Voir un jour des tigres, libres et sauvages dans leur environnement naturel était un rêve que nous partagions avec Max. Ce voyage reste à ce jour une de nos plus belles expériences animalières !

Majestueux, puissant, le tigre est l’incarnation de la force tranquille. Son aura est énorme et tout comme le lion en Afrique, c’est le roi de la jungle ! Mais malheureusement il est aussi beau que menacé…

Toutes espèces confondues, il n’en resterait pas plus de 6000 à travers le monde, dont la moitié en Inde. C’est le pays où les chances d’en voir sont les plus élevées et après quelques recherches, nous sommes partis plus précisément au centre du pays, dans l’Etat du Madhya Pradesh, ayant reçu il y a peu l’appellation de Tiger State of India !

Dans cet article, nous vous racontons comment se sont passés nos safaris tigres en Inde, quel(s) parc(s) national (ux) nous avons choisis et pourquoi. Nous vous donnons aussi nos conseils pour organiser et réussir votre safari en Inde (réservation, meilleure saison pour y aller, budget à prévoir etc).

Bonne lecture et si vous voulez en savoir plus sur le tigre du Bengale et sa protection en Inde, rdv sur notre page de blog dédiée.

 

 

 

_________________________

Nos conseils pour faire et réussir un safari tigre en Inde

 

 

Bandhavgarh, réserve Naturelle en Inde

 

 

 

1. QUELS PARCS NATIONAUX CHOISIR POUR VOIR LES TIGRES EN INDE ?

Etablis dans les années 1970 dans le cadre du Projet Tigre initié par la National Tiger Conservation Authority (NTCA), l’Inde compte aujourd’hui 50 réserves et parcs nationaux gérés par les Etats eux même. Cela représente plus de 70 000 km2 de réserves protégées pour permettre de sauvegarder l’habitat naturel et par conséquent la population de tigre du Bengale dans le pays.

Avec un peu plus de 520 individus, le Madhya Pradesh a actuellement (2020) le plus grand nombre de tigres dans ses parcs, c’est pourquoi nous avons concentré notre voyage dans cette région centrale du pays.

Parcs Nationaux pour voir les Tigres en Inde, Bestjobers

 

LE PARC NATIONAL DE KANHA

Kanha fut un des premiers parcs mis en place dans le sous continent indien en 1955, il reste aujourd’hui un des meilleurs exemples de préservation du pays. Très bien géré, organisé, avec des infrastructures propres et des règles strictes respectées. Avec 940 km2 de superficie, (le double de Bandhavgarh) divisés en 4 zones d’observation  Kisli, Mukki, Kanha & Sarhi, Kanha est le paradis de la faune sauvage qui y évolue en toute liberté. La nature y est intacte, les animaux nombreux et diverses. La population de tigre est importante et même si le territoire est grand, les chances sont bonnes d’en voir durant son safari. Au delà des félins, on y voit à coup sûr des barasinghas (cerfs des étangs) qui sont devenus l’emblème du parc. Des singes langur à foison, d’autres espèces de cerfs et biches, des chacal dorés, des gaur (les plus gros spécimens de bétail sauvage au monde) impressionnant avec leur cornes, des paons et biens d’autres encore.

 

Parc National de Kanha, Inde

 

Parc National de Kanha, Inde

 

Parc National de Kanha, Inde

 

Tigre en Inde, Blog Voyage

 

Reserve de Tigre en Inde, Kanah

 

Tigre, Parc National de Kanha en Inde

 

Safari Tigre en Inde

 

On vous recommande Kanha pour

> Sa nature enchanteresse, l’incarnation même du Livre de la Jungle écrit par Rudyard Kipling. Prairies et vallons, partagés par des rivières sauvages entourées de la forêt dense de la jungle. Pas la première image qu’on a en tête quand on évoque l’Inde.

> La mixité homme/femme dans les équipes de guides et driver agréable à voir

> Un parc très bien géré

 

Où dormir dans le parc national de Kanha?

Asteya resort Kanha, Inde

A Kanha, nous sommes restés du coté un peu moins touristique (au sud du parc) et avons séjourné à l’hôtel Asteya Resort Kanha. A taille humaine, isolé, nous étions au calme et très bien accueillis.

 Pour trouver d’autres lodges disponibles à coté du parc de Kanha

 

 

 

 

LE PARC NATIONAL DE BANDHAVGARH

Réserve de tigres plus récente (1993), Bandhavgarh a une superficie de 105 km2 ouvert au public, avec 3 zones distinctes, Tala, Magdhi et Khitauli. Tala est la plus visitée et pour cause, c’est celle connue pour avoir la meilleure population de tigres. Bandhavgarh est réputé pour l’observation des félins, leur densité y parmi la plus élevée du pays avec 8 tigres estimés par km2.

On dit souvent que c’est la Mecque pour l’observation des tigres !

La forêt est plus éparse, le paysage paraît plus sec qu’à Kanha. Ce n’est pas le même habitat, un peu moins beau si l’on doit comparer mais c’est là qu’on y a fait des observations superbes de tigres. Dans la section de Tala, nous avons eu la chance de rester une vingtaine de minutes à regarder trois jeunes tigresses se reposer sur le sentier aux cotés de leur mère. Quatre tigres d’un coup, magique !

 

Statue de Vishnu, Bandhavgarh

 

Bandhavgarh, Parc National

 

Où voir des tigres en Inde? Bandhavgarh National Park

 

Tiger reserve en Inde, Bandhavgarh

 

Tigre en Inde

 

Safari tigre en Inde

 

Tigres du Bengal, Inde

 

On vous recommande Bandhavgarh pour

> Sa très bonne population de tigres

> La qualité de ses lodges (toutes les gammes de prix)

 

Où dormir dans le parc national de Bandhavgarh?

King's Lodge Bandhavgarh, Inde

On a adoré notre séjour au Kings Lodge du groupe Pugdundee safaris. Rien à redire sur cet établissement, on s’y sent bien, on y mange très bien et on ne veut plus en partir !

TARIF à partir de 250€ (très cher par rapport aux autres hôtels existants proches du parc de Bandhavgarh, mais l’expérience y était superbe, alors c’est un arbitrage à faire. Du même groupe et standing, il y a le Tree House Hideaway, il s’agit de cabanes dans les arbres, c’était notre premier choix, mais il n’y avait plus de dispo à nos dates.

Pour trouver d’autres hébergements disponibles et moins chers à coté du parc de Bandhavgarh

 

 

 

AUTRES PARCS NATIONAUX EN INDE

Comme nous vous le disions plus haut, il y a 50 réserves abritant des tigres en Inde, mais toutes n’offrent clairement pas les même chances d’en voir. Il est important de bien évaluer la question avant de créer son itinéraire. Ceci est basé sur notre expérience personnelle bien évidemment.

Si vous voyagez dans le Rajasthan, la réserve de Ranthambore parait incontournable pour voir les tigres. Les chances d’en voir y sont grandes. Notre amie Adeline du blog On met les voiles y est allée par exemple.

On a entendu aussi du bien de l’Etat du Karnataka qui a beaucoup de tigres également, notamment dans la réserve de Bandipur.

Durant nos recherches et lectures, la réserve de Kaziranga ressortait beaucoup, c’est dans la région de l’Assam, on peut aussi y voir le rhino à une corne. Clairement un des parcs que nous aimerions visiter la prochaine fois.

Enfin, il y a aussi la réserve de tigre de Corbett, qui est la première historiquement créé, c’est proche de la frontière avec le Nepal.

De quoi vous donner des idées pour faire un safari tigre. Sachez que chaque parc et réserve de tigre offre des paysages différents, un climat variable. Les tigres ont en effet la capacité de s’adapter à des environnements très différents (chaud, sec, jungle etc).

 

 

 

 

2. QUAND, COMMENT ET OÙ RÉSERVER POUR FAIRE UN SAFARI TIGRE DANS LE MADHYA PRADESH ?

A. MEILLEURE SAISON POUR VOIR LES TIGRES EN INDE ?

Que ce soit à Kanha ou a Bandhavgarh, les locaux étaient d’accord pour nous dire que les chances d’observation du tigre étaient plus élevées lorsqu’il faisait plus chaud. Les mois d’avril et mai étaient en général largement cités. Attention, il faudra s’attendre à des journées à plus de 40°C!

En mars, nous sommes tombés pendant un créneau de fortes pluies, ce qui n’était pas du tout habituel (hors mousson) nous ont commenté les guides. Par conséquent, les tigres bougeaient moins. Ayant des points d’eau un peu partout, ils n’avaient pas à venir boire dans les réserves d’eau majeures où on peut les observer. Ils n’avaient pas besoin de se rafraichir en se baignant non plus. Les chances étaient donc moindres… Mais on e a déjà vu près d’une dizaine en 5 jours.

 

Bon à savoir : les parcs du Madhya Pradesh sont fermés en été durant la mousson (juin-juillet-août) et le jour du festival Holi (en mars généralement).

 

B. TENUES À ADOPTER: que faut -il emporter en safari ?

A la mi mars, il faisait frais le matin, petit 8/10 degrés et beaucoup d’humidité (écharpes, vestes, pantalon étaient les bienvenus puis les températures devenaient plus clémentes après le lever du soleil. En avril/mai, la chaleur doit vite être assez saisissante. En décembre /janvier, il gèle les nuits et sans bonnet etc, vous serez froid au moment de partir (avant le lever du soleil de votre lodge) !

On vous recommande d’appliquer la règle des couches (surtout en hiver) en prenant une fine polaire, doudoune légère et gore tex/coupe vent si vous avez, pour aviser en fonction des conditions. Les jeeps sont en général équipées de couvertures et ponchos.

Un chapeau/casquette est important à avoir, tout comme de la crème solaire, en mars, les après midi, il pouvait déjà faire 25/30°C.

Important également, prévoir des tenues aux couleurs beige ou kaki Evitez les couleurs criardes, qui vous feront repérer dans la nature !! Votre objectif est de vous camoufler dans l’environnement pour augmenter vos chances d’observation.

En terme d’accessoire, une paire de jumelles est vraiment indispensable. Parfois les animaux sont tout proches, mais le bonheur de pouvoir les voir au plus près lorsqu’ils sont éloignés, ça n’a pas de prix ! Nous étions assez surpris que les jeeps n’en soient pas équipées.

Pour réaliser de belles photos, l’idéal est bien sûr d’avoir un téléobjectif. Sur ce voyage, nous avons testé le 80-400mm de Nikon. C’est son faible encombrement et poids qui nous a donné envie de l’emporter avec nous mais la qualité n’était forcément pas comparable au 200-500mm qu’on avait utilisé au Kenya par exemple. Max a souvent été déçu du résultat en basse lumière ou que l’animal était un peu loin.

 

C. RÉSERVATION D'UN SAFARI TIGRE EN INDE

80% des booking se font en ligne grâce à une plateforme dédiée (MP Forest online dans Google pour les parcs du Madhya Pradesh). Attention ici, on ne parle que pour les parcs du Madhya Pradesh, mais cela doit être la même chose pour les autres, il faut juste rechercher sur Google la plateforme adaptée. On peut réserver, maximum 3 mois en avance sur le site et il faut savoir que les places partent en quelques minutes dès l’ouverture !

Les informations sont susceptibles d’être changées, mais les réservations ouvrent à 11h du matin (fuseau horaire indien, -3h30 ou -4h30 en fonction de la saison par rapport à l’heure en France métropolitaine).

Mieux vaut être préparés le jour de la réservation avec une pièce d’identité scannée de chaque passager qui sera à bord du véhicule. Chaque jour, on peut réserver pour cette même date, 3 mois plus tard. Exemple on souhaite le 23 mars, il faut se tenir prêt et réserver en ligne le 23 décembre.

Bon à savoir: lors de vos sorties safari, il vous faudra toujours avoir votre passeport sur vous car il vous sera demandé à l’entrée du parc.

 

D. QUOTAS

Un système de quotas est aujourd’hui en vigueur dans l’ensemble des réserves nationales de tigres indienne, ce qui n’était pas forcément le cas par le passé. C’est une bonne chose pour les animaux, notamment le tigre qui est moins dérangé par une affluence de 4X4, c’est aussi positif pour les visiteurs qui ont des conditions d’observation améliorées.

Ce sont entre 15 et 35 véhicules autorisés par session en fonction des zones. Tout est listé sur le site officiel en détail.

6 passagers sont autorisés par 4X4, qui viennent avec un guide naturaliste expert et un driver.

 

E. SESSIONS SAFARI

On peut réserver une session le matin (morning safari) pour nous c’était de 6h à 11h, ou l’après midi (afternoon safari) qui était de 15h à18h30. Ces horaires évoluent aussi en fonction des mois de l’années, encore une fois tout est sur le site officiel de réservation. À noter que pour chaque session réservée, vous ne pouvez choisir qu’une seule et unique zone du parc.

Les véhicules partent avant le lever du soleil du lodge pour que vous soyez en file indienne devant la porte du parc avant l’ouverture. Cela piquait de partir à 5h15 de l’hôtel mais l’excitation était une bonne source de motivation !

Si ces sessions matin/après midi sont les plus courantes, il faut savoir qu’il existe aussi une possibilité de partir à la journée entière dans le parc (full day). Le véhicule avec un tel permis peut passer la porte 15min avant tout le monde le matin et sortir idem après tout le monde le soir. Le prix est beaucoup plus cher forcément car il permet de rester 13h en pleine jungle et de passer d’une zone à une autre sans aucun problème. Nous avons eu la chance de faire 1 full day à Kanha et 1 full day à Bandhavgarh, c’était dingue (mais fatiguant tout de même) ! Après c’est parce qu’il ne restait plus de session matin/après midi disponible à nos dates et nous ne pouvions pas décaler notre voyage. D’où l’importance on vous le disait plus haut de réserver le plus tôt possible.

 

F. PRIX

Attention lorsque vous réservez en ligne, vous payez et obtenez un permis de visite pour entrer dans le parc, mais en aucun cas cela paie le prix du véhicule avec chauffeur et guide local spécialisé.

Pour réserver ces derniers, le plus simple est de passer par le lodge que vous aurez choisi (si vous voulez organiser votre voyage seuls) soit directement par votre agence de voyage qui s’occupera de tout. Il faut compter entre 6000 et 8000 roupies (70-100 euros par véhicule et par session en fonction des lodges, tour opérateurs).

Aux prix du permis, du jeep avec chauffeur et guide, il faudra penser à prévoir un pourboire. En Inde, cela est dans les mœurs et si rien ne vous y oblige il est d’usage de donner un remerciement à votre chauffeur et à votre guide à la fin de votre safari. A titre indicatif, car tout dépend des moyens de chacun, nous donnions 300 roupies par personne pour une session matin ou après midi et 500 roupies pour un full day.

 

 

 

 

LE PLUS SIMPLE POUR RÉSERVER…

 

Honnêtement, le système de réservation et d’organisation peut vite paraître (très) complexe et les places disparaissent (très)vite… Nous avons donc laissé notre agent de voyage gérer toute l’organisation et la réservation de nos safaris.

Eléonore et son équipe chez Carnet de Voyage India connaissent les parcs, le fonctionnement, les guides etc etc.

Nous avons été très satisfaits de leur coordination, maintenant vous êtes prévenus : les premiers arrivés, les premiers servis… Et il n’y aura pas de place pour tout le monde. Il est donc impératif de se renseigner pour des devis auprès d’Éléonore plus de 3 mois avant sa date de voyage.

 

 

 

 

 

 

3. COMMENT SE PASSE UN SAFARI TIGRES EN INDE ? LES RÈGLES DE SÉCURITÉ ?

Safari en Inde, Madhya Pradesh

 

Lors de nos partages en vidéos et stories quotidiennes sur notre compte Instagram, certains d’entres vous ont soulevé la question des dangers de partir en safari tigre avec un véhicule ouvert, nous interrogeant sur les modes de défense en cas d’attaques par exemple.

 

C’est un bon point. Tout d’abord, il faut savoir que si les tigres sont des animaux sauvages dont on ne peut prévoir tous les comportements, ils ont une peur viscérale de l’Homme, qui les a chassé durant de trop nombreuses années. Par conséquent, les tigres se méfient et vont généralement vouloir éviter les humains plutôt que de les approcher ou les attaquer.

Il faut savoir également que si leur habitat et biotope sont préservés, les tigres ont suffisamment de proies à chasser pour se nourrir et d’espace pour vivre. Les hommes ne font pas parties de leur « menu ». 

Sur nos 5 jours de safari dans la jungle, nous n’avons remarqué aucun comportement agressif de la part des animaux. Les félins se sont « accommodés » de la présence des jeeps et ne les considèrent pas comme une menace. C’est une grande chance de pouvoir les apercevoir !  Il peut arriver qu’un tigre se sentant dérangé, menacé ou pour protéger ses petits par exemple se montre menaçant avec la voiture, rugisse ou quoi, personnellement nous ne l’avons pas vu mais cela reste très rare et sera dû à une faute de la part des guides. En s’éloignant de l’animal, ce dernier passera son chemin.

Pour toutes ces raisons, les safaris se déroulent à bord de 4×4 ouverts et qu’il n’y a pas d’armes à bord.

 

C’est aux guides naturalistes et chauffeurs de respecter et faire respecter des règles d’observation strictes et d’anticiper les réactions des animaux afin de permettre des excursions sécuritaires et respectueuses de l’animal :

 

  • Quotas strictes de voitures autorisées par session safari
  • Interdiction formelle de sortir du véhicule (sauf dans les zones aménagées prévues pour les pauses petit dejeuner/déjeuner/sanitaires etc).
  • Interdiction formelle de sortir des sentiers balisés avec la Jeep pour suivre un tigre ou aller le voir de plus près sous un arbre par exemple.
  • Vitesse réduite (à Kahna, des capteurs/ radars équipent chaque 4X4 autorisé à circuler à l’intérieur du parc, si les 25 km/h sont dépassés, c’est une amende et même une interdiction de service durant quelques jours.
  • Toujours laisser de l’espace à l’animal, reculer si la voiture obstrue son passage
  • Rester calme et se faire le plus discret possible pour respecter les animaux et les autres visiteurs. Smartphone en mode silencieux..SVP…on est pas dans la jungle pour attendre les notifications de vos emails!

 

 

A Kanha, les observations étaient très agréables car dans un grand respect. On a pu constater la qualité du management là bas qui fait figure d’exemple en Inde, mais qui est apparemment loin d’être imité partout ailleurs…  À Bandhavgarh, c’était déjà moins le cas, notamment la première après midi dans la zone de Khitauli, où nous avons été un peu déçus du nombre de Jeeps autour du même tigre (heureusement qu’il y a des quotas déjà car qu’est-ce que ça devait être avant !), du comportement non respectueux de la plupart des visiteurs (trop bruyants).

 

 

 

4. SAFARI TIGRE EN INDE vs SAFARI EN AFRIQUE, Notre ressenti!

Nous avons vraiment passé des moments exceptionnels dans la jungle et la forêt à pister le tigre et à observer les autres espèces qui l’entourent. Nous avons été chanceux de voir les beaux félins mais il faut bien comprendre qu’il ne s’agit pas de zoo, que les animaux sont libres de circuler et de ne pas sortir des fourrés. Cela peut paraître frustrant mais c’est aussi tout ce qui fait la magie de partir en safari dans la nature sauvage. Chaque session est différente avec son lot de surprises. Il faut faire confiance à son guide local, son chauffeur et s’en remettre à sa chance ! Les léopards sont encore plus difficile à observer qu’un tigre, nous n’avons pas eu l’occasion de le voir même si plusieurs alarmes indiquaient sa présence.

 

Un point important à souligner, les safaris en Inde ne peuvent pas être comparés à un safari en Afrique, comme au Kenya par exemple. L’habitat est très différent, il ne s’agit pas de grandes plaines ouvertes avec des milliers d’animaux que l’on voit au loin. La forêt est dense. De plus, les tigres ne sont pas grégaires comme les lions. Animal solitaire, chacun possède et veille sur son territoire. Du coup durant une sortie safari, on passe des heures sur le territoire d’un ou deux tigres à le ou les chercher, en espérant qu’ils croisent le chemin de la Jeep. Contrairement aux rangers africains équipés d’une radio grâce à laquelle chaque 4X4 est averti de la présence d’animaux, en Inde, les guides ne peuvent s’en remettre qu’à leur instinct et connaissances pour pister un tigre.

 

Il faut donc être conscient qu’une large partie du safari va être dédiée à de la recherche : traces au sol, écouter les signaux d’alarme de la part des singes et cerfs, échanges avec les autres véhicules quand on se croise pour se passer les conseils, la patience est donc la clef ! De longs instants d’écoute et de tracking en voiture seront intercoupés par des brefs moments d’action lorsqu’un tigre ou un léopard aura pu être repéré.

 

 

Au delà des tigres, il y a tout un univers à observer. Les singes langur sont juste tellement marrants à regarder, on ne s’en lassait pas. Les cerfs et biches sont nombreux, nous y avons vu beaucoup de bébés, toujours attendrissant. Il existe aussi beaucoup d’espèces différentes (sambar, muntjac, barasingha etc). Les paons font leur roues ici et là, les oiseaux sont très variés. Bref, il faut savoir s’imprégner de la magie et des mystères de la jungle, sans n’être qu’obsédés par les tigres ! Cela serait d’ailleurs la meilleure façon pour ne pas en voir…

Pour finir, on vous recommande de passer au moins 2 jours pleins dans un parc pour pouvoir faire 4 sessions safaris et donc optimiser vos chances d’observation. L’idéal on dirait est de pouvoir combiner 2 ou 3 réserves pour varier les sites d’observations, les environnements et les plaisirs aussi! Après tout est une question de priorités dans son voyage et de budget bien sûr.

 

Parc National de Kanha, Inde

 

Parc National de Kanha, Inde

 

Kanha National Park, Blog Voyage

 

Nature en Inde

 

Paon, Inde

 

 

Pour conclure, j’aime citer ce proverbe indien tellement réaliste :

« Quand tu as vu le tigre, sache qu’il t’a déjà vu 100 fois ! »

Vous repartirez peut être sans l’avoir vu, mais une chose est sûre, c’est que lui il vous aura vu ! Maigre consolation mais c’est la loi de la nature!

 

 

 

Pour en savoir plus sur les tigres, rdv sur notre page dédiée: Le Tigre.

 

 


 

N’oubliez pas d’épingler l’article sur Pinterest pour le retrouver plus facilement 😉

 

Où voir les tigres en Inde? Nos infos et conseils

 


On espère que nos conseils vous ont été utiles pour comprendre comment se passe un safari en Inde et que l’article vous a aidé pour l’organiser.  N’hésitez pas à prendre contact avec Eléonore du Carnet de Voyages India de notre part, pour qu’elle vous prépare un superbe itinéraire en Inde selon vos priorités, envies et budget.  😉

Nous tenons à remercier Chapka Assurances pour leur soutien sur ce projet à la rencontre des tigres. 

 

A très vite pour de nouvelles aventures,

Elisa & Max

Facebook – Instagram – Twitter – Youtube

 

 

Pin It on Pinterest

Shares