On continue le voyage en Corse, une ile qui nous a conquise pour sa beauté mais pas que! L’authenticité et la simplicité de ces habitants y ont aussi été pour quelque chose. Après nos articles sur la Corse Orientale  et notre journée à Ghisoni, nous voici maintenant en Haute Corse, et plus particulièrement entre Bastia et Saint Florent.  Que voir à Bastia et que faire à Saint Florent, aperçu en images d’une journée bien remplie  ci dessous!

1. Bienvenue à Saint Florent

que faire à st florent en corse

port st florent

Saint Florent, souvent surnommé le “Saint Tropez” de la Corse est une station balnéaire très prisée pendant l’été. Mais Saint Florent,c’est d’abord une cité qui pris de l’importance durant le Moyen Âge. Cette petite ville colorée construite au bord de l’eau nous a enchantée. Nous y étions déjà venus avec des amis il y a quelques années et on avait été conquis par l’ambiance, les terrasses ne desemplissent pas jusqu’à la nuit, les vues sur le golf de Saint Florent sont superbes et notamment les couchers de soleil. Saint Florent, un lieu à ne pas manquer lors de votre séjour en Corse!

À l’occasion de cette visite, nous embarquons à bord d’un semi rigide, direction les plages qui n’ont rien à envier à celles des tropiques!  Je parle bien sûr des plages paradisiaques du désert des Agriates . Nous contemplons Saleccia, déserte à cette époque de l’année (mai) On se rappelle de l’affluence en plein mois d’août! Le choc! Mais tant mieux! Puis on aperçoit la célèbre plage du Lodo et on pose l’encre à celle de Fiume Santu, à part une famille sur un voilier amarré dans la baie, on est seuls, la vie est belle hors saison en Corse!

Après une baignade (pour les plus courageux) et une séance photo (pour les plus paparrazzis) on repart sur Saint Florent!

saleccia corse

tour de la mortella corse

crique secrete en corse

plage sable blanc corse

daniel wellington corse

ou manger à st florent

Pour le déjeuner, on recommande le restaurant de la Marinuccia, terrasse panoramique et une cuisine fine, exquis! Leur sauce maison à base de vanille et de citron pour accompagner le poisson (filet de St Pierre) était à tomber!!

la marinuccia st florent

fontaine de st florent

Après une rapide promenade digestive dans Saint-Florent, où on apprend au passage d’une fontaine que les grenouilles sont le symbole de la ville (on en mangerait depuis toujours à Saint Florent) on continue notre périple direction Bastia.

Nous empruntons une partie de la Route des Vins, un itinéraire oenotouristique mis en place par les offices de tourisme afin de faire découvrir les vignobles de la vallée de Patrimonio. Il ne sera pas ici l’occasion de déguster les cépages réputés du territoire (pour une prochaine fois), mais nous faisons quand même quelques photos de l’église de Patrimonio. Notre bus nous emmène ensuite au col de Teghime. Arrêt obligatoire, déjà parce que la vue est magnifique. Nous sommes au sud du Cap Corse et depuis le col, vue imprenable sur les deux côtes! À l’Est, Bastia et la mer Thyrénienne, à l’Ouest Saint-Florent, le désert des Agriates et la Méditerranée.

Et puis on s’arrête aussi pour l’histoire de ce lieu. La prise du col de Teghime fut une étape clef dans la libération de la ville de Bastia pendant la Seconde Guerre Mondiale. De nombreux soldats Maroccains (de l’Armée de la France libre) sont morts pour faire tomber les Allemands au début du mois d’octobre 1943. La Haute Corse fut le premier département français libre.

eglise san martinu corse

2. Bastia et son port

Bastia port

bastia

À Bastia, il y des traditions, comme dans toute la Corse, mais ici, il y a quelque chose de plus, il y a une attitude et elle a même un nom, c’est la « macagne« ! Bon en quelques heures sur place nous n’avons pas eu le temps d’en saisir toute sa subtilité, mais ce qui est sûr, c’est qu’on a été impressionné par Bastia! Une ville qui en impose! De ruelle en ruelle qu’on appelle  » Sylvie notre excellente guide nous parle d’histoire, et notamment du grand héro du siècle des Lumières, Paoli, qui est l’auteur de la première constitution, puis elle nous explique que même si la Corse a été sous l’occupation génoise pendant 5 siècles, aujourd’hui il ne resterait qu’une cinquantaine de noms génois utilisés dans le vocabulaire Corse, comme ruelle que l’on dit « carrughju » . C’est passionant!

polyphonies corses bastia

Mais le meilleur reste à venir, nous passons la porte d’une petite église et là, le groupe Attrachju Canti di Corsica nous a réservé un concert de polyphonies corse en privé! Très émouvant, nous avons publié la vidéo sur Facebook, si ça vous dit 🙂 Ancrée au plus profond de la tradition Corse, le chant polyphonique est redevenu très tendance depuis 15 ans!

bastia en corse

linge fenêtre corse

On continue notre marche dans le vieux Bastia, nous traversons les magnifiques jardins Romieux, l’odeur et la vue sont enivrantes!

On arrive à la célèbre et immense Place Saint Nicolas. Avec ses 280 mètres de long et ses 80 mètres de large, sa surface équivaut presqu’au double de la place Saint Marc à Venise! Mais est-ce que vous saviez que jusqu’aux années 50, la place servait de stade de foot à la ville? Cela a bien changé et c’est aujourd’hui une place très agréable avec cafés, bars et terrasses.

place st nicolas bastia

le cap corse boisson

Avant le grand départ pour le continent, on ne pouvait pas manquer l’aperitivo avec l’institution le Cap Corse Mattei! La boutique est juste splendide,  à la vôtre!

Le douloureux moment du départ arrive, on s’embarque à bord de notre taxi pour la nuit et l’on rêve que d’une chose, revenir!

D’ailleurs on dit qu’un Corse ne part jamais, il s’absente… On est bien devenus un petit peu Corse, non?

corsica ferries

Un Grand Merci à Corsica Ferries pour l’invitation!

BASTIA – ST FLORENT
Rate this post

Pin It on Pinterest

Shares