Tous les ans, c’est le même défilé: une année se termine, une nouvelle prend le relais et avec elle, le lot habituel de meilleurs voeux et de bonnes résolutions.

On y voit un moment opportun d’arrêter nos vies à 200 à l’heure et de dresser un bilan de notre année passée, de revenir sur quelques temps forts, mais aussi et surtout de réfléchir à notre métier de blogueur voyageurs, ses évolutions et notre équilibre dans tout cela.

 _____________

 

Commençons par une RÉTROSPECTIVE en images qu’on vous avait partagé en storie sur Instagram il y a quelques jours avec les projets voyage qui ont marqué notre année 2017:

 

Et on s’est amusé à l’exercice d’un petit résumé de l’année passée, pour lequel il a fallu faire jouer la mémoire! Voici notre portrait de 2017 :

 

2017 fut (très) VOYAGEUSE:

Aircalin, en route pour la Nouvelle Calédonie

10 pays visités

5 régions aux 4 coins de notre belle France.

38 vols internationaux: un bilan carbone désastreux qui nous préoccupe mais c’est le dilemme 🙁

6 décalages horaires

13 road trips dont 1 superbe en combi Volkswagen (#PetitbEURE) et dans une charmante 2CV en Provence

1 train panoramique en Suisse nous ayant mené des glaciers aux palmiers!

 

2017 fut (plutôt) INSOLITE:

Eco Lodge Azulik Tulum, Salle de Yoga

On a DORMI dans une casa coloniale aux Bahamas, dans une Hacienda mexicaine, dans un dôme sorti tout droit de Star Wars au Canada, dans un chalet canadien, dans une yourte en Irlande, dans une cabane vintage / perchée / eco-design/ trappeur en France, dans une tribu kanak, dans une église réformée à Nantes, sous les étoiles d’un bivouac en montagne à Chamonix et au fil de l’eau au Canada, dans une chaumière bretonne, dans un tonneau en bois, dans un igloo et dans un hôtel fou à Tulum (Azulik) on en oublie peut être..!!

 

2017 fut (un peu) ANIMALE:

Cochons Nageurs, Exumas, Bahamas

On a nagé avec les cochons et requins aux Bahamas en janvier, rencontré les singes, les crocodiles et des milliers de perruches vertes au Mexique en mars, plongé dans le lagon calédonien en avril, observé les orignaux, vu des dizaines d’aigles, baleines et frôlé les loups au Canada entre l’été et l’automne!

 

2017 fut INSPIRANTE:

Foret Lacandona, Chiapas, Mexique

Sur les TRACES des mayas au Mexique, et particulièrement la tribu Lacandon vivant toujours en harmonie avec la nature dans la jungle (selva lacandona), on a aussi APPRIS la médecine au naturel avec les Kanaks en Nouvelle Calédonie, VIBRÉ au coté des cousins Acadiens fiers de leurs racines françaises lors du Grand Tintamarre du 15 août, REDÉCOUVERT L’univers de George Sand en Berry, ÉTÉ ÉMERVEILLÉS par le talent de l’artiste Cesar Manrique à Lanzarote et APPRÉCIÉ la détermination de Jean Vuarnet qui a fait Avoriaz.

 

2017 fut (bien sûre) NATURE:

Canotage sur la rivière Kedgwick , Canada

On a pu nager dans le trou bleu le plus profond du monde aux Bahamas, voguer dans la réserve de la biosphère de Sian Ka’an au Mexique, se baigner dans des cascades et rivières turquoise dans le Chiapas, s’émerveiller de la biodiversité terrestre et marine de la Nouvelle Calédonie, traverser les magnifiques forêts canadiennes et partir en canotage, voir une des sept merveilles naturelles du monde avec le Grand Canyon dans l’Ouest américain, marcher sur des volcans à Lanzarote, bivouaquer face aux cimes des Alpes.

C’est à ce moment là qu’on se rend compte de tout ce qu’on a pu vivre en 2017, mais quelle année de folie!!

Pris dans la frénésie de notre quotidien et vivant dans un monde et une société où tout va toujours plus vite, on a tendance à ne plus se rendre compte de la chance que nous avons d’explorer la planète, de rencontrer des gens passionnés et passionnants aux quatre coins du globe, mais surtout de pouvoir faire ce qui nous plait et d’en vivre !

Faire ce que tu aimes, c’est la liberté. Aimer ce que tu fais, c’est le bonheur.» – pierre champsaur

Alors oui nous sommes heureux et fiers de le dire!

 

 

Mais attention, tout n’est pas toujours rose (mais pour qui est-ce le cas?!) et je voudrais vous avouer nous nous posons aussi de nombreuses questions sur notre activité de blogueurs de voyage. En 2017, plus que jamais, nous avons pris conscience de certaines limites et avons ressenti le besoin de trouver un équilibre pour pouvoir perdurer. Il y a tellement à dire que j’ai du mal à organiser ma pensée :

Déjà, je pense à notre rythme de vie. Si ce que nous publions vous fait rêver, c’est important de comprendre que ce n’est pas le pur reflet de la réalité. Être toujours sur la route, vivre avec une valise, passer plus de temps dans les aéroports et les gares qu’avec ses amis et ses proches, produire toujours davantage de contenu pour alimenter toujours plus de réseaux sociaux, s’engueuler à cause de la fatigue, ne jamais vraiment être dans le moment présent puisqu’il faut toujours préparer la suite, le prochain voyage et les partenariats qui vont avec, sans oublier de rendre les contenus des précédents et de partager en direct les aventures du moment. C’est une gymnastique du quotidien ! Il faut faire preuve d’organisation, d’originalité et d’efficacité, qui parfois peut s’avérer usante et lassante…

L’impact des réseaux sociaux sur nos vies est chaque jour plus intense. Il faut s’adapter au risque de disparaître. Sans parler de la pression des likes. Voilà quelques aspects de notre vie qu’il est important de mentionner. Mais attention, loin de nous, l’idée de se plaindre! On connait des métiers bien plus difficiles et croyez bien qu’on se juge TRÈS privilégiés et on pense toujours avoir le meilleur job du monde !!  Si nous le faisons, c’est parce que c’est un plaisir de partager nos aventures avec vous, et de capturer tous ces instants de vie… le jour où cela sera forcé alors nous arrêterons.

Dans nos têtes, il y a aussi pas mal d‘interrogations sur l’évolution de notre métier et son avenir. Depuis l’année dernière, le blogging voyage a tellement le vent en poupe, qu’on a parfois l’impression que tout le monde se lance et se proclame blogueur voyage ! De plus en plus de couples s’essaient à l’exercice, oui c’est vrai on a remarqué ça en 2017, l’essor assez dingue des couple de voyageurs, malheureusement souvent des duos sans trop d’imagination qui ne font la plupart du temps que copier ce qui se fait déjà. Mais à quoi ça sert ?? Cette citation colle plutôt bien au sujet et fait méditer :

Celui qui marche sur les pas d’un autre ne laisse pas de traces…

Mais cela n’est pas vraiment le pire, on pense bien sûr à toute la tricherie qui a lieu dans le milieu, notamment avec les achats de likes et de fans. Où est l’authenticité ? La créativité ? L’éthique ? C’est creux et tout ce qui les intéressent est de pouvoir voyager gratuitement et d’obtenir des cadeaux. Franchement, nous avons hâte de faire le bilan dans quelques années, de voir qui est toujours là, car ces personnes ne se rendent pas compte que derrière la façade rose des réseaux sociaux et du blog, il y a en fait beaucoup de travail et de temps passé seuls face à son écran. Des moments beaucoup moins glamours que tout ce qu’on peut voir en surface. Mais rien n’arrive facilement et on trouve ça tout a fait normal qu’il faille travailler pour mériter sa place au soleil, alors on ne peut que déplorer ces tricheries et pratiques malhonnêtes. D’autant plus quand les agences et marques n’arrivent plus à les déceler et tombent dans le panneau… Après nous on s’en fiche, on a la conscience tranquille.

Depuis quelques mois, on entend aussi régulièrement parler de la légitimité des blogueurs & des influenceurs, la question de la confiance et de la transparence est souvent évoquée. Comment croire en nos recommandations, sommes nous sincères alors que nous sommes soit invités, soit payés par des marques et des destinations? C’est un point qui nous tient à cœur, car une fois encore les dérapages sont de plus en plus fréquents. Des blogueurs se mettent à parler de choses qui n’entrent pas du tout dans leur champs de compétences si je puis dire, tout ça parce qu’ils ont succombé à l’appât du gain. Beaucoup sentent aussi de plus en plus le besoin de se justifier pour chaque conseil. « Je n’ai pas été payé pour vous dire ça, je vous promets… ». C’est quelque chose qui nous énerve, car plus que le fait d’être payé ou non, ce qui est important, c’est d’être honnête avec soi même et sa communauté. Il faut accepter de parler d’un sujet ou d’un produit parce que tu penses que ça peut être utile à tes lecteurs, qu’il y a un intérêt quelconque, et ne pas se laisser tourner la tête pour un chèque… Alors oui peut être que c’est un luxe de pouvoir choisir ces collaborations, mais c’est une règle à laquelle on ne veut pas déroger !! Vous êtes notre priorité et on sait que vous nous faite confiance!

J’en profite pour vous rappeler que oui, nous sommes dans la majorité des cas rémunérés pour voyager (ou plutôt pour créer du contenu pour des destinations, des marques du tourisme…), nous ne l’avons jamais caché et cela depuis le départ, nous avons créé notre métier ! On a commencé notre nouvelle vie en Australie grâce à un job de rêve plutôt canon et rémunérateur. C’était inscrit partout dans les médias. 

Nous ne voyons encore une fois pas le problème si nous sommes honnêtes avec nous mêmes et que nous choisissons nos partenariats pour qu’ils aient du sens et soient intéressants, pour qu’ils vous fassent découvrir des petits coins auxquels vous n’auriez peut être pas pensés, qu’ils nous fassent vibrer et vous offrent un instant d’évasion. Sachez que nous refusons de nombreuses propositions qui ne répondent pas à ce brief !!

 Payés ou non, si on vous parle de quelque chose, c’est d’abord parce qu’on y croit !

Voilà le sac est un peu vidé, les pendules remises à l’heure et il est temps de vous parler des nouveautés et de nos grands projets de 2018.

 


>> Cette année, on va accueillir 3 nouveaux dans la famille Bestjobers:

 

  • Un livre 100% Australie

Qui sortira en mars, écrit et illustré de nos petites mains. Pour les mauvaises langues, oui cela fait longtemps qu’on est revenu d’Australie, mais mieux vaut tard que jamais! Ce livre est un projet qui nous tenait à cœur, alors tôt ou tard on savait qu’il sortirait 😀

Plus d’infos ici :

Best Job in the World Livre

À l’occasion de sa sortie, nous allons en profiter pour créer des évènements et en profiter pour vous rencontrer à Paris et en région. Pour les Parisiens, vous pouvez déjà réserver votre soirée du 14 mars pour la sortie officielle du livre, on vous promet de belles surprises et un moment convivial ensemble. Pour la province, les dates ne sont pas encore fixées, à suivre.  Nous allons aussi participer au Salon du Tourisme de Paris du 15 au 18 mars à la Porte de Versailles et vous pourrez venir nous voir pour papoter voyage:-) Et puis, bien d’autres choses encore!

 

  •  Un joli combi Volkswagen T3

Nous rejoindra au printemps parce que ça fait bien trop longtemps que j’en veux un ! Pour tout avouer, ça remonte à 2009, alors que j’étais en PVT en Nouvelle Zélande, je travaillais pour Jucy Rentals, une boite super fan de location de vans… mais bon n’étant pas très mécanique, j’ai toujours rêvassé sans passer à l’acte. Redécouvrir les plaisirs d’un road trip en van avec #PetitbEURE en Normandie l’an passé et la rencontre avec Bruno, son propriétaire passionné, nous a convaincu. Nous entrerons dans la communauté #VanLife en 2018 ! On s’en réjouit et les galères ne font que commencer car Max est loin d’être plus mécano que moi… à suivre…

 

  • Un appartement !

C’est la grande nouveauté sur le plan personnel : nous allons devenir propriétaires !! Oui, les digitals nomad et voyageurs que nous sommes se sont un peu fatigués (et ont vieillit aussi…un peu^^). À être toujours ici et là, nous en avons perdu nos repères… Et puis, on en avait marre du casse tête de la logistique : « mais où est ma doudoune ? Et ce sac, c’est chez tes parents ou les miens, dans le studio à Paris ? On prend les vols de quel aéroport ? » Car oui à trente ans passé, nous n’avions pas encore d’un « vrai chez nous »… Nous vivions entre notre mini studio parisien de 15m2 et chez nos parents.

On a donc ressentit le besoin d’un lieu où nous pourrons rentrer entre les reportages et se sentir à la maison, au calme, avec toutes nos affaires centralisées au même endroit. On en rêve déjà de notre petit nid ! Signature début février… et début des choses sérieuses!

Parce que finalement nous ne savions pas où habiter et qu’on peut vivre un peu là ou l’on veut avec notre job, nous avons choisi Lyon, une ville que nous connaissons bien tous les deux pour y avoir vécu ou fait nos études à un moment donné et on s’en réjouit ! C’était pour nous une bonne option, proche de la famille et à seulement 2h de Paris Gare de Lyon et 2h de CDG.

2018, sera donc voyage & bricolage ! Et si nous ne sommes pas mécanos, nous sommes encore moins bricolos^^ Ça promet de bons moments de solitude lors des travaux de rafraîchissement ! On ne manquera pas de partager ça…

Et en 2018, on continuera bien sur de partager nos expériences voyages que l’on découvrira au fil de nos reportages, de vous offrir de l’évasion, des moments pour déconnecter et de l’inspiration pour profiter toujours plus de la vie car comme le disait l’artiste peintre Jorge Carrasco (découvert dans le Berry l’été dernier) :

 

« L’Art est amour, l’amour c’est la vie, la vie il faut la vivre et non la subir »

 

On espère que vous aimerez nous suivre cette année encore et on vous dit un grand MERCI d’être là, car sans vous, nous n’en serions pas ici!

 

 

Et pour ne rien rater en 2018, si ce n’est pas déjà fait, rejoignez la Bestjobers family en vous abonnant à notre newsletter. C’est un coucou une fois par mois dans votre boite mail ( pas plus et même parfois moins^^) avec nos actu, nos bons plans,  quelques réflexions et un joli fond d’écran pour mobile et desktop à télécharger exclusivement ici. On vous y attend!

 

NEWSLETTER BESTJOBERS

 

 


A très vite pour la suite des aventures, 

Et retrouver nous sur Instagram | Facebook Snapchat | Twitter

Des Bises et Belle année 2018 à vous tous,

Elisa & Max

BONJOUR 2018! Rétrospective 2017 & réflexions sur notre vie de blogueurs voyage
4.5 (90%) 28 votes

Pin It on Pinterest

Shares