Un peu comme pour Dublin en Irlande, on avait envie de vous présenter la ville de Québec sous notre modèle de city trip au vert. Tout simplement parce que Québec, la capital de la province du même nom, s’y prête parfaitement avec une nature aux portes de la ville et de chouettes adresses alternatives. Voici donc notre guide pour visiter la ville de Québec de manière différente en donnant la part belle aux adresses éco responsables et engagées ainsi qu’à la nature, magnifique, surtout en octobre, période à laquelle nous l’avons visitée.

 

 

 

_________________

QUE VOIR ET QUE FAIRE A QUEBEC:

NOS BONNES ADRESSES POUR

UN WEEK-END NATURE & BIEN ÊTRE

 

 

 

 

 

I. QUÉBEC, UNE VILLE HISTORIQUE TRES CHARMANTE

Québec est une ville où l’histoire est très présente. L’explorateur Français Samuel de Champlain la découvrit en 1608 et ne débarqua pas à cet endroit par hasard. La ville de Québec est l’endroit où le fleuve St Laurent est le plus étroit. D’ailleurs, pour les Premières Nations, Québec signifie “là où le fleuve se rétrécit”. Un atout pour la protection de la ville qui n’a pas échappé à l’explorateur. Il y installa un poste de traite et développa un commerce de fourrures pour répondre à la demande croissante de l’époque en Europe.

Québec est aujourd’hui une ville canadienne très touristique qui attire de nombreux visiteurs. Notamment en automne où on y rencontre pas mal de croisiéristes. Afin de pouvoir profiter de ce joyau du patrimoine mondial de l’Humanité, mieux vaut être bien situé.

 

 

 1. LE MONASTÈRE DES AUGUSTINES, un hébergement exceptionnel et atypique en plein coeur de la ville de Quebec 

Le Monastere des Augustines, Quebec

 

Être au coeur du Vieux Québec (le quartier historique) est un véritable atout quand on visite la ville de Québec. On a trouvé une adresse exceptionnelle qui conjugue patrimoine, culture et santé. C’est le magnifique Monastère des Augustines. Ouvert en 2015, l’hôtel du monastère est le fruit d’un projet qui a duré 25 ans. Un lieu unique qui permet d’assurer la perennité du patrimoine matériel et immatériel des Augustines. Mais qui sont-elles?

Les soeurs Augustines sont arrivés de France (un ordre qui existe depuis le 6ème siècle) durant la colonisation du Québec et avec elles, ont emporté leur savoir faire en matière de médecine. Si leurs consoeurs, les Ursulines s’occupaient de l’éducation des populations amérindienne entre autres, les Augustines, elles, ont jeté les bases du système de santé du Québec. Elles ont ouvert des hôpitaux à travers la province et au fil des siècles.

Elles ont vite compris que beaucoup de plantes rapportées de France ne poussaient pas au Québec et ont donc développé de nouveaux remèdes naturels en découvrant la culture amérindienne. C’est passionnant. Aujourd’hui, plus que 12 soeurs vivent encore dans le monastère et s’émerveillent du succès de l’hôtel à travers le monde. Un projet construit en collaboration avec les Augustines et qui se veut durable et responsable.

Le but étant de faire perdurer l’héritage et le savoir faire des Augustines pour les générations futures.

Quand on pénètre à l’intérieur de l’hôtel, on est instantanément apaisé par la sérénité des lieux. Ici 400 ans de silence et de prières ont forgé l’ambiance. Peu importe ce que l’on a fait et vu avant, le calme nous saisit et nous fait du bien. L’architecture avec un magnifique contraste entre l’ancien et le contemporain est un plaisir visuel. Et puis manger au restaurant est un réel bonheur pour les sens. La cuisine propose des menus sains à base de produits locaux, de saisons et biologiques. C’est un festival de couleurs et de saveurs dans nos assiettes.Ils se sont inspirés des pratiques d’antan qu’ils ont mis au goût du jour. Par exemple, au Monastère des Augustines, on prend son petit déjeuner en silence, comme le faisaient les soeurs à tous les repas d’ailleurs.

Cet hôtel est une destination bien être et santé où l’on peut participer à tout un programme d’activités (yoga, pilates, méditation), d’ateliers et de conférences spécialisées sur des thématiques telle que la nutrition, le sommeil. Des cures santé et mieux être sont proposées.

Bref, je dirais même que le Monastère est une destination en soit.

Si l’expérience de dormir en chambre séparée avec Maxime nous faisait un peu tiquer (chambre authentique), on a finalement beaucoup apprécié ces lieux incroyables. Des toiles de maitres dans les couloirs, un escalier d’époque, un confort irréprochable et une décoration simple et authentique nous ont permis de nous ressourcer pleinement. On a également aimé leur engagement envers le développement durable. D’ailleurs, l’hôtel est certifié 5 clefs vertes (seulement 20 établissements le sont dans tout le Canada). L’hôtel a un système de chauffage et de climatisation géothermique. Ils font le tri sélectif et ont fait faire un mur végétal pour que les plantes contribuent à purifier l’air. Hôtel boutique, tout est à vendre, du matelas aux tisanes de plantes médicinales signatures. On ne manquera pas de remarquer que tous les produits sont issus d’organisations locales et régionales.

Pour conclure, c’est aussi très important de souligner que le Monastère des Augustines est un organisme sans but lucratif. Tous les surplus et dons servent à assurer la mise en valeur du patrimoine des Augustines et à soutenir des missions sociétales pour le mieux être des individus. Séjourner au Monastère est en fait un séjour solidaire.

Finalement assez dur de sortir du Monastère, tant on s’y sentait comme dans un cocon. Mais au centre de la vieille ville, c’était très simple d’aller et venir à notre aise. En deux jours, le temps passe très vite sur Québec. Voici quelques idées de visites.

(plus d’infos sur l’hôtel à retrouver en fin d’article dans notre carnet d’adresses)

Le Monastere des Augustines, Quebec

 

Hotel insolite Québec city

 

Le Monastere des Augustines, Quebec

 

Le Monastere des Augustines, Quebec

 

 

 

 2. Monter en haut de l’OBSERVATOIRE de la Capitale pour une vue panoramique sur la ville 

Observatoire de la ville de Québec

La tour de l’Observatoire de la Capitale permet d’avoir la plus haute vue sur la ville de Québec.  Le long d’un parcours 360°, on découvre, lit, écoute, visionne des courts films pour apprendre plein d’infos sur l’histoire de la ville et des habitants de Québec. C’est une sorte de musée/expo panoramique! Une bonne idée à faire en premier pour en savoir plus sur la ville. Ceci étant dit, ce n’est pas forcément la plus belle vue (surtout d’un point de vue photographique) et elle est payante (14,75$ environ 10€ pp).

 

 

 3. Se promener dans le VIEUX-QUÉBEC (centre historique) 

Vieux Québec

 

Le centre historique, appelé le Vieux Québec, est vraiment charmant et pittoresque. Le quartier a tout été réfait dans les années 1960 d’après des plans d’archive du 17ème siècle. Les mauvaises langues diront que la Vieille Ville a un côté un peu « Disneyland » pour son côté « décor de cinéma »  et peu authentique avec des boutiques de souvenirs partout.  En tout cas, la basse-ville du Vieux-Québec, avec ses petites ruelles, la place royale, ses maisons en brique et ses jolies voies pavées reste un incontournable!   La rue du petit Champlain, là où l’explorateur français Samuel de Champlain y a construit sa première habitation en 1608 est aujourd’hui la rue la plus connue mais aussi élue comme la plus jolie de tout le Canada! Elle offre une belle vue sur le château de Frontenac. On ressent vraiment les influences européennes à Québec.

Un conseil: promenez vous par ici le matin tôt, avant 9h/10h, vous serez quasiment seuls et au calme avant que la horde de visiteurs remplissent les ruelles!

 

Québec

 

 

 4. La traversée Québec-Levis 

Traversée Québec - Levis

 

En pleine journée, alors que l’ambiance peut être un peu étouffante dans la Vieille Ville, on est parti à bord du traversier pour changer d’air et avoir une autre perspective sur la ville en nous rendant sur l’ile de Levis. La vue est assez sympathique depuis l’autre rive du fleuve, on peut photographier Québec dans son ensemble. La traversée est très rapide, à peine 10 min et est ouverte tous les jours à intervalle de 30 minutes environ. Il faut payer 7$ pour un aller/retour soit environ 5€ par personne. Au retour, on en profite pour se balader au marché du Vieux port juste à côté pour acheter du sirop d’érable (un must!).

 

 

 5. Le Château Frontenac & promenade des Gouverneurs 

Quebec

 

Véritable emblème de la ville de Québec, le château Frontenac fut construit en 1892. A l’époque, c’était un bâtiment de l’administration du gouvernement. Aujourd’hui, c’est un hôtel et vous entendrez même dire que c’est l’hôtel le plus photographié au monde! Une chose est sûre, quasiment tout le monde l’a effectivement déjà vu en photo!! Nous ne sommes pas entrés à l’intérieur par manque de temps, mais il parait que cela vaut le coup d’oeil.

On vous recommande en tout cas de vous promener le long des terrasses et fortifications de la ville. Il y a 4.6km de remparts à parcourir et c’est bien agréable au lever ou coucher de soleil.

 

Québec

 

 

 6. Promenade au parc des Plaines d’Abraham au lever de soleil 

Promenade au parc des Plaines d'Abraham au lever de soleil, Québec

Pour un lever de soleil magique, on monte à la citadelle et aux plaines d’Abraham. Un lieu chargé d’histoire puisque c’est ici que s’est scellé le sort de la ville en 1759 lors de la  célèbre bataille opposant Britanniques et Français. C’est aujourd’hui un grand parc urbain et le poumon vert de la ville de Québec. Au lever de soleil, la lumière est splendide. Le château Frontenac est aux premières loges.

 

 

 7. Le quartier Saint Roch 

Saint Roch, Québec

 

On a poussé jusqu’au quartier St Roch, plus alternatif où l’on rencontre les Québécois, pas que les touristes. Street art, cafés, on s’y sent bien. C’est une autre vision de la ville 😉

 

Quartier Alternatif Québec City

 

 

 

II. LA NATURE AUX PORTES DE LA VILLE DE QUEBEC

Québec est idéalement située, au pied du fleuve Saint Laurent. La nature est très présente tout autour de la ville. Si tout le monde se presse à la Chute du Parc Montmorency à quelques minutes seulement, nous avons privilégié une balade dans la forêt du même nom.

 

 1. Observation guidée de l’orignal en forêt de Montmorency 

Observation Orignal, Québec

 

À une petite heure de la ville, début octobre, c’était la saison de reproduction du roi de la forêt québécoise, le plus grand cervidé de la planète… j’ai nommé l’orignal (élan d’Amérique). On ne pouvait pas manquer ça! Voir un orignal est un peu le rêve de tout Européen qui voyage au Canada et nous ne faisons pas exception.

Si nous l’avons déjà aperçu deux fois, la première au Nouveau Brunswick l’été dernier et quelques jours auparavant au détour d’une randonnée légendaire en Nouvelle Écosse, nous avions envie d’en apprendre davantage sur l’animal, son comportement et maximiser nos chances d’en revoir et de pouvoir observer un mâle avec son grand panache (bois). 12 octobre, on est en pleine saison du ruth. On part avec Pierre Vaillancourt, guide naturaliste passionné qui travaille au sein de l’université de Laval dans la forêt de Montmorency, la plus grande forêt d’enseignement et de recherche universitaire au monde! (412km2).

Pierre est tout un personnage, il connait la forêt comme sa poche et est capable d’imiter les cris de tous ses habitants! Avec lui, on sait qu’on est bien entouré pour partir à la recherche de l’élan. Au détour de deux sentiers, il nous transmet sa passion et ses connaissances à ce sujet. Il est intarissable. Je prends des notes, je vais devenir câlée sur le sujet!

On voit des traces, puis des crottes fraiches et moins fraiches, on repère aussi des arbres marqués au tronc par un orignal. Tous les élements sont là, la lumière fléchie peu à peu, il est 16h30, on est confiants mais voilà rien ne se passe. Pierre imitera le cri de la femelle en chaleur à plusieurs reprises (Il câle) mais sans succès. Le temps passe, le jour disparait petit à petit. Cela fait plusieurs heures maintenant qu’on arpente le bois dans l’espoir d’y rencontrer un orignal. Au final, au loin sur la crête, nous finirons par apercevoir une femelle et son petit. Mais trop loin pour qu’on puisse bien le distinguer à travers les jumelles. Max abandonne l’idée d’une photo…

La nuit arrive à grand pas et on regagne le 4×4, tristes de ne rien avoir pisté. Dire que le matin même, Pierre en a vu 14!! C’est injuste..! Mais c’est la nature et elle n’avait pas décidé de se dévoiler à nous maintenant… Enfin ça c’est ce qu’on croyait avant qu’on entende les hurlements de loups pas très loin dans le bois. Pierre leur répond et ce qui allait se passer n’était pas prévu du tout…

Nous resterons dans le petit chemin forestier de nombreuses minutes à écouter les loups hurler à l’unisson, cette échange « question/réponse » entre Pierre et les loups… jusqu’à ce qu’à un moment ou on entend la meute qui se rapproche… Pierre nous dit de ne pas bouger!

Ils nous passent à quelques mètres seulement… On ne voyait rien dans cette nuit noire, mais on les a senti et entendu courir à coté de nous. De ne pas pouvoir les voir a ajouté de l’intensité à ce moment. Tous nos autres sens étaient en éveil. Pierre n’en revenait pas, il était en charge de “safari” aux loups par le passé dans des endroits plus reculés du pays et nous expliquait que la plupart du temps, le groupe n’avait pas cette chance! On a vécu ensemble un moment fort et intense.

Le genre d’expérience très rare et qui nous marquera à vie.

De ces minutes dans les bois, nous n’avons pu qu’enregistrer les loups sur notre téléphone. Écoutez, ça donne des frissons!

 

Si vous allez à Québec en automne, entre le 25 septembre et la mi octobre, pensez à réserver très longtemps en avance auprès de l’université de Laval pour partir à l’observation de l’orignal. C’est une période très demandée et les places sont limitées. Il y a deux excursions prévues:

  • Le matin, au lever du jour et dans un groupe de 6 personnes maximum: 62$ + taxes pp
  • L’après midi jusqu’à la tombée de la nuit, dans un groupe de 14 personnes maximum: 35$+taxes pp

 

Plus d’infos et réservation obligatoire ici: www.foretmontmorency.ca

 

Si vous visitez la ville de Québec à une autre saison, on vous conseille de vous renseigner sur les activités proposées par l’Université de Laval. Il y a différentes excursions axées tourisme durable, animalier et également des possibilités d’hébergement en pleine nature (du camp rustique au chalet de luxe)

En été : pêche, randonnée, concerts fauniques, ornithologie, cueillette et ateliers de la forêt à l’assiette.

En hiver : ski de fond et raquette sur des km de sentiers balisés, patinoire et glissade.

 

 

 2. D’autres incontournables à faire à côté de Québec & sa région 

Voici d’autres idées de choses à voir et à faire quand vous êtes à Québec, nous n’avons pas eu le temps malheureusement d’y aller, mais vous nous direz!

  • Parc de la Chute de Montmorency: 83 mètres de haut, plus haute que les chutes du Niagara! C’est à seulement quelques minutes en voitures du centre ville. On les a vu depuis la route au retour de Charlevoix et de nuit, elles sont éclairées.

 

  • Canyon Saint Anne: traverser un cable à 90 mètres au dessus du gouffre, pas rassurant?

 

  • Parc national de la Jacques-Cartier à deux pas de la ville pour une balade en canoé, à pied ou un séjour en camping.

 

  • Ile d’Orléans: le grenier fort de Québec: les producteurs et cultivateurs de l’ile d’Orléans approvisionnent tous les habitants de la ville en légumes et fruits frais. C’est sur le marché du Vieux Port qu’on peut faire ses emplettes tous les matins en été et automne.

 

 

 

Bonnes Adresses

NOTRE CARNET D’ADRESSES À QUÉBEC | Alternatives, bio, solidaires…

 

 

  • OU DORMIR A QUEBEC ?

Monastère des Augustines / 77, rue des Remparts Québec (Québec) G1R 0C3 Canada

TARIFS (incluant PDJ vitalité et accès au Musée)

Chambres authentiques (dans une ancienne cellule reconvertie): à partir de 84$ pp et par nuit (base occupation double)- soit moins de 60€

Chambres contemporaines (rénovées): à partir de 104$ par personne et par nuit (base occupation double)-soit environ 70€

Notre conseil: privilégiez une chambre authentique pour une expérience plus marquante. Tout le confort dans la simplicité, c’est très reposant. Nous n’avons pas trouvé du tout gérant de prendre notre douche sur le pallier dans une des douches individuelles prévues.

INFOS www.monastere.ca

 

 

  • OU MANGER A QUEBEC?

Restaurant du Monastère: Le restaurant du Monastère propose des menus sains et variés et une approche fondée sur les principes de l’alimentation consciente. Déjeuner et diner sur réservation seulement.

Restaurant le Tournebroche Bistrot gourmet: à deux pas du monastère: une cuisine à base de produits locaux et de nombreux ingrédients sont cultivés dans leur jardin sur le toit.

Café Les gourmandises Louca: une option végétalienne, biologique et zéro déchet.

Café Saint-Henri (St Roch): Café dans l’air du temps. Parfait pour une pause ou un déj rapide à St Roch.

 

 

 

INFOS PRATIQUES QUÉBEC

  • Comment aller à Québec?

Nombreux vols quotidiens depuis Montréal. Depuis la France, quelques vols directs avec Airtransat de Paris.

>> Comparez et réservez votre vol au meilleur prix avec Skyscanner.fr

  • Visiter Québec

On imaginait pas trouver autant d’offres culturelles dans la ville de Québec, qui est assez petite pour une capitale. Et pourtant, Québec regorge de musées histoires, d’art et d’attractions en tout genre, rdv sur le site de l’office de tourisme de la ville pour télécharger des coupons de réductions et faire des économies.


On tient à remercier Québec Région et Québec Original pour leur soutien et aide dans l’organisation de notre séjour sur place. On vous invite à consulter leurs sites pour une source d’information sur la région et province. 

A très vite pour de nouvelles aventures, 

Instagram | Facebook Twitter

Elisa & Max

CANADA | CITY TRIP AU VERT, OU COMMENT VISITER LA VILLE DE QUÉBEC AUTREMENT
5 (100%) 2 votes

Pin It on Pinterest

Shares