Les montagnes des Dolomites sont une merveille de la nature, d’ailleurs classées à l’Unesco. Tellement éblouis par la magie de ses paysages et sommets, que nous sommes revenus un an plus tard. Si l’année passée, nous avions parcouru les incontournables de la destination: lago di Braies, Tre Cime, Alpe di Siusi, Seceda et bien d’autres que vous pouvez retrouver sur notre article Un road trip de rêve dans les Dolomites , nous voulions cette fois-ci découvrir d’autres vallées, explorer des endroits moins connus (des visiteurs internationaux du moins), faire davantage de randonnées avec toujours de superbes vues sur les Dolomites. Voici donc 7 vallées et lieux à découvrir au alentours de Bolzano, la capitale de la province autonome du Sud Tyrol. De belles idées pour savoir quoi faire aux Dolomites au delà des grands classiques. Ils vous permettront de passer de très bons moments entre randonnées accessibles en montagnes, vignes en coteaux, cuisine étoilée, hôtels spa de charme et un brin de patrimoine historique. Pour toutes les infos pratiques pour organiser votre voyage aux Dolomites et Sud Tyrol, rdv sur notre premier article.

NB:  le Sud Tyrol étant une province entièrement bilingue allemand/italien, nous vous mentionnons les noms dans les deux langues pour faciliter vos recherches.

 

Carte Sud Tyrol Dolomites

 

Carte Sud Tyrol/Dolomites

Télécharger la carte à imprimer des Bestjobers

 

 

1. LA VILLE THERMALE DE MERANO AUX AIRS MEDITERRANEENS 

Chateau de Lebenberg, Merano, Sud Tyrol, ItalieChâteau de Lebenberg près de Merano

Merano/Meran

Le Sud Tyrol est un subtil mélange d’alpin et de méditerranéen.

Mérano (Meran) est une étape très agréable à seulement une trentaine de minutes de Bolzano (la capitale du Sud Tyrol) qui vous donnera une sensation de riviera italienne.

Avec de nombreuses sources thermales et des hôtels spa magnifiques, c’est LA destination pour se faire plaisir et de détendre dans le Sud Tyrol. Située en plaine, Merano jouit d’un climat beaucoup plus doux et chaud. Les vignes et les vergers de pommes couvrent les côteaux, on y trouve aussi de jolis châteaux perchés, comme celui de Lebenberg (on vous glisse une idée de rando qui passe vers le château) ou encore Tirolo dans les environs.

Si vous n’êtes pas à la course, cela peut être sympa de s’y arrêter le temps d’une escale pour découvrir un autre aspect de la région du Sud Tyrol, un coin où il fait très bon vivre.

 

Où dormir dans le secteur de Merano ?

Nous avons été plutôt impressionnés par la concentration de superbes hotel wellness et spa aux alentours de Merano. Pas évident de choisir, surtout si le budget n’est pas un souci.

Nous avons séjourné à la « Villa Arnica« , une ancienne villa superbement rénovée et design appartenant à l’hôtel Schwarzsmied très axé yoga et spa. Un lieu idéal pour se ressourcer. Leur brasserie , « Luce » est top!

C’est ici, que l’on trouve le célèbre hôtel de luxe avec piscine à débordement, le Miramonti ou encore le superbe San Luis Lodges.

 

Boutique Hotel Sud Tyrol: Villa Arnica, Lana

 

Villa Arnica, Sud Tyrol

 

Hôtel Schwarzsmied, Italie

 

Luce, Restaurant hôtel Schwarzsmied

 

 

 

2. LE PLATEAU ENSOLEILLE DE RENON (RITTEN), BALCON SUR LES DOLOMITES

 

La petite chapelle de San Nicolo (Chiesa di San Nicolo/ San Nikolaus Kirche)

Depuis Bolzano on atteint en une vingtaine de minutes le plateau de Renon, baigné par le soleil avec une exposition plein Sud. On ne manque pas la petite église mignonne de Saint Nicolas, au bord de route. Il y a tellement de belles églises au Sud Tyrol que cela en est une parmi les centaines d’autres ! Parce que dans cette province, il y a toujours un banc bien placé pour profiter du panorama, nous avons pris notre petit déjeuner assis là, au soleil, face aux montagnes du Latemar et Rosengarten en face. Une pause bien agréable !

 

Eglise San Nicolo, Dolomites

 

 

Les Pyramides de Ritten/Renon (Piramidi di Terra di Longomoso)

Quelques mètres après la chapelle, un panneau sur le coté gauche de la route indique un sentier de randonnée. Nous nous garons un peu plus loin et il suffit de 5 minutes de marche en contrebas pour avoir un point de vue sympathique sur ces curieuses formations géologiques, qu’on appelle des cheminée de fée en français.

 

Les pyramides de Renon, Dolomites

 

 

Où dormir à Renon/ Ritten ?

Nous vous recommandons les yeux fermés le luxueux Adler Lodge Ritten où nous avions séjourné lors de notre premier voyage au Sud Tyrol. Cet hôtel est une destination en soi et il faut prendre le temps d’en apprécier les prestations et services. Nous vous en parlons davantage dans notre premier article sur les Dolomites , à la fin dans l’encart « Nos plus belles adresses au Sud Tyrol ».

 

Adler Lodge Ritten, Dolomites

 

Adler Lodge Ritten, Dolomites

 

 

 

3. LE PLATEAU DE SALTEN ET LA PETITE VILLE DE SAN GENESIO (JENESIEN) À COTE DE BOLZANO

 

San Genesio/Jenesien

Il ne faut pas avoir peur de grimper en voiture pour atteindre San Genesio, avec des routes vertigineuses en épingles, à flanc des vignes en coteaux. Le décor est splendide surtout à l’automne lorsque les vignobles se parent de leurs couleurs flamboyantes. À noter que la petite ville de 3000 habitants environ est accessible aussi en quelques minutes de funiculaire directement depuis Bolzano, pratique !

Cette bourgade bénéficie d’une vue à couper le souffle !

 

 

Randonnée sur le plateau de Salten

Très connu et plébiscité par les locaux, le plateau de Salten, est un peu la balade familiale du week-end pour les habitants de Bolzano. Plusieurs sentiers de randonnées permettent d’explorer le plus haut plateau de mélèze d’Europe. Nombreux partent notamment de San Genesio, en contrebas, mais ça monte assez durement. À cette période de l’année, les couleurs sont superbes. Nous sommes dans notre élément, entre chalets d’alpage, chevaux et vue montagne!

 

Randonnée sur le plateau de Salten, San Genesio

 

Randonnée sur le plateau de Salten

 

Plateau de Salten , San Genesio

 

INFOS | Rando sur le plateau de Salten / San Genesio 

Nb: Une balade sympa, très facile à faire surtout à la fin octobre, lorsque les épines des mélèzes sont jaunies. En famille, c’est un spot idéal car il y a des jeux pour enfants à disposition à la ferme Langfenn, on y croise également des vaches, des chevaux Haflinger et même des lamas (on a gardé les coordonnée si cela vous dit de partir en trek avec ces animaux attachants : www.lamandy.it!)

Pour gagner du temps, nous nous sommes garés directement sur le parking en haut (Google Maps : « Parcheggio altipiano del Salto » ) payant avec un tarif unique de 3€ pour la journée de 9h à 18h. En une dizaine de minutes de marche, nous avons rejoins la ferme et restaurant/bistro de Langfenn puis continué à découvrir en nous baladant tranquillement à travers l’alpage, de forêt en chalets avant de faire demi tour. Très apaisant avec des vues montagnes à 360°.

 

 

Où dormir à San Genesio/Jenesien ?

Si le temps vous le permet, on vous recommande de passer une nuit sur le plateau afin de profiter davantage du secteur. Nous avions repéré l’Eco Hotel Saltus, très design, avec un focus bien être, spa forestier et piscine débordante avec vue montagne. À tester !

 

 

 

4. À LA DECOUVERTE DE LA VALLÉE VERTE DU SARENTINO / SARNTAL, LOIN DU TOURISME DE MASSE

 

Val Sarentino, la vallée « Verte »

Connue pour être la vallée la plus verte du Sud Tyrol, le val Sarentino mérite le détour ! Entendez par là une vallée encore très préservée, où vous ne trouverez que 2 ou 3 hôtels de petite taille. Ici, pas de remontées mécaniques, ni de centres commerciaux ou d’infrastructure touristique particulière. La vallée du Sarentino, c’est des prairies entretenues au peigne fin, d’impressionnantes fermes traditionnelles et granges à fourrage avec leur devanture typique en bois. Sur le bord de la route, on y croise des élevages de chevaux Haflinger (race adorable aux crins blonds originaire du Tyrol). On y vient pour prendre une bouffée d’air pur, au calme ! Moins célèbre auprès des visiteurs étrangers. Voici ci-après quelques points d’intérêt.

Le Sarentino est une vallée qui ravira les adeptes du slow tourisme.

 

 

Que faire dans le val Sarentino ?

 

  • Lago di Valdurna/ Durnholzer See

Déjà vu le mythique lago di Braies coté Dolomites? Envie de vous éloignez de la foule? Ne manquez pas le petit lac Valdurna. En automne, à la toute fin octobre, lorsque la forêt dessine un patchwork coloré de mélèzes et épicéas, cet endroit vous transporte au Canada !

 

Lago di Valdurna, Val Sarentino, Dolomites

 

Lago di Valdurna, Sud Tyrol

 

Lac Valdurna, Dolomites

 

INFOS | Lago di Valdurna/ Durnholzer See

NB: attention, on ne peut pas accéder au bord du lac en voiture, réservé uniquement aux riverains. Il faut se garer sur le parking juste avant d’arriver au lac (vous verrez le panneau) sur la route principale et marcher. On peut en faire le tour en moins d’une heure. Une balade agréable et facile en famille avec des jeunes enfants/poussette. Il y a un hôtel/resto ouvert en saison, le Fischerwirt.

 

 

  • Le col Passo Pennes / Penser Joch

Dans un autre bras de la vallée, il est possible de monter au col Penso Pennes à 2211 mètres d’altitude. De là-haut, on est entouré de montagnes et l’Autriche est à « portée de main ». Seul un refuge/restaurant, l’Alpenrosen Hof, garde le col.

Recouvert de neige, tombée tôt cette année (dès la fin du mois de septembre), nous profitons du panorama et prenons un bon bol d’air pur et frais.

 

Route vers Passo Penne, Dolomites

 

Passo Penne, Sud Tyrol

 

INFOS | Passo Pennes

NB: Attention le col est fermé en hiver et lors de fortes chutes de neige. Autrement, il est possible de redescendre de l’autre coté et rejoindre la vallée d’Isarco / Eisacktal dont on vous parle ci-dessus (n°5).

 

 

  • La rando des Cairns (pyramides de pierre) / Stoanerne Mandln

Un endroit empli de légendes et mystères duquel il ne faut pas manquer un lever ou coucher de soleil à 2000m. Après un peu plus d’une heure de marche, très bien balisé, depuis l’hôtel Terra (cf ci-dessous), nous y sommes « salués « par une centaine d’Hommes de Pierre ». Le désaccord perdure sur l’origine de ces formations pyramidales mais il est clair qu’il est connoté avec mythologie et sorcellerie. Vous pourrez lire et entendre que les sorcières y venaient célébrer le diable et manipulaient les tempêtes. En tout cas, ce panorama à 360° sur toutes les montagnes environnantes ne laisse pas indifférent ! Si l’on trouve un peu partout au Sud Tyrol et ailleurs en montagne des petits tas de pierre édifiés pour se retrouver, il y en a ici cependant une concentration inédite et certaines porteraient des traces datant de la Préhistoire (gravures sur la pierre et silex retrouvés).

Y jouer avec la lumière rasante est plutôt magique!

 

La rando des Cairns (pyramides de pierre) / Stoanerne Mandln

 

La rando des Cairns (pyramides de pierre) / Stoanerne Mandln

 

Où dormir et manger dans la vallée du Sarentino?

Nous avons logé en demi pension dans la très belle adresse, Terra, the Magic Place, qui porte bien son nom !

Un établissement familial et historique, qui a su évolué au fil des années. Avec moins de 10 chambres, une vue fort sympathique sur les Dolomites au loin et un restaurant connu dans tout le Sud Tyrol pour son célèbre chef étoilé, Heinrich Schneider (** Michelin).

La cuisine y est forcément une expérience pour les sens. Un menu surprenant mixant sucré et salé, une cuisine marquée par les herbes des montagnes environnantes et les bons produits des vallées sud tyroliennes. Mention spéciale pour le sorbet à la rose qui nous a ravi.

 

Terra, The Magic Place, Dolomites

 

INFOS | Terra, The Magic Place

NB: Hôtel: formule à partir de 500€ la nuit pour 2 personnes avec repas gastronomique et petit déjeuner.

Restaurant : ouvert pour les personnes ne séjournant pas à l’hôtel: menu gastronomique dégustation ** à 179 €

Plus d’infos et réservation: Terra the Magic Place 

 

 

 

5. BALADE DANS LA VALLEE D’ ISARCO / EISACKTAL ENTRE VIGNES, CHATAIGNES ET LIEUX HISTORIQUES REMARQUABLES

Au Sud Tyrol, on passe des montagnes alpines aux plaines méditerranéennes en un clin d’oeil. Après les Alpes Sarantines, nous voilà maintenant dans une nouvelle vallée où vergers, vignes et hauts lieux historiques font parties du paysage.

 

Bressanone/Brixen et l’abbaye Novacella

Une bien jolie petite ville que Bressanone, à l’architecture colorée et aux ruelles pittoresques qui me rappellent le sud de l’Allemagne. D’ailleurs, c’est majoritairement l’allemand que l’on entend parler dans les rues, il faut dire que la frontière autrichienne est à moins de 50km.

Ce qu’il ne faut surtout pas manquer à Bressanone, c’est l’abbaye de Novacella, un lieu incroyable toujours habité par une vingtaine de religieux, de l’ordre des Augustins. Historiquement et géographiquement, la ville est un véritable point stratégique: passage le plus bas pour traverser les Alpes et donc sur la route des fidèles se rendant au Vatican. C’est pourquoi, les Augustins bâtirent ici même un monastère en 1142 et se mirent à produire du vin dans les coteaux. Pour l’anecdote, c’est le deuxième plus ancien vignoble de toute l’Italie et le plus au nord du pays. Cultivés entre 600 et 950m d’altitude, les vins de Novacella n’ont rien à voir avec le reste de la production nationale. Ce sont des vins frais avec des cépages que l’on retrouve en France à Sancerre ou en Alsace par exemple (Pinot noir, gris, Sylvaner, Gewürztraminer notamment). Coté rouge, nous retiendrons le Lagrein, typique du Sud Tyrol et un vin surprenant qui m’a enchanté, le Moscato Rosa, un vin rouge, très floral et sucré ! Ils le comparent à un bouquet de roses que l’on déguste au mieux avec un dessert aux fruits.

Les vignes entourent le site historique et c’est une pure merveille de s’y promener à l’automne, les couleurs sont sublimes.On peut également y découvrir un ensemble parfaitement conservé avec une basilique rococo, un cloître gothique, une bibliothèque conservant 92 000 ouvrages (du moins d’après les photos car nous n’avons malheureusement pas pu la visiter à cause des restrictions sanitaires en vigueur pour cette deuxième vague de Covid-19). Musée, centre des congrès complètent aussi le tableau. Bref ça vaut le détour !

 

Abbaye Novacella, Bressanone

 

Abbaye Novacella, Sud Tyrol

 

INFOS | Abbaye Novacella

NB: Il est possible de réserver une visite spéciale oenologie en Français, sinon la majorité du site est en entrée libre.

En avril 2021, ouvrira un nouveau centre visiteurs et la boutique / vinothèque à l’entrée permet de ne pas repartir les mains vides. En sachant que les bénéfices des ventes contribuent à la rénovation de ce très bel endroit, on sauvegarde donc le patrimoine en se faisant du bien 🙂

Plus d’infos, réservation et e-shop pour les vins: abbaye de Novacella

 

 

Le sentier des châtaignes à Velturno/Chiusa

Chiusa est petite mais n’en mérite pas moins le coup d’oeil. Ville médiévale et résolument artistique, elle est connue pour son monastère perché (Sabiona /Säben) qui m’a fortement fait penser au Château de Joux dans ma belle Franche Comté.

Pour apprécier l’ensemble, on vous recommande de parcourir le sentier des châtaignes, une marche balisée sur une cinquantaine de kilomètres qui vous fera passer de producteurs en producteurs, traverser les vignobles, les vergers et même le fameux monastère. En automne, lorsque les châtaignes tombent (octobre), c’est forcément le meilleur moment pour s’y promener. Le sentier offre aussi une superbe vue panoramique sur le massif Odle (partie des Dolomites), avec un passage au coeur du monastère perché avant de pénétrer dans le coeur médiéval de Chiusa. Une belle balade sans aucune difficulté.

 

Vue depuis le sentier des châtaignes, Sud Tyrol

 

Le sentier des châtaignes, Sud Tyrol

 

Le sentier des châtaignes, Sud Tyrol

 

Le sentier des châtaignes, Sud Tyrol

 

Le sentier des châtaignes, Sud Tyrol

 

INFOS | Sentier des Châtaignes 

NB: nous n’avons fait qu’une partie du sentier de Velturno à Chiusa, environ 7km pour 1h30 de marche tranquille. Le plus simple pour vous éviter un aller/retour, c’est de vous garer à la gare de Chiusa, prendre un taxi jusqu’à Velturno, plus précisément demandez de vous faire déposer devant la cave à vin et distillerie  » Radoar Hof  » (qui a l’air bien sympa entre parenthèse). De là vous partez à pied le long du sentier « Sentiero del Castagno » avec même une châtaigne dessinée sur le panneau, impossible de se perdre, il n’y a qu’à suivre. En chemin, vous pouvez acheter des châtaignes fraiches (en saison) et d’autres produits artisanaux directement chez les producteurs, on valide 🙂

A l’arrivée au pied du monastère, le sentier se divise, prenez bien celui qui monte afin de traverser le site historique, cela ne sera que plus mémorable.

 

 

Randonnée à l’alpage Villanderer Alm

De nombreuses randonnées sont possibles dans la vallée d’Isarco. Nous rejoignons ce matin là Silvia qui travaille pour le tourisme du Sud Tyrol. Elle nous emmène au petit matin découvrir la petite église en haut de l’alpage (Totenkirchl) pour assister au lever du soleil. Frontales allumées, nous marchons dans le silence de la nuit, guidés par le bruit du ruisseau. Alors que peu à peu le jour se lève, nous découvrons les chalets d’alpage, et un décor entre automne et hiver suite aux récentes chutes de neige. Nous atteignons notre but, après 1h30 de randonnée, pile lorsque le soleil perce derrière les Dolomites face à nous. Derrière, se trouve la vallée du Sarantino où nous étions au préalable (cf n°4). Spectacle saisissant durant lequel nous sommes seuls pour en apprécier toute la magie.

L’enneigement nous empêche de nous rendre au lac Noir, à quelques minute de l’autre coté, nous revenons sur nos pas avec un panorama grandiose pour profiter en bas, d’un petit déjeuner rassasiant, en terrasse au soleil et face aux montagnes, magique !

 

Randonnée à l'alpage Villanderer Alm

 

Randonnée à l'alpage Villanderer Alm

 

Randonnée à l'alpage Villanderer Alm

 

INFOS | Villanderer Alm

NB: le départ de la randonnée se fait depuis le grand parking (payant en haute saison) du resto/petit hôtel de montagne, Gasserhütte, à 1744m. Prendre le sentier qui monte direction Am Toten/ Totenkirchl (la petite église/chapelle). Plutôt simple avec 400m dénivelé positif. Gasserhütte peut être une bonne adresse, plus traditionnelle, pour dormir et s’éviter la route dans la nuit le matin si vous voulez faire le sunrise comme nous.

Cet alpage est parait-il très connu et en été, ne vous attendez pas à être seuls.

 

 

Où dormir et manger dans la vallée Isarco / Eisacktal ?

Nous avons été chouchoutés à l’hôtel Haller Suites, idéalement situé au milieu du vignoble. Hôtel familial, nous vous recommandons de réserver une chambre avec vue dans la nouvelle partie de l’établissement, aux lignes design et à l’ambiance minimale et cosy. Depuis notre chambre, nous contemplions la charmante ville de Bressanone en contrebas et les vignes tout autour.

Si nous avons apprécié notre chambre, le restaurant AO de l’hôtel nous a conquis ! Les jeunes chefs Levin et Simon nous ont régalés avec leur menu dégustation autour de la châtaigne, décliné en 5 plats. Une cuisine moderne et imaginative, une présentation soignée avec une combinaison parfaite des saveurs, le tout préparé avec des produits frais, de saison et de la région, un sans faute !

 

Hotel et restaurant by Haller

 

INFOS | By Haller

NB : un menu dégustation à 63€ / 5 plats + 35€ pour l’accord mets et vins (ils ont réussi à me faire apprécier, moi qui n’est pas une adepte! Les vins de la région méritent d’être goutés!)

Restaurant ouvert à la clientèle extérieure sur réservation.

Plus d’infos www.byhaller.com

 

 

 

6. BALADE DANS LE VAL DE TIRES / TIERS

 

Eglise San Cipriano /St Zyprian

Les montagnes et forcément les vallées sont nombreuses dans le Sud Tyrol ! Ce matin, on prend la route du val de Tires pour rejoindre le village du même nom, on en prend plein la vue avec les Dolomites face à nous. Une fois n’est pas coutume dans la région, on y trouve une petite chapelle très photogénique, celle de San Cipriano au bord de la route. Une pause s’impose pour capturer l’instant !  Pendant ce temps, je me demande si les locaux ont toujours conscience de la beauté de leur environnement ? C’est tellement magique et je me verrais bien vivre par ici dans les alpages.

 

Eglise San Cipriano, Dolomites

 

 

Le petit étang Wuhnleger

De la chapelle, on reprend la route qui monte sur la droite pour aller se garer quelques mètres plus haut sur le parking de la Lavina Bianca. Chaussures de rando aux pieds, on monte sur le sentier à travers le parc naturel. Une trentaine de minutes plus tard, nous atteignons le mini étang Wuhnleger à 1402 m d’altitude. Max joue avec les effets miroir pour faire une photo sympa du massif Rosengarten dans l’eau, pendant que j’admire la vue époustouflante. Impossible de se lasser de ce genre d’endroits !

On prolonge l’instant en s’installant sur un banc avec thé et grignotage en guise de petit déjeuner avec la vue magnifique.

 

Etang Wuhnleger, Dolomites

 

Val Tires, Dolomites

 

Val Tires, Dolomites

 

INFOS | Etang Wuhnleger

NB: Il est possible de continuer plus haut en direction du refuge Tschafon Hütte, à environ 1h de marche supplémentaire pour déjeuner et contempler d’un peu plus haut le panorama. Vérifier l’ouverture.

 

 

 

7. DE BELLES IDEES RANDONNEES DANS LE VAL D’EGA / EGGENTAL 

On conclue cet article avec une autre vallée du Sud Tyrol qui mérite aussi le coup d’oeil ! Voici deux randonnées à faire dans le val d’Ega si vous voulez en voir davantage dans les Dolomites.

Grimper le Corno Bianco / Weisshorn

Lorsque l’on voyage, nous apportons une signification toute particulière à la recherche de lieux intéressants pour admirer et photographier les lever/coucher de soleil.  Monter au sommet de la Corne Blanche ne nous a pas déçus ! De là-haut, l’horizon est à perte de vue, le paysage montagneux se décline en différentes strates qui se superposent. C’est beau, tout simplement.

 

Rando Corno Bianco, Dolomites

 

Vue depuis Corno Bianco

 

Corno Bianco, Dolomitezs

 

INFOS | Corno Bianco

NB: se garer sur le grand parking des stations de ski et hôtels Schwarzhorn / Berghotel Jochgrimm, que l’on atteint une fois passé le col de Lavazé (Passo Lavazé). Prendre le chemin de rando balisé qui monte, compter 1h pour arriver au sommet à 2317m. Attention, un spot populaire pour le sunset, privilégiez peut être le sunrise si vous pouvez et voulez plus de tranquillité.

 

 

Randonnée dans le massif du Rosengarten 

Lorsqu’on termine la route du val d’Ega, on débouche sur le col de Costalunga (KarerPass en allemand, on est à 5 minutes du célèbre Karer See ou lago di Carezza ). D’ici, on skie en hiver mais en été et automne, c’est un beau terrain de jeu pour chauffer les mollets. Ce jour là, nous rejoignons Erich, guide montagne pour une randonnée d’environ 4h au pied de l’imposant Rosengarten. Direction le refuge mythique des Dolomites, le Rotwandhütte, à moins de 2h de marche.

On ne va vous mentir, le sentier grimpe sévère, mais l’arrivée au coeur des montagnes n’en est que plus savoureuse !

Apercevoir le refuge et afficher un fier sourire! Il en a de l’allure avec son bardage en bois et ses fenêtres bleues. Ouvert en saison pour le gite et le couvert, il est bon de se réserver une place à l’avance, surtout au mois d’août car c’est un haut lieu de la randonnée et via ferrata. Fermé début novembre, nous nous attablons au petit bar/resto de montagne juste à coté, le Baita Marina Pederiva. Une table à l’extérieur nous attendait. Le gérant est un vrai personnage, place à la bonne humeur et aux blagues par ici. Surtout ne lui parlez pas anglais, il se fera un plaisir de faire la conversation en français :-). Une bonne polenta maison, garnie de fromages et champignons suivie d’une petite grappa, et nous reprenons le sentier, revigorés !

Pour redescendre, nous suivons le sentier Hirzelweg tout droit vers le monument à Christomannos un peu plus loin. Vous le verrez de loin, un aigle de bronze massif qui rend hommage à Theodor Christomannos, un homme qui oeuvra à la rénovation de la route reliant à Nova Levante à Cortina. La balade continue en rejoignant le télésiège et refuge de Paolina, avant de finir tout en bas sur le parking de départ. Une bien belle balade, et dire que nous étions tout là haut!

 

Randonnée dans le massif du Rosengarten 

 

Randonnée dans le massif du Rosengarten, Dolomites

 

le refuge mythique des Dolomites, le Rotwandhütte

 

Randonnée dans le massif du Rosengarten , Sud Tyrol

 

INFOS | Rotwandhütte

NB: Cette randonnée est très bien indiquée et ne nécessite pas spécialement les services d’un guide, garez vous sur le parking à la lisière de la forêt, sur votre gauche, une fois passée l’Hôtel Savoy au Passo Costalunga. De là, suivez le balisage pour rejoindre Rifugio Roda di Vael / Rotwandhütte. Faites la boucle pour ne pas redescendre sur vos pas, plus sympa (comme indiqué ci-dessus dans le texte).

Envie de faire de l’alpinisme, de la via ferrata, de l’escalade ou encore du ski de randonnée en hiver, vous pouvez partir accompagné par un guide de haute montagne du coin. Plus d’info et réservation sur AlpinZentrum Rosengarten , une équipe de 6 experts de la haute montagne pour profiter en toute sécurité. Erich était bien sympa et parlait bien anglais.

 

 

Où dormir dans le Val d’Ega/Eggental? 

Nous avons testé le bel hôtel Pfösl, sur la commune de Nova Ponente. Un établissement historique et familial qui s’est agrandit et modernisé au fil des années. Aujourd’hui connu pour sa piscine débordante, avec vue montagne, un coin wellness et spa bien agréable et des chambres spacieuse à l’ambiance boisée et cosy.  Encore une belle adresse.

Hotel Pfösl, Dolomites

 

INFOS | Hôtel Pfösl

On vous recommande de réserver leur nouveaux chalets design (il y en a 3), un peu en dehors du bâtiment central pour notamment prendre un bain en extérieur avec vue ! Une adresse qui plaira autant aux amoureux venus se détendre qu’aux familles, avec beaucoup d’espace en pleine nature et des chèvres et des ânes sur place.

Plus d’infos et réservation www.pfoesl.it

 

Notre deuxième road trip au Sud Tyrol et aux Dolomites s’achève ici. Nous espérons vous avoir donner, avec ces balades et randos accessibles, plein d’idées pour votre prochain séjour dans cette destination de rêve !

 

 


 

D’autres lieux à nous recommander pour notre prochain road-trip aux Dolomites ?

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire ci-dessous.

 


 

Vous êtes sur Pinterest?  

Pensez à épingler notre article pour le retrouver plus facilement  et n’oubliez pas de vous abonner à notre compte 😉

 

Dolomites hors sentiers battus

 


Nous avons découvert le Sud Tyrol et les Dolomites en partenariat avec Visit Sud Tyrol. Nous avons construit ensemble notre itinéraire sur-mesure.  Comme à notre habitude, nous partageons avec vous notre expérience personnelle, nos ressentis, coups de coeur et bonnes adresses pour vous offrir un moment d’évasion, du rêve ou toutes les clefs pour vous aider à planifier vos futures vacances dans les Dolomites ! 

 

Des Bises, 

Elisa & Max

Facebook – InstagramPinterest – Twitter – Youtube

Pin It on Pinterest

Shares