Lorsque nous étions venus la première fois au Mexique, il y a un et demi pour le mariage de notre amie mexicaine, nous n’avions en tête que le Yucatán et Tulum, un peu les seules images que l’on avait du Mexique! Mais une fois arrivés sur place, un nom revenait très souvent dans les discussions avec les locaux. Tous nous vantaient les beautés du Chiapas, un petit État du Sud du Mexique, à la frontière avec le Guatemala. Terre inconnue pour nous, nous nous étions promis de revenir un jour pour explorer ce petit paradis lors d’un prochain road trip au Mexique. Voilà chose faite. Récit de notre voyage au Chiapas, une destination à part entière avec des trésors tellement variés et une culture forte.

Le Chiapas, c’est tout un monde, voici ce que l’on y a découvert, en espérant vous donner des idées pour vos prochaines vacances… On vous laisse découvrir notre carnet de voyage en image!

 

Que voir et que faire au Chiapas? Notre road-trip et itinéraire de 8 jours en 10 lieux à ne pas manquer!

 

Carte et Itinéraire 8 jours au Chiapas, Mexique

 

 

1. CAÑON DEL SUMIDERO, Chiapas

Canon del Sumidero, Chiapas, Mexique

Fraichement débarqués à l’aéroport de Tuxtla Gutierrez, nous commençons très fort notre séjour dans le Chiapas avec un des sites les plus visités de la région, le Cañon del Sumidero.

Parc national depuis 1980, site classé à l’Unesco, nous l’explorons tout d’abord à bord d’une grande barque à moteur, où nous filons à vive allure sur les eaux émeraudes du fleuve Grijalva qui serpente dans une faille géologique hors norme. Formé il y a des millions d’années, les gorges du canyon nous font penser à celles du Verdon, en version plus gigantesque. Ce genre de paysages nous rappelle au combien nous sommes petits. Au pied de la falaise mesurant jusqu’à 1000 mètres de haut, on observe en silence les vautours qui virevoltent dans les cimes puis guettons les nombreux crocodiles qui habitent les eaux. On surprendra toute une famille de singes araignées là haut perchée. Le canyon regorge de vie sauvage, malgré les nombreux bateaux qui défilent à longueur de journée. On apprendra que durant la Conquista, de nombreux indigènes ont préféré perdre la vie en sautant du haut de ces falaises que de la donner aux Espagnols colonisant les terres. Un bien triste épisode qui rend ce lieu tout autant unique et marquant.

 

Canon del Sumidero, Chiapas, Mexique

 

 

Falaises du Canon del Sumidero, Chiapas, Mexique

 

Tour en bateau, Canon del Sumidero, Chiapas, Mexique

 

Pour compléter notre visite, on partira ensuite sur la route touristique qui offre de superbes vues sur les gorges.

 

Point de vue, Canon del Sumidero, Chiapas, Mexique

 

Canon del Sumidero, Chiapas, Mexique

 

Canon del Sumidero, Chiapas, Mexique

 

INFOS PRATIQUES | Cañon del Sumidero

 

OÙ PRENDRE LE BATEAU? Nous avons testé l’embarcadère de Chiapa de Corzo ouvert de 9h à 17h. (il en existe d’autres comme celui de Belisario Dominguez, de Cahuaré ou encore de Unidad deportiva).

PRIX  190$MXN environ par personne pour environ 2h30 de balade avec un guide. Le prix comprend la taxe touristique pour pouvoir visiter le parc national, ils vous donnent un bracelet et avec celui ci, vous pouvez ensuite visiter les belvédères par la route.

COMMENT ACCEDER AUX POINTS DE VUE? Il faut aller à Tuxtla Gutierrez, prendre la route Calza del Sumidero, qui mène à un péage, montrer vos bracelets, et suivre le chemin menant à 5 miradors avec des vues plongeantes sur le canyon. Il faut compter 2 bonnes heures pour faire l’itinéraire et prendre des photos.

Attention cette route touristique est fermée les mardi!!

OÙ MANGER? à Chiapa de Corzo, un petit village coloré où les gens étaient bien sympathiques.

 

 

 

2. SIMA DE LAS COTORRAS, Chiapas

Sima de las Cotorras, Chiapas

 

Pour notre première nuit dans le Chiapas, on quitte la civilisation pour prendre la route à l’ouest, direction le centre éco touristique de Sima de las Cotorras. Un lieu isolé qui se mérite, c’est après 1h30 en voiture (depuis Tuxtla Gutierrez) qui se terminera sur un chemin de terre qu’on arrive dans ce petit coin qui vaut totalement le détour! Ici on est accueilli par la communauté locale qui a développé un beau projet d’éco tourisme au début des années 2000. Une population vivant traditionnellement du travail des champs et de l’élevage qui a décidé de protéger non seulement leurs ressources naturelles, mais aussi les perruches vertes qui vivent sur place tout en apportant de nouvelles sources de revenu pour leurs familles. Comment? En permettant à des visiteurs de séjourner dans ce lieu incroyable. C’est la coopérative Tzamanguimo. On y dort sur place, soit dans le camping, soit dans des cabanas en pierre où on a tout le confort nécessaire, le restaurant a tout ce qu’il faut et l’on est surtout aux premières loges pour vivre une expérience unique. Le site nous coupe le souffle, il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’on se retrouve au bord d’une fosse d’un diamètre de 160m, avec des falaises de 140m! Et le meilleur reste à venir….

Ici de mars à octobre, une colonie de milliers de perruches vertes (las cotorras en espagnol) viennent nicher dans ces falaises vertigineuses et se cachent dans la forêt très spécialequi a poussé dans le centre de la fosse, à l’abris de quelconques prédateurs.

Au lever du jour, les petits perroquets se réveillent en chantant et s’échappent en bande de la cavité. Le vacarme est inimaginable et le spectacle est saisissant! On peine à les voir tellement elles sont rapides et se confondent avec le paysages. Ça nous a fait penser à des chauves souris!! (comme on peut en observer à coté de Calakmul).

 

Trou dans la Terre: Sima de las Cotorras, Chiapas

 

Perroquets verts de la Sima de las Cotorras, Chiapas

 

Nous étions déjà aux anges, mais l’aventure n’allait pas s’arrêter ici… Quelques minutes plus tard, on se retrouve avec un harnais et des mousquetons, prêts à braver notre vertige (enfin surtout le mien, Max lui est plutôt à l’aise avec les hauteurs). C’est Paco, notre guide qui va nous faire vivre une expérience inoubliable, celle de faire du rappel dans la fosse! La descente est grandiose, on s’engouffre dans le trou pendu à notre corde pour peu à peu disparaitre dans la jungle. Les oiseaux ne sont pas tous partis au lever du jour car beaucoup s’agitent au dessus de nos têtes, il y a des vautours qui rodent et les perruches prennent peur et commencent à pourchasser le gros oiseau pour protéger leur nid, c’est hallucinant! Nous avons maintenant le temps de découvrir le monde de la fosse de l’intérieur, on est seuls et on se sent encore une fois bien petits face à Dame Nature. Notre guide nous emmène au centre du cirque, et nous propose de lever la tête… je ne trouve plus mes mots…

 

Descente en rappel, Sima de las Cotorras, Chiapas, Mexique

 

Sima de las Cotorras, Chiapas, Mexique

 

Puis viendra le moment où il nous faudra remonter à la réalité… c’est à la force de nos bras et jambes via qu’on y arrivera! Une bonne partie de rigolade et surtout d’émotion!

 

Eco-Lodge, Sima de las Cotorras, Chiapas

 

INFOS PRATIQUES | Sima de las Cotorras

 

NOM Centro Eco Turistico Sima de las Cotorras

OÙ DORMIR? Directement au centre, compter 400$MXN pour une chambre dans une cabaña pour une ou deux personnes par nuit (soit 20€)

OÙ MANGER? Le centre éco touristique a son propre restaurant sur place avec de la cuisine simple, typique et pas chère (environ 5€ le plat copieux )

ACTIVITÉS Descente en rappel dans la fosse: 700$ MXN (environ 30€) par personne, ouvert de 8h à 16h.

(possibilité de ne faire qu’une partie de rappel et de ne pas aller jusqu’au fond pour 500$MXN mais c’est dommage de ne pas le faire à fond… ceux qui ont trop le vertige peuvent seulement faire une balade accompagnée pour aller voir les peintures rupestres et admirer déjà une belle vue depuis l’intérieur du cirque (100$MXN) ou alors marcher seul sur les sentiers bordant les falaises (quelques pesos pour payer le droit d’entrée sur la réserve). On ne peut que vous recommander le rappel jusqu’en bas de la fosse, une expérience unique et limitée à 2-3 personnes à la fois et à 12 personnes par jour. On est donc seuls et c’est le gros plus de l’activité!

SITE WEB pour reservation et info: www.simaecoturismo.com (uniquement en espagnol)

> Si on avait eu plus de temps: on serait rester pour explorer les alentours, comme le canyon Rio La Venta, qui a l’air d’avoir de superbes spots à canyoning et rappel.

 

 

 

 

3. SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS et les communautés indigènes

Eglise, San Cristobal de las Casas, Chiapas, Mexique

 

Si c’est toujours la nature qui détermine le choix de nos voyages et destinations, c’est la culture et l’artisanat du Mexique qui nous ont donné envie de revenir dans ce pays. En choisissant le Chiapas, on ne s’est pas trompé. Fascinés par ses traditions uniques, on y a découvert un Mexique authentique.

San Cristobal est LA ville du Chiapas à ne pas rater. Située sur les hauts plateaux, à plus de 2000m d’altitude, c’est d’abord son climat qui nous a surpris. Il a fallu ressortir la veste enfouie au fond de la valise. Mais après quelques heures, on a oublié le “froid” et on a été conquis par son ambiance. C’est qu’il fait bon vivre à San Cristobal. Les rues abondent de cafés et de restaurants tendances, tout y est tranquille. Coloniale, son architecture est très jolie avec une cathédrale et des façades colorées comme on les aime au Mexique. Les vieilles Coccinelles (“les vochos”) se croisent à chaque coin de rue, idéal pour une photo carte postale. Si on aime les boutiques alors il y a de quoi flâner à San Cristobal! L’artisanat, le design, la mode sont partout et le plus difficile est de se contrôler!! Pour s’imprégner de la culture, rien de mieux que de visiter les marchés. Le mercado Castillo Tielmans ouvert tous les jours de 6h à 16h grouille de vie! Fruits et légumes empilés, poissons frais, viande, on y trouve absolument tout! Pour les souvenirs, il y a aussi le marché des « artesanias » de Santo Domingo où les tissus, la laine et les cuirs prennent le dessus. Pour les photographes, la ville a des points de vue intéressants comme l’église de la Virgen de Guadalupe. Pas gâtés par le temps durant notre passage, nous n’y avons pas fait de photos incroyables, mais c’est à retenir si vous passez à San Cristobal. Si à premier abord, la ville a des allures de village, ne vous y trompez pas, on peut y marcher un moment, ce n’est pas si petit!!

 

San Cristobal de las Casas, Chiapas, Mexique

 

Eglise Bleue, San Cristobal de las Casas, Chiapas, Mexique

 

Pour vivre une expérience complète au Chiapas, il ne faut pas manquer les visites des villages indigènes des alentours, c’est un autre monde!

 

On débute notre journée “culture” avec San Juan de Chamula. Une place centrale bondée par un marché les vendredis et une mignonne église colorée d’apparence catholique. L’intérêt se porte à l’intérieur…Malheureusement strictement interdit de prendre des photos dans l’enceinte de l’église, je vais essayer de vous raconter ce qui s’y passe…Des aiguilles de pin tapissent le sol, des milliers de bougies se consomment par terre et sur des autels, des hommes, femmes et enfant agenouillés de toute part prient en langue tzotzil (langue du groupe des langues Mayas parlée dans le Chiapas).

À première vue, cette scène est totalement surréaliste.

Ici, il n’y a pas de messe, chacun vient et s’adresse à Dieu directement. Chaque saint (les saint patronnes d’un coté, les saint patrons en face) a sa statue à son effigie, toutes portant un miroir, pour que chaque croyant puisse y voir le reflet de son âme en venant prier. Des grandes draperies décorent les plafonds, elles représentent la montagne, je vous rappelle qu’on est sur les hauts plateaux du Chiapas (plus de 2100m d’altitude). La lumière des bougies se consumant, les couleurs des ornements, les fleurs en profusion, c’est très beau!

L’ambiance est comme nulle part ailleurs, on se sent un peu étouffé (et comme pas à notre place!).

En avançant, on observe chaque croyant dans son rituel.Qu’ont-ils tous en commun? Chacun est malade et communie avec le seigneur pour lui demander sa guérison. Les Indiens Chamulas pratiquent le mysticisme. Nous n’avions encore jamais vu ça. Ils viennent avec leurs bougies blanches et de couleurs qu’ils disposent devant eux sur le sol de manière très organisée. De leurs sacs, ils sortent une bouteille de pox, un alcool traditionnel à base de sucre de cane et d’aguardiente, une boisson forte censée faire sortir le mal…Aujourd’hui le pox est remplacé de plus en plus par du…coca et autres boissons gazeuses! Selon eux, éructer leur permet d’expirer le mal…On y aperçoit des oeufs, qui permettent de laver des maux, ou encore des poules vivantes qui ne le resteront pas longtemps…Une fois passées autour de la personne malade pour capter le mal, on leur tord le coup…C’est assez intense de voir combien de poules sont sacrifiées dans cette église. Ça nous refroidit.  L’ambiance est austère, les femmes Chamulas sont vêtis de longues jupes en laine noir de mouton alors que les hommes s’en tricotent de grosse veste, faisant penser à des yétis! Ils restent des heures jusqu’à ce que les bougies s’éteignent et peuvent revenir tous les jours jusqu’à être guéri…Nous sommes comme abasourdis de tout ce qui se passe autour de nous et nous regardons les yeux grand écarquillés. Incroyable que cette église n’ait encore jamais pris feu!

Un groupe nous invite à boire du pox avec eux, tout le monde partage un verre, on ne peut pas refuser, cela serait une vraie offense… Les habitants de San Juan de Chamula ont du caractère et peuvent apparaitre rustres et revêches. Cette ville est d’ailleurs réputée au Mexique pour ses mauvaises relations avec le gouvernement national. Quand ils disent non, c’est non, ils s’auto-gèrent en quelque sorte. Dans cette bourgade règne une atmosphère spéciale. Mieux vaut ne pas photographier les locaux, ils n’aiment pas ça, pour eux c’est un peu comme leur voler leur âme… enfin c’est ce qu’on nous avait dit, car c’est aussi ici qu’on a fait l’une de nos plus belles rencontres du Mexique avec cette dame sur le marché qui ne parlait pas un mot d’espagnol… une gentillesse incroyable, des sourires et elle a adoré poser devant l’objectif de Max… vous savez ce genre de rencontre qui te file les frissons et te donne la patate pour le reste du voyage!

Unique on vous a prévenu!

 

Eglise de San Juan de Chamula, Chiapas, Mexique

 

San Juan de Chamula, Chiapas, Mexiqu

 

Eglise de San Juan de Chamula, Chiapas, Mexiqu

 

Notre plus Belle rencontre, San Juan de Chamula, Chiapas, Mexiqu

 

 

À quelques minutes de là, on découvre Zinacantán, un autre univers. Ici tout tourne autour des fleurs que les hommes cultivent et que les femmes brodent et tissent. On rencontre Tomasita qui travaille dans une des casa de las artesanias du village. Elle tisse de manière traditionnelle depuis l’âge de 7 ans. Ses gestes précis et ce savoir faire, c’est sa mère qui lui a transmis. On est en admiration devant sa dextérité, sa patience et la beauté de son ouvrage, c’est juste magnifique! Il leur faut des heures, mais souvent des mois pour tisser un chemin de table, une chemise ou une taie d’oreiller. Ces femmes sont aussi douée en broderie qu’à la cuisine. On s’est régalé avec quelques tortillas faites maison par une collègues de Tomasita. Comme un bond dans le passé, on dirait que rien n’a changé depuis des siècles ici.

 

Zinacantán, Artisanat Mexicain, Chiapas, Mexique

 

 

INFOS PRATIQUES | San Cristobal de las Casas

  • Où dormir à San Cristobal?

Hotel Diego de Mazariegos, San Cristobal, Chiapas

On a testé un hôtel classique mais charmant avec ses cours intérieures voûtées et ses couleurs, le Diego de Mazariegos. Le soir, on profitait d’un feu de cheminée dans notre chambre, de quoi réchauffer les soirées fraiches.

Pour un boutique-hôtel, nous avions repéré le B¨O qui n’était pas disponible quand nous sommes passés.

  • Où manger à San Cristobal?

> Ce n’est pas les restaurants qui manquent! Le long des andadores turisticos (rues piétonnes), on a du mal à choisir où s’arrêter! On a mangé des spécialités de cochinita (porc) à l’Achiote, des petites tables blanches, une déclinaison de tortillas, tamales (spécialités du Chiapas cuites sur une feuille de bananier) et autres tacos à déguster sans modération! Les cuisinières sont adorables, le lieu est tout mignon et c’est trop bon!

> Pour ceux qui voudraient varier de la cuisine Mexicaine, il y a le forum San Augustin qui a ouvert il y a quelques années et qui proposent de belles boutiques design et des restaurants étrangers, un très beau lieu!

> Pour boire un chocolat frappé ou chaud, le Starbuck local est Cacao Nativa, une chaine très sympa où on a pris (beaucoup) de kilos!!

> Pour ceux nostalgiques de la France, les boulangeries pâtisseries françaises Oh la la vous rappelleront “un peu” le pays!

 

 

4. LES CASCADES de El Chiflón y las 3 Tzimoleras

Le Chiapas est un vrai paradis d’eau turquoise! Nombreuses sont ses rivières aux nuances bleu et verte, qui offrent toute leur splendeur quand illuminé par le soleil. C’est les sédiments de la rivière qui lui donne cette couleur divine! Ça nous a forcément rappelé le Rio Celeste au Costa Rica.

Cascades El Chiflon, Chiapas, Mexique

Amoureux d’eau turquoise, on était aux anges. Aux alentours de la jolie petite ville de Comitán, on a été servis! On a commencé tranquillement avec le parcours de cinq cascades à El Chiflón. On peut aussi bien y venir pour 2h que pour la journée et même y passer la nuit!

Maillots de bain et sandales au pieds, il n’y a qu’à suivre le chemin, tout est très bien (même un peu trop) indiqué, c’est clair qu’ici il n’y a pas de surprise, il y a même un décompte en mètres pour nous dire quand nous arriverons à la dernière cascade!! Celle-ci est d’ailleurs la plus spectaculaire, el velo de la novia (voile de la mariée, d’une hauteur de 120m). Le long du sentier on peut y lire des pancartes d’encouragement, ça nous fait sourire. C’est vrai qu’en pleine après midi, il fait chaud et on se passerait bien de monter des escaliers mais franchement la balade est tranquille! Le plus dur est de ne pas céder à la tentation de la baignade et d’aller jusqu’au bout voir la cascade la plus vertigineuse. On aura ensuite que l’embarras du choix pour se baigner dans ces magnifiques piscines naturelles… Il est mercredi, hors vacances scolaires et nous sommes quasiment les seuls à profiter de ce lieu si magique! Un beau moment. C’est un très beau site qui perd malheureusement de son charme à cause de toutes les constructions et aménagements touristiques. Les tyroliennes, le béton du sentier, les infrastructures pour pique niquer dénaturent les lieux. Chaque coté de la rivière est exploité par une communauté locale différente, c’est un peu trop… Heureusement qu’il n’y avait personne au moment de notre visite sinon ça n’aurait pas été la même!

 

Cascades El Chiflon, Chiapas, Mexique

 

Cascades El Chiflon, Chiapas, Mexique

 

El Chiflon, Chiapas, Mexique

 

El Chiflon, Chiapas, Mexique

 

Cascades El Chiflon, Chiapas, Mexique

 

INFOS PRATIQUES | Cascades El Chiflón

 

OÙ?  À 2h30 de voiture de San Cristobal de las Casas – Proche de Comitán

COMBIEN?  30$MXN l’entrée par personne pour accéder au site et se baigner (soit 1,5€)

OÙ DORMIR?  Possibilité de rester à dormir soit dans le camping ou dans les cabanes en dur sur le site, il y a 12 bungalow au total.

Cabanes El Chiflon, Chiapas, Mexique

Nous avons testé les cabanes du bas, compter 500$MXN la chambre avec un grand lit (habitacion sencilla) (soit moins de 25€), ils parlent de chambre double (habitacion doble) quand il y a deux grands lits dedans et celle ci coûte 700$MXN (moins de 35€). C’est un peu bizarre leur définition de chambres, c’est pour ça qu’on précise.

QUE FAIRE?  Sur place, baignade, tyroliennes au dessus de la rivière (300$MXN les deux tyroliennes, 15€), restaurant (qui fermait à 17h30…pas très pratique pour le soir), vente de souvenirs et boissons en tout genre (Cocos fraîches^^).

 

 

À tout ce béton et ces infrastructures touristiques, on préfère grandement des expériences authentiques, simples et respectueuses de l’environnement, c’est pour ça qu’on a adoré partir avec Leo, Tonio et Angel à las 3 Tzimoleras, les 3 plus belles cascades que l’on ait vu!

 

Cascades Las 3 Tzimorelas, Chiapas, Mexique

 

Ils sont cousins et tous originaires de Tzimol, un petit village à coté de Comitán. Fiers de la beauté des lieux qui les ont vu grandir et conscients qu’ils faillent les protéger pour les générations futures, ils se sont associés pour faire vivre une belle aventure à qui viennent leur rendre visite à Tzimol.

Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre de cette excursion à la journée et ce fut finalement la plus belle surprise de notre voyage au Chiapas!

Le temps de quelques heures, on avait l’impression de se connaitre depuis toujours, et de sauts en bonds dans les cascades turquoises, on a vécu une chouette aventure totalement déconnectés de nos problèmes ou autres tracas, et au plus près d’une nature sauvage, puissante et splendide. Notre seul regret? De ne pas avoir choisi d’y passer la nuit!! À vivre absolument!

 

 Las 3 Tzimorelas, Tzimol

 

Canyoning Las 3 Tzimorelas, Chiapas, Mexique

 

Cascades Las 3 Tzimorelas, Chiapas, Mexique

 

INFOS PRATIQUES | Las 3 Tzimoleras, Tzimol

 

OÙ?  Le bureau de las 3 Tzimoleras se trouve à coté de l’église de Tzimol, très bien indiqué et à une petite demi heure du site de El Chiflón ou de Comitán.

Sur place une cuisine où les vendredi, samedi et dimanche soir, une dame vient faire des quesadillas artisanales. Un délice.

COMBIEN?  Ils proposent 3 formules pour leur balade aquatique:

  • Soit à la journée (escapadita : 300$MXN / personne 15€ environ)
  • ou sur 2 jours et 1 nuit (explorador: 580$MXN/ personne : un peu plus de 25€)
  • et enfin une sortie de 3 jours et deux nuits (aventurero : 850$MXN /personne: 40€).

On dort en tente dans leur campement en pleine nature, avec toilettes sèches. Ils ont tout prévu et c’est aussi ça qu’on a aimé! Ils installent les hamacs, font chauffer les tortillas sur le feu, ils aiment ce qu’ils font et ça se ressent, de vrais passionnés 🙂

Pour info, les tarifs des excursions sont sur la base d’un groupe de 5 personnes minimum, si vous n’êtes que deux, vous pouvez le faire, mais il vous faudra payer le prix pour 5 ou alors trouver des compagnons de voyage.

Vous pouvez leur louer la tente et les sacs de couchage, pour quelques pesos de plus, si vous n’en avez pas.

SITE WEB  Plus d’info et réservation possible directement ici: www.tzimol.com

 

 

 

5. LES LACS DE MONTEBELLO, Chiapas

Parc National des lacs de Montebello, Chiapas, Mexique

À une petite heure de Comitán, il ne faut pas rater une balade aux lacs de Montebello. Un parc national surprenant. Ici, par temps nuageux, on se croirait au Canada! À 1200m d’altitude, les forêts sont de pins et il fait bien plus frais. Ça fait aussi penser aux forêts de nuages du Costa Rica. En s’arrêtant avec la voiture aux différents miradors, on en prend plein la vue. Dès que le soleil pointe son nez, on découvre les reflets et les nuances de vert et d’émeraude. On peut aussi monter sur un radeau en bois (à l’ancienne, littéralement quelques rondins^^) pour aller faire un tour à la rame sur les lacs. Tout est géré par des communautés locales, on en a profité pour goûter aux spécialités, le tascalate et le pinole, des boissons à base de farine de mais et de cacao qui peuvent se boire froid ou chaud, avec du lait ou de l’eau, très bon!

 

Montebello, Chiapas, Mexique

 

Parc National Lagunas de Montebello, Mexique

 

INFOS PRATIQUES | Parc National Lagunas de Montebello

 

OÙ? Compter une heure de Comitán en voiture.

COMBIEN? 25$MXN par personne le droit d’entrée, gardez bien le ticket car à chaque lac, il y a une cabane péage avec quelqu’un qui vérifie que vous vous soyez bien acquitté du droit d’entrée.

Nous y sommes passés rapidement juste pour les voir (1h/1h30) sur le chemin pour las Nubes et la Selva Lacandona. Vous pouvez notamment vous arrêter et faire un tour en radeau d’une demi-heure environ. Il y a aussi des hébergements dans le coin.

 

 

 

6. LE RIO SANTO DOMINGO À LAS NUBES

Las Nubes, Chiapas, Mexique

Décidément c’est de l’encre turquoise qui coulent dans les veines du Chiapas! Encore un fleuve aux couleurs incroyables! C’est comme si l’eau des Bahamas coulait sur ces terres mexicaines!

Après 2 heures de route depuis les lacs de Montebello, on arrive au centre éco touristique Las Nubes. Un site encore bien aménagé où l’on peut y passer la nuit en bungalow ou en camping, manger sur place dans un restaurant avec vue sur la cascade. On s’y arrêtera à peine deux heures, le temps de parcourir le sentier guidé et de s’émerveiller devant le panorama sur le Rio Santo Domingo! On y aurait bien passé la nuit pour se poser un peu dans ce lieu au milieu de nul part…

 

Las Nubes, Chiapas, Mexique

 

INFOS PRATIQUES | Las Nubes

 

COMBIEN? Balade guidée de 2h environ: 200$MXN pour un groupe jusqu’à 5 personnes (10€ environ)

RAFTING: 4h pour 2400$MXN pour un groupe de 6 personnes maximum(120€)

OÙ DORMIR? Cabañas environ 1000$MXN la cabane (50€) dans laquelle on peut dormir jusqu’à 4 (2 grands lits). Camping: 50$MXN pp (3 €) de manière autonome avec sa propre tente.

SITE WEB  www.causasverdeslasnubes.com | ecoturismo_nubes@hotmail.com

 

 

 

7. UNE NUIT DANS LA JUNGLE LACANDONE À LANCAJA

Foret Lacandona, Chiapas, Mexique

 

Loin de tout, à la frontière du Guatemala, se trouve la selva lacandona. Il faut conduire plusieurs heures pour y arriver. L’endroit se mérite, un petit coin de paradis que les descendants des Mayas, les Lacandons, s’efforcent de préserver. Ici les hommes portent les cheveux longs et une tunique blanche, les femmes, quant à elles, sont vêtues d’une robe fleurie et colorée. Plusieurs générations vivent ensemble et communiquent dans leur langue indigène dérivée du maya. Les plus anciens de la famille ne parlent pas l’espagnol, mais tous nous ouvrent les portes de leur casa avec sourire. Quand on arrive au centre Top Che (qui veut dire fleur en maya), on se sent vite comme à la maison. Rapidement, les horaires se font oublier, et peu à peu, on se laisse emporter par la beauté et la tranquillité des lieux. Une promenade dans la forêt au lever du jour est un moment privilégié dont on apprécie chaque instant. Les oiseaux vaquent déjà à leur occupation, nous ne verrons malheureusement pas le toucan qui habite cette forêt primaire. Nous suivons les pas de notre guide, Cutie qui nous explique les vertus des plantes et arbres. On comprend vite que toutes les ressources offertes par la nature sont utilisées par les Lacandons. La forêt est leur pharmacie (une fleur contre les maux de tête, une écorce contre la diarrhée) mais aussi une ressource généreuse pour produire des bijoux, ustensiles en bois et autres trésors. Je ramasse une cosse d’un arbre tombée sur le sol, ça fait un excellent peigne!

L’eau n’est jamais très loin et la rivière Lacanjá est de toute beauté, cristalline et fraiche, le bruit de ses cascades apaise. En seulement quelques heures, cette jungle nous a ressourcé. Alors oui bien sûr, les temps changent et les tribus lacandones se sont ouvertes sur le monde et modernisées. Pour répondre aux besoins du tourisme, ils ont notamment développé des structures d’accueil et il est vrai qu’on s’attendait à une communauté encore plus isolée, mais le plus important est qu’il ne perde pas cette connexion à la nature et leurs savoirs ancestraux.

 

Marche dans la Jungle, Lacandona, Chiapas, Mexique

 

Rivière Lacanjá, Chiapas, Mexique

 

Foret Lacandona, Chiapas, Mexique

 

Descendants des Mayas, les Lacandons, Chiapas

 

Comme il était très bien dit sur un des panneaux…

”N’est pas sauvage celui qui vit dans la nature, mais celui qui la détruit” On ne peut être plus d’accord avec ce dicton.

 

INFOS PRATIQUES | Selva Lacandona

 

OÙ?  4h depuis las Nubes: long très long sur une route bien cabossée…Prudence! / 2h depuis Palenque

OÙ DORMIR?

Cabanes, Jungle Lacandona, Chiapas

Il faut au moins passer une nuit à Top Che, ils proposent soit un hébergement en bungalow en dur: Premium > 1200$MXN la nuit (60€ environ), proche de leur maison principale et de la salle à manger ou soit des cabanes en bois un petit peu plus reculées à coté de la rivière > Cabaña rústica: 600$ la nuit (30€ environ).

Ils cuisinent sur place pour les hôtes et c’est les meilleures choses qu’on ait mangé au Chiapas: simple, organique et sain. L’accueil de Justita et de sa famille était chaleureux, un vrai bonheur!

QUE FAIRE?  Accompagné d’un membre de la famille, balade explicative dans la jungle de 2 ou 4h à l’heure de son choix, on vous recommande vivement au lever du soleil, nous sommes partis à 7h et c’était très agréable, pas encore trop chaud et la lumière était belle. Environ 500$MXN pp (25€)

Possibilité de faire du rafting, prévoir 5h d’activité. 750$MXN pp (environ 35€) ou 6h si visite des vestiges maya de Bonampak 850$MXN pp (42€)

SITE WEB  Eco Lodge Top Che

 

 

 

8. LE SITE ARCHÉOLOGIQUE DE PALENQUE,Chiapas

Palenque, Chiapas, Mexique

 

La zone archéologique de Palenque est le site le plus visité au Chiapas. C’était une des cités mayas les plus importantes de toute la Méso Amérique à l’époque Classique (250 à 900 après J.C). Les pyramides sont nombreuses et chacune a son histoire. Il est 15h et il fait moite, très moite. On regrette de ne pas être venu à l’ouverture (dès 8h) pour être au frais et éviter la foule. Ce qui est incroyable, c’est qu’il paraitrait que seulement 5% du site ait été découvert à ce jour, le reste est toujours englouti par la jungle. Car oui à Palenque, on a l’impression d’être happé par la forêt luxuriante. Au loin, les singes hurleurs se font entendre. L’ambiance est singulière, même si les nombreux vendeurs de souvenirs installés sur le site gâchent un peu l’authenticité des lieux…

Si le site est beau, on lui a tout de même préféré l’ancienne cité Maya de Calakmul qui est plus isolée, peuplée de singes et aussi beaucoup moins fréquentée. Une journée dans la peau d’Indiana Jones qui nous avait ravi!

 

Palenque, Chiapas, Mexique

 

Palenque, Chiapas, Mexique

 

Palenque, Chiapas, Mexique

 

INFOS PRATIQUES | Palenque

 

HORAIRES Ouvert de 8h à 17h tous les jours (fermeture de certaines parties du site dès 16h30), privilégiez une visite matinale si vous pouvez. Il fait très chaud et humide, prévoir chapeau, de l’eau, des habits légers et de l’anti moustique.

COMBIEN?  32$MXN à payer par personne à un premier péage sur la route pour la zone archéologique, c’est les droits pour accéder au parc national et aider à la conservation (1.5€) + 70$MXN par personne pour entrer sur le site (environ 3€)

> La ville de Palenque en soit ne mérite pas vraiment le détour, c’est une ville sans charme colonial, ni belle architecture ou artisanat particulier. Il faut y venir pour le site archéologique et c’est tout. (on préfère vous prévenir!)

 

 

 

9.CASCADE DE MISOL HA

Cascade Misol Ha, Chiapas, Mexique

 

Nous étions tout seuls à 8h pour profiter de la jolie cascade de Misol Ha, nichée dans un magnifique décor tropical. Son nom signifie “saut d’eau” en langue indigène.

À cette période de l’année, elle n’est pas la plus impressionnante, il faut la voir pendant la saison des pluies (juillet-août) où elle recouvre d’eau tout le mur végétal.

 

Cascade Misol Ha, Chiapas, Mexique

 

INFOS PRATIQUES | Misol Ha

 

OÙ? À 30 minutes en voiture de la ville de Palenque, sur la route reliant Palenque à San Cristobal.

COMBIEN? 30$MXN (avec 10$ pour entrer dans la communauté locale, 20$ devant la cascade)

Il est possible de dormir sur le site en louant un bungalow. À la pleine lune, on a entendu dire que c’est très joli, car la lune illumine la cascade et s’y reflette.

 

 

 

10. LES CASCADES D’AGUA AZUL

Agua Azul, Chiapas, Mexique

 

Un peu plus loin sur la même route reliant Palenque à San Cristobal, les cascades d’Agua Azul émerveillent. Et oui encore de l’eau turquoise! C’est un peu la couleur officielle du Chiapas! On ne s’en lasse pas…

Un panneau nous explique un peu mieux le pourquoi du comment. Les roches sont calcaires et contiennent une forte dose de carbonate de calcium et d’hydroxide de magnésium qui créent comme un dépôt clair au fond de ces piscines naturelles. Quand la lumière pénètre dans l’eau, elle filtre toutes les couleurs, sauf le bleu qui arrive au fond et se reflete de nouveau à la superficie, donnant ces belles nuances de turquoise.

Le site est encore une fois magnifique, même si ici, le coté touristique a été plus qu’exploité. Les boutiques en tout genre bordent tout le sentier et on est sans arrêt sollicité pour une eau de coco, una blusa, una cerveza et j’en passe… Un peu dommage…

 

Agua Azul, Chiapas, Mexique

 

Agua Azul, Chiapas, Mexique

 

INFOS PRATIQUES | Agua Azul

 

OÙ? À environ 1h30h de Palenque, après tout dépend de l’état de la route, s’il y a des travaux…

COMBIEN? 40$MXN par personne (2€)

La baignade est autorisée à certains endroits.

 

 


Conseils pratiques pour préparer un voyage au Chiapas

QUAND VISITER LE CHIAPAS?

Le Chiapas est une région magnifique, mais pour profiter pleinement de tous ses attributs et notamment avoir l’eau turquoise, il faut y aller en saison sèche (janvier- juin). À partir de l’été, les pluies reviennent et l’eau se trouble pour avoir une teinte plutôt chocolat…moins réjouissant! Donc éviter de juillet à décembre, même si ce n’est pas une science exacte et qu’en fonction des années, les pluies sont plus ou moins abondantes.

CLIMATS DU CHIAPAS

Comme on vous disait le Chiapas est comme un pays avec différentes zones climatiques. La région de San Cristobal est située sur des hauts plateaux (>2000m d’altitude), il fait donc relativement frais, surtout à la nuit tombée. De même pour les lacs de Montebello. La végétation n’a rien à voir, les forêts de pins recouvrent les étendues.

Par contre, la forêt lacandone est humide et chaude, c’est la jungle tropicale. Palenque est l’endroit le plus chaud et humide de la région. Le Cañon del Sumidero est aussi très chaud. Il vaut mieux prévoir différents types de tenues pour voyager au Chiapas.

ETAT DES ROUTES DU CHIAPAS

Les routes sont parfois dans un état bien abimé avec de nombreux nids de poule, il faut être vigilant.

La portion entre Tuxtla et Comitan est la voie rapide Panaméricaine, qui va très bien, par contre.

BLOCAGES ROUTIERS AU CHIAPAS

L’Etat du Chiapas est connu pour être un peu plus “révolutionnaire” au Mexique, isolé du reste du pays, ici, les locaux ont tendance à se gérer de manière autonome. Ils ont une fâcheuse habitude à créer des blocages routiers pour un oui ou un non en révolte à une décision du gouvernement et il n’y pas le choix que de payer ce qu’ils demandent pour qu’ils nous laissent passer…

Attention, ne pas prendre peur, c’est un phénomène très isolé, on ne l’a rencontré que sur la route touristique reliant Palenque à San Cristobal. Les sommes ne sont pas astronomiques non plus, on parle de 100 – 200 pesos (5 à 10 euros) mais comme il peut y en avoir plusieurs, ce n’est pas forcément marrant. On a pu négocier facilement pour diminuer de moitié les frais… Ils sont bien conscients que c’est un peu du racket… Bref ne pas s’énerver, garder patience et malheureusement si on ne parle pas espagnol, payer les taxes aux locaux.

LOUER LES SERVICES D'UN CHAUFFEUR PRIVÉ AU CHIAPAS

Un service très pratique car le chauffeur connait très bien le pays et les routes, mais coûteux, on est pas en Inde… selon les agences de voyages, on parle de 2000 à 4000 pesos par jour en fonction de la taille de la voiture, du nombre de personnes. Pour une famille, ça peut être intéressant. On a voyagé avec les services de l’agence Grupo Viva Zapata, notre chauffeur Antonio était adorable.

VOYAGER EN BUS

au Mexique, le réseau autobus est très bien développé, on peut très facilement rejoindre les principaux points d’intérêts en car, il y a notamment la compagnie ADO, qui est partout.

COÛT DE LA VIE / BUDGET CHIAPAS

Bien moins cher que la péninsule du Yucatán, surtout le coté Riviera Maya (avec Playa del Carmen, Tulum qui sont nettement plus cher). Au Chiapas, nombreux endroits sont adaptés au tourisme régional, avec un niveau de vie moins élevé.

QUE RAMENER DU CHIAPAS

  • Du pinole, pozol ou du tascalate qui sont des boissons typiques de la région à base de cacao et mais grillé, le tout vendu moulu en sachet, se boit avec du lait ou de l’eau, chaud ou froid, c’est excellent et donne de l’énergie. Goûtez absolument!
  • Artisanat: le Chiapas a de vrais savoir-faire ancestraux, en matière de broderie notamment. On y trouve de belles chemises brodées à fleur ou un large choix de sacs, chemins de table, on voulait encore une fois tout acheté! Il y a de quoi faire!

 

 

> Retrouve plus de conseils pour préparer ton voyage au Mexique ici: Mexique, à lire avant le départ.

> Découvre aussi notre Road-Trip dans la Péninsule du Yucatan: Road-Trip Yucatan

> Et tous les autres articles sur le Mexique ici: Le Mexique avec les Bestjobers

 


Un Grand Merci au Tourisme du Chiapas et de Visit Mexico pour leur précieuse aide et conseils dans l’élaboration de ce beau voyage!

MEXIQUE | 10 LIEUX QUI VONT VOUS CONVAINCRE D’ALLER AU CHIAPAS
5 (100%) 3 votes

Pin It on Pinterest

Shares