’Alchemy café.

Nous avons testé les bons sandwichs grillés du Red Mammoth et un burger au Triple J Hotel.

 

  • Que faire à Dawson? (à la saison estivale mi mai-mi septembre).

Centre Information Touristique: 8h-20h tous les jours avec infos, expos et films sur la région

Visite en français par un guide interprète de Parks Canada à 9h15 les matins en été: 6.30$ CAD (moins de 5€)

Musée Jack London: 11h-18h tous les jours avec présentation à midi et 15h: 5$CAD (3€ environ)

Musée Dawson City: 10h-18h tous les jours: 9$CAD (6€ environ)

Visite de la drague n°4: présentation guidée en français à 14h30 : 20$CAD pp (13,5€)

Midnight dome: le point de vue surplombant la ville et le fleuve Yukon: gratuit

Diamond Tooth Gerties: casino et cabaret: 19h-2h tous les soirs. 3 spectacles différents de 30min chacun à 20h30-22h et minuit :abonnement de 15$CAD (admission saisonnière).

Rituel du Sourtoe Cocktail: au bar du Downtown Hotel: 21h-23h tous les soirs, cherchez le capitaine ! Prix du cocktail + 8$CAD pour « goûter » à l’orteil! Vous repartirez avec votre diplôme.

 

 

 

 

JOURS 08-09 | RANDONNÉE BIVOUAC PARC TOMBSTONE (110km – 1h30)

Tombstone Parc, Yukon Canada

 

On quitte tôt le matin les ruelles colorées de Dawson pour partir pour une nouvelle aventure, grandeur nature ! Sacs à dos, tentes, sacs de couchage, conteneurs anti ours sur le dos et bottes de randonnées aux pieds, nous voilà embarqués sur la Dempster highway. Une route mythique à travers la forêt et les montagnes, qui rejoint en 740 km de gravier,  Dawson à Tuktoyaktuk au bord de l’océan Arctique. Nous n’en aurons qu’un aperçu puisque nous nous arrêtons une heure et demi plus loin au parc territorial de Tombstone, un des joyaux du Yukon !

Le programme pour les deux prochains jours, parcourir le sentier du Grizzly Lake, 13 km de randonnée avec un joli dénivelé de 800m+ le jour 1 et revenir sur nos pas le jour 2. Après un briefing orientation et sécurité au centre d’information des rangers, (je vous rappelle que des ours habitent ces terres), nous partons sac sur le dos pour une sacrée belle balade ! Tombstone avec sa chaîne montagneuse de pics noirs de granit, a des airs de Dolomites. Ici, la météo est particulièrement capricieuse. Nous nous étions mentalement préparés à être trempés, gelés ou à avoir chaud à tout moment. L’important est donc d’avoir les bons vêtements pour parer à toute situation ! Finalement nous avons été plutôt chanceux ! Si nous n’avons pas eu de beau soleil de minuit, il n’aura plu qu’au moment de monter notre tente (classique!) et de diner (heureusement que des abris sont prévus par les rangers). Mes genoux se souviennent encore de la randonnée, mais l’effort en valait la peine. Panorama dégagés, montagnes biscornues, la rencontre des jolies (et grosses) marmottes des Rocheuses, moins farouches que par chez nous !  Les pauses snack devant des paysages époustouflants qu’une fois encore, nous avions quasiment pour nous tout seuls. Et les moments de rigolade à observer les petits chiens de prairie (une sorte d’écureuil, mais terrestre), tellement craquants mais aussi vraiment collants! Ne les nourrissez surtout pas ! Ils dévorent tout.

Tombstone est un superbe écrin de nature sauvage, qui peut être hostile mais qui vous procurera un sentiment de liberté et étouffera votre soif d’aventure.

Autant vous dire que nous n’avions pas grande hâte de rentrer à la « civilisation » de Dawson au retour de notre balade le deuxième jour !

 

Dumpster Highway, Yukon

 

Randonnée Yukon, Grizzly Lake Trail

 

Marmottes Yukon

 

Tombstone Territorial Park, Yukon

 

Grizzly Lake, Yukon

 

Camping Tombstone, Yukon

 

Camper au Tombstone Park, Yukon, Canada

 

Chien de prairie, Yukon

 

Tombstone Park, Yukon

 

Grizzly Lake Trail, Yukon

 

Randonnée Yukon, Tombstone Park

 

Spermophile, Yukon

 

INFOS PRATIQUES | Tombstone Park

  • Comment visiter le parc de Tombstone?

 

Télécharger le plan du parc

Si le parc est accessible à la journée, en individuel ou avec une excursion guidée, il est surtout le paradis de la randonnée bivouac avec 3 campements au bord de 3 lacs différents, gérés par les rangers. Pour faire les 3 camps, il faut plusieurs nuits, notre temps étant limité, nous n’avons fait que le premier, Grizzly lake.

En tout cas, une expérience de bivouac qui ne s’improvise pas. Seulement dix emplacements dans chacun des 3 camps pour planter sa tente. Il faut réserver en amont ici un permis à la nuitée (12$ CAD par nuit et par tente). Au delà du matériel de camping et de l’équipement de randonnée en montagne nécessaire, il faut aussi respecter des règles strictes instaurées par les rangers afin de pouvoir cohabiter avec les ours. Chaque campeur doit louer des box hermétiques (anti odeur) pour transporter sa nourriture (en location au centre d’information du parc). Sur place, au campement, des caissons en métal sont installés afin de stocker les affaires de toilettes et les denrées. Les eaux grises sont récupérées dans des bidons, les toilettes sont sèches. L’idée étant de limiter au maximum l’impact humain sur cet environnement fragile et de ne pas attirer les ours avec des odeurs, c’est vraiment très bien fait.

Nous sommes partis avec un guide de chez Klondike Experience, une compagnie d’aventure outdoor basée à Dawson. Ainsi nous avons pu avoir la tente, matelas de sol, sac de couchage, réchaud, filtre à eau etc et ne pas avoir à tout emporter avec nous dans nos valises depuis la France (un luxe). La question du transport était aussi solutionnée (notre loueur de voiture n’acceptant pas avec notre petite citadine que l’on roule sur la Dempster Highway, ce qui rend l’accès, seul, compliqué! A moins de réserver le transfert à bord du Husky Bus). Le guide a géré également toute la question de la nourriture durant la randonnée. Très pratique mais on ne vous cache pas, ne pas avoir « accroché » avec Mathias, notre guide ces deux jours-ci, dommage car l’expérience en aurait été d’autant plus belle et mémorable. Après coup, on s’est fait la réflexion que nous aurions vraiment pu faire seul ce bivouac, il est plutôt impossible de se perdre sur ce sentier! D’ailleurs à l’heure actuelle, Klondike Experience ne propose pas de package 2 jours/1 nuit comme nous avons fait (ils ont fait une exception pour nous). Grâce au brief des rangers, nous avions les clefs pour faire seuls cette radio. Le bémol, il aurait fallu cependant prévoir le matériel et tout l’équipement à l’avance (transport depuis la France ou alors location à Whitehorse avec les compagnies The Base ou Up North). Quant à la question des ours, en respectant les règles de comportement, nous ne les avons pas rencontrés et nous préférons vous rassurer sur le sujet. Les ours ne guettent pas les randonneurs pour les dévorer. Ils préfèrent plutôt largement nous éviter. Le tout est de faire du bruit pour ne pas les surprendre mais aussi de ne pas les attirer bêtement avec des restes de nourriture. En campant sur les campements définis par les rangers, cela diminue aussi grandement les risques.

Sachez que si le budget et le temps ne sont pas un souci pour vous, Klondike expérience propose donc des packages plus long ou encore des formules en héli-rando depuis Dawson. Le pilote vous laisse au lac et campement le plus éloigné, Talus lake, et vous pouvez revenir en direction du centre d’information en passant en chemin par les deux autres, Divide et Grizzly lake. Se renseigner directement auprès d’eux pour les possibilités, dispos et tarifs.

 

 

 

JOUR 10 | RETOUR À WHITEHORSE (530 km – 6h sans pause)

Lac Yukon

Toutes les plus belles aventures ont une fin, aujourd’hui c’est plutôt la peine dans l’âme que nous prenons la Klondike highway sud pour rejoindre Whitehorse. Pour ne pas arranger les choses, la route est longue et ennuyeuse, nous sommes loin de la beauté de l’Alaska highway vers Kluane ! Ici, c’est forêt et ligne droite. Si nous avons roulé jusqu’à Whitehorse ce jour là (7-8h de route avec les pauses), on vous conseille de vous arrêter au niveau de Fox Lake pour passer la soirée, nous y avons aperçu des hébergements en bord de lac et l’on se disait qu’on aurait été bien là, comme l’envie irrésistible de prolonger notre séjour encore un peu, avant de rentrer à la « ville ».

Il y a aussi l’option de dormir au Sundog Retreat dans une cabine toute équipée avec cuisine (très bien si vous êtes 4 ou plus), c’est un peu avant Whitehorse et un endroit tranquille, avec jacuzzi et salle d’observation des aurores boréales (il était encore tôt pour en voir, la noirceur manquait).

 

 

JOUR 11 | RETOUR EN FRANCE OU JOURNÉE SUPPLÉMENTAIRE À WHITEHORSE

Cafés et Restaurants Whitehorse

 

Prendre le temps de flâner dans Whitehorse, acheter les souvenirs, trainer les cafés et pourquoi ne pas aussi vivre une dernière aventure en territoire yukonnais !

Une sortie en canoë sur la Yukon river. Et oui, car un voyage au Canada n’est pas vraiment complet sans une excursion en canoë ! Nous partons donc avec Emilie de chez Up North pour une descente du fleuve de quelques heures. Nous croiserons de nombreux aigles nous guettant depuis leur branche. Le courant est fort et il ne nous faut pas beaucoup de temps ni d’effort à 3 dans le canoë pour descendre les 20 km ! Une excursion vraiment accessible aux débutants. Un moment agréable qu’on aurait aimé prolonger encore et encore (avec du bivouac)…mais il faut bien rentrer un jour!

 

Canoe à Whitehorse

 

Up North, Whitehorse, Yukon

 

Emily, guide Up North, Whitehorse

 

Canoe sur la Yukon River, Canada

 

INFOS PRATIQUES | Sortie en canoë Whitehorse

  • Avec qui faire du canoë à Whitehorse?

Up North a une très bonne équipe, vous serez entre de bonnes mains pour une demi journée ou journée sympa. Histoire de goûter aux joies du canot canadien si vous n’en avez jamais fait. Sachez qu’il est aussi possible de venir au Yukon et de partir en expédition canot bivouac de plusieurs jours, cela est un autre style de séjour. D’ailleurs, les plus aventuriers rejoignent Dawson depuis Whitehorse (715km), il faut compter 15 jours et une sacrée logistique organisation repas car vous serez dans le wild ! Mais il y a aussi des possibilités à partir de 4 jours d’excursion.

Plus d’info et reservation: www.upnorthadventures.com

 

Voilà le moment redouté arrivé… celui de rentrer à la maison! Nous nous serions clairement imaginés restés plus longtemps au Yukon, dans une ancienne cabane trappeur à observer les animaux, lire un livre et boire du thé par exemple ! Ou encore prendre la route direction l’Alaska et continuer d’explorer encore et encore ces contrées nordiques. Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose au fond de nous nous dit que nous y retournerons… et pourquoi pas en hiver ! Ca sera alors une autre histoire !

 

Alors le YUKON, ça vous tente? 

 

 


 

Quelques sites utiles pour organiser votre voyage au Yukon: 

 


 

Vous êtes sur Pinterest?  Pensez à épingler notre article pour le retrouver plus facilement 😉

 

Road Trip Yukon - Bestjobers Blog Voyage


Nous avons voyagé au Yukon avec le soutien de l’Association Franco Yukonnaise pour l’office de tourisme du Yukon et de explorezcanada.fr. Nous tenons à les remercier chaudement pour cet itinéraire sur-mesure élaboré ensemble. Comme à notre habitude, nous partageons avec vous notre expérience personnelle, nos ressentis, coups de coeur et bonnes adresses pour vous offrir un moment d’évasion ou vous aider à planifier vos futures vacances au Yukon. 

 

Des Bises, 

Elisa & Max

Facebook – Instagram – Twitter – Youtube

 

Pin It on Pinterest

Shares