Le Sud Tyrol, petite région tout au nord de l’Italie où l’on parle aussi bien allemand qu’italien, où l’on mange autant de spaghettis que de knoedels ! Les Alpes italiennes à la touche méditerranéenne. Un mélange aussi improbable que réussi, plutôt méconnu des Français.

C’est pourtant un des coins d’Europe avec les paysages les plus grandioses qu’on ait vu, puisque c’est là bas qu’on trouve le massif des Dolomites, classé à l’UNESCO.

Un road trip durant lequel les mots nous manquent et nos émotions sont décuplées. Un voyage dans les Dolomites, au cœur du Sud Tyrol, comblera de bonheur tous les amoureux de nature, d’outdoor et de montagnes mais pas que. C’est aussi la destination idéale pour se faire plaisir, prendre soin de soi et se retrouver en amoureux dans de belles adresses avec des spas / boutique hotels et une gastronomie d’exception.

Récit de notre itinéraire d’une semaine à parcourir les routes sinueuses des Dolomites, à nous perdre dans ses vallées et alpages verdoyants et à nous émerveiller de la couleur de ses lacs, forêts et pics acérés.

On vous glisse également, tous nos conseils ici sur le blog pour visiter au mieux le Sud Tyrol et les Dolomites afin de réussir votre voyage dans cette belle région d’Italie.

_______________________

 

 

Que faire et que voir dans les Dolomites?

Voici nos 14 incontournables pour une première fois aux Dolomites dans le Sud Tyrol

(Vous pouvez cliquer directement sur l’étape qui vous intéresse ou alors faites dérouler pour lire l’article au complet. Pas de classement en fonction de nos préférences mais lieux cités dans l’ordre où nous les avons visités durant notre circuit dans les Dolomites)

 

 


  « Le Sud Tyrol et les Dolomites en pratique »  

  • NOTRE VOYAGE:  7 jours / 6 nuits : au 6 au 12 octobre 2019
  • OÙ ? Région la plus au nord de l’Italie, à cheval avec l’Autriche, dans les Alpes orientales
  • SUPERFICIE:  7389km2 dont 6% seulement habitable et 80% de montagnes avec plus de 350 sommets culminant à plus de 3000m !!

QUAND FAIRE UN ROAD TRIP DANS LES DOLOMITES ? À QUELLE SAISON PARTIR ?

  • PRINTEMPS: peut être la saison qu’on recommande le moins même si pas testé! C’est juste qu’avec la fonte des neiges en montagnes, avant juin,  il est difficile de prévoir des randonnées …

 

  • ETE: Une destination très fréquentée en été, ce que nous en avions lu sur les blogs et entendu de la part de nos copains voyageurs nous avait d’ailleurs découragé d’y aller en haute saison (juillet-août-mi septembre) !!

 

  • AUTOMNE : Nous avons choisi l’automne, en octobre pour avoir plus de tranquilité et de belles couleurs flamboyantes. On recommande plutôt à la mi/fin octobre, car les arbres n’avaient pas encore leurs plus belles couleurs en début de mois. >>En se levant tôt et en randonnant à des horaires décalés (début ou fin de journée), nous étions quasiment seuls dans des lieux emblématiques autrement pris d’assaut.

 

  • HIVER: Une destination qui doit être incroyable en hiver pour les plaisirs de la neige & du ski, plus de 1000 km de pistes! Et avec tous les spas pour récupérer après une journée au froid, ça doit être magique!

 

 

COMBIEN DE TEMPS Y ALLER ?

5 jours sur place sont vraiment un minimum, 8/10 jours si l’on randonne serait l’idéal.

En 7 jours avec le temps de trajet (1 journée aller/1 journée retour),  nous avons déjà eu un bel aperçu. Il est important de se garder une marge de liberté/flexibilité sur place car un jour de mauvais temps peut tout faire basculer. Pouvoir décider la veille pour le lendemain des activités est l’idéal pour aviser en fonction de la météo et des envies du moment. Aller au Tre Cime alors que le temps est tout bouché…c’est dommage par exemple…

COMMENT ALLER DANS LES DOLOMITES ? Avion, Train, Voiture ?

  • En AVION: le plus simple, moins cher et rapide : vols low cost depuis de nombreuses villes d’Europe pour Venise ou Munich (en fonction de vos préférences et envies de découvrir en chemin), puis location de voiture et road trip avec une boucle de 1000km environ.

>> Comparez et réservez vos billets au meilleur prix pour Venise ou vos vols pour Munich 

>> Trouvez votre voiture de location à Venise au meilleur tarif  ou location depuis l’aéroport de Munich

  • En TRAIN: train de nuit Thello de Paris à Venise (14h environ), puis location de voiture à l’arrivée et boucle de 1000 km environ.

 

  • En VOITURE: nous avons pris notre voiture depuis Lyon pour être plus autonomes, mais nous nous étions clairement pas rendus compte des distances et du coût des péages… En passant par le tunnel de Fréjus, c’est de l’autoroute tout du long pour aller au plus vite et il a fallu débourser 250€ de péages/tunnel aller retour pour un trajet de 8h (allez simple), assez fatigant, sans compter les 200€ d’essence. On ne recommande que si vous avez le temps de faire des étapes en chemin, de programmer des vacances plus longues en s’arrêtant en Suisse, Liechtenstein, Autriche, Allemagne, à Milan, Bergame sinon ce n’est pas intéressant, ni plaisant.

ROAD TRIP SUR PLACE, NOS CONSEILS

C’est une région très montagneuse, ce qui veut dire routes sinueuses, cols d’altitude et donc du temps à passer dans la voiture pour aller d’un point A à B, d’où l’importance de bien choisir ses hébergements et étapes.

Sujets au mal des transports, n’oubliez pas vos cachets !

GUIDE DE RANDONNEE/OUTDOOR

Si vous cherchez un guide pour vos activités de plein air (été comme hiver) lors de votre voyage aux Dolomites, on nous a recommandé:

Sachez qu’il existe aussi une application spéciale outdoor à télécharger sur vos smartphones.

BILINGUISME : ALLEMAND / ITALIEN

Le Sud Tyrol (nom germanique, Alto Adige en italien) est une destination unique avec un mix de cultures et de langues qui peut déboussoler le visiteur !

Appartenant à l’Autriche jusqu’en 1918, 70% de la population parle allemand, 26% l’italien et 4% le ladin (langue rhéto-romane). Résultat, les locaux parlent a minima deux langues couramment et tout est traduit en allemand et en italien partout.

Pour un Français qui débarque, cela peut porter à confusion. Un même lieu peut avoir des noms aux consonances très différentes, ex: le lago di Braies (italien) est aussi le Pragser Wildsee (allemand), les Alpe di Siusi sont la même chose que Seiser Alm. Dans notre article, nous avons mentionné le nom italien suivi du nom allemand pour chaque lieu incontournable des Dolomites.

Hormis cela, le mélange de cultures apparemment opposées se complètent bien pour former un ensemble très original avec un style de vie et une gastronomie à part. Une destination très intéressante et culturellement riche !

LE BUDGET (hébergements, restaurants, activités)

  • Au niveau hébergement:

Tout dépend de votre mode de voyage (en camping/van aménagé) ou de la catégorie des hôtels choisis. Il y en a pour tous les portefeuilles mais sachez que c’est une destination formidable pour se faire plaisir en amoureux dans des hébergements fabuleux avec spas exceptionnels, de la haute gastronomie et des vues incroyables ! Une région où le bien être et la bonne cuisine font parties de l’art de vivre. Nous avons testé de nouvelles adresses très cocooning dont on vous parle tout à la fin de l’article (encadré où dormir dans les Dolomites?).

>> Réservez maintenant votre hôtel aux Dolomites . Envie d’hébergements stylés, ne manquez pas notre sélection de boutiques hôtels dans le Sud Tyrol 

>> Adeptes de AirBnB, pensez également que vous pouvez bénéficier de -34€ sur votre première réservation sur Airbnb avec notre lien de parrainage en créant un nouveau compte avec un nouvel email 🙂

Le budget total dépendra si vous décidez de beaucoup marcher ou alors d’emprunter les télécabines et parking payants pour limiter les distances à pieds. L’accès à la nature n’est pas gratuit dans la plupart des sites afin de réguler la fréquentation touristique et de participer à leur conservation, il faut l’anticiper pour son enveloppe globale ! Pour notre séjour, nous avons payé 150€ pour les remontées mécaniques et les stationnements payants. On vous donne les infos accès et prix détaillés pour chacun des lieux cités dans cet article dans la box « infos ».

 

  • Au niveau des restaurants, on y trouve la plus forte concentration de chefs étoilés de toute l’Italie, on y mange de manière générale très bien. On peut aussi trouver des petits restos et pizzerias où il ne vous coûtera pas cher de déjeuner/diner (-10€ une pizza).

 

  • Au niveau des activités: si vous n’avez pas de voitures pour vous rendre sur les départs des marches, que vous souhaitez un transfert ou alors être accompagné dans un groupe, faire une via ferrata avec un guide, sachez qu’il est possible de pré-réserver des packages, voici un aperçu d’activités à faire aux Dolomites.

 

TÉLÉPHONE & INTERNET

Roaming en Europe : plus de hors forfait désormais, les pays de l’Union Européenne sont inclus comme chez Free et SFR Red.

À vérifier chez votre opérateur pour être sereins.

NE PAS OUBLIER DANS SA VALISE...

Destination de montagne, il faut prévoir des vêtements techniques et chauds en toute saison car le temps peut changer très vite. On prend une bonne paire de chaussures de randonnée, les fameuses 3 couches (polaire, doudoune, coupe vent), chapeaux/ bonnets gants (plus ou moins chaud en fonction de la saison) et on avise pour le reste en fonction du mois.

En octobre, il faisait froid dans les vallées le matin au réveil et le soir (10°ou moins), dans les hauteurs, le vent pouvait être glacial. Il faut prévoir un pull en laine chaud et une bonne veste. Crème solaire, en octobre, on a pris de méchants coups de soleil au visage… on ne s’est pas méfié du tout… pas bien !

POURQUOI ALLER AU SUD TYROL?

  • Pour voir les DOLOMITES: merveilles de la nature, classées à l’UNESCO, ces montagnes sont parmi les plus belles du monde ! Un terrain de jeu inépuisable pour les amateurs de randonnées, de VTT, de via ferrata, de ski en saison etc.

 

  • Pour l’ART DE VIVRE UNIQUE: ce mélange italien/autrichien nous a surpris au départ puis nous a conquis ! C’est l’Italie moins chaotique et plus eco friendly, avec une sensibilité environnementale clairement visible. Les panneaux solaires sont partout, 40% de leurs besoins énergétiques sont couverts par des énergies renouvelables. C’est le coté du Tyrol à l’influence méditerranéenne. On y mange de délicieuse pasta, pizzas et les amateurs de vins seront comblés.

 

  • Pour les SPAS: on ne rigole pas avec le bien être, les saunas et piscines sont world class ! On devrait s’en inspirer en France!

 

  • Pour le SOLEIL, le Sud Tyrol bénéficie d’un climat privilégié avec en moyenne 300 jours ensoleillés par an!

 

UNE DESTINATION AVEC LES ENFANTS?

Nous ne voyageons pas personnellement avec des enfants, mais c’est une région qui peut tout à fait être visitée en famille. Les randonnées incontournables (comme les Tre Cime, Seceda, Alpe di Suisi) sont étonnamment faciles (en payant les parking/ télécabines on s’enlève beaucoup de dénivelé!!). Nous ne voyons pas de problèmes particulier d’y aller avec des enfants.


 

 

La Carte de notre Road-Trip dans les Dolomites

 

Télécharger la carte Dolomites des Bestjobers

 

 

 


1. LA VILLE THERMALE DE MERANO AUX AIRS DE MEDITERRANEE & SES ALENTOURS

Chateau de Lebenberg, Merano, Sud Tyrol, ItalieChâteau de Lebenberg près de Merano

Le Sud Tyrol est un mix d’alpin et de méditerranéen.

Mérano (Meran) est un stop très agréable avec de nombreuses sources thermales et des hôtels spa magnifiques. Des vignes en côteaux, des vergers de pommes partout et des châteaux perchés, comme celui de Lebenberg (on vous glisse une idée de rando qui passe vers le château) ou encore Tirolo dans les environs.

Si vous n’êtes pas à la course, cela peut être sympa de s’y arrêter le temps d’une escale pour découvrir un autre aspect de la région du Sud Tyrol.

On a séjourné à la « Villa Arnica« , une ancienne villa superbement rénovée et design appartenant à l’hôtel Schwarzsmied très axé yoga et spa. Un lieu idéal pour se ressourcer. Et la brasserie « Luce » de l’hôtel est top!

 

Boutique Hotel Sud Tyrol: Villa Arnica, Lana

Villa Arnica, Sud Tyrol

 

Hôtel Schwarzsmied, Italie

 

Luce, Restaurant hôtel Schwarzsmied

 

 

 

 


2. LAGO DI CAREZZA / KARERSEE: UN LAC D’UNE BEAUTÉ RARE

Lago di Carezza, Dolomites

 

Les lacs magnifiques sont nombreux dans le coin, vous allez vite vous en rendre compte!  On commence par en prendre plein les yeux avec le petit lago di Carezza. Oui je souligne sa taille, car ce fut notre grande surprise à notre arrivée sur le site, on s’attendait sûrement à quelque chose de plus étendu. Il faut dire aussi qu’en octobre, après une année bien sèche, le niveau du lac était très bas…

Mais peu importe, les nuances de vert n’y étaient que plus intenses ! Les nuages dansaient dans le ciel et c’est en faisant preuve de patience que les montagnes en contre fond se sont dévoilées. Sublime!

 

Lac de Carezza, Dolomites

 

Dolomites: Lago di Carezza

 

 

 

INFOS PRATIQUES | Lago di Carezza, Dolomites

BON À SAVOIR

  • Fin 2018, une tempête violente a déraciné une grande partie de la forêt environnante, le paysage dénudé de ses arbres ne peut que surprendre le visiteur.

ACCÈS / PARKING (cliquez pour ouvrir)

  • Le tour du lac se fait rapidement (- de 30min) et sans difficulté. Le plus beau point de vue est au final sur le ponton à l’entrée mais en faire le tour permet de s’éloigner de la foule qui s’aglutine au départ. Des barrières en bois protègent le site, pourtant de nombreuses personnes s’en fichent et les franchissent… Arrêtons de ne rien respecter pour une photo !
  • On ne conseille pas la balade pour le lago di Medio car la majorité de l’année, il est totalement asséché… (On l’a cherché un moment pour être honnête..! haha)
  • PARKING payant de quelques € par heure (une heure est largement suffisante sur place).

 

 

 

 

 


3. PYRAMIDES DE TERRE de RENON/RITTEN

Un des fails durant notre road trip. Les pyramides de terre de Longomoso, pourtant situées à coté d’un de nos hébergements (NDLR le sublime Adler Lodge Ritten, on vous en parle plus bas) étaient bien sur notre itinéraire des Dolomites le matin de notre départ du lodge, cela était sans compter sur un brouillard à couper au couteau qui nous a empêché de les voir…

 

 

 


4. ALPE DI SIUSI / SEISER ALM : L’ALPAGE CARTE POSTALE

Alpe di Siusi, Dolomites

 

Ce jour où nous aurions aimé tout quitter pour venir s’installer ici, dans un des des 365 chalets de l’alpage !

Un de nos coups de cœur durant ce séjour dans le Sud Tyrol. Plus grand alpage d’Europe, l’Alpe di Siusi est un lieu de randonnée idyllique avec des vues grandioses sur les imposants sommets des Dolomites, comme le Sassolungo et le Sassopiatto. Le bétail et les chevaux broutant dans leur pâture complètent la carte postale. A pied ou en VTT, c’est un pur bonheur à ne pas manquer !

Nous sommes sortis un peu des sentiers pour se retrouver totalement isolés et profiter d’un calme magique le temps d’un pique-nique champêtre.

 

Alpe di Siusi, Dolomites

 

Alpe di Siusi, Dolomites

 

INFOS PRATIQUES | Alpe di Siusi/Seiser Alm, Dolomites

ACCÈS

  • Nous n’arrivions pas à comprendre comment nous rendre à l’Alpe di Suisi avant d’être sur place!! Il y a deux accès, voici nos infos pratiques pour vous aider à organiser votre randonnée là bas. On vous explique ci dessous les deux accès possibles en détails pour rejoindre l’alpage Alpe di Siusi.

ACCÈS depuis la ville d'Ortisei/St Ulrich (en allemand). Le plus simple, rapide (et plus cher) (cliquez pour ouvrir)

  • Via la petite ville d’Ortisei , vous prenez les télécabines de Mont Seuc, qui vous couteront 20€ par personne pour un A/R. En 10 min, vous arrivez au sommet et avez des paillettes dans les yeux face à la beauté du paysage. Nous avons pris la première télécabine à 8h30 le matin et étions tout seuls ou presque. De là, des balades de 20 min à 6 heures s’offrent à vous, les sentiers sont bien balisés. Comme nous dormions au Adler Ritten lodge, nous nous sommes arrangé pour prendre le petit déjeuner dans le lodge du même groupe en contrebas des télécabines, le Adler Mountain Lodge Alpe, la vue est à tomber, un beau moment avant de randonner et pique niquer dans l’alpage (oui pensez à prévoir votre pique-nique c’est le lieu idéal s’il fait beau).

 

  • Bon à savoir : S’il n’y avait personne le matin au télécabine, à notre départ vers 16h, cela était bien différent. Du monde de tout horizon était amassé, c’était assez impressionnant de voir tous ces gens qui ne venaient que pour une photo, habillés en tenue de ville pas du tout adaptée à ce décor montagne et champêtre. Pour du calme, il faut impérativement s’éloigner et marcher un peu!

ACCÈS depuis Compatsch, plus compliqué mais moins cher (cliquez pour ouvrir)

Via Compatsch :

La route menant à la zone de conservation de l’alpage Alpe di Suisi / Seiser Alm est fermée au trafic privé de 9h00 à 17h00. Pendant ce temps, vous devez pour vous rendre à l’alpage, prendre  les télécabines ou le bus pour Seiser Alm. (Payant).  Vous vous exposez à une amende salée si vous vous engagez en voiture durant ce laps de temps (un d’entre vous à payer 115€ cet été..). .

L’intérêt d’accéder à Alpe di Suisi par Compatsch est d’y aller tôt pour ne pas payer les télécabines et de pouvoir faire un lever de soleil par exemple ! Rejoindre Comptasch est possible avant 9h et après 17h seulement. Garez vous sur le premier parking de Compatsch (gratuit aux dernières nouvelles) absolument avant 9h, puis partez à pied dans l’alpage.  En 1h vous pouvez par exemple arriver au Adler Lodge Alpe pour vous donner un ordre d’idée de distance. Vous pouvez ensuite redescendre de Compatsch à tout moment avec votre voiture pour repartir.

NB: si vous réservez un hôtel dans l’alpage, vous aurez alors une autorisation spéciale pour accéder et repartir de votre hébergement. L’hôtel vous informera de tous les détails.

>> À refaire on choisirait cette option de se garer au parking et de poursuivre à pied pour profiter des paysages apparemment sublimes et nous permettre d’être dans l’alpage au lever du soleil. Car les télécabines n’ouvrent pas avant 8h30…

RANDONNEES POSSIBLES ALPE DI SIUSI (cliquez pour ouvrir)

Paradis de la rando, pour toutes les difficultés et variant de 20min à 6h. Tous les circuits balisés en détails ici.

 

 

 


5. LES CIMES AFFUTÉES DE SECEDA

Seceda, Dolomites

 

Toujours à Ortesei, à quelques minutes des télécabines de Mont Seuc, se trouvent les remontées mécaniques de Val Gardena. En 15 minutes et deux bennes différentes, on passe de 1230 à 2520m. Autre montagne, autre point de vue, mais une chose ne change pas, c’est toujours aussi époustouflant !

 

Seceda Dolomites

 

INFOS PRATIQUES | Seceda

ACCÈS pour Seceda

  • En télécabine: Val Gardena à Ortesei, c’est un budget à prévoir de 32€ par personne pour un A/R, ouvert de 8h30 à 17h30, la dernière télécabine pour redescendre part à 17h30 de Seceda.
  • À pied: les plus sportifs prendront l’ascension, 1275m de dénivelé positif, sur 8km, ça pique…Peut se faire en redescendant aussi.
  • Randonnées: beaucoup de gens prennent les télécabines pour ensuite randonner sur le plateau, de nombreux chemins balisés partent des remontées mécaniques. Nous avons manqué de temps pour explorer mais vous pouvez y passer une belle journée avec pique nique et pourquoi pas un petit bivouac un soir (toléré).

 

 

 


6. VAL DI FUNES/SANTA MADDALENA : L’EGLISE LA PLUS PHOTOGENIQUE DES DOLOMITES ?

Eglise Dolomite, Santa Maddalena

 

Pour l’avoir vu en photo de nombreuses fois, nous avions forcément envie de la contempler en vrai.

Sachez déjà qu’il y a deux églises, celle de Santa Maddalena (dans le petit bourg du même nom) puis à quelques minutes dans la même commune, celle de San Giovanni in Ranui (photo), de style gotique construite à la fin du 19e siècle lorsque la région était autrichienne et non pas italienne. Difficile de faire plus pittoresque. Tel un joyau dans son écrin, en lisière de forêt et au pied des montagnes de l’Odle, la petite église en jette.

 

INFOS PRATIQUES | Église de Santa Maddalena, Dolomites

BON À SAVOIR

  • Victime de son succès, les locaux ont pris des mesures strictes pour se protéger du raz de marée touristique de ces dernières années. Barrière en bois empêche l’accès aux champs alentours et interdiction claire de faire voler un drone. Nous y sommes allés au premières lueurs du jour et encore une fois, étions seuls sur la plateforme en bois.Ce n’est cependant pas forcément le meilleur moment pour la photographier car le soleil prend son temps pour sortir des montagnes.

 

 

 


7. COL PASSO ERBE/ WÜRZJOCH

La grande déception de notre road trip !

Le jour où nous devions rejoindre le parc naturel de Fanes-Sennes-Prags plus à l’Est, un brouillard très dense s’était emparé des lieux… Nous avons pris la route panoramique passant le col Passo de Erbe à 2000m pour ensuite prendre la direction de Brunico… Sans voir à 10m… Une frustration palpable à bord de la voiture…

Il paraît que c’est splendide, nous devrons y retourner pour le voir de nos yeux ! Envoyez nous des photos sur les réseaux sociaux si vous y passez 🙂

 

 

 


8. PLAN DE CORONES / KRONPLATZ: UNE JOURNEE ENTRE GASTRONOMIE, CULTURE & DESIGN

Musée DOlomites

 

Un sommet (et domaine skiable en hiver) parmi tant d’autres dans les Dolomites, pas tout à fait ! En haut du Plan de Corones, à 2275m, on peut y passer une journée parfaite et unique, mêlant expériences culturelles, culinaires et outdoor. Un ancien bâtiment des remontées mécaniques construit en1963 fut restauré et converti en 2018 en un lieu design et épuré, dédié à la montagne et à la photographie. C’est le musée Lumen, 1800m2 en quatre étages, pour revivre l’essor de la photographie et de l’alpinisme, nés et développés en parallèle. Si nous n’avions pas pensé de prime abord à visiter un musée lors de notre road trip dans les Dolomites, nous devons bien admettre avoir adoré cette pause culturelle ! Une scénographie moderne, interactive et surprenante, le tout avec des photos sublimes.

Un ode très réussi à l’appel des montagnes au fil des siècles.Deux heures se sont écoulées sans qu’on voit le temps passer !

 

Lumen Musée de la photo, Dolomites

 

Musée de la Montagne et de la Photographie, Dolomites

 

Dans le même bâtiment, le restaurant AlpiNN nous a réservé une autre belle surprise, délicieuse cette fois-ci. Tout en verre, la vue sur les Dolomites participe totalement à l’expérience de ce lieu à part. Tout comme la décoration très réussie du talentueux designer Martino Camper mêlant tradition et modernité. Au delà d’un restaurant classique, on goûte ici dans cette salle à manger en verre, à un concept culinaire tout entier développé par le chef étoilé Norbert Niederkofler. Nous avons aussi apprécié leur démarche responsable.

De la montagne à l’assiette, avec des produits locaux, de saison, rigoureusement sélectionnés pour offrir une expérience inédite. Un déjeuner qui ravira vos sens.

 

AlpiNN Restaurant, Dolomites

 

Si le temps vous reste avant la dernière télécabine à 17h, faites quelques pas sur la montagne pour rejoindre un autre endroit ne pouvant vous laisser indifférent, le MMM. Tel un ovni de béton, le Messner Mountain Museum ne passe pas inaperçu là haut perché à flanc de pente. Une architecture remarquable signée par la célèbre architecte Zaha Hadid. N’ayant pas eu l’occasion d’y entrer faute de temps, on s’est délecté de son look depuis l’extérieur.

 

MMM, Dolomites

 

Au plan de Corones, il est aussi possible de s’envoler pour un tandem de parapente, ou de descendre en été, en VTT les pistes de ski. Bref, une superbe journée !

 

 

INFOS PRATIQUES | Kronplatz / Plan de Corones, Dolomites

BON À SAVOIR

  • La dernière télécabine pour redescendre est à 17h, les musées acceptent leurs dernières entrées à 15h30. Le MMM et le Lumen ferment à 16h. Ne faites pas comme nous, prévoyez plus de temps au sommet surtout si vous souhaitez déjeuner à l’AlpiNN. On vous conseille de monter en télécabine à 11h maximum pour avoir le temps de faire les 3 sans stress.

 

  • ACCÈS parking des télécabines de Riscone à coté de Brunico pour monter au plan de Corones.
  • PRIX achetez aux caisses des remontées mécaniques, un pass A/R avec les entrées aux deux musées pour 43,50€ par adulte.

 

  • Menu bistronomique à l’AlpiNN à partir de 48€, possible de manger à la carte (snack à partir de 8€, plat principal entre 16 et 26€, dessert à 8€).
  • Musées Messner Mountain : 6 musées, joyaux d’architecture, sont répartis dans tout le Sud Tyrol, dont celui à Plan de Corones. (Reinhold Messner est un alpiniste de la région connu pour avoir grimpé et survécu à quatorze sommets de plus de 8000m!).

 

 

 

 


9  LE PLEIN DE FRAICHEUR AUX CASCADES DI RIVA, CAMPO TURES

Cascades Riva, Dolomites

 

Proche du parking pour plan de Corones (30 min), un autre spectacle à Campo Tures de Dame Nature est à découvrir. Une succession de trois belles cascades, rafraîchissant en toute saison !

 

Cascades Dolomites, Di Riva

 

 

INFOS PRATIQUES | Cascate di Riva / Reinbach-Wasserfälle

BON À SAVOIR

  • Plusieurs accès possibles:
    • Se garer au parking Cantuccio/Winkel et marcher 1h pour aller de cascade en cascade, jusqu’à la troisième, la plus jolie.
    • Se garer sur le parking de l’auberge Toblhof, payer 3€ au bar du restaurant et marcher seulement 5 minutes pour rejoindre la 3e et plus impressionnante cascade.

 

 

 


10. LE SUBLISSIME LAGO DI BRAIES / PRAGSER WILDSEE

Lago di Braies, Dolomites

 

Star d’Instagram, nous avons pourtant failli ne pas nous y arrêter tant ce qu’on avait lu sur le comportement des visiteurs nous avait désolé… Violation de propriété privée, vols intempestif de drones, « défilés de mode » au bord de l’eau, attroupement général, etc etc. Le lieu de tous les débordements…

Et puis, le hasard a fait que nous sommes passés devant une fin d’après midi brumeuse et pluvieuse d’automne. Le parking était presque vide et la curiosité l’a emporté. En quelques pas, nous étions là au pied de ce chalet sur pilotis louant des barques, que nous avions vu tellement de fois sur les réseaux sociaux. À la différence qu’aujourd’hui, le niveau du lac est extrêmement bas (comme partout dans la région en ce mois d’octobre) et que le brouillard cache les montagnes environnantes.

Mais cela a tout de même un avantage, il n’y a personne ou presque (aussi incroyable que cela puisse paraître !). Et il faut l’avouer, ce lac mérite vraiment le détour, mais venez y tôt!

 

Lac di Braies, Dolomites

 

INFOS PRATIQUES | Lago di Braies

BON À SAVOIR

  • Accès très règlementé, il faut se garer sur le parking payant en face de l’hôtel historique du site. Le tarif n’est pas cadeau. 6€ par heure entre 9h et 17h de mémoire, arrivés après 17h, nous n’avons payé « que » 4€ l’heure. En haute saison, le parking est souvent surchargé et il faut se garer parfois très loin du site et venir à pied ou prendre une navette. Un conseil, venir très tôt (avant le lever du soleil) notamment en été.A noter qu’il est possible d’y passer la nuit en van pour la somme de 20€.

 

 

 


11. UNE RANDONNEE HORS SENTIER BATTUS, PRATO PIAZZA POUR UN LEVER DE SOLEIL À 360° SUR LES DOLOMITES

Pratto Piazza, Dolomites

 

Ce matin là, nous n’allons pas vous mentir, nous nous sommes fait violence pour nous réveiller à 4h30 dans le froid glacial de l’automne! Partis à 5h pour rejoindre le parking du Prato Piazza, à 30 min de route de là où nous dormions, nous avons attaqué la randonnée, dans la nuit noire, sous un ciel étoilé magnifique. Frontales vissées, c’est parti, il faut réchauffer le corps ! L’heure bleue nous a ensuite offert un spectacle saisissant de beauté en nous dévoilant petit à petit les montagnes. Peu à peu, nous commencions à discerner les paysages nous entourant, jusqu’à arriver 1h30 plus tard en haut du Mont Specie à 2300m. Juste à temps pour voir les premiers rayons du soleil percer derrière les célèbres Tre Cime (cf n° 14).

A cette heure bien matinale, nous n’étions que deux couples courageux (et récompensés) à s’être sortis du lit !

Le meilleur était encore pourtant à venir. Redescendre à travers l’alpage, le soleil inondant les prairies et les couleurs flamboyantes de l’automne, restera un doux souvenir de ce séjour dans les Dolomites. Tout à fait le genre d’endroit où nous pourrions nous imaginer habiter, face à la montagne avec les chevaux dans le pré.

 

Pratto Piazza, Dolomites

 

Pratto Piazza, Dolomites

 

Tre Cimes, depuis Pratto Piazza, Dolomites

 

Mont Specie, Pratto Piazza, Dolomites

 

Pratto Piazza, Dolomites

 

Pratto Piazza, Dolomites

 

INFOS PRATIQUES | Mont Specie, Prato Piazza

BON À SAVOIR

  • Accès : se rendre au parking du Prato Piazza est très réglementé, voici le détail tarif/ horaire: De juin à mi octobre : il faut monter en voiture avant 10h ou après 15h, entre les deux, l’accès est fermé et il faut se garer à Ponticello puis prendre un bus (toutes les 20 min environ de 8h45 à 17h50). Notez que la redescente en voiture est quant à elle toujours possible.

 

  • PRIX 8€ et 5€ après 15h pour monter et accéder au parking de Prato Piazza.

 

  • NB en faisant le lever de soleil, nous n’avons pas été embêtés car sur place bien avant 10h ! D’ailleurs nous sommes même redescendus avant 10h!Ne pas oublier les frontales pour un départ aux aurores, il y a plusieurs sentiers, nous sommes montés sur le chemin le plus large et facile et à la redescente avons pris une alternative. Nous étions accompagnés de Florian, travaillant au bureau du tourisme du Sud Tyrol, cela était plutôt rassurant car au départ et pendant les 30/40 premières minutes, nous ne voyions rien.. ! Si vous souhaitez prendre un guide, on vous a glissé des contacts dans les infos pratiques au début de l’article de blog.

 

 

 

 


12 LAGO DI DOBBIACO / TOBLACH SEE : UNE COULEUR SUBLIME

Lago di Dobbiaco, Dolomites

Et oui encore un (beau) lac ! Le Sud Tyrol n’en manque pas ! Parce que nous dormions juste sur ses berges, dans le camping du même nom, nous avons pu profiter pleinement de sa beauté. Une adresse à retenir si vous voyagez en van ou avec une tente, le Toblacher See camping est super bien situé au bord du lac et bien aussi pour visiter les alentours, ils sont sympas et ceux voulant voyager avec du confort pourront choisir l’option glamping avec les SkyView Chalets. Restaurant traditionnel (pizzeria / pasta maison) avec vue sur place. On vous a glissé quelques photos et on vous en reparle tout en fin d’article aussi.

Au lever d’un jour gris, enveloppé dans la brume pour une ambiance très mystérieuse ou encore en fin d’une radieuse matinée d’automne où les couleurs étaient étincelantes. Le spectacle est toujours changeant.

 

Lago di Dobbiaco, Dolomites

 

Lago di Dobbiaco, Dolomites

 

Skyview Chalets, Lago di Dobbiaco, Dolomites

 

Skyview Chalets, Lago di Dobbiaco, Dolomites

 

Lago di Dobbiaco, Dolomites

 

INFOS PRATIQUES | Lago di Dobbiaco

BON À SAVOIR

  • Au bord de la route SS51 comme le Lago di Landro, il y a un grand parking vers l’Hotel Baur am See proche de la route. Il y a aussi le parking du camping et du restaurant (bonne pizza et pâtes) pour un petit arrêt bref… mais petit…
  • Le tour du lac prend une bonne trentaine de minutes
  • Une bonne étape en van avec le camping!

 

 

 


13 LAGO DI LANDRO / DÜRRENSEE : UN AIR DE ROCHEUSES CANADIENNES

Lago di Landro, Dolomites

 

Promis on arrête avec les lacs après celui-ci ! Bien moins célèbre que le Lago di Braies, nous sommes passés un peu par hasard devant le lago di Landro en nous rendant au Tre Cime. Je peux vous dire qu’on a vite freiné pour le voir de plus près ! C’est la couleur qui nous a tout d’abord interpelés. Pour replacer un peu le contexte, ce jour là, la brume avait du mal à se lever, nous perdions un peu patience. Quand soudain la magie opèra et des montagnes grandioses surgirent en arrière plan. Nous croyions être transportés dans les Rocheuses canadiennes ! La ressemblance était frappante (même si nous devons avouer n’y être jamais allé, mais comme tout le monde, nous en avons vu de nombreuses photos :-D).

Encore un lieu époustouflant où règne une quiétude apaisante même en bord de route, surtout lorsqu’on se promène sur ses berges. Une balade facile lorsque le niveau d’eau est bas comme cet automne là en octobre.

 

Lago di Landro, Dolomites

 

INFOS PRATIQUES | Lago di Landro

BON À SAVOIR

  • Très facile d’accès, il est au bord de la route SS41 entre les petites villes de Dobbiaco et Cortina d’Ampezza.
  • Le parking le long du lac n’est pas payant!
  • Il y a une auberge à coté pour manger un morceau/ boire un café (pas testé par contre)

 

 

 


14. TRE CIME DI LAVAREDO / DREI ZINNEN: UNE RANDONNEE QUI VOUS LAISSERA SANS VOIX !

Tre Cime di Lavaredo, DolomitesVue depuis les caves, facilement accessibles depuis le refuge Locatelli

Tout le monde est unanime, c’est un incontournable dans la région des Dolomites, et même avec des attentes élevées, nous n’avons pas été déçus par la grandeur des Tre Cime ! Une randonnée facile et très accessible à tous (ce qui en fait son gros succès aussi, cf notre box pratique ci dessous pour tous les détails). On ne peut qu’en avoir plein la vue tout simplement ! Véritable emblème des Dolomites, les Tre Cime, mastodontes acérés en imposent, culminant à près de 3000m pour la Cima Grande, 2999m pour être précis.

Il est plutôt rare de voir des paysages d’une telle échelle en Europe, les comparaisons fusent avec Torres del Paine en Patagonie ou encore les 3 Sisters en Australie.

Peu importe, elles se dressent devant nous avec majestuosité et on ne peut que s’incliner devant leur aura. Si elles sont les stars incontestées du spectacle, n’oublions pas cependant les chaines de montagnes environnantes qui contribuent elles aussi à la magie du lieu. Sur notre retour, nous assistons au lever de lune sur les sommets, le ciel rosit au fond, Dieu que c’est beau ! Le genre de moment où tu remercies la vie te t’offrir de telles expériences.

 

Randonnée Tre Cime di Lavaredo, Dolomites

 

Tre Cime di Lavaredo, Dolomites

 

Tre Cime di Lavaredo, Dolomites

 

Tre Cime di Lavaredo, Dolomites

 

INFOS PRATIQUES | Tre Cime di Lavaredo

ACCÈS

  • Le plus rapide pour limiter le temps de marche et le dénivelé (on s’enlève 1000m+) est de se garer sur le parking du refuge Auronzo. Attention, précisons tout de même que ce dernier coûte la modique somme de 30€ la journée par véhicule (15€ supplémentaire si l’on reste dormir sur place à payer en redescendant).
  • Départ de la randonnée qui peut s’effectuer soit en boucle soit en A/R sur le chemin le plus large menant au refuge Lavaredo puis Locatelli qui est le but de votre randonnée à 1h30 de marche, là où on découvre en pleine face les Tre Cime. Comptez 3/4h pour la Rando entière. Vous verrez c’est facile, tout est bien indiqué et on voit bien le sentier principal.

CONSEILS et INFOS RANDONNÉE (cliquez pour ouvrir)

  • Bon à savoir : par son caractère facile, cette randonnée peut vite se transformer en une autoroute à randonneurs d’après vos retours d’expériences !! Nos conseils pour éviter d’être sur le site durant la pleine affluence et pouvoir profiter du calme dans ces paysages mythiques.

 

  • Partir soit très tôt le matin (en aviser en fonction de l’heure du lever de soleil durant votre visite, mais prévoir d’être en place au refuge Locatelli en haut un peu avant les premiers rayons, cela peut donc faire un départ très très matinal à la frontale).

 

  • Soit comme nous partir pour le coucher de soleil. Début octobre, nous avons commencé la rando à 15h, les gens redescendaient quasiment tous. Nous étions au refuge Locatelli de 16h30 à 17h30 environ avec seulement quelques photographes et randonneurs. Nous n’avons pas attendu le coucher du soleil en haut car il ne faut pas oublier la redescente d’1h30 jusqu’au parking Auronzo, nous ne voulions pas terminer dans la nuit noire et avions aussi de la route à faire ensuite pour rejoindre notre hébergement pour la nuit. Il faut savoir s’arrêter et partir, le pus difficile dans de tels lieux !!

 

  • Soit partir en randonnée en fin d’après midi et dormir dans le refuge Locatelli ouvert de juin à fin septembre (attention il faut réserver des mois et des mois à l’avance) ou alors faire un bivouac qui sont tolérés lorsque la tente est plantée à proximité du refuge. En octobre, une quelques tentes s’installaient lorsque nous y étions, la météo était superbe. La prochaine fois, c’est ce que nous ferons pour assister et au coucher de soleil et au lever de soleil dans cet endroit magnifique !

 

  • Un parcours de via ferrata est aussi accessible sur le site, pour une prochaine fois !

 

  • Ne pas oublier : se couvrir et prévoir de bonnes chaussures de randonnée! Le sentier et la marche aussi facile soient ils, se passent en montagne, à une altitude de 2000m et plus. La météo peut très vite changer, le vent peut souffler fort et être glacial. Bref en octobre, nous étions ravis d’avoir nos maillots thermiques, fines polaires, doudounes et coupe vent, ainsi que nos bonnets et gants légers.

 

 

 


 

Cette liste est le reflet de notre expérience personnelle, elle n’est en aucun cas exhaustive. D’ailleurs, si nous avions eu plus de temps, nous serions aussi allés du coté de la Vénétie pour faire également la randonnée des Cinque Torri et du lago di Sorapi qui ont l’air tout autant magnifiques !

 


 

Bonnes Adresses

Où dormir dans le Sud Tyrol et les Dolomites?

Nos plus belles adresses.

 

Parce que ce séjour dans les Dolomites était axé sur le bien être, nous avons eu la chance de tester de beaux hôtels spa, pour certains de nouveaux établissements, ouverts en cours d’année (2019).

Etat des lieux.

 

Adler Lodge Ritten, Dolomites

Attention adresse d’exception ! Ouvert en juin 2019, à Ritten/Renon (proche de Bolzano) ce nouvel établissement du groupe Adler Spa Resort & Lodges, est tout simplement fabuleux ! Il est très rare que nous n’ayons rien à redire sur les prestations d’un hôtel.

Proposé en pension complète, ce lodge luxueux est une pause cocooning en amoureux de haut niveau. Logés dans les petits chalets en bois ultra cosy, nous avons plus qu’apprécié nos bains dans la piscine à débordement avec vue sur la montagne après une journée d’exploration. Les saunas traditionnels dans la forêt permettent de déconnecter, la gastronomie haut niveau avec des menus accords mets et vins inclus délectent les papilles, tout comme le petit déjeuner gargantuesque.

Un hôtel destination en soi où il ne faudrait ne pas avoir à en sortir pour pouvoir profiter des activités proposées sans frais additionnels (yoga, randonnées guidées, observation commentée des étoiles etc). On ne vous cache pas que ce n’était pas évident de quitter notre nid douillet les matins. Bémol?  L’hôtel n’était pas le plus idéalement situé pour une première fois dans les Dolomites.

Adler Lodge Ritten, Dolomites

 

Adler Lodge Ritten, Dolomites Boutique Hotel

 

Adler Lodge Ritten, Dolomites

 

 

Très belle villa d’époque comptant dix chambres, rénovée et meublée de manière design. Bordée d’un jardin avec piscine, on se croirait sur la riviera italienne. On ressent ici les influences méditerrannéennes du Sud Tyrol dans le petit bourg de Lana, à coté de Mérano. Ce n’est pas les montagnes, mais la plaine, les températures sont bien plus douces (chaudes en été). Juxtaposée à l’hôtel spa et yoga Schwarzsmied, du même propriétaire, on peut passer de l’un à l’autre sans souci en traversant le petit chemin les reliant. Une autre très belle adresse, au charme intimiste où l’on a aimé l’accent mis sur le yoga avec des cours en libre accès pour les guests.

Villa Arnica, Boutique hotel

 

 

Drumlerhof Hotel, Dolomites

Appartenant au groupe Vitalpina, des établissements indépendants à la gestion familiale, portés par des familles sud tyroliennes unies par l’amour de leur territoire et de la montagne. Le respect de l’environnement est ici une priorité avec la mise en place d’une démarche écologique qui commence par la construction durable des hôtels. Economes en énergie et exempt de polluants, nombreux membres du groupe Vitalpina ont fait l’objet d’une certification environnementale et ont déjà reçu le label écologique européen. Les déchets sont minimisés, les bouteilles en plastique ont été, par exemple, remplacées par des bouteilles en verre réutilisables d’eau de source filtrée sur place.

Au restaurant, on y sert une cuisine à base d’ingrédients biologiques et locaux. L’accent est mis sur la gestion du stress et la recherche de la vitalité. Le bar à fruits frais du petit déjeuner est plutôt mémorable ! L’hôtel Drumlerhof produit même son propre jus de pomme et son sirop de sureau, je suis fan ! Et puis encore et toujours un espace wellness de grande qualité. Tourné vers la montagne, des guides diplomés accompagnent les hôtes pour des sorties randonnées plusieurs fois par semaine. Dans la chambre, on y trouve même un sac de randonnée mis à disposition le temps du séjour ! L’attention dans les moindres détails, on aime. Un hôtel et un groupe avec une belle philosophie durable comme on les aime. N’hésitez pas à séjourner dans un des 31 établissements lors de votre séjour dans le Sud Tyrol.

Drumlerhof Hotel

 

 

Le camping du lac Tobbiaco a voulu se diversifier et proposer une alternative glamping à ses visiteurs. En juin sont alors nés les Skyview Chalets, petits mobile home tout en bois avec toit végétalisé à la mode nordique. Le design a été travaillé pour un résultat unique. Le plus ? S’endormir la tête dans les étoiles dans la chambre toute vitrée. Se réveiller et découvrir un panier petit déjeuner gourmand à déguster en terrasse ou au lit en fonction du temps !(pour nous ce fut la deuxième option). Même dans quelques 20m2, l’impasse n’est pas faite sur le bien être. C’est là bas que nous avons testé une séance de sauna infrarouge, cela ne nous a pas trop convaincu par contre. Les plus classiques se prélasseront dans le jacuzzy sur la terrasse. Un bémol, les chalets sont très rapprochés, vous êtes au camping. Le lieu est parfait pour explorer le coté Tre Cime et Lago di Braies.

Skyview Chalet, Lago di Dobbiaco

 

 

Ces adresses sont assez haut de gamme, sachez qu’il est cependant possible de trouver des hébergements de toute catégorie dans les Dolomites, et pour les plus petits budgets, pensez aussi au camping.

 

>> Trouvez les meilleures offres d’hébergements aux Dolomites 

 

 


 

Le plus difficile fut bien de rentrer à la maison. Combien de fois en une semaine, nous sommes tombés amoureux des paysages montagneux des Dolomites, à un point où nous nous sommes dit que nous pourrions vivre ici !

Cette région est un concentré de tout ce que nous adorons : grands espaces naturels préservés, lacs aux couleurs à la limite du réel, terrain d’activités outdoor à couper le souffle, montagnes spectaculaires ainsi qu’un art de vivre unique et agréable avec une gastronomie délicieuse et une culture du bien être très poussée (un paradis du spa!). On y retournera avec grand plaisir à toute les saisons !

 

____________

Et vous, vous connaissez le Sud Tyrol et les Dolomites ?

N’hésitez pas à nous partager en commentaire votre ressenti et expérience dans cette belle région italienne.

 

 


 

Vous êtes sur Pinterest?  Pensez à épingler notre article pour le retrouver plus facilement 😉

Les Dolomites, Blog Voyage

 


Nous avons découvert le Sud Tyrol et les Dolomites en collaboration avec Visit Sud TyrolNous tenons à les remercier pour cet itinéraire « bien-être et randonnée » élaboré ensemble. Comme à notre habitude, nous partageons avec vous notre expérience personnelle, nos ressentis, coups de coeur et bonnes adresses pour vous offrir un moment d’évasion, du rêve ou toutes les clefs pour vous aider à planifier vos futures vacances dans les Dolomites ! 

 

Des Bises, 

Elisa & Max

Facebook – Instagram – Twitter – Youtube

Pin It on Pinterest

Shares