S’il y a bien une ville bretonne dont on n’avait pas d’image, c’est Lorient. Son nom résonnait dans notre tête au son des cornemuses du Festival de musique inter-celtique qui l’anime chaque été, mais c’est à peu près tout. Parce que personne n’en parle, nous avons décidé d’y faire un tour durant notre road trip de 15 jours en Bretagne. Après quelques jours passés dans le Pays de Lorient, à la découverte de son histoire, de ses plages, de l’île de Groix et de la bucolique campagne qui l’entoure, nous y avons trouvé une ville surprenante dans un territoire préservé où il fait apparemment très bon vivre ! Une destination inattendue que nous avons à cœur de partager avec vous ! Suivez nos conseils pour vous aussi vous laissez surprendre à votre tour.

Retrouvez nos infos pratiques et bonnes adresses dans le Pays de Lorient à la fin de cet article

 

1. Découvrir Lorient, une ville atypique en Bretagne

N’y cherchez pas les anciennes maisons à pans-de-bois qui font le charme de nombreuses autres villes bretonnes. Bombardée durant la deuxième Guerre Mondiale, Lorient a fait le choix de la modernité lors de sa reconstruction après guerre. Sa beauté et son intérêt sont ailleurs, état des lieux.

 

Une ville construite sur un chantier naval

Tour de la Découverte, Lorient

 

Lorient, un nom qui surprend pour une ville à l’Ouest. Pas tout à fait quand on s’intéresse à ses origines. Au milieu du XVIIe siècle, la Compagnie des Indes orientales créée par Colbert (qui a le monopole de commerce avec l’Asie et l’Océan Indien) décide d’y établir son grand chantier naval pour y construire son nouveau bateau, le Soleil d’Orient. Les ouvriers diront pour simplifier qu’ils partent travailler à L’Orient (An Orient en breton). Le port prend ensuite de l’ampleur et c’est une cité idéale dévouée au commerce maritime qui se développe.

Pour découvrir cette histoire, il ne faut pas manquer l’Hôtel Gabriel à l’entrée du port, qui abritait les ventes aux enchères des précieuses denrées rapporter d’Asie par la Compagnie des Indes, la Place d’Armes et surtout la Tour de la Découverte. Bâtie en 1786, c’est une tour de guet (et non pas un phare) qui permettaient de contrôler le bon retour des navires au port et de surveiller une éventuelle contrebande au large de la rade. Après 216 marches, nous avons pu contempler une vue à 360° sur Lorient et admirer le beau travail de rénovation des charpentiers.  Autre curiosité en haut, l’horloge astronomique qui règle à la précision la boule horaire installée sur le sommet de la Tour depuis le XIXe siècle. Un indispensable à l’époque pour que les marins puissent se mettre à l’heure et régulariser leurs chronomètres de navigation. L’esplanade du Péristyle à son pied est un petit écrin de verdure où il fait bon faire une pause durant une journée chargée de visites.

 

Tour de la Découverte, Lorient

 

Tour de la Découverte, Lorient

 

La cité maritime de Port Louis qui ferme la rade de Lorient est également à ne pas manquer. Sa citadelle construite au XVIe siècle par les Espagnols (et non Vauban) abrite notamment le Musée de la Compagnie des Indes que nous n’avons pas pu visiter mais qui est parait-il très intéressant pour comprendre cette période de l’histoire.  Nous y avons fait une courte balade dans l’enceinte et devant les remparts, puis avons flâné dans les ruelles du bourg qui est plutôt mignon. Il y aurait toute la péninsule de Gâvres à explorer mais le temps nous est compté.

 

Port Louis, Lorient

 

Port Louis, Lorient

 

 

Lorient La Base

Une visite indispensable de ce quartier s’impose et permet un retour sur une autre période marquante de l’histoire de Lorient. En pleine deuxième guerre mondiale, les Allemands décident de construire une gigantesque base sous-marine de 26 hectares dans le port de Lorient, pour protéger leurs sous-marins des bombardements anglais. Lorient devient un carrefour hautement stratégique.  C’est d’ailleurs la présence de cette base allemande qui vaudra à la ville d’être intensément bombardée par les Alliés et réduite en champs de ruine. De la fin de la guerre à 1997, la marine nationale française investit la base qui n’est accessible qu’aux militaires. A leur départ à la fin des années 1990, c’est un gros travail de reconversion qui s’enclenche.

Aujourd’hui, on peut dire qu’il a été réussi, le quartier de la Base est devenu un pôle nautique d’excellence, c’est aussi un lieu vivant où il se passe toujours quelque chose et toute l’année. Expos, concerts, bars et cantine branchés, animations. L’ancienne base sous-marine se visite désormais ainsi que le sous-marin Flore S645, une idée insolite pour les enfants mais pas que. A côté, a été construite la super Cité de la Voile Eric Tabarly, qu’on vous recommande vivement de voir et encore plus en famille. Une approche ludique et immersive de l’univers de la voile, des bateaux et de la vie des skippers pro avec des salles de cinéma dynamique en 4D, des simulateurs à la navigation, des ateliers sensoriels et bien d’autres surprises !

Bref, Lorient la Base a réussi son défi et sera une belle promenade lors de votre passage à Lorient.

 

Lorient La Base

 

Cité de la Voile, Lorient

 

Infos pratique Cité de la Voile 

Tarifs :  12,80€ par adulte / 7.50€ enfant 7 à 17 ans / 3.20€ de 3 à 6 ans

Ouverture de 10h à 18ou 19h en fonction des mois de l’année

Prévoir a minima 2h dans la Cité elle-même pour la visite classique. On peut facilement s’organiser une journée sur le quartier de la Base

Multiples options de visite tyrolienne géante (11€) balade à la voile

Plus d’info et billets sur www.citevoile-tabarly.com

 

 

Où déjeuner dans le coin ?

Les adresses ne manquent pas ! On a testé la cantine du Camp de base Tara. Tara c’est le voilier d’expédition scientifique qui explore les océans pour étudier l’impact du changement climatique. Le restaurant est logé dans un espace du hangar à bateaux de la fondation Tara Océan. Des plats simples, bons et sains. Un café et une boutique dont une partie des bénéfices est reversée à la fondation.

 

Tara, Camp de Base, Lorient

 

 

 

Architecture et Street Art à Loriangeles

Ville reconstruite après guerre, Lorient la Blanche et moderne, s’est peu à peu réinventée en couleurs. Cela ne vous échappera pas lors de votre visite: balcons, fenêtres, façades arborent des touches pastels ou vives our voir la vie en technicolore !

 

Lorient, Balcons colorés

 

Lorient

 

Architecture colorée, Lorient

 

Immeuble coloré Lorient

 

Architecture Lorient

 

Les grandes avenues entre le port de commerce et de pêche sont un terrain de jeu exceptionnel pour les graffeurs. Le street art s’y est ainsi largement développé, donnant à Lorient le surnom de Loriangeles ! C’est en vélo sur fond de grues et containers, que nous avons arpenté chaque coin et recoin de ces rues en friche, à la recherche des fresques.  Tel un musée à ciel ouvert, les graff’ se succèdent et il y en a pour tous les goûts en la matière. Les fantômes jaune et noir de Jean Moderne trônent sur les murs. Un peu plus loin, on retrouve War, découvert à Rennes quelques jours plus tôt, avec ici un homard bleu géant. Gorilles très expressifs ou les petits personnages bleus qui apparaissent ici et là (les Oides de Charles Cantin),  fresque post apocalyptique de la Diaspora Crew, collages en noir et blanc… Max ne sait plus où donner de la tête ! C’est une autre facette de la ville qui gagne à être plus connue, à la manière des quartiers de Wynwood à Miami ou Bushwick à Brooklyn.

Bon à savoir : l’avenue de la Perrière, qui est l’artère principale du port de pêche est en plein renouveau. Vous y trouverez bars (le Galion avec live musique), cafés et restos à concept avec des prix très accessibles (comme Dynamo, cantine & vélo, la Marmite d’Olivier, Pesk, Lucie Au Vrac pour une épicerie sans emballage etc etc. Une bonne idée de déjeuner dans ce coin-là. Retrouvez nos adresses sur l’appli Mapstr, abonnez vous à notre carte Bestjobers.

 

Street Art, Lorient, War

 

Street Art, Lorient

 

Le Poulpe, Street Art, Lorient

 

Lucie au Vrac, Lorient

 

Dynamo, Lorient

 

Portes Arrondies et Street Art, Lorient

 

Chez tigre, Lorient

 

Street Art, Lorient

 

 

 


2. Explorer Lorient, côté plages

A Lorient, les loisirs font partie intégrante du rythme de vie. Les Lorientais ont pour habitude de déjeuner en terrasse avec vue sur l’océan, de partir à la plage après le bureau et pour les sportifs, d’enfiler la combinaison pour aller surfer ou filer en kite surf.  Avec le littoral tout proche du centre-ville, ils auraient tort de se priver ! Aperçu des plages du Pays de Lorient.

 

Larmor-Plage et Kerguélen

Si proche de Lorient (-15min) qu’on surnomme Kerguélen, Lorient-Plage ! C’est ici que vous y trouverez un des plus grands centres nautiques de France (NDLR Le Kerguélen). Si vous voulez vous initier, c’est par là que ça se passe ! Dans l’eau, c’est le défilé des kite surfeurs, véliplanchistes et autres amateurs de sports nautiques en tout genre. C’est la plage idéale des activités sportives. La météo n’étant pas évidente (fort vent), nous partirons plutôt côté plage cette fois-ci pour boire un verre les pieds presque dans l’eau depuis la terrasse des Mouettes, l’unique hôtel restaurant de Lorient construit sur la dune face à l’océan et à l’île de Groix  (à une époque où la Loi Littoral n’existait pas).

 

Lorient Plage

 

 

Ploemeur, ses criques et le fort Bloqué

En remontant légèrement la côte vers le nord, on s’arrête aux criques du Perello, dommage que le soleil n’était pas de la partie. Cet endroit nous ferait penser à la Méditerranée. On poursuit à pied sur le sentier des douaniers (le GR34) pour parcourir la pointe de Kerroc’h. Une jolie balade à faire au coucher du soleil pour prendre un bon bol d’air et s’émerveiller en pleine nature (comptez 1 bonne heure pour faire à pied la boucle depuis la croix de Kerroc’h à l’anse du Petit Perello et revenir).

 

Kerroc’h

 

Un peu plus haut, le fort Bloqué nous interpelle au large. C’est un symbole ici. Construit pour lutter contre les attaques anglaises des siècles passés, il est aujourd’hui une résidence privée. Un petit air de Mont Saint Michel et qui comme lui redevient une île à la marée montante. A marée basse, nous marchons sur les grandes étendues de sable de sa plage, et contemplons le tableau qui se peint devant nous. Pêcheurs à pied qui grattent en espérant trouver des merveilles de la mer, kite surfeurs qui prennent la vague, chiens heureux qui courent. Le miroir d’eau rend la scène de toute beauté avec le reflet des nuages sur le sable.

 

Ploemeur, Fort Bloqué

 

Ploemeur, Fort Bloqué

 

Notre Adresse coup de coeur: Pioka

Pioka Surf Shop, Ploemeur, Fort Bloqué

Au Fort Bloqué, ne manquez pas de passer voir la chouette équipe de Pioka, le nouveau surf shop ouvert juste avant notre séjour à Lorient. Un endroit hybride comme on les aime, vente et location de surf, paddle (et même des vélos stylés) un café, une librairie avec de chouettes livres (parfait pour les idées cadeaux) et un coin épicerie en partenariat avec la Biocoop. Vous savez aller pour louer votre matériel nautique ou vélos :-

 

 

Guidel plage

Au volant de Markus, on poursuit le long des côtes. Juste après, c’est Guidel entre étendue de sable et réserve naturelle humide dans ses terres. Au-delà de la Laïta, la ria qui s’engouffre dans les terres sur plusieurs kilomètres, c’est le Finistère, une autre terre. Rdv dans notre itinéraire de 15 jours en Bretagne pour cette partie correspondant au pays de Quimperlé.

 

Guidel Plage

 

Guidel Plage en Van

 

Guidel Plage

 

Plage proche Lorient

 

Où Manger des Moules à Guidel Plage ?

 

Pour déjeuner, on a atterri à la Moule qui Saoûle ! Déjà parce que le nom nous faisait marrer et puis parce qu’on avait envie de moules ! Pas déçu par les moules au curry, une petite tuerie !

 

La Moule qui saoule, Guidel Plage

 

 

 


3. S’échapper à l’île de Groix

Petite perle insulaire du pays de Lorient, Groix nous a enchantés. Résolument bretonne, elle nous transporte cependant parfois dans d’autres contrées du globe avec ses paysages exotiques ! On vous embarque !

 

 

Comment se rendre à Groix et comment visiter l’île ?

 

La traversée depuis le port de Lorient à l’île de Groix

Ferry Lorient-Ile de groix

 

Quelques compagnies maritimes proposent la traversée depuis Lorient. C’est à bord de la Compagnie Océane (régulière toute l’année) que nous rejoignons le petit port Tudy en un peu moins d’une heure. Nous prenons le premier de la journée à 8h05. Il faut y être 30 min avant pour les formalités. Attention le parking à Lorient est payant à partir du 9 juillet. Il y a plusieurs traversées dans la journée, surtout en été

Tarifs: 32€ l’AR pour un adulte seul, sans vélo ou voiture. Ces derniers peuvent s’ajouter dans la limites des disponibilités des bateaux ferries qui sont petits.

Plus d’info et réservation : Compagnie Océane

 

 

Visiter l’ile en vélo

L'ile de Groix à vélo

 

Louer un vélo à Groix

 

Longue de 8km et large de 3, Groix se parcoure très bien en vélo, électrique, pour ceux qui comme nous, n’ont pas envie de grimper les quelques côtes raides ! Le tour complet de l’ile fait un peu moins de 30km. Nous avons réservé à l’avance et récupéré nos vélos à la sortie du bateau, sur le port, chez Coconuts Location. Simple, efficace avec un retrait rapide. Pour info, ils louent aussi des scooters et voitures, mais vraiment, on ne saurait que vous recommander de visiter en vélo.

Attention: en été, Groix est très fréquentée, ses routes étroites ne sont pas faites pour accueillir autant de monde et encore moins en voiture. En vélo nous avons pu aller sur les points essentiels de l’île sans difficulté.  À pied et en étant bon marcheur, il faut choisir un côté uniquement.

Tarifs: nous avons payé 25€ par vélo électrique pour la journée.

Plus d’info et réservation:Coconuts Location.

 

 

Combien de temps rester sur l’ile de Groix ?

Si l’île a les bonnes dimensions pour être vue dans les grandes lignes en une journée en vélo, on recommande d’y passer plus de temps pour s’imprégner de son ambiance et ne pas se précipiter. Passer une nuit sur l’île fut en tout cas plus qu’appréciable, l’occasion d’une vraie petite parenthèse avec le continent. Alors que tout le monde reprend le dernier ferry de 17h30, quel bonheur de boire un apéro et diner en terrasse sur le port. S’endormir avec le chant des goélands et le bruit du vent qui claque dans les mas.

 

 

 

Groix et ses plages

Plage des Grands Sables

On débute cette belle journée, cheveux au vent, par la plage la plus célèbre de l’île, les Grands Sables à 10 min en vélo du port d’arrivée. Notamment connue pour être une des rares plages convexes d’Europe. Magnifique sable blanc et fin, eau turquoise, la carte postale ! Autre fait plutôt insolite à son actif, son banc de sable se déplace de manière notable d’année en année. 160 m d’écart ont été enregistrés en seulement 2 ans. La végétation est luxuriante, les fougères recouvrent les sols pour le plus grand bonheur de Max !

 

Plage des Grands Sables, Groix

 

Plage des Grands Sables, Groix

 

Plage des Grands Sables, Groix

 

Plage des Grands Sables, Groix

 

 

Plage des Sables Rouges

On reprend nos bicyclettes et atteignons après une belle descente une succession de petites criques pour atteindre celle des Sables Rouges. Sans aucun doute, la plus exotique avec son sable de couleur grenat. Une des rares au monde dotées de ce minéral Les mystères de la géologie ! Cette petite crique du bout nous rappelle la Nouvelle Calédonie, les pins colonnaires et quelques degrés dans l’eau en moins. Les enfants s’en donnent à cœur joie avec leur pelle et leur râteau !

En ayant plus de temps sur l’île, il ne faut pas hésiter à explorer, fouiner pour trouver des petites criques cachées. Nous sommes allés à l’essentiel en une journée.

 

Plage des Sables Rouges

 

 

 

Quelques indispensables à voir à Groix

 

Le Bourg

Après le charme du petit port Tudy, on ne manque pas de parcourir les rues du Bourg, le centre névralgique de l’île avec commerces, boutiques et cafés. C’est ici qu’on a acheté nos sandwiches pour le midi à la boulangerie.

 

Le Bourg, Ile de Groix

 

Portes colorées, Ile de groix

 

Coiffure Dames, Ile de Groix

 

 

Pointe des Chats

Un joli coin qui change de visage entre les marées. Lorsque l’eau se retire, c’est un énorme plateau rocheux qui est laissé à découvert. Ouvrez l’œil, la roche brille.

 

Pointe des chats, ile de GroixaCoiffure Dames, Ile de Groix

 

 

Port Lay

Un petit port où vous croiserez forcément un pêcheur. Lorsque Groix était le premier port de pêche aux thons de France, l’activité y était intense ! Aujourd’hui c’est beaucoup plus calme. Ne manquez pas à côté, le petit jardin abritant des Tikis, ces totems venus de Polynésie, de l’archipel des Marquises plus précisément. Insolite

 

Port Lay, Groix

 

Tiki, Port Lay, Groix

 

 

Pointe de Pen Men

Garder le meilleur pour la fin, le bout du bout de l’île. J’ai nommé la pointe de Pen Men.  A notre arrivée, le phare nous salue. Se balader sur cette côte sauvage et déchiquetée au moment du coucher de soleil fut LA bonne idée de la journée ! Les mots me manquent pour décrire la force de ce lieu et de cet instant. Peut-être est-ce la lumière dorée inondant la lande littorale ou les goélands nichant par millier sur les rochers et nous surveillant de près? Ou alors le bruit des vagues s’éclatant contre la roche granitique? En tout cas, avoir pu admirer quasiment seuls ce paradis sauvage nous a marqués. C’est les plaisirs du hors saison. On ressent ici tout le caractère de l’île, indomptable et farouche !

 

Falaises, ile de Groix

 

Ile de Groix, Pointe de Pen Men

 

 

Où dormir, manger et faire du shopping à Groix ?

Hébergement 

Attention pensez à réserver longtemps en avance, certains établissements affichent complet des mois à l’avance. Les demandes surpassent largement l’offre disponible sur l’île.

C’est à l’hôtel Ty Mad sur le port que nous avons posé notre baluchon. Une nuit bien agréable dans cette ancienne maison bourgeoise accueillante avec une jolie vue et un petit déjeuner gourmand. Une adresse parfaite pour cette escale d’une nuit.

 

Hotel Ty Mad, Groix

 

Tarifs:A partir de 110€ la nuit (différente catégorie de chambre)

Plus d’info et réservation:  www.tymad.com

Niveau insolite, on a entendu parler des Nids d’îles du Parc à Bout (à partir de 90€) ou encore de la yourte mongole  Jardin des sables rouges

 

 

Restaurant

Nous n’avons testé qu’une adresse, les Garçons du Port, attenant à notre hôtel. Pratique et surtout très sympa. Une terrasse avec vue sur le port, une déco intérieure avec style, un burger délicieux tout comme le dessert du moment. Chouette accueil, rien que d’en parler, je veux y remanger !

 

Restaurant île de Groix: Les Garçons du Port

 

Notre ami Pascal (de Chez Marie en Corse) nous a recommandé le Bistrot Bao, élue meilleure table sur le site du Fooding l’an passé.

 

 

Boutiques / concept stores 

 

 

 

4. Se mettre au vert dans la campagne de Lorient

En quelques jours dans le pays de Lorient, nous avons pu apprécier toute la diversité de la destination. Après son côté urbain, littoral et insulaire, nous sommes partis dans ses terres, en quête de déconnection.

 

Le Blavet à vélo

Après avoir fait le marché à Hennebont pour faire le plein de bonnes choses, nous nous trouvons un coin tranquille au bord de l’eau pour un pique nique aux saveurs locales. Nous rejoignons la petite commune colorée d’Inzinzac Lochrist, à une trentaine de minutes de route du centre de Lorient, nous garons Markus et louons nos vélos chez Blavet vélo.

Une fois équipés, nous pédalons sur une partie du chemin du halage de la Vallée du Blavet. Une pause au vert, en pleine campagne. Moins bondé que le bord de mer, ici nous pédalons dans le calme, d’écluses en écluses, en respirant à grands poumons et profitant de ce moment simple et paisible avant de faire demi-tour.

 

Marché de Hennebont, Lorient

 

Vélo le long du Blavet, Lorient

 

le Blavet proche Lorient

 

Le Blavet, Bretagne

 

 

La Filleule des Fées

En chemin, à côté de l’écluse de Trébihan, nous découvrons des plantations qui ne nous sont pas inconnues. Et oui, c’est bien des camélias à thé. Pour nous, c’est la surprise. Nous ne savions pas qu’on cultivait du thé en Bretagne, et pourtant le micro climat de la vallée du Blavet est tout indiqué (abrité du vent, brume et pluie importante, tempéré).  Denis et sa femme Weizi nous racontent comment leur aventure (pouvant être jugée d’originale) a débuté un jour de 2006. Ils plantèrent 10 plans de théiers par curiosité et si la moitié fait le régal des chevreuils, l’autre tient bon et donne de beaux arbustes. Après des années de patience et des reboutures, le couple franco-chinois récolte ses premières feuilles et produit son premier thé. On est en 2014. La plantation se développe et offre aujourd’hui du thé d’exception, bio, récolté à la main.

 

La Filleule des Fées, Plantation de thé en Bretagne

 

Bon à savoir  visite guidée et dégustation possibles (sur réservation). Denis présente l’histoire du thé breton, sa récolte et sa fabrication. Avis aux amateurs de thé, c’est un passionné.

Tarif À partir de 4€ par personne pour la visite

Plus d’info et réservation www.filleule-des-fees.fr

 

 


 

Elisa Detrez et Max Coquard , Bestjobers

Notre séjour à Lorient s’achève, 4 jours bien remplis, 4 jours qui nous ont permis de goûter à la qualité de vie de cette ville. Un bel aperçu de sa diversité de paysages et d’atmosphères. Lorient a su nous surprendre et nous donner l’envie de revenir avec plus de temps!

On espère que le voyage et cet article de blog vous ont plu et vous aideront à préparer votre prochain séjour dans le Pays de Lorient! On vous laisse avec quelques infos pratiques 😉

 

 


Lorient en pratique   

  • Venir en train à Lorient : 3h TGV Paris-Lorient
  • Où louer un vélo à Lorient ? Afin d’encourager la mobilité douce, la ville de Lorient a mis en place un système de location de vélo électrique en libre service, accessible depuis la borne présente sur le parvis de la gare. Il est aussi possible de louer directement en boutique pour la journée, la semaine ou même à l’année.
  • Se déplacer avec les Bateaux-bus: il est possible de traverser du port de Lorient à la partie outre rade (Locmiquélic, Port Louis, Gâvres) en 10min avec les batobus pour le prix d’un ticket de bus !

 

  • Où dormir à Lorient ?

 

Les Rives du Ter **** à Larmor Plage  Un hôtel du groupe Best Western, situé à un endroit plutôt magique, au bord de la rivière du Ter, grande terrasse et chambre avec balcon. Un cadre apaisant.

Les Rives du Ter **** à Larmor Plage

Plus d’info et réservation  www.lesrivesduter.com

 

Sealoft au fil de l’eau à Larmor Plage ou Guidel  Une maison flottante tout confort pour dormir au coeur du port de plaisance. A réserver à l’avance !

Plus d’info et réservation  www.sealoft.fr

 

 Hôtel La Citadelle*** à Port Louis Petit hôtel familial, a 2min de la citadelle. On a craqué pour le jardin et le hamac.

 Hôtel La Citadelle*** à Port Louis

Plus d’info et réservation www.hotel-citadelle.fr

 

  • Où manger à Lorient et alentours ? Nos bonnes adresses

 

Côté Lorient La Base

Camp de base Tara  La cantine savoureuse

Comptoir Groix & Nature  Epicerie fine, bistrot et cantine

Crêperie PC de la Base  Jolie crêperie avec vue sur l’eau

Café Code 0  Pour un café engagé dans le zéro déchet

 

Centre ville

Restaurant Louise Une bonne table travaillant des produits frais et de saison

Restaurant Sources Autre adresse gourmande pour se faire plaisir

 

Plage de Kerguélen

Café-Restaurant Les Mouettes établissement historique, les pieds presque dans l’eau

 

  • Des boutiques/ concept stores  à Lorient

Lorient, Boutiques concept store

Madame Blabla Vêtements, bijoux, accessoires, la boutique coquette

Entre Cha & Ra Déco et idées cadeaux

Improbable Jardin Epicerie fine, déco, galerie d’art

 

N’hésitez pas à consulter aussi le site officiel de la destination Lorient Bretagne Sud  pour plus d’info.

 


Vous êtes sur Pinterest?

Pensez à épingler notre article pour le retrouver plus facilement et n’oubliez pas de vous abonner à notre compte 😉

 

Lorient et Ile de Groix, Bestjobers Blog Voyage

 


La découverte du pays de Lorient  s’inscrit dans le cadre d’un reportage photo et vidéo global pour la région Bretagne. Comme d’habitude, nous restons totalement libres de notre contenu. 

 

Des Bises, 

Elisa & Max

Facebook – InstagramPinterest – Twitter – Youtube

Pin It on Pinterest

Shares