Taiwan n’est en général pas la destination à laquelle on pense visiter en premier (ou tout court) pour un voyage dépaysant et nature ! Et pour cause, souffrant de nombreux clichés, île industrielle où le « made in Taiwan » y a la vie dure… Et pourtant, cette île est tout sauf ces stéréotypes !

Pour nous, tout commence avant notre blog voyage, il y a 5 ans, lors de la grande finale du Best Job in the World en Australie , je rencontre CC, candidate Taiwanaise très sympathique qui n’arrête pas de me vanter les beautés de son île oh combien luxuriante et montagneuse. Vraiment ?! Ma curiosité est piquée. Et puis, en parlant avec d’autres globe trotteurs avertis, Taiwan revenait souvent comme leur meilleur souvenir de tour du monde, souvent définie comme la pépite d’Asie orientale à découvrir pour de nombreuses raisons (peu connue des touristes Occidentaux, authentique, diversité de paysages, culture entre Chine et Japon, accueil chaleureux, gastronomie délicieuse, facilité d’y voyager, sécurité, propreté, etc). Nous nous étions donc promis d’aller y faire un tour avec Max !

Alors quand la compagnie Air France nous a demandé de travailler ensemble pour mettre en lumière une destination qu’ils desservent en vol direct depuis Paris, le choix fut simple et rapide ! Voilà comment nous nous sommes retrouvés à visiter Taiwan en mode road-trip hors sentier battus pendant 2 semaines. On espère bien vous surprendre avec cette île charmante au coeur de l’Asie, pleine de contrastes et inattendue !

 

 

 

_______________________

Que voir et que faire à Taiwan en 2 semaines ?

Notre itinéraire, un mix nature, culture et gastronomie !

 

 

Taipei Taiwan


  « Taïwan en pratique »  

  • NOTRE VOYAGE: 10 jours : mars 2019
  • OÙ ? En Asie, située entre la Chine et le Japon (très proche d’Hong Kong et des Philippines)
  • SUPERFICIE: 36 193 km2 (environ 4 fois la Corse)
  • QUAND PARTIR A TAIWAN? 

Une réponse pas si évidente après interrogations des locaux! Il faut savoir qu’il pleut beaucoup et souvent à Taiwan. Le facteur chance jouera un grand rôle durant votre séjour. L’automne d’octobre à novembre serait une période favorable, sinon fin mars-avril est chouette pour la floraison des cerisiers. Eviter l’été très chaud et pluvieux et la saison des typhons qui peuvent être violents.  Bref, vous verrez vite que la météo n’est pas une science exacte à Taiwan!

  • COMBIEN DE TEMPS Y ALLER ? En 8/10 jours sur place, vous avez un aperçu, pour en faire le tour et profiter, 15 jours est le minimum.
  • COMMENT Y ALLER ? Vols directs Paris-Taipei 3 fois par semaine avec Air France à partir de 550€ (13h de vol). Pour rejoindre le centre ville de Taipei, il y a une navette aéroport en train qui est très simple et pratique, elle vous dépose à Taipei Main Station en 40 min pour moins de 5€.

 

Air France Paris-Taipei

 

  • DECALAGE HORAIRE ? +6h en été, +7h en hiver
  • MONNAIE dollars taïwanais (TWD) taux de change (approx) : 1€ = 35 TWD (en 2019)
  • MODE DE PAIEMENT  

Prévoyez toujours une somme en cash sur vous car il peut arriver que certains endroits n’accèdent pas la CB.
Attention aux commissions que vous paierez à votre banque pour chaque retrait et paiement, sauf si vous avez une carte Revolut comme nous (gratuit pour des retraits jusqu’à 200€/mois et pas de frais lors des paiements à l’étranger).

  • VISA

Pas besoin de visa pour un séjour touristique jusqu’à 90 jours (3 mois) pour les ressortissants Français avec passeport valide.

Pour info, Taiwan fait partie des pays proposant la formule Visa Vacance Travail aux Français de 18 à 30 ans.

  • VACCINS

Pas d’obligatoire, il est cependant recommandé d’avoir ses vaccins de base à jour. Avec le passage du tropique du Cancer au sud et un climat subtropical au nord, prévoir un spray anti-moustiques zones tropicales.

  • ASSURANCE VOYAGE & RAPATRIEMENT

Pour voyager en toute sérénité, on vous recommande de souscrire une assurance voyage pour la durée de votre séjour à Taiwan. Un réflex pour nous à chaque destination. Nous utilisons en général ACS et la formule Globe Partner ou encore Chapka assurances.

  • TEL / WIFI  

Nous avons acheté une carte SIM locale pré-payée à l’aéroport pour nous connecter partout et à tout moment. Le prix est très raisonnable. Il existe plusieurs opérateurs (situés à gauche après la zone d’arrivée), on a pris le plus fiable (le plus cher aussi), Chunghwa Telecom. Tout est prévu pour les touristes, génial, avec des pass de plusieurs jours (3, 5, 7, 10, 15, 30 jours) offrant un accès illimité à internet. Pour 15 jours, il faut compter, 900TWD (soit 25€). Après clairement le wifi est partout et très visible dans chaque resto, cafés, bus etc. Donc si ce n’était pas pour notre job, on ne l’aurait pas pris. Après c’est toujours agréable d’être connecté pour se repérer, traduire quelque chose, etc à tout moment du voyage.

 

  • ELECTRICITE  Prises électriques de type A, deux fiches plates, comme aux Etats-unis, prévoir un adaptateur et une multiprise.

 

  • COMMENT CIRCULER A TAIWAN

Plusieurs choix possibles. Soit vous louez une voiture à Taipei, attention il vous faut un permis international. Les routes sont en excellent état, modernes, et les panneaux de direction sont pour la majorité traduits en anglais.

Soit vous voyagez en train et pouvez louer des scooters aux différents stops. Les trains, et les transports publics en général à Taiwan fonctionnent très bien et sont sûrs. Par exemple pour faire un Taipei-Tainan en train rapide, compter 1h30 et cela vous coûtera un peu moins de 40€. Vous pouvez acheter des pass 2, 3, 5 jours, c’est très bien fait, ils pensent à tout!.

A Taipei, les bus et métro marchent super bien et desservent vraiment au top la ville et les alentours. Il suffit d’acheter une easycard à 100 TWD (carte magnétique rechargeable) au guichet d’une station de métro ou d’un shop 7 Eleven (il y en a partout) et de la recharger. Un trajet coûte 16 TWD soit 45 centimes. Le métro de Taipei est un des plus simples, modernes, propres et efficaces qu’on ait pu voir!

 

  • BUDGET VOYAGE A TAIWAN

Tout dépend de votre mode de voyage. Taiwan reste très accessible mais plus chère que d’autres pays d’Asie. Il ne faut pas la comparer à la Thaïlande ou au Cambodge par exemple. Certains tour du mondistes diront que c’est trop cher, mais pour des vacances depuis la France, c’est très accessible et on peut se faire plaisir.

Durant notre voyage, nous avons testé différents types d‘hébergements, de la cabane chez l’habitant à la maison d’architecte luxueuse en passant par la guest house. Les tarifs variaient de 60 à 250€ la nuit pour deux en chambre double avec PDJ. On peut se loger à prix très correct pour quelque chose de simple mais très propre (moins de 60€ la nuit et encore moins en auberges de jeunesse qui sont souvent stylées à Taiwan) et se faire plaisir à 1-2 endroits du voyage dans des hébergements qui méritent le coup, comme on vous le mentionne dans l’article.

Pour les repas, on a mangé autant dans la rue (street food), snack et restaurants réputés, les prix allaient de 5€ à 20€ par personne par repas. On peut donc se lâcher niveau gastronomie! A Taiwan, il est d’usage de commander plusieurs plats et de tout partager, la gastronomie est un vrai art de vivre (vous les verrez d’ailleurs toujours manger ici et là, à toute heure), c’est vraiment culturel !

Voiture de location, comptez une quarantaine d’euros par jour pour une location durant 15 jours sur le site Rentalcars pour une voiture économique.(Bon à savoir, l’essence coûte vraiment moins cher que chez nous, moins d’1€ le litre de sans plombs). Ils roulent à droite.

Pour un voyage en sac à dos en solo, il est possible de voyager à Taiwan sans se priver, pour moins de 50€ par jour (transport en train, scooter, hébergement simple, repas).

Les entrées dans les parcs nationaux sont gratuites, les musées et sites historiques ne sont pas chers (50/100 TWD soit 1,5/3€)

Nous n’avons pas fait d’activités payantes mais vous pouvez trouver une sélection d’excursions ici

  • SECURITE

Un des pays les plus sûrs que l’on ait visité! Une île où l’on se sent détendu !! Les gens ne volent pas, sont très respectueux et la criminalité est proche de zéro. C’est vraiment un sentiment très agréable !!!  Le seul danger selon nous est en ville avec les scooters, où il faut faire attention en traversant… mais bon c’est la base!

  • POURQUOI Y ALLER?

La NATURE & L’AVENTURE: oui elle existe à Taiwan et couvre d’ailleurs 80% du territoire. De gros efforts sont faits pour sa préservation, neuf parcs nationaux ont été établis. Vous y trouverez des montagnes à plus de 3000m (et même le point culminant d’Asie Nord Est à 3952m!), des canyons, plantations de thé, iles volcaniques, parc géothermiques, plages, forêts luxuriantes!  Un terrain de jeu génial pour qui aime randonner et camper par exemple.

L’AUTHENTICITE & L’ACCUEIL: un pays encore hors sentier battus pour les Occidentaux, il n’est pas rare de se retrouver dans des endroits qu’avec des locaux. Les Taïwanais sont d’une grande gentillesse. Ils n’arrêtent pas de vous souhaiter la bienvenue dans leur pays partout, ils aiment engager la conversation et sont très respectueux. (Il n’y a que là bas que les gens s’arrêtaient systématiquement parce qu’on faisait une photo et ne voulaient pas déranger, s’excusaient, c’est étonnant et on est clairement pas habitué!). Quelques sites sont très fréquentés par les visiteurs chinois et japonais notamment.

UN MIX UNIQUE: fiers de leurs traditions chinoises, Taiwan est aussi marquée par 50 ans d’occupation japonaise (qui a cessé avec la fin de la deuxième guerre mondiale). A cela s’ajoutent les dizaines de communautés indigènes, proches de celle du Pacifique. On y trouve donc des mélanges et contrastes culturels très intéressants, humainement et « gastronomie-quement » aussi.

Taiwan est un pays d’Asie facile à découvrir, ce qui en fait une destination idéale pour un premier voyage sur ce continent. C’est une version plus accessible de la Chine, avec de nombreux points communs avec le Japon, tout en gardant une identité propre.

 

  • BON A SAVOIR 

-On trouve beaucoup de chiens errants, nous n’avons eu aucun soucis, mais on préfère prévenir.

-Traduction du chinois vers l’anglais, il existe différents système de romanisation et il ne faut pas s’étonner de trouver les même lieux orthographiés de manière très distincte. Pas toujours facile de s’y retrouver…!

 


 

Carte Taiwan

 

 

 

JOURS 01, 02 & 03 | TAIPEI & PARC NATIONAL DE YANGMINGSHAN

Taipei n’est pas une ville qu’on aime au premier regard pour son esthétisme. En 1949, alors qu’elle n’était qu’une bourgade, la ville est nommée capitale du gouvernement de la République de Chine (oui, c’est le nom officiel de Taïwan). Résultat, Taipei se développe de manière trop rapide en très peu de temps, laissant quelques règles d’urbanisme de côté. Ceci étant dit, c’est en prenant le temps de se promener dans ses quartiers, de visiter quelques uns de ses sites incontournables, de vivre au rythme des marchés de nuit, qu’on apprécie la ville et qu’on finit même par la trouver plus qu’agréable et très intéressante.

Trois jours est un minimum pour aller à l’essentiel, si vous avez un peu plus, ça ne sera pas gâché. Nous ne détaillons pas le programme ici car cette partie fait l’objet d’un article spécialisé Taipei et proche alentours. Mais dans les grandes lignes:

JOUR 1: Premiers aperçus entre temple, quelques rues, LE symbole de la ville & super spot pour le sunset.

  • Temple Baoan: premiers pas dans la religion taoïste
  • Tour 101: l’icône de la ville
  • Quartier Datong: ruelles, cafés cosy
  • Songshan Creative & Cultural Park: pour un lieu arty & tendance
  • Elephant mountain pour la meilleure vue au sunset

JOUR 2: On approfondie la découverte de Taipei: plus de quartiers et l’ambiance marché de nuit

  • Dihua Street: la plus ancienne de Taipei avec les herboristeries chinoises
  • Nanjing West Road: shopping souvenirs dans des boutiques stylées.
  • Ximending: la version Shibuya de Taiwan (néon, grandes enseignes)
  • Memorial Tchang Kai Check: le monument monumental de Taipei!
  • Shilin night market: le lus connu mais il y en a mille autres!

JOUR 3: Sortie à la journée au parc national de Yangmingshan.

Tous les détails sur Taipei et ses alentours dans cet article dédié:

Que faire à Taipei et autour? Notre itinéraire sur le blog voyage

>> Réserver une activité pour découvrir Taipei

 

INFOS PRATIQUES | Taipei

  • Où dormir à Taipei ?

Nous avons testé différents hébergements dans la capitale, de gamme de confort et prix différents. On peut trouver dans la ville de charmants hostels au hôtels les plus luxueux.

Le CHO HOTEL: plus qu’un hôtel, c’est plutôt un bel hostel mais qui propose aussi des chambres privées, concept très sympa, belle déco, situé dans le quartier de Ximen. Attention de ne pas booker une chambre sans fenêtre (ça se fait pas mal à Taiwan…). Pour une chambre double avec fenêtre, à partir de 70€.

La MUDAN HOUSE: une guest house très propre avec petit déjeuner tous ensemble, nous étions dans la Penthouse, très lumineux et spacieux. Nuit à partir de 90€ pour la penthouse mais chambre plus petite moins chère.

Le GRAND HOTEL: l’hôtel historique de la ville, un symbole, construit en 1952, il a accueilli tous les gens importants en visite à Taiwan. Avec son architecture dans la tradition chinoise et son immense taille, il ne passe pas inaperçu! Depuis une chambre avec vue, on a un sacré panorama sur Taipei. Selon nous, pas évident pour visiter car le Grand Hôtel est isolé. Beaucoup d’offres à saisir sur internet, à partir de 120€ pour une chambre avec vue.

Voici une sélection d’autres hôtels à Taipei.

 

  • Où manger à Taipei ?

Entre les innombrables restaurants, cantines de rues, marchés de nuits et cafés bistro tendance, il y a l’embarras du choix à Taipei! Voici quelques adresses testées.

L’incontournable Din Tai Fung: l’as des raviolis vapeurs farcis (xiaolongbao). 10 restaurants rien qu’à Taipei. Celui au pied de la Tour 101 est très grand, vu l’attente et le succès du lieu, mieux vaut réserver si vous le pouvez.

Le tendance café Man Bao: pour manger un burger façon taïwanaise. Très bon et les propriétaires sont adorables. Attention c’est tout petit à l’intérieur.

L’insolite Come True Café/Water to Africa: un café créatif où chaque plat est une réalisation artistique (ou presque!). Le café y a l’air excellent (on ne boit pas de cafés, mais ça donnait cette impression). Tout était bon.

Pour la déco: Angels Café: des plantes et encore des plantes dans ce petit café sympa.

Marché de nuit: Shilin Night Market, ou Shinyuan market , des 16/17h, les échoppes chauffent! Il y en a pour tous les styles.

 

 

 

 

JOURS 04 | LA COTE NORD-EST

Elephant Trunk Rock, TaiwanElephant Trunk Rock

On fut totalement bluffés de voir tout ce qui était possible de faire dans un rayon d’une 1h en voiture de Taipei. On ne l’a pas forcément visité dans cet ordre là mais encore une fois, nous vous donnons nos conseils si cela était à refaire.

Tout proche, il y a l’ancienne voie ferrée de Pingxi et le village de Shifen avec sa cascade très connue. En continuant vers le littoral Pacifique, nous nous sommes arrêté voir le rocher en forme de tête d’éléphant, impressionnant au dessus de l’océan qui déferle en contrebas (Elephant Trunk Rock). Et puis la côte prend ici des allures insolites, les rochers pourraient se confondre avec des champignons (des morilles) ! Les couleurs sont étonnantes, comme c’est le cas un peu plus au sud, à Nanya Rock. Un petit air d’Australie miniature par ici!.

 

Nanya Rock, Taiwan

 

Elephant Trunk Rock, Taiwan

 

 

En longeant l’océan, notre regard est attiré par la différence de couleurs dans l’eau. Le Yin Yang sea, ce phénomène est en fait dû à la Golden Waterfall, une cascade un peu plus haut dans la montagne, qui traverse une mine de cuivre et se déverse dans la mer en contrebas. Il ne faut d’ailleurs pas la manquer, elle est très belle et en bord de route. Ne vous avisez pas de tremper un pied dans l’eau, elle est fortement toxique et contient de l’arsenic… Toute cette région était autrefois exploitée pour la recherche de l’or, durant l’occupation japonaise (fin 19° et début 20°siècle). Les discours n’étaient pas clairs sur l’origine de ces phénomènes, naturels, ou liés à l’exploitation minière passée…

 

Golden Waterfall, Taiwan

 

En continuant la route, qui monte en serpentin, il y a une randonnée superbe si la vue est dégagée, c’est la Tea Pot Mountain Trail. Les paysages sont ici de toute beauté et procure une sensation de liberté comme seuls les grands espaces confèrent. Les montagnes verdoyantes à flanc de Pacifique, c’est magnifique. Le temps n’était pas le meilleur pour vous montrer la beauté du lieu, mais qu’est-ce qu’on aurait rêvé d’un lever de soleil là tout en haut…

 

Tea Pot Mountain, Taiwan

Randonnée Taiwan proche de Taipei: Tea Pot Mountain Trail

 

En contrebas sur l’autre colline se dessine les contours du village de Jiufen (dans le district de Ruifang: on a eu un peu de mal avec l’orthographe et les traductions du mandarin vers l’anglais), très certainement le plus connu et visité de Taiwan. Nous y sommes passés mais mieux vaut ne pas craindre la foule et les bus. Si l’île reste peu touristique, ils sont tous à Jiufen en tout cas! Vous l’avez compris un peu déçus par ce village, pour lequel nous n’avons pas forcément compris l’engouement… Certes il est perché, a de jolis lanternes rouges et a inspiré Hayao Miyazaki pour le Voyage de Chihiro, mais sinon? Peut être que la magie opère davantage à la tombée de la nuit?

Pour le déjeuner, nous y avons testé un restaurant un peu en dehors de la cohue, pour lequel il faut passer le petit tunnel étroit. Depuis notre table,  une vue magnifique sur l’océan, c’est le Yu Zai Fan Shu tea stall. Ce que j’ai adoré, c’est la grosse théière traditionnelle en céramique qui au pied de la table reste chauffée par une bougie. Thé à volonté!

 

Jiufen, Taiwan

 

Village de Jiufen, Taiwan

 

Jiufen, Taiwan

 

INFOS PRATIQUES | Jiufen/Riufang

  • Où dormir à Jiufen ?

Nous n’avons pas dormi, mais cela peut être une jolie étape dans votre tour de l’ile. Voici une sélection d’hébergement.

  • Où manger à Jiufen ?

A Jiufen, les spécialités sont la patate douce et le taro (autre tubercule). On a testé le Yu Zai Fan Shu tea stall

  • Que faire à Jiufen et environ?

La superbe randonnée de Tea Pot Mountain, la Golden Waterfall, Ring Yang Sea, Elephant Trunk Rock, Nanya Rock, Shifen et sa cascade.

 

 

 

JOURS 05-06 | LE PARC NATIONAL DE TAROKO

Qingshui Cliff, Taroko, Taiwan

En descendant pour les gorges de Taroko, il faut absolument s’arrêter au Qingshui Cliff, un parking, et 100 mètres plus loin, on y voit l’océan Pacifique frapper les falaises du littoral. Le contraste des verts et des bleus de la nature sont saisissants.

 

S’il n’y avait qu’un spot à voir à Taiwan, je crois bien que ça serait les gorges de Taroko. Un des neufs parcs nationaux de l’île, Taroko fait partie des 7 merveilles naturelles d’Asie avec ses gigantesques falaises de marbre & granite traversées par la rivière Liwu d’un bleu perçant, le tout formant un canyon de 19km de long et surplombé de montagnes à plus de 3000m. Pour compléter la carte postale, des pagodes et temples semblent être suspendus ic et là à flanc de montagnes, enveloppées de brume.

 

Clairement pas la première image qui vient en tête quand on évoque l’île de Taiwan mais très certainement le moment où l’on se sent content d’avoir choisi cette destination! Ce ne fut pas sans nous rappeler les gorges du Verdon mais dans une version plus tropicale.

Même si le parc est très grand, on peut faire le tour des sentiers les plus accessibles et touristiques en une journée si l’on a une voiture ou un scooter pour circuler. Par contre, on peut aussi facilement y rester plusieurs jours pour s’adonner à des randonnées plus sérieuses à flancs de falaises et sur les sommets. Pour ces derniers, il faut absolument avoir un permis en poche car leurs accès sont limités par l’administration du parc dans un souci de préservation de l’écosystème naturel. (cf. box infos pratiques ci-dessous).

Parce qu’on avait du mal à comprendre comment fonctionnait le parc de Taroko, on vous glisse ici la carte du parc national à télécharger, comme ça vous avez accès aux noms des sentiers. Attention beaucoup peuvent être fermés pour travaux de maintenance ou suite à des éboulements etc.

Au minimum, faites Changchun Shrine Trail (Eternal Spring Shrine trail), très rapide en 30 minutes vous avez fait l’aller/retour, elle mène à un petit temple d’où jaillit une cascade. Swallow Grotto et le tunnel of Nine Turns étaient fermés durant notre passage, on a continué vers le Luishui Trail et le sentier de Baiyang qui se termine par une grotte inondée par une cascade. Sans imperméable, s’abstenir! En été, ça doit être rafraîchissant, pour nous à 18° degrés, nous n’avions pas trop envie de nous faire mouiller! Notre préférée reste la Shakadang Trail  même si nous en avons fait qu’une portion, c’était déjà très chouette.

 

Parc National de Taroko

 

Parc National de Taroko, Taiwan

 

Parc National de Taroko, Singes

 

Parc National de Taroko

 

Parc National de Taroko, Taiwan

 

Parc National de Taroko, Taiwan

 

Nous savons au fond de nous que nous reviendrons à Taiwan pour y grimper les montagnes de Taroko et de là haut nous réveiller au dessus d’une mer de nuages. En attendant, nous avons profité du luxueux Silks Place au coeur du parc à la hauteur du village de Tianxiang. Après une journée de marche, la piscine et les jacuzzis sur le rooftop ont été plus que bien accueillis!

 

Boutique Hotel Taroko, Silk Place

 

Silk Place Taroko

 

Taroko est un très joli parc et il commence à être victime de son succès et de sa « relative » proximité à Taipei. Sur les chemins balisés courants, il y aura du monde, des bus, des scooters et des voitures. On préfère le préciser pour éviter les déceptions.

 

 

INFOS PRATIQUES | Taroko 

 

  • Où dormir à Taroko ?

Meilleur hotel à Taroko, Taiwan

Nous avons eu la chance de dormir dans l’enceinte même du parc national, dans l’hôtel le plus luxueux, le Silks Place. Design, avec une excellente table et un joli rooftop avec piscine et bains chauds. Pour sa proximité avec les sentiers de randonnée et son confort, c’est l’option idéale pour explorer le parc. Nous n’y avons passé qu’une nuit, deux peuvent être bien si vous voulez faire davantage de randonnées. A partir de 280€ la nuit avec PDJ.

>> Il y a plus d’hébergements moins cher à Fushi à la sortie du parc.

  • Où manger à Taroko ?

 Taroko Village hôtel

Le Taroko Village hôtel est un très bon endroit pour déjeuner et s’initier à la cuisine aborigène, car oui Taiwan compte une dizaine de tribus différentes, proches de celles du Pacifique (Polynésie). Une belle découverte. Une autre alternative pour dormir aussi dans le park 😉

 

  • Quels sentiers faire à Taroko ?

Les sentiers sont nombreux et vont de 10 min à plusieurs jours. On vous recommande de vous arrêter tout d’abord au Centre d’information des Visiteurs pour avoir les actus, une carte du parc et vous familiariser avec l’environnement du parc. Le centre est très bien fait.

Les sentiers accessibles à tous pour une visite d’une journée: de l’entrée vers le fond du parc:

  • Changchan Shrine Spring avec le petit temple: très facile et rapide (2km de sentier en détour de la route principale, on vous conseille de le faire en dernier sur le retour pour éviter de refaire la boucle, car la route est à sens unique).
  • Swallow Grotto: fermé quand on y était (1.35 km, rapide)
  • Tunnel of Nine Turns: fermé aussi et depuis longtemps celui-là (1.9 km, 40 min environ pour l’aller et retour sur ses pas).
  • Luishi Trail/ Heliu:  facile  (2km, 45 min tranquillement pour rejoindre Heliu).
  • Baiyang waterfall: facile (2.2km, prévoir 2 heures pour l’aller/retour et une lampe de poche pour les tunnels sombres et un kway).
  • Shakadang trail: facile (4.4km , prévoir 3-4h pour l’aller/retour). On a fait demi tour après 1h, par faute de temps, mais c’était déjà très chouette. (ce Trail est au départ mais on le conseille à la fin car c’est un peu le plus souvent selon nous des sentiers sans permis donc mieux vaut ne pas commencer par ça.)
  • On avait aussi repéré les sources d’eau chaude de Wenshan, mais fermé aussi.

 

Avec permis à demander à l’avance (compter 1 grosse semaine de délais d’obtention), on aurait aimé faire Zhuili Old Road qui est limité à 100 personnes par jour et nécessite une bonne journée à pied, avec des passages à flanc de falaises et de passer des ponts suspendus (vertige s’abstenir). Il y a aussi celles partant sur les montagnes. Toutes les informations (en anglais) sur le site du parc national de Taroko . Pour faire votre demande de permis en ligne, c’est via ce site web.

 

  • Comment venir à Taroko ?

Il faut compter 4h de route depuis Taipei en voiture, mais le parc est aussi accessible en train, cela est d’ailleurs un peu plus rapide. Le train part de Taipei Main Station, le trajet dure 3h pour rejoindre Xincheng. Une fois arrivé à Xincheng, il est possible de louer un scooter ou il y a aussi le bus 302 qui effectue le trajet dans les gorges.

Taroko est en fait une route sinueuse unique à travers le canyon où les gens s’arrêtent aux différents points de vues, et départs de sentier, avant de continuer.

 

 

 

 

JOURS 07 | LA COTE EST jusqu’à Chihpen (Taitung)

Cote Est Taiwan

 

Au programme du jour, descendre le long de la route 11, nichée entre le Pacifique d’un coté et les montagnes verdoyantes de l’autre, le cadre est à couper le souffle. C’est la côte la plus sauvage du pays, avec de nombreux villages aborigènes et des spots de surf pour les amateurs de glisse.

Il n’est pas toujours évident de pouvoir s’arrêter pour une photo sur la route 11, on a fait une pause à Shitiping, un endroit qui nous a tellement rappelé l’ile de Sao Miguel aux Açores pour son littoral volcanique. Pêcheurs, grosses vagues, le cadre est chouette.

Un peu plus bas sur la route, les grottes de Baxian. Des artefacts du Paléolithique y ont été retrouvés, mais parce que le centre d’info était fermé à notre passage, nous c’est une curiosité qui a attiré notre attention. Au pied de la grotte principale, on y entend le bruit de la mer alors que l’océan est en contrebas. Etonnant.

 

Taiwan cote Est

 

Mais le spot à ne pas rater et qui a ébloui notre journée malgré le mauvais temps, c’est le pont de Sanxiantai. Plus connu sous le nom de pont du Dragon avec ses 8 arches qui imitent les ondulations de cette légendaire créature si chère aux Chinois. Le ciel est noir, la pluie nous laisse un peu de répit pour traverser et aller voir ce qu’il s’y cache de l’autre coté. Dans cette ambiance apocalyptique, nous découvrons, seuls au monde ce petit bout d’ile volcanique érodée par l’océan et les vents. Le moment est spécial, on se croit transporté en Ecosse, c’est incroyable ces ressemblances entre des lieux qui au départ rien ne rassemble. On se dit qu’un lever de soleil ici par une belle journée doit être plutôt marquant. Pour nous, la nuit tombe et il est temps de gagner notre prochaine étape pour la nuit, Chihpen.

 

Le pont du Dragon, Taiwan

 

Le pont de Sanxiantai, Taiwan

 

Taiwan comme un air d'Ecosse

 

Chihpen, juste à coté de Taitung est prisée pour ses sources thermale d’eau chaude. Un site développé durant l’occupation japonaise, sur le modèle des onsens. D’ailleurs, Taiwan est la deuxième destination thermale au monde après le Japon en nombre de sources chaudes. Ne cherchez pas le charme dans cette bourgade, encore moins des sources chaudes en pleine nature, car ici tout se passe dans les hôtels. Depuis notre baignoire, nous avions l’eau thermale au robinet, pratique. On en profite pour se prendre un bain de jouvence dans cette eau aux multiples vertus.

Le matin nous avons fait une petite balade à Jhihben National Forest qui se trouvait à 10 min en voiture de l’hotel et on a pu croiser des singes! Max était aux anges, une longue pause photo s’est imposée.

 

Singe à Taiwan

Jhihben National Forest

 

Jhihben National Forest

 

Singe à Taiwan

 

INFOS PRATIQUES | Côte Est 

Taroko – Chihpen: route 11 : 200km – 4h (hors pause et visite en route).

 

  • Où dormir à Chihpen ?

Nous sommes restés au Chihpen Century hotel, tout confort, avec l’eau de source direct dans les robinets de la salle de bain, et des onsens publics également, des restaurants où on a pu gouter une bonne fondue façon taïwanaise (shapu shapu). Nuit à partir de 150€ avec PDJ

>> Sachez qu’il y a de nombreux hébergements dans le secteur et pour un budget nettement inférieur.

 

  • Que voir sur la Côte Est ?

La cote est sauvage, entre océan Pacifique et montagnes luxuriantes. Quelques spots pour s’arrêter résumer ici:

  • Shitiping: petite balade et pause photo en bord de mer
  • Grotte de Baxian: courte pause
  • Pont Sanxiantai: prévoir 2h pour se promener sur la petite ile volcanique sans se presser
  • Jhihben National Forest: à quelques minutes, un parc aménagé avec centre d’info, exposition, jardin botanique, sentier commenté à travers la forêt. Bien avec des enfants.

 

 

 

 

JOURS 08-09 | Option: Ile verte ou île des Orchidées // Parc national de Kenting

Le voyage est fait d’aléas! Nous avions prévu une excursion avec une nuit sur l‘île Verte (Ludao en mandarin), accessible en ferry en 1h de trajet depuis le port de Fugang (à 10 min du cette-ville de Taitung). Mais voilà, la météo n’étant pas au beau fixe, nous n’allions pas vraiment pouvoir profiter du coté balnéaire de cette ile volcanique (même si nous aurions tout de même pu tester ses sources d’eau chaude salée (40°C). Un phénomène rare qu’on retrouve qu’au Japon et en Sicile. Nous avons annulé notre séjour et filé sur la cote Ouest dans les villes de Kaohsiung et Tainan où nous aurions plus de choses à découvrir même s’il pleut. C’est pourquoi nous n’avons pas de photos de cette partie mais trouvons importante de la mentionner dans notre itinéraire idéal.

En discutant sur place avec des locaux et en échangeant avec certains abonnés sur les réseaux sociaux, nous avons cru comprendre que finalement l’île Verte est assez touristique et qu’il vaut notamment mieux éviter d’y aller les week-end. On nous a également mentionné le parc national de Kenting, tout au sud, pour y voir les plus belles plages de Taiwan avec de l’eau turquoise. Un lieu très touristique par contre, mais possibilité de trouver des spots plus calmes avec un peu de temps.

S’il fallait choisir une île, privilégier plutôt l‘île des Orchidées (Lanyu) au sud de l’île Verte. Elle serait plus authentique, terre des Yamis, une des tribus aborigènes taïwanaises qui est tournée vers l’ocean et ne vit majoritairement que de la pêche. C’est un petit bout de roche volcanique, il n’y aurait que deux hébergements modestes mais on le note pour un prochain séjour, ça a l’air très sympa surtout lorsqu’il fait beau et chaud (avril à juin).

 

>> Trouver un hôtel disponible à l’ile Verte 

>> Réserver un hébergement dans le parc national de Kenting

>> Séjourner à l’ile aux Orchidées

 

JOURS 10-11 | LES VILLES DU SUD: KAOHSIUNG & TAINAN

 

Kaohsiung

Kaohsiung n’était pas du tout prévu  au programme comme je vous le disais un peu plus haut, mais finalement nous sommes contents d’y avoir fait un tour sur notre route pour Tainan!  Même si au premier abord (comme pour la majorité des villes taïwanaises), elle ne donne pas forcément envie de s’y arrêter, il faut creuser !

Kaohsiung, c’est la deuxième plus grande ville après Taipei avec plus d’1.5 millions d’habitants. Très moderne, premier port du pays, troisième plus grand port de conteneurs au monde, c’est le modèle de la réussite économique de l’ile, présentée comme ça, ça ne fait pas rêver, mais pourtant, elle mérite le détour pour quelques sites, qui en fonction de vos intérêts vous marqueront.

Déjà, on irait juste pour le quartier artistique Pier 2, un gigantesque complexe au coeur du port où des anciens entrepôts ont été convertis en ateliers d’artistes, salles d’expo, boutiques tendances et de nombreux cafés. Du street art partout, des sculptures décalées, rien que pour s’y balader ça vaut le coup! On a beaucoup aimé!

 

Kaohsiung, Pier 2, Taiwan

 

Kaohsiung, Pier 2, Taiwan

 

Kaohsiung, Pier 2, Taiwan

 

Kaohsiung, Pier 2, Taiwan

 

Kaohsiung, Pier 2, Taiwan

 

Kaohsiung, Pier 2, Taiwan

 

Et puis à 15 minutes en voiture, un endroit qui n’a absolument rien à voir mais qui encore mérite le coup d’oeil, c’est le lac du Lotus qui abrite sur ses berges plusieurs pagodes et temples taoïstes. Un coin plutôt improbable et démesuré, avec des airs de Disneyland qui devrait plaire aux enfants. A la tombée de la nuit avec toutes les lumières, la promenade a pris un tournant féérique! La plus impressionnante c’est la pagode du Tigre et du Dragon, dans ces moments là, on réalise qu’on est bel et bien en Chine ! Les croyances & superstitions sont partout, d’ailleurs  l’architecture n’a rien laissé au hasard. Quand on s’y intéresse, c’est passionnant. Pour ne pas être mal vu et vous attirer le mauvais sort, faites attention de monter par la tour du Dragon (plus puissant) et de ressortir via la tour du Tigre.

 

Pagodes du Tigre et Dragon, Kaohsiung, Taiwan

 

Kaohsiung, Taiwan

 

Pagodes du Tigre et Dragon, Kaohsiung, Taiwan

 

On en a entendu parler trop tard, mais depuis Kaohsiung, il est possible de relier l’île de Petit Liuqiu ( Xiao Liuqiu) annoncée comme un réel paradis de nature. Un aller retour sur une journée peut être possible pour notamment nager avec des tortues et faire du snorkeling.

>> Trouver un hôtel disponible à Kaohsiung 

 

Tainan

En moins d’une heure, on rejoint Tainan où nous posons nos valises pour les deux prochaines nuits à la Mao House, une maison d’architecte d’exception où le zen s’empare de nous à peine passé la porte du jardin. Sans aucun doute la plus belle adresse de notre séjour à Taiwan. Un havre de paix, en retrait de la ville, sur la petite ile de Yu-Guang.

 

Mao House Tainan, Taiwan

Mao House, Tainan

Boutique Hotel Tainan, Taiwan

 

Mao House, Hotel Design Tainan, taiwan

 

Tainan

 

Capitale historique de Taiwan, réputée comme étant LA destination culinaire de l’île, on peut facilement rester 2/3 jours à Tainan. Tout dépend de son temps et de ses envies.

Par où commencer? La religion, il y aurait plus de 300 temples taoïstes à Tainan, autant dire qu’il est impensable d’en faire le tour (mais à ce stade du voyage vous en aurez déjà vu!). Si vous souhaitez en choisir quelques uns, il y a le tout premier temple officiel du pays érigé en hommage à la déesse de la Mer, Matsu. Cette dernière en compte environ 400 à travers toute l’île. Ici au Grand Matsu temple, on s’était pris au jeu de faire des voeux à l’aide de coups de tampons, qui sont vraiment une tradition à Taiwan.

Plus original et qui permet de faire un lien avec l’histoire de Tainan, c’est le petit temple aujourd’hui présent à l’étage de la Chihkan Tower (appelé aussi Fort Proventia). Un lieux très intéressant, historiquement parlant et juste à coté à pied du Grand Matsu. Aujourd’hui des étudiants des 4 coins de l’île s’y réfugient pour demander leur bénédiction, faire en sorte qu’ils réussissent leur examen. Mais à la base, ce fut un fort construit par les hollandais lors de la colonisation au 17e siècle, qui fut renversé sous la dynastie Qing. Ces derniers ont alors reconstruit sur les fondations existantes les tours Chihkan dans le respect de l’architecture chinoise traditionnelle et en y plaçant un temple en l’honneur de la divinité de l’éducation. Dans le même secteur, l’ancienne rue Xinmei, connue autrefois comme la rue du riz à cause de toutes les boutiques de riz, mérite qu’on s’y balade pour son style unique.

 

Tainan Chihkan Tower (appelé aussi Fort Proventia)

 

Tainan, Taiwan

 

Notre lieu préféré à Tainan? La Anping Tree House, un autre site, témoin du passé de la ville et plus particulièrement de son port Anping, qui en 1865 est officiellement déclaré port de commerce international de marchandise. La société britannique Tait & Co y installe des entrepôts notamment pour le commerce du sucre, du camphre et de l’opium avec l’Inde. S’en suivront le commerce du sel jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale où les entrepôts sont alors abandonnés durant une soixantaine d’années. La nature y a repris ses droits et les banians (arbre) aux racines interminables se sont emparés des lieux. Résultat aujourd’hui? Un endroit insolite, très photogénique et à l’ambiance unique !

 

Anping Tree House, Tainan

 

Anping Tree House, Taiwan

 

Et puis on ne peut pas visiter Tainan sans découvrir ses spécialités culinaires. Souvent définie comme la capitale gastronomique du pays, les spécialités sont nombreuses. Le paradis de la street food!  Dans chaque rue, au coin de chaque ruelle, des gamelles qui chauffent, des odeurs qui vous invitent à la tentation. Comme par exemple la boulangerie Klin Taiwan Baozi qui nous a régalés avec ses fameux pains traditionnels farcis et cuits à la vapeur. A l’heure du déjeuner, les locaux se bousculent pour venir chercher leur préféré à emporter. Pour les versions sucrées, ils raffolent des haricots rouges, comme au Japon.

Les Danzai noodles sont un autre plat typique depuis plus d’un siècle, plusieurs restaurants en proposent, on les a goûté au restaurant Du Hsiao Yueh qui les sert depuis 1895! Pour quelques euros, on est largement rassasié.

Pour le soir, en prenant bien garde de réserver à l’avance, on dine chez Zhu Xin Ju. Dans une petite rue ancienne, avec des maisons de plus de 140 ans, nous découvrons un restaurant à l’atmosphère toute particulière. Ici, on ne choisit pas ce que l’on veut manger, mais on se délecte des créations du jour préparées en fonction des produits de saison et de l’humeur du chef. Une parfaite façon de s’initier à la cuisine du pays. Bouillon avec des palourdes et du gingembre, légumes verts sautés, champignons, les plats s’accumulent. Dans la tradition taïwanaise, tout est au centre de la table pour le partage.

Nous avons également diné dans un restaurant de rue, à coté d’un petit temple, identifié sur google maps comme le temple barbecue restaurant, pas évident de commander car tout était écrit uniquement en mandarin! Mais c’est pourtant bien là que j’y ai mangé un des meilleurs poissons de ma vie. Une saveur en bouche que je ne risque pas d’oublier, mais voilà barrière linguistique oblige, je n’ai aucune idée de quoi il s’agissait, ni comment il avait été préparé!

Oui, oui… on a beaucoup mangé à Taiwan 😀 !

 

Gastronomie Taiwanaise

 

Pour finir la soirée, on flâne à Shennong street, très certainement la rue la plus connue de la ville, en tout cas dans le plus vieux quartier de Tainan. Il y a 300 ans, c’est là que tout se passait. Cafés et bars tendances, boutiques de souvenirs ouvertes jusqu’à 21h, artisanat, le tout sur fond de lampions rouge. On réalise oh combien on se sent détendu à Taiwan! Un vrai bonheur!

 

Lampions Tainan, Taiwan

 

Shennong street, Taiwan

 

INFOS PRATIQUES | TAINAN

 

  • Où dormir à Tainan ?

Mao House, Tainan Design Hotel Taiwan

Pour une option détente, avec un accueil chaleureux, dans un cadre d’exception:la Mao House. Une maison d’architecte qui allie à merveille tradition culturelle taïwanaise et modernité. Du béton, un jardin, un étang avec des carpes énormes et des lignes sublimes. Nous étions aux anges et tellement sereins dans cet univers design. Chambre à partir de 220€ avec PDJ, ils ont trois maisons différentes (la Golden où nous étions), la Glass House et la Time House).

>> D’autres hébergements disponibles à Tainan

 

  • Où manger à Tainan ?

Pour des Danzai noodles: restaurant Du Hsiao Yueh

Pour des pains farcis cuits à la vapeur: parfait snack ou déjeuner à emporter: boulangerie Klin Taiwan Baozi

Pour une cuisine locale, de saison: Zhu Xin Ju (réservation obligatoire, ne manquez pas de faire un tour dans l’arrière salle qui abrite une collection d’objet et meubles taïwanais anciens).

Pour un repas simple, pas cher et typique: Temple Barbecue restaurant 

Et tellement d’autres endroits…! (Partagez vos adresses en commentaire)

 

  • Où boire un verre à Tainan ?

Le Taikoo Bar: dans Shennong street: très cosy, pour boire une bière ou un cocktail dans une ambiance rétro.

 

  • Que faire à Tainan ?

En résumé: une centaine de temples

Sites incontournables: Fort Proventia/Chihkan Tower  |  Confucius House  | Hayashi Department Store |  Anping Tree House

 

 

 

 

JOURS 12 | LES PLANTATIONS DE THE (RUILI SCENIC AREA-RUIFENG)

Plantation de Thé, Taiwan

 

Grand changement d’ambiance aujourd’hui, nous laissons derrière nous la ville et ses animations pour nous isoler dans le calme de la campagne. Nous partons dans le comté de Chiayi, et plus particulièrement le petit village agricole de Ruifeng, perché à 1000 m d’altitude, dans les montagnes, où dansent les nuages et virevoltent les aigles.

Là haut, sur ses collines se cultive un thé d’exception, le Alishan High Mountain tea, qui remporte chaque année des récompenses et des prix à des concours nationaux et internationaux. Pour moi qui est une grande buveuse de thé, c’est le paradis. A Taiwan, je découvre le Oolong, originaire de l’ile et de Chine, c’est un thé à mi chemin entre le vert et le noir en terme d’oxydation des feuilles. Moins amer que le vert, moins fort que le noir, nous en sommes devenus accros ! S’il y a bien une tradition que j’adore en Asie, c’est les cérémonies du thé, le fait que cette boisson soit au coeur de la société. Quand on n’aime pas le café, c’est tellement appréciable!

Les routes 162 et 166 pour accéder et quitter le village sont tout simplement magnifiques, offrant des panoramas sublimes sur les plantations, les montagnes et vallées.

 

Taiwan

 

Très proche du parc national d’Alishan, beaucoup plus touristique, nous avons adoré notre séjour même rapide dans cet endroit si authentique et encore pu développé, où la nature est belle et les gens ont le coeur sur la main. En dormant dans une cabane dans les arbres chez Mister Lai, on a pu gouté au plus près à l’hospitalité taïwanaise. Adresse connue des locaux, nous étions les seuls Occidentaux et donc un peu l’attraction. Séances photos et beaucoup de sourires échangés, malgré les barrières linguistiques. Ils ont plaisir à faire découvrir leur région et les amoureux de nature ne pourront qu’aimer.

 

Dormir dans une cabane à Taiwan

 

Au programme, se mettre au vert et en prendre plein la vue (si la météo le permet) à la plate-forme panoramique tout en en haut, se perdre dans la forêt de bambou, et marcher de pont en pont à la recherche des nombreuses cascades. La végétation est encore une fois si luxuriante qu’on en découvrirait des nouvelles teintes de vert! Fougères, bananiers, bambou, palmiers à bétel, thé et les arbres à cheveux comme ils les surnomment. Tout simplement beau!

 

Tunnel de Bamboo à Taiwan

 

Foret Taiwaniase

 

Taiwan, une destination Nature

 

Bambou Taiwan

 

Cascade Taiwan

 

Et en redescendent par la route 162 on est tombé sur une adresse… trop chouette! La Air Library à Taiping.

 

Air Library, Taiping, Taiwan

 

 

INFOS PRATIQUES | RUILI SCENIC AREA & RUIFENG 

 

  • Où dormir?

Séjour chez l'habitant à Ruili, Taiwan

Même si peu touristique, nous avons été étonnés du nombre d’hébergements et d’alternatives possible dans ce secteur rural. C’est très bien organisé.

On a choisi un séjour chez l’habitant dans les cabanes en bois, plutôt rustiques, de Lai Home . Plusieurs cabanes toutes équipées, autour de la maison de Lai et sa famille, avec vue sur la foret et les cultures de thé. Super bien placé, accueil très chaleureux, dégustation de thé, diner traditionnel servi tous ensemble, tout comme le petit déjeuner, très local (riz, soupe etc). Aux alentours de 80€ la nuit avec PDJ. Une belle expérience pour laquelle on se fait comprendre avec les mains et google translate! Ils sont de très bons conseils pour repérer des balades dans les alentours et ont de la doc/des cartes du coin en anglais, au top!

>> Trouver d’autres hébergements disponibles dans le secteur

 

  •  Où manger?

Ou manger Taiping Taiwan?

Même le design s’invite dans les montagnes! La Air Librairy, n’a de bibliothèque que le nom ! Restaurant, café, boutiques de thé, vente de plantes vertes! Très sympa et on peut y commander une fondue taïwanaise, un curry de légumes, très bon et cadre vraiment chouette. Situé sur la route 162, à coté du pont suspendu de Taiping. 450TWD les plats environ(13€).

 

  • Comment aller à Ruili et Ruifeng ?

Attention tout d’abord avec l’orthographe, pas évidente à Taiwan avec les traductions du mandarin vers l’anglais. Ne pas confondre Ruifeng (plantations de thé) avec Ruifang également écrit Jiufen… village très touristique sur la côte nord est dont on vous parle en début d’article ! Il y de quoi perdre la tête avec les noms, les prononciations..!

En voiture, c’est l’idéal, vous êtes autonomes et profiter des vues panoramiques en montant et descendant.

En train + scooter: Tainan-Chiayi, puis location de scooter pour 24h, attention la route est raide, il y a des épingles et la visibilité est pas toujours au top avec les nuages. Il faut compter 2 bonnes heures.

En bus: Il existe apparemment un bus depuis la gare de Chiayi pour rejoindre Ruifeng, départ à 9h30 et 16h20 // Pour redescendre départ à 6h et 13h de Ruifeng pour Chiayi.

 

  • Que faire et que voir à Ruili et Ruifeng? 

– Viewing platform/ Haishu mountain : à 1314m, vue à 360° sur les montagnes, plantations de thé et villages (ça monte très raide pour aller là haut) On aurait rêver un sunrise ou sunset mais ça n’existait pas quand on y était!  Demandé à l’hébergement pour l’adresse exacte.

– Bamboo Green tunnel: très sympa, impossible de le géo localiser, pareil demandé à l’hébergement de vous indiquer la route à suivre.

– Il ya de nombreux sentiers de randonnée dans la forêt et cascades. On fut étonnés de toutes les signalétiques, traduits en anglais, très bien organisé. On a fait la Zhukeng River Trail pour voir la cascade de Longgong et Leiyin. 3km aller avec de nombreux ponts.Il est possible de raccourcir la balade en descendant en voiture sur la route 162 en direction de Taiping, jusqu’au point 29,4K, parking et kiosque pour acheter des snacks ou de la gelée typique délicieuse (A Yue ) . Vous suivez les panneaux et en 1h vous pouvez tranquillement aller aux cascades et revenir.

– Observation des lucioles en saison (Avril à Juillet)

– Parc National d’Alishan dans les proches environ (on ne l’a pas fait)

 

 

JOURS 13-14 | SUN MOON LAKE

Encore une fois dans cet itinéraire, on vous donne des suggestions car nous n’avons pas pu tout visiter comme nous l’aurions voulu. Nous avions des impératifs de temps dans le cadre de notre reportage photo et vidéo.

Le lac du Soleil et de la Lune est un des endroits les plus connus à Taiwan, très prisé des visiteurs asiatiques. Nous avons lu au cours de nos recherches qu’il fallait absolument éviter de s’y rendre durant les week-end, donc en fonction des dates de votre séjour, calculez. Afin d’en apprécier la magie, il faut aussi y consacrer un peu de temps et ne pas se limiter au seul téléphérique, monter et redescendre. Le cadre parait enchanteur entre lac et montagnes. Si vous y allez, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire de cet article.

>> Pour vous aider à préparer votre excursion au Sun Moon Lake: le guide de nos copains blogueurs La Vie du Riz

>> Pour réserver un hôtel au Sun Moon Lake

 

 

JOUR 15 | RETOUR A TAIPEI 

Paddle Taiwan - Kiya & James de Let’s Go Play

 

Si vous avez encore un peu de temps, ça peut valoir le coup de s’arrêter à Lukang sur la côte Est en chemin pour Taipei. C’est la deuxième plus ancienne ville du pays réputée notamment pour son artisanat (lanternes en papier, sculpture sur bois et éventails faits main).

Pour notre part, nous avions découvert un autre spot, avec un temple bouddhiste doté d’un bouddha géant! Le lac Emei dans le Comté d’Hsinchu. L’occasion d’y faire une balade en paddle avec les copains de CC (mon amie Taïwanaise): Kiya et James. C’était super sympa! N’hésitez pas à les contacter si vous souhaitez organiser une sortie Nature avec des guides trop cools! (On vous glisse les infos plus bas).

 

Et voilà, C’est la fin d’un beau séjour, l’heure d’acheter quelques souvenirs et de rentrer au pays…

 

Taipei de nuit - Elephant mountain point de vue


 

Quelques sites utiles pour organiser votre voyage à Taiwan: 

 

 

 


Découvre notre article complet sur Taipei avec toutes nos adresses:

Que faire à Taipei et autour? Notre itinéraire sur le blog voyage


 

 

Alors vous l’aviez imaginé comme ça Taiwan? 

 

 


Nous avons voyagé à Taiwan dans le cadre d’un reportage photo et vidéo pour le guide de voyage Travel by Air France de la compagnie Air France Nous tenons à remercier l’office de tourisme de Taiwan pour son soutien dans l’organisation de ce séjour. Nous avons partagé avec vous ici nos ressentis, coups de coeur et bonnes adresses en espérant que cela vous aide à planifier vos vacances à Taiwan.

Des Bises, 

Elisa & Max

Facebook – Instagram – Twitter – Youtube

TAIWAN | 15 JOURS DE ROAD TRIP AUTOUR DE L’ILE
4.9 (97.5%) 24 vote[s]

Pin It on Pinterest

Shares