C’est en 2016, à l’occasion du mariage d’une de mes meilleures amies, à Delhi, que nous avions découvert l’Inde pour la première fois, non sans appréhension! Un voyage qui s’était révélé intense et riche en émotions à travers les beautés du Rajasthan, au nord du pays et la découverte de l’ayurveda (médecine traditionnelle indienne). En quittant le pays, nous nous étions dit qu’il faudrait absolument revenir en Inde, une destination unique, marquante, fascinante, fatigante parfois mais qui ne laisse jamais indifférent. Nous voilà donc 2 ans plus tard de retour dans le sous-continent indien, pour explorer le Kerala, une région exotique au sud du pays dont seule l’évocation du nom suffit à faire rêver.

Pour ce voyage au Kerala, nous avons fait confiance et suivi les recommandations d’Eleonore, Française installée en Inde depuis 4 ans, que nous avions rencontré par hasard à Jaipur pour un super tour de la ville rose en vélo. Devenue depuis une amie, elle a monté son agence de voyage sur mesure spécialisée sur l’Inde (toutes les infos à la fin du blog post).  Une très bonne manière de mettre sa passion pour l’Inde et ses connaissances du pays à profit. Le contact idéal pour tout voyage en Inde!

 

Des couleurs & saveurs bien spécifiques à l’Inde, mais dans un environnement très différent du Rajasthan, on vous plonge dans les paysages luxuriants du Kerala. De la tranquillité des backwaters en passant par les plantations de thé de Munnar et les sublimes cascades d’Athirappilly, retour sur nos étapes, nos coups de coeur et belles adresses qui ont rendu ce nouveau voyage en Inde inoubliable!

 

 

_______________________

QUE FAIRE & QUE VOIR EN INDE DU SUD DANS LE KERALA EN 10 JOURS

NOS INCONTOURNABLES

 

 

 

 


  « Le Kerala en pratique » 

  • NOTRE VOYAGE:   10 jours sur place : mi novembre 2018
  • OÙ ? Inde du Sud
  • QUAND Y ALLER ?  De mi novembre à mars grosso modo. Eviter absolument la période de la mousson (juin à septembre).
  • COMBIEN DE TEMPS Y ALLER ?  7 jours minimum pour un tour intéressant, où il faudra tout de même faire des choix. Par exemple, nous avons occulté le coté balnéaire du Kerala (pas visité les plages de Varkala, etc)

Jet Airways - Vol Paris-Bombay

  • COMMENT Y ALLER ? Pas de vol direct depuis Paris, mais plusieurs compagnies desservent l’aéroport de Cochin (Kochi) notamment Jet Airways qui proposent des vols via Mumbai depuis Paris (à partir de 500€ l’A/R) ou Oman Air avec vols via Mascate depuis Paris.
  • DÉCALAGE HORAIRE: +3h30 en horaire été, +4h30 en horaire hiver
  • BUDGET: l’Inde reste une destination très accessible même si le Kerala est un peu plus coûteux que le Rajasthan de manière générale. De plus, le taux de change est moins favorable qu’en 2016 et le pays souffre de pas mal de taxes! 28% sur les hébergements de luxe, 18% sur les autres, ça gonfle la note. On vous parle plus en détail du budget de notre circuit Kerala toute à la fin de cet article.
  • MONNAIE: Roupies indienne (INR) 1€ = 82 INR (en novembre 2018)
  • VISA: Obligatoire pour les ressortissants français. Plus besoin d’aller à l’ambassade pour un simple séjour de quelques jours touristique, il y a l‘e-visa, 80 USD (soit environ 70€). La procédure se fait en ligne via ce site en anglais, cela peut paraitre un peu fastidieux. Votre e-Visa touristique sera valable 60 jours à partir de votre jour d’arrivée en Inde. Une fois le paiement fait en ligne, vous recevez la confirmation sous 72h par email. Imprimez votre autorisation pour la présenter aux officiers de l’immigration le jour de votre arrivée. Votre passeport doit avoir encore un minimum de 6 mois de validité.
  • VACCINS: pas d’obligatoire mais en fonction de vos plans de voyages, on vous recommande l’hépatite A.
  • TEL/INTERNET: l’idéal est d’acheter une carte SIM avec de la data internet , elles sont en vente un peu partout. Le problème, c’est qu’il faut une adresse fixe en Inde ça peut être un peu compliqué, on avait testé ça au Rajasthan… Ce qui est top avec Eléonore de Carnet de Voyages c’est que la Sim est inclus dans son package de bienvenue, très pratique !
  • COURANT: on trouve souvent des prises compatibles, on a pas eu besoin d’adaptateur.
  • SÉCURITÉ: le Kerala est un Etat communiste très tranquille du Sud de l’Inde. Les gens y sont très gentils.
  • POURQUOI Y ALLER ? Rien à voir avec le Rajasthan, le Kerala c’est le charme tropical, on y va pour sa nature luxuriante, ses cocotiers et rizières à perte de vue. Il est possible de faire un circuit entre plages, épices, jungle et plantations de thé, cascades. C’est aussi le berceau de l’ayurveda, la médecine alternative et traditionnelle indienne! Ideal pour y faire une cure ayurvedique! Une destination vacances et bien être enchanteresse, tout en conservant le caractère unique de l’Inde.

 


 

Carte Kerala, Inde by Bestjobers

 

Voici notre itinéraire détaillé de 10 jours dans le Kerala

(Vous pouvez cliquer directement sur l’étape qui vous intéresse ou alors faites dérouler pour lire l’article au complet.)

 

 

 

 

JOURS 01 & 02 | FORT COCHIN

Inde du Sud, Fort-Kochi, Kerala

 

On débute notre beau voyage à Fort Cochin (Kochi), une ville qui nous replonge dans le bain de l’agitation indienne ! Rickshaw (tuk tuk) en pagaille, coup de klaxons à tout va, du monde plein les rues, on aurait presque oublié l’ambiance des villes d’Inde durant ces deux dernières années !

Nous arrivons directement d’un superbe périple dans le sultanat d’Oman (à 3h de vol seulement) et la fatigue est bien présente… Je pense que c’est notamment pour ça que nous n’avons pas eu le coup de cœur pour Kochi. Energie et envie manquantes, climat lourd et humide, nous n’avons pas arpenté la ville comme il se doit mais une sympathique balade en vélo de quelques heures au lever du soleil nous a permis de voir les points d’intérêts principaux de ce port de commerce.

Il ne faut pas longtemps pour réaliser toutes les influences européennes à Cochin. Portugais, Espagnols, Hollandais, Anglais, Français sont venus par ici au cours des siècles derniers, tous avec le même but: chercher les fameux épices. Un passé que l’on voit au détour de chaque rue ou monument. Basilique, église, temple Hindou et même synagogue cohabitent sans heurt à Fort Cochin. Un mix religieux pacifique plutôt unique !

En poussant quelques portes avec notre guide à vélo, nous découvrons des scènes d’une autre époque. Des hommes préparent le gingembre et le font sécher au soleil avant de pouvoir l’expédier à l’étranger, d’autres nettoient le linge tout à la force des bras…

 

Cochin, Inde

 

Tour de vélo à Cochin, Kerala, Inde

 

La criée, Cochin

 

La criée, Cochin, Kerala

 

Ginger Factory, Cochin

 

Cochin, Kerala

 

Visite de Cochin en vélo, Kérala

 

Fort Cochin, Kerala

 

Laverie Cochin, Kerala

 

Laverie Fort Cochin, Kerala

 

Laverie, Inde

 

A Kochi, ce n’est pas vraiment la beauté de l’architecture qui nous aura marqué, mais plutôt ces influences culturelles mondiales et la grandeur de ses arbres !! Importés par les Portugais, les « rain tree » comme ils les appelent, sont grandioses. C’est peut être bête mais les arbres attirent de plus en plus notre attention en voyage. En Nouvelle Calédonie, les pins colonaires étaient sublimes, à Mayotte, c’est les baobabs qui nous avait charmés.

Pour compléter un séjour à Cochin, un peu de shopping s’impose (princess street, quartier juif) alterné de pauses détentes dans les nombreux coffee shops de la ville. Il y a de quoi faire !

 

Café sympa à Fort Cochin, Kashi Art Café

 

C’est aussi un bon endroit pour voir un spectacle de Kathakali, plus qu’une danse traditionnelle kéralaise, il s’agit d’actes de dévotion expliquant la lutte universelle entre le bien et le mal. C’est une combinaison harmonieuse de musique, littérature danse, maquillage et performance théâtrale. Pas vraiment évident à saisir pour les non initiés mais intéressant à regarder !!

 

Spectacle de Kathakali, Cochin, Kerala

 

Spectacle de Kathakali, Cochin, Kerala

 

Spectacle de Kathakali, Cochin, Kerala

A refaire, nous terminerions notre voyage par Fort Cochin plutôt que de le commencer, mais c’est un détail.

 

INFOS PRATIQUES | Fort Cochin

  • Où dormir à Fort Cochin ?

Malabar House, Fort Cochin

– Malabar House : une belle demeure colorée faisant partie du Groupe Relais Châteaux. À deux minutes des chinese fish nets (grand filets de pêcheurs) et de la balade le long de la mer. On a cependant trouvé l’hôtel un poil cher pour l’expérience et pour l’Inde. À coté, du même groupe, on trouve le Malabar Escape Trinity, moins cher et avec de très belles suites qui peut être une excellente alternative!

 

Tower House, Cochin

– Tower House : un ancien palais hollandais, bâtiment historique, du groupe Neemrana. Leur spécialité convertir des lieux historiques en hôtel, ils ont une quinzaine de propriétés à travers le pays (fort, palais etc). Malheureusement, l’hôtel est laissé dans son jus et aurait besoin d’un bon rafraichissement. Il pourrait être superbe et est très bien placé. Son prix reste très intéressant pour son emplacement et la taille des chambres!

 

  • Où manger à Fort Cochin ?

– Kashi Art Café : parfait à tout heure, du petit déj au diner, une option savoureuse et saine avec que de bonnes choses (avocado toast, salade de quinoa, jus frais mais aussi de gros gâteaux pour les gourmands!). Le lieu est mignon comme tout avec quelques sculptures et peintures.

– Alice Délice : boulangerie française pour ceux qui auraient le mal du pays !

>> On en a repéré d’autres et vous pouvez les retrouver sur notre compte TripAdvisor: @Bestjobers.

 

  • Où faire du shopping à Fort Cochin ?

Antiquités, design, textile, on trouve de tout à Fort Kochi.

On vous recommande 2 coins:

– Près de la place principale de Fort Cochin. On a aimé les boutiques de la Burger Street comme Crafterset Walton’s (pas donné mais en coton bio et avec de jolis produits), et plein d’autres. Il faut se balader.

– Le Quartier Juif / on a aimé le Yoga Café qui a une grande boutique et puis the Etnic passage vers la synagogue.

 

  • Que faire à Fort Cochin ?

– Tour de vélo avec Art of bicycle / 3h de balade – 2250 INR (soit un peu moins de 30€/p avec un minimum de 2 personnes).

– Kathakali dance show au Greenix village : tous les jours de 18 à 19h / 200 INR (soit 2,5€)

– Observer la criée vers les chinese fishing net (grands filets de pêcheurs) et les voir marchander les poissons (tôt le matin petits poissons – avant le coucher du soleil, plus gros poissons).

 

  • Prendre un tuk tuk à Fort Cochin ?

Tuktuk, Inde Kerala

Depuis la place à coté de notre hôtel et des filets de pêcheurs, les prix annoncés sont souvent aux alentours de 100/150 roupies, il faut savoir qu’il faut… négocier bien-sûr ! Le minimum d’une course en tuk tuk est de 20 roupies. En fonction de la distance à parcourir, évaluez. Par exemple pour faire de la place principale au quartier juif, on a payé 50 roupies.

ATTENTION – Les chauffeurs vous demanderont souvent avec insistance pour aller dans un shop, même deux minutes, sur le chemin.

On a compris ensuite qu’en nous déposant à une boutique « agréée », les chauffeurs peuvent avoir le plein gratuit de leur engin, même si vous n’achetez rien (Et si vous achetez, ils auront une commission sur vos achats aussi, mais on vous conseille de ne pas acheter dans ces boutiques!!). Certains iront jusqu’à vous offrir la course si vous prenez le temps de vous arrêtez dans un de ces magasins. On a joué le jeu une fois pour un chauffeur très sympa avec qui nous avions bien rigolé et après 10 min, sans acheter, on est reparti sans histoire et lui à eu son plein!

 

 

 

JOURS 03-04 | UNE ISLAND RETREAT DE RÊVE DANS LES BACKWATERS 

Backwaters, Kerala, Inde

 

Le Kerala est une région avec un écosystème complexe et unique, les backwaters. Niché entre la montagnes d’un coté (Western Ghats) et l’océan Indien de l’autre, le Kerala compte 44 rivières qui se déversent dans des lacs, dont le plus grand (et le plus long du pays) le lac Vembanad (2000km2). De ces lacs, avec les courants marins et des rivières, des centaines de canaux se sont formés, c’est ce qu’on appelle les backwaters. Cette eau finit par rejoindre la mer à la hauteur de Cochin. C’est donc un mélange d’eau salée et d’eau douce. Pendant et suivant la mousson, des nénuphars couvrent les canaux. Puis lorsque l’eau douce se fait plus rare et que le sel reprend le dessus ces plantes aquatiques disparaissent.

Si Alleypey est considérée comme la Venise d’Inde pour ses canaux et fameuses croisières en houseboat, nous voulions trouver un coin plus authentique, tranquille et hors des sentiers battus pour profiter de ce sublime environnement. En nous proposant de séjourner à Kayal, une jolie « retreat » de 4 chambres seulement sur la petite ile de Kakkathuruthu (« l’ile aux corbeaux »), Eleonore a visé juste ! Kayal, est un beau projet imaginé par Maneesha, une jeune entrepreneuse indienne. Il est devenu réalité il y a 4 ans.  Son idée ? Partager de manière authentique et responsable, la culture kéralaise. dans un petit coin de paradis designé pour la détente et la relaxation.

A Kayal, on y arrive en pirogue et il suffit d’y poser les pieds pour s’y sentir apaisé. Comptant à peine 300 familles, l’ile ne connait pas le bruit intempestif des voitures et des moteurs en général. On y vit paisiblement à l’ancienne au rythme du soleil et de la pêche. Les enfants prennent la barque pour aller à l’école sur la berge d’en face. Les pêcheurs voguent sur les canaux à la quête d’une bonne trouvaille. On rencontre brièvement un homme de 62 ans qui tous les jours grimpe à la cime des cocotiers pour en extraire la sève, avec laquelle il élabore une boisson alcoolisée. C’est bluffant !

 

Kayal, Island Retreat, Backwaters, Kerala

 

Kayal, Island Retreat, Backwaters, Kerala

 

Kayal, Island Retreat, Backwaters, Kerala

 

Backwaters, Kerala

 

Backwaters, Kerala

 

Backwaters, Kerala

 

Backwaters, Kerala

 

Inde, Kerala, Blog Voyage

 

Nous sommes pas prêts d’oublier notre déjeuner traditionnel à Kayal, ce n’est pas tous les jours que notre assiette (une feuille de banane) est une œuvre d’art ! Les couleurs de aliments créées en effet une jolie palette ! Nos papilles se régaleront tout autant que nos yeux. Au Kerala, les principes de l’ayurveda sont partout et notamment dans la cuisine. Pour être complet et équilibré, un plat doit comporter toutes les saveurs (sucrée, salée, amer, acide, astringent). Et puis le cadre sous les cocotiers face au canal nous laisse béa!

 

Kayal, Island Retreat, Backwaters, Kerala

 

Kayal, Island Retreat, Backwaters, Kerala

 

Kayal, Island Retreat, Backwaters, Kerala

 

Massages, balade en bateau, lecture sur un transat au bord de l’eau, chacun profite à sa manière des quelques heures passées à Kayal.

La lumière de fin d’après midi est l’apothéose du spectacle, quand le courant se calme et que le soleil descend entre les palmiers. On se dit qu’on pourrait difficilement être dans un plus bel endroit.

Ce ne sera pas la fin des belles surprises, puisque notre diner sera quelque peu insolite et au combien romantique ! Une table dressée aux  chandelles, installée sur une barque, nous attend. C’est en flottant sur les canaux, sous les étoiles et illuminée par la lune, que nous partageons ce bien joli moment à deux.

 

Kayal, Kerala

 

Kayal, tu fais du bien !

Le lendemain, on en repart comme on en est arrivé, à pirogue. De retour sur le continent, on en profite pour s’arrêter au port de pêche et ensuite on met le cap au Sud sur Alleypey pour voguer dans les petits canaux des backwaters avec un local (Au passage on voit les dizaines et dizaines d’houseboats stationnés qui attendent leurs visiteurs).

On est plongé au coeur de la vie indienne!

 

Inde, Kerala

 

La criée, Inde, Kerala

 

Le Kerala authentique, Inde

 

Inde, Kerala

 

Les Backwaters insolite, Kerala

 

Backwaters, Kerala

 

Inde, Portrait

Les backwaters authentiques, Kerala

Kerala, Inde

 

 

INFOS PRATIQUES | Backwaters

 

  • Où dormir dans les backwaters?

Le classique : dormir dans un resort au bord du lac Vembanad. C’est très touristique car le Kerala est connu mondialement pour ses canaux luxuriants.

L’insolite: dormir à bord d’un houseboat sur les backwaters.

L’option authentique : Kayal Island Retreat : 4 chambres, de jolis cottages, des salles de bains extérieures simples mais à la touche tropicale qui fait rêver, pas de plastique, une cuisine locale, de belles expériences à vivre en amoureux.

 

  • Comment visiter les backwaters?

Avant d’arriver au Kerala, c’était obscure pour nous ! Les noms sont tellement compliqués dans ce coin du monde… En clair, il faut retenir qu’Alleypey est la « capitale » des backwaters. C’est là que vous trouverez les houseboats pour partir en croisière à la journée ou d’une à plusieurs nuits. Le lac Vembanad est le plus grand du coin et les hôtels ont envahi ses berges, notamment à Kumarakom. Vous pouvez aussi opter pour une visite en barque à moteur avec un local, comme nous, afin de pouvoir explorer les plus petits canaux et pouvoir observer des scènes de vie d’habitants. ça vous prendra 2h.

 

 

 

 

JOURS 05-06 | THEKKADY & PARC NATIONAL ET RESERVE NATURELLE DE TIGRE DE PERIYAR

Parc National de Peyriar, Inde

 

Fini les backwaters, on prend maintenant la route pour les hauteurs, direction Thekkady, là où se trouve la réserve naturelle de Periyar. La route est tortueuse, ça grimpe, les montagnes se dessinent et de géantes cascades apparaissent dans les gorges. Changement d’ambiance mais la « luxuriance « est toujours là ! Au détour d’un parking au bord d’une cascade dans laquelle des locaux se rafraîchissent, on croise nos premiers singes en Inde du Sud. On sent les degrés s’envoler peu à peu qu’on prend de la hauteur. Après bien 4h30 de route depuis Alleypey, on est heureux d’arriver dans notre tree house au coeur de la forêt tropicale au Niraamaya Cardamon Thekkady Club. Le bois exotique, la salle de bain avec vue sur la foret tropicale, la jolie piscine entourée de végétation, on est bien !

 

Niraamaya Cardamon Thekkady Club, Inde

 

Boutique Hotel Kerala, Inde

 

Niraamaya Cardamon Thekkady Club, Hotel Peyriar, Inde

 

Direction le centre Kalari pour un spectacle de Kalaripayattu ce soir. Rien à voir avec le kathakali vu à Cochin. Le Kalaripayattu est lui, le plus ancien des arts martiaux (3000 ans). C’est assez impressionnant et en tout cas très sympa à regarder. Les performances s’enchainent dans cette mini arène et le public met l’ambiance. On se dit qu’il faut pas les taquiner ces garçons là ! Un moment qu’on a apprécié avec plein de locaux.

 

spectacle de Kalaripayattu, Inde spectacle de Kalaripayattu, Kerala spectacle de Kalaripayattu, Peyriar, Kerala

 

Après une douce nuit dans notre cabane sur-élevée, on se réveille aux aurores pour partir marcher dans la réserve de Periyar aux cotés des rangers du parc. Rdv à 7h dans leur cahutte et enfilage de guêtres, on ne sera pas très stylés pour cette randonnée mais sangsues obligent, on s’équipe ! On nous distribue aussi un sac à dos avec un petit déjeuner à emporter, comprenez ici des bananes, pommes et une sorte de chapatis avec du lait fermenté, on n’est pas très sûr mais ce n’est pas vraiment ce qui nous fait rêver le matin, nous Français! On apprécie en tout cas l’attention.

Une fois tout le petit groupe prêt, on part à pied pour une balade d’une dizaine de km AR à travers la réserve entrecoupée d’une sortie en radeau de bambou sur le lac de Periyar. Des tigres, il y en aurait encore une quarantaine à Periyar, mais Eleonore nous avait bien dit de ne pas nous faire d’illusion. Le territoire est vaste et les chances d’en voir sont très infimes. Le décor est chouette, en pleine jungle mais on reste sur notre faim avec cette demi journée d’excursion. Il faut dire que nos accompagnants ne sont pas très bavards et on n’apprendra pas grand chose sur le coin. Nous verrons au final que quelques oiseaux et plusieurs écureuils géants d’Inde, trop mignons eux!

 

Parc National de Peyriar, Inde

 

Parc National de Peyriar, Inde

 

Après coup, on se dit que ce n’était pas un stop incontournable dans notre voyage au Kerala, surtout si l’on a déjà exploré des forêts tropicales à travers le monde.

 

INFOS PRATIQUES | Thekkady & Réserve de Tigre de Periyar 

 

  • Où dormir à Thekkady?

Si les hôtels sont nombreux dans la ville, on a préféré quelque chose de plus retiré et intimiste. On a donc testé dans les hauteurs, le Niraamaya Cardamon Thekkady Club, sympa avec quelques chambres.

 

  • Excursions à Periyar?

Il y a le choix dans les randonnées guidées en demi journée / journée ou même la nuit (jungle scouting). L’entrée du parc coûte 475 INR par personne (un peu moins de 6€) et Max a du s’acquitter de 40 INR en plus pour son appareil photo. Pour la sortie comprenant le bambou rafting on a payé 1800 INR par personne (22€ environ en novembre 2018), ce qu’on trouve un peu cher pour l’expérience finalement décevante.

 

  • Spectacle d’art martial 

Au Kalari Centre, tous les jours de 18h à 19h, 200 INR par personne (soit environ 2,5€)

 

 

 

 

JOURS 07-08 | MUNNAR & LES PLANTATIONS DE THÉ

Munnar, Kerala

 

Munnar serait à elle seule une raison de visiter le Kerala ! Si la route pour y arriver est loin d’être facile, les paysages à travers la fenêtre deviennent de plus en plus spectaculaires. De cascades en forêt, les premières plantations de thé en terrasse apparaissent. Le vert y est étincelant, c’est de toute beauté. Les épingles qui s’enchainent sur une route cabossée, de plus en plus étroite et à flanc de montagne ne nous rassurent pas spécialement et ce sera le soulagement d’arriver à notre « home stay ». Pour ces deux nuits, Eleonore nous a recommandé Mistletoe chez Joe et sa petite famille. Une adresse parfaite pour découvrir Munnar et ses environs. Loin d’un hôtel impersonnel, on expérimente l’hospitalité d’une famille kéralaise, le tout dans un confort simple où il ne manque rien, même pas la vue sur les montagnes depuis le balcon de notre chambre !

Ici on peut se reposer, lire, parler yoga, rencontrer d’autres visiteurs autant Indiens qu’internationaux.

L’ambiance est conviviale et chacun fera selon son envie. On a apprécié de pouvoir passer un moment privilégié avec Joe et sa mère dans la cuisine pour découvrir des recettes traditionnelles de famille et se régaler ! Dahl, poulet au curry, haricots géants au coco. La manière de cuisiner est tellement différente de la nôtre, les épices fusent ! On râpe le coco, coupe les haricots, les échalotes. Tout est frais et du jardin. Il faut dire qu’à Munnar, tout pousse. Le climat est tempéré (ce qui est bien agréable avec une moyenne de 18-22 degrés), il pleut beaucoup et le soleil est généreux.

Résultat, une forêt impressionnante, dense, luxuriante avec des arbres géants, des palmes de bananiers à foison, des fleurs tropicales, des épices comme la cardamone, le poivre, le café, le cacao et beaucoup d’autres ! C’est vraiment sublime.

 

Home Stay, Munnar, Kerala

 

Joe, Mistletoe Home Stay Munnar

 

Cours de cuisine à Munnar, Kerala

 

Cours de cuisine à Munnar, Kerala

 

Inde, Kerala

 

Mais quand on vient à Munnar, c’est avant tout pour ses plantations de thé. Les collines du Kanan Devan, aux airs d’Ecosse, ont été sculptées par les Britanniques dès la fin du 19e siècle pour cultiver la fameuse plante. Marcher à travers les terrasses de bon matin et se perdre dans les allées de thé furent des moments forts de ce joli voyage au Kerala. Tout comme ces instants d’échanges avec les cueilleuses, qui travaillent tous les jours avec le même sourire à ramasser les feuilles.

Durant notre balade guidée, l’ambiance était très particulière et même un brin mystique avec une brume avalant tout sur son passage. Assis tout en haut sur un gros rocher de granite, nous faisions face à un mur de brouillard, avec un peu d’imagination tout était possible ! Après avoir vu tant de thé, on ne pouvait pas en repartir sans en faire une dégustation ! Contrairement aux visites de caves, je ne me suis pas faite priée pour goûter à chaque préparation et terminer mon verre !

 

Munnar, plantation de thé

 

Munnar, Inde, Plantations de thé

 

Munnar, Inde, Plantations de thé

 

Munnar, Inde, Plantations de thé

 

Munnar, Inde, Plantations de thé

 

Munnar, Inde, Plantations de thé

 

Kerala, Inde

 

Inde, Montagne Kerala

 

INFOS PRATIQUES | Munnar & les plantations de thé 

  • Où dormir à Munnar?

Home Stay Munnar, Mistletoe, Kerala

Chez Joe et sa famille dans leur maison accueillante, Mistletoe,  à une petite quarantaine de minutes du centre de Munnar. On y mange de la savoureuse cuisine familiale indienne et on peut y faire du yoga au lever du soleil avec Joe.

 

  • Que faire à Munnar?

– Trek à travers les collines et les plantations de thé avec un guide, comptez 4/5 heures d’excursion.

– Visite du Tea Museum pour découvrir l’histoire de l’endroit et comprendre les étapes de fabrication du thé, de la feuille à la boisson. Faire une dégustation. (Si l’idée de partager avec les visiteurs est chouette, on regrette de ne pas avoir tout compris aux explications, l’accent indien n’est pas toujours le plus simple à comprendre !).

– Excursion au village dans la montagne à Anakulam pour voir des éléphants sauvages : pour nous ce fut le fail le plus total avec une météo catastrophique, une route de montagne quasi inondée par endroit et aucun éléphant au rdv au point d’eau. On en parle quand même car ça peut être sympa avec un temps plus clément, les paysages traversés nous ont plongé tout droit dans Jurassic World ! Il paraît aussi que c’est l’endroit le plus propice pour y voir des éléphants, mais à savoir qu’ils sortent plus fréquemment la nuit, vers 20h, du coup votre guide vous proposera d’attendre ou pas pour les observer… Penser à prendre un sandwich ou quelque chose à manger car ça peut faire long depuis le départ à 15h30 de l’homestay.

Si on avait eu plus de temps à Munnar : on aurait consacré une journée entière à un trek dans les Letchmi Hills. Ça avait l’air superbe et le climat est idéal pour marcher, contrairement aux autres endroits visités dans le Kerala beaucoup plus chaud.

Par contre, attention aux plantations d’épices très commerciales que vous trouverez au bord de la route (Spices garden etc), vous ferez une visite express du jardin avec une explication qui le sera tout autant, pour finir encerclés dans un shop où on essayera de vous vendre tout et n’importe quoi… Ne connaissant pas l’origine de ces produits, ni leur valeur et effets, mieux vaut ne pas acheter.

 

 

 

JOUR 09 | LA JUNGLE ET LES CASCADES D’ATHIRAPILLY

Athirappilly Falls, Inde

Cela s’appelle terminer en beauté ! Découvrir ce coin nous a transporté tout droit dans le Livre de la Jungle!

 

Franchement nous ne pensions pas pouvoir trouver encore un endroit comme celui-ci en Inde et c’est pour ça que ce fut la plus belle surprise de ce voyage au Kerala! Si le nom ne vous évoquera sûrement pas grand chose, les Athirapilly falls sont bien connues en Inde. Déjà parce qu’elles sont les plus grandes du sud du pays mais aussi parce qu’on les surnomme les petites chutes du Niagara. En arrivant un jour de novembre, on ne comprend pas forcément le rapprochement, jusqu’à ce qu’un membre du staff du merveilleux Rainforest hôtel nous montre une vidéo sur son smartphone datant de la dernière mousson, fin juillet. Epoustouflant, l’eau recouvre toute la roche pour ne former qu’une longue ligne, le débit est énorme ! Finalement on préfère autant la voir ainsi, plus calme car limite on serait éclaboussé du balcon de notre chambre !!

Cet hôtel est une expérience en soi, en étant au coeur de la forêt très dense de Sholayar et aux premières loges du spectacle offert par les bouillonnantes chutes d’eau hautes de 25m. Très bien intégré dans son environnement, il reste discret et permet de profiter de la beauté de la nature à tous les étages ! Au restaurant al fresco, sur son balcon, dans sa salle de bain ou encore à la piscine, les cascades sont toujours belles et bien là. Au lever du soleil, les singes crapahutent dans les arbres à coté, les oiseaux virevoltent, une biche sauvage sort du bois !

On profite de chaque minute de ce fabuleux endroit où certains penseront qu’il n’y a pas grand chose à y faire, sauf que pour nous l’essentiel était réuni.

 

Rainforest Athirapally, Kerala

 

Rainforest Athirapally, Kerala

 

Rainforest Athirapally, Kerala, Inde

 

Rainforest Athirappilly, Kerala

 

Rainforest Athirapally Falls, Kerala

 

Rainforest Athirapally, Kerala, Inde

 

Athirapally fut aussi l’occasion de rencontrer Baiju, né dans cette jungle et issu d’une communauté tribale locale. Devenu guide, on a adoré arpenter un bout de forêt tropicale avec lui, au petit matin, alors que les chants du temple du village résonne et que la jungle s’éveille. Une atmosphère unique. Baiju, c’est un sacré personnage ! On le sent totalement connecté à son environnement, armé de son bâton, il n’est pas en danger dans cette jungle qui abrite pourtant tigres, léopards, éléphants et beaucoup d’autres espèces sauvages. Et nous non plus bizarrement, on lui fait confiance, il est dans son élément ! D’ailleurs, attraper un king cobra fait partie de sa routine, alors on se fait qu’on a rien à craindre !

Nous croiserons un troupeaux de cerfs fuyant à notre vue ou peut être effrayés par un bruit suspect qui nous met en alerte. Pour Baiju, pas de doute, c’est un tigre, mais pas de panique, il est loin et occupé, c’est la période de reproduction. Si nous n’allons pas empiéter sur son territoire, il ne va pas s’intéresser à nous. On manque de marcher dans des crottes (pourtant géantes) d’éléphants. Elles sont bien fraiches et on a dû les rater de peu ! Baiju nous montre plus loin comment un léopard marque son territoire en griffant un tronc d’arbre et en urinant. On prend conscience du côté sauvage de cette jungle !!

On se dit que le parc national de Periyar (cf jours 5-6) manque clairement de piment maintenant !

Après un dernier bain dans les piscines naturelles de la rivière, il nous faut quitter cet endroit qui restera en nous très longtemps, c’est certain !

 

Athirappilly Falls, Kerala

 

Athirappilly Falls, Kerala

 

Athirappilly, Kerala

 

Athirappilly, Kerala

 

Baiju, l'homme de la Jungle (Mowgli), Kerala, Inde

Singe, Kerala, Inde

Athirappilly, Kerala

 

Athirappilly Falls, Kerala

____________________

 

C’est sur cette très belle note que s’achève notre séjour au Kerala. Une région qui nous aura totalement dépaysés par sa nature exubérante. Si les quelques villes grouillantes de vie et de bruit nous ont rappelés qu’on était en Inde, cela n’était en aucune manière comparable au Rajasthan. C’est un tout autre pays ici. D’ailleurs vous étiez nombreux à nous demander sur les réseaux sociaux:

 

Rajasthan ou Kerala?

Que choisir? Tentative de comparaison pour vous aider dans votre choix.

Rajasthan: on y va pour ses forts, forteresses et palais des maharadjas. Des villes incroyables, hautes en couleurs, le désert, les temples. Parfait sur un circuit de 15 jours.

Kerala: on y va pour la nature luxuriante, on entend souvent que c’est mieux pour une première fois en Inde car c’est une région plus riche, avec un taux d’alphabétisation de 100% (mais ils parlent moins anglais par contre et parfois c’est assez compliqué de se faire comprendre). Les gens sont plus tranquilles, c’est également moins pollué. C’est aussi plus cher que le Rajasthan (hébergements, prix de la voiture avec chauffeur). Pour nous au delà de tout ça, c’est surtout ce que vous voulez voir, vos motivations qui vous diront si vous devez vous envoler pour le Rajasthan ou le Kerala. La durée de votre voyage aussi peut vous aider à choisir. On peut faire un tour agréable avec moins de 10 jours sur place, sans se priver d’incontournables, les distances sont moins grandes qu’au Rajasthan, qui lui se fait bien en 15 jours min.

 

 

 

 

CARNET DE VOYAGE INDIA

Eleonore Gaspa, Carnet de Voyages IndiaUne agence de voyage au top pour organiser ses vacances en INDE:

L’inde est une destination qui peut faire peur, et pour cause, ce n’est pas un pays de tout repos! Il faut le savoir. Les codes sont différents de chez nous, et on peut vite être déroutés!  Notamment pour la conduite qui s’avère très dangereuse pour un Européen non initié. Prendre une voiture avec chauffeur est la solution la plus confortable pour visiter l’Inde (et la plus secure).

Passer par une agence qui s’occupera de tout est très assurant, mais également très pratique. On vous recommande les yeux fermés Eléonore qui, comme on vous le dit au début de cet article, vit expatriée en Inde depuis 4 ans. Après avoir monté Cyclin Jaipur (tour de vélo à Jaipur), elle est allé plus loin en créant son agence Le Carnet de Voyages India.

Ce qu’on aime, c’est qu’ Eléonore aime dégoter les adresses qui feront la différence et les rencontres qui marqueront votre voyage. C’est son agence, tout est sur mesure, elle va s’adapter à vos envies et budget… En tant que Française, elle sait ce qu’on vient chercher en Inde et elle connait le pays et ses coutumes. Durant le voyage, on peut la contacter librement grâce à une carte Sim 4G qu’elle nous remet en début de séjour. Elle pense à tout 🙂

A titre indicatif, au niveau du budget, il faut compter un minimum de 680€/personne pour un séjour au Kerala sur une base de 2 personnes pour 8 jours de voyage, ce qui inclus: Hébergements dans des hotels/homestays de catégorie standard, les repas éventuels mentionnés dans le programme, activités, visites et treks, le véhicule privé avec chauffeur anglophone, conciergerie francophone disponible 24/,7 , une carte SIM 4G locale pour être joignable et pouvoir communiquer sur place, un carnet de voyage.
Pour notre circuit avec 9 nuits,  en hôtel de catégorie souvent supérieure et même l’upgrade dans la chambre celestiale au Rainforest hotel aux cascades, il a fallu compter 1350€/ personne au mois de. novembre 2018.
>> Pour info, en dehors du Rajasthan et du Sud, Eleonore développe actuellement ses itinéraires sur les Etats du Madya pradesh et de l’Uttar Pradesh. Des offres sur le Nord-Est de l’Inde dans des régions plus reculées seront bientôt sur son site également si vous voulez sortir des sentiers battus.
Contactez-la de notre part pour une demande de devis: 
(PS: si vous lui faites organiser votre voyage en Inde, donnez lui bien le code BestjobersIndia pour recevoir un petit cadeau surprise)

 

 

 


On a découvert les beautés du Kerala dans le cadre d’un projet avec Eléonore pour le lancement de son agence Carnet de Voyages, comme toujours, nous avons été libres de partager avec vous nos ressentis et conseils, en espérant que cela puisse vous inspirer à voyager en Inde et vous aider à organiser votre séjour.

 

Des bises, 

Elisa & Max

INDE DU SUD | NOTRE ITINERAIRE DE 10 JOURS DANS LE KERALA
4.9 (97.11%) 76 votes

Pin It on Pinterest

Shares