H.O.L.I, quatre lettres qui ont une résonance énorme en Inde.

Après avoir fêté le festival des lumières Diwali en 2016, nous rêvions un jour de revenir dans le pays pour participer au flamboyant Holi, le célèbre festival des couleurs en Inde. C’est lors de notre 3e voyage en Inde, en mars 2020, pour un road trip dans le Madhya Pradesh sur les traces du tigre, que nous en avons profité pour célébrer le spectaculaire et chaotique Holi !

Dans cet article de blog, nous vous disons tout ce que vous voulez (et devez) savoir à propos de la fête des couleurs en Inde : qu’est-ce qu’Holi, quelle est sa signification, quand a lieu ce fameux festival des couleurs, où fêter Holi en Inde, comment ça se passe concrètement mais aussi quels sont les risques et dangers associés à une telle fête ? Nous vous donnons nos conseils pour vous préparer au mieux et vivre sereinement ce magnifique, mais intense, festival de printemps en Inde.

 

 

 

_______________________

Où fêter Holi en Inde

et comment se passe la fête des couleurs indienne ?

 

 

Festival Holi, Inde

 

Parce que cette fête est extrêmement populaire en Inde et qu’elle attire aussi de plus en plus les visiteurs étrangers, voici notre guide pour comprendre et bien se préparer au festival des couleurs. Bonne lecture et happy Holi !

 

1. QU’EST-CE QUE HOLI? Tentative de définition !

Holi est une fête religieuse hindoue. Elle marque la fin de l’hiver et le début du printemps. C’est aussi à Holi qu’une nouvelle année commence dans le calendrier hindou. Le 10 mars 2020, jour d’holi, marqua le début de l’an 2076 pour les Hindous.

Holi a une grande importance symbolique, elle a un esprit très fédérateur car pendant quelques jours, tout le monde se mélange, toutes castes, genres et âges confondus, c’est UNIQUE !

Difficile cependant de chercher à tout comprendre les légendes et croyances Hindou lié à Holi, d’ailleurs beaucoup de locaux ne savaient pas vraiment nous en dire l’origine…

 

Ce qu’on en retient :

C’est une célébration de l’arrivée du printemps, du nouvel an hindou, l’occasion de pardonner à ses ennemis, c’est la victoire du bien sur le mal, une fête de l’amour et de la fertilité aussi !

Une sorte de grand carnaval où la joie se lit sur tous les visages, les couleurs dynamisent et donne beaucoup de gaieté à la fête, vraiment il s’en dégage une grande énergie ! Holi, c’est puissant, intense et beau à voir (du moins avant que la majorité ne soit trop alcoolisée ou qu’on en soit épuisé) !

 

 

2. QUAND A LIEU HOLI EN INDE ?

C’est une célébration qui a lieu à l’équinoxe de printemps. Holi est fêté lors de la pleine lune du mois de Phâguna (période entre février et mars). Le jour exact d’Holi change donc tous les ans. En 2020, c’était les 9 et 10 mars.

Il n’est pas rare que les festivités durent une semaine entière. Il y a le pre-holi (la veille du grand jour) et le jour J, holi.

 

 

3. OÙ FÊTER HOLI EN INDE ?

Holi est une fête religieuse célébrée davantage dans le Nord du pays, du moins c’est là qu’on y trouvera les festivités les plus spectaculaires. Comme il n’est pas possible d’être partout à la fois, il faut choisir sa ville pour fêter Holi ! Aperçu !

 

  • Vrindavan, Mathura

Holi en Inde, Vrindavan

Le berceau historique des célébrations religieuses ! Holi célèbre le dieu Krishna, qui est né dans la ville sacrée de Mathura, et a grandi dans sa voisine, Vrindavan. Ces deux villes ont donc une symbolique particulière pour un holi traditionnel.

A Vrindavan, le temple Banke Bihari est un lieu de haute importance pour les pèlerins hindous qui s’y retrouvent en masse pour célébrer le festival. Les prêtres (Goswamis) se rassemblent et jettent des poudres de couleurs sur les fidèles, sous le son d’une musique très forte. Afin de voir les rituels, le temple est totalement pris d’assaut par des gens venus de toute la région et même du monde entier. Nous y étions que le matin du pré holi et nous n’avons déjà pas pu pénétrer à l’intérieur du temple, tellement les gens s’y entassaient. On imagine pas le jour J !

A Mathura, c’est dans le temple Dwarkadheesh que ça se passe.

Attention, cela peut vite devenir très anxiogène et dangereux avec les mouvements de foule, on vous en reparle dans le point n°5.

Bon à savoir: les célébrations commencent en général bien en amont et durent plus d’une semaine après le jour J . Ce sont des villes où les touristes sont peu nombreux (par rapport au nombre d’Hindous) , c’est un bon endroit pour célébrer holi avec et comme les locaux. Par contre, attention, les rues y sont bondées en fin de matinée, début d’après midi, dès le pré-holi (la veille).

 

  • Barsana : la revanche des femmes

A Barsana, à 40km de Mathura, l’ambiance y est totalement unique avec une tradition à part. Ici les femmes vêtus de leur plus beaux saris, frappent (dans un bon esprit) les hommes avec des batons. Ces derniers se protègent avec des boucliers tout en chantant en choeur des chants traditionnels. Elles sont aussi armées des fameux pigments colorés. La mythologie hindoue raconte que Krishna aurait été chassé du village par des femmes munis de lathis (bâtons) alors qu’il venait voir sa bien aimée Radha.

Aujourd’hui, c’est le festival unique appelé Lathmaar Holi qui recrée cette légende à Barsana.

 

 

  • Rajasthan : Pushkar, Jaipur, Udaipur, etc…

Le Rajasthan, une des régions les plus visitées du pays, est un bon endroit pour vivre Holi, cela sera certes moins traditionnel (pour les puristes) mais la fête sera plus accessible et sécuritaire en tant que touriste étranger. Beaucoup choisissent Pushkar, une ville agréable et très touristique. L’ambiance y sera différente, là bas tout est fait pour que les visiteurs étrangers (et les Indiens) fassent la fête et passent un bon moment. Musique très forte, foule qui danse.

Jaipur est connu pour une célébration avec les éléphants mais cela est interdit depuis quelques années pour le respect des droits de l’animal. Udaipur est une ville magnifique (notre préférée dans le Rajasthan)  qui a été aussi beaucoup mentionnées lorsqu’on demandait sur place où fêter Holi. Pour assister à Holi, l’idéal est donc de l’intégrer à un voyage découverte dans le Rajasthan.  Nous l’avions déjà fait en 2016, c’est pour ça que notre agence Carnet de Voyages India ne nous l’avait pas proposés. Vrindavan/ Mathura étaient finalement sur notre route pour le Madhya Pradesh.

 

 

 

4. COMMENT SE FÊTE HOLI EN INDE ?

Finalement peu importe le lieu où vous serez en Inde du Nord, voici dans les grandes lignes comment se passe la fête des couleurs.

 

  • Dans les rues 

Des processions ont lieu jusqu’aux temples (dans les villes les plus religieuses), les gens se regroupent à pied, mais aussi beaucoup en moto ! C’est un défilé d’hommes plus ou moins jeunes, à deux, trois voir quatre sur un même engin avec le concert de klaxons associés ! Des troupes de musiciens font du bruit sur leur tambours, tout le monde est euphorique, se salue en s’appliquant de la poudre colorée sur le visage en s’exclamant « happy holi ».

A savoir que les pigments de couleurs ont une symbolique. Le rouge pour la joie et l’amour, le bleu pour la vitalité, le vert pour l’harmonie, l’orange pour l’optimisme. En vrai, tout le monde se retrouve couvert de la tête aux pieds de toutes les couleurs !

Des sonos envoient du son très très fort pendant des heures, voir parfois jusqu’au bout de la nuit.

Dans les rues, les enfants guettent et se réjouissent de vous asperger d’eau colorée (qui tâche) avec leurs pistolets ou des ballons bien chargés ! D’ailleurs, sachez que les touristes sont une cible privilégiée, on vous a prévenu !

Le soir, des buchés sont brulés pour détruire le mal et recommencer une nouvelle année sur de bonnes bases.

 

Holi en Inde, Vrindavan

 

Holi en Inde, Vrindavan

 

Holi en Inde, Vrindavan

 

 

  • Fêtes privées / dans une famille

Pour l’occasion du festival, beaucoup d’hôtels organisent des fêtes privées dans leur jardin par exemple. Cela enlève un peu d’authenticité… mais c’est une manière beaucoup plus sûre et accessible de participer à la fête des couleurs. Nous l’avons fait à l‘hôtel Deo Bagh à Gwalior, qui avait prévu quelques musiciens, beaucoup de pigments et de bonnes spécialités typiques dégustées durant Holi. Je me rappelle du délicieux thandai, un mélange de lait glacé, d’amandes, de cardamone et d’autres épices. Le traditionnel contient du cannabis, mais dans celui qu’on a bu, ça m’étonnerait ! En tout cas c’était super bon !

On peut aussi fêter Holi dans des familles indiennes, de manière traditionnelle et loin de toute l’agitation des rues. Si vous ne connaissez personne sur place, le mieux est de voir avec un agent de voyage, comme nous l’avons fait avec Eléonore de Carnet de Voyages India. C’est comme ça, qu’un midi nous avons partagé un moment bien sympa avec une famille à Mathura, autour d’un repas traditionnel. Avec les enfants, c’était fun !

Happy Holi

 

Ou fêter Holi en Inde?

 

 

 

5. LES RISQUES ET DANGERS DU FESTIVAL: bon à savoir avant de fêter Holi en Inde !

Pour célébrer Holi de manière sereine, il faut y aller préparer ! Sinon cela pourra virer au cauchemar en fonction de son humeur et de sa capacité à supporter le bruit, la foule etc.

 

  • Les poudres colorées (appelées gulal)

Poudres Holi, Inde

Si la tradition est de vous l’appliquer en vous touchant le visage, il faut savoir que les pigments de couleurs volent en éclat partout et à tout moment ! Attention aux yeux qui n’aiment pas ça, au nez et à la bouche non plus ! S’il est possible de trouver sur les marchés des poudres naturelles à base de fécule de mais et de fleur/épices pour la couleur (ce qu’on a fait et elles sentent bien meilleur), la majorité sont des poudres artificielles et chimiques. Ils peuvent donc d’autant plus irriter la peau mais surtout les yeux, le nez et la bouche si on en avale ! On vous conseille de ne jamais porté de lentilles de contact !! Les lunettes de soleil n’ont pas été un grand succes pour moi (cf point sur les singes à la suite) ;

Les poudres seules ne vont pas vraiment vous tâcher, mais ce qui change la donne c’est l’eau associée aux pigments ! Par exemple, on se rappelle d’enfants nous ayant jeté un seau d’eau rose qui franchement nous a tâché pendant 3 jours le ventre, les bras et ce malgré les douches à frotter sévère ! Méfiez vous , ce qui nous amène à vous parler de la tenue à adopter !

 

  • Les habits et les bons gestes

Puisque vous serez recouvert de la tête aux pieds de poudres colorées et d’eau, mieux vaut choisir une tenue que vous voulez jeter ensuite ! Sous vêtement compris !! A savoir que si le noir est moins fun que le blanc, il résistera mieux à l’épreuve des pigments.

Pour le coté traditionnel indien, nous avions acheté chacun un haut de kurta pyjama blanc pour quelques roupies la veille sur un marché. Ils ne sont pas restés immaculés longtemps !

Sinon, un vieux legging et un tee shirt à jeter feront très bien l’affaire:-) Porter des manches longues, des habits couvrants est une bonne idée.

On vous conseille de vous recouvrir le corps d’huile de coco, de la tête (cheveux compris) aux pieds pour faciliter l’exercice de la douche. Les pigments n’adhèront pas. Portez des chaussures fermées que vous voulez jetter ensuite (sinon des chaussures d’eau de chez Decatlon font bien l’affaire).

 

  • Les appareils photos, téléphone, objets de valeur, etc

Protection appareil photo pour Holi, Inde

L’idéal serait d’y aller avec rien ! Déjà tout ce qui est passeport, portefeuille, bijoux doivent être laissés au coffre à l’hôtel. Pour ce qui est du matériel électronique pas évident de ne pas les prendre car bien sûr nous voulons tous avoir des souvenirs et prendre pleins de photos de ces moments festifs et très photogéniques !!

Du coup, on vous recommande tout de même de limiter et de ne pas vous encombrer, cela sera stressant ! Si vous êtes deux, pas besoin d’avoir chacun votre smartphone. Le mieux serait d’avoir une housse étanche smartphone pour en protéger un en le gardant autour du cou. Sinon c’est à vos risques et périls dans une poche…

Pour le réflex de Max, impensable de ne pas le protéger ! Il a donc commandé une housse étanche pour reflex avant notre départ en Inde. Cela n’était pas évident de se servir de l’appareil avec une telle protection, mais au moins il a pu tout de même l’emporter dans la fête sans l’abimer. Cela évite que la poudre colorée (ultra fine) s’introduise… Comme l’eau se jette aussi de partout, la housse étanche était la meilleure idée au final !

Une Go Pro sur un stick est pas mal car ça ne craint rien (dans leur caisson étanche).

Bref, rappelez vous, sans protection étanche, vous risquez fortement d’endommager/tacher vos appareils high tech avec les pigments qui s’infiltreront partout, ainsi que l’eau.

 

  • Le bruit

Le son est vraiment intense (transe, techno) et franchement à la limite du supportable, ils sont fous ces Indiens !! Pensez à vous munir de boule quies dans une poche si vous ne voulez pas perdre vos tympans 🙂

 

  • Les singes

Parce que je me suis faite avoir comme une bleue, je l’indique ici ! Les macaques veillent un peu partout dans les villes indiennes et sont à l’affut de tout ce qui brille et peut les amuser. Ayant décidé de me protéger les yeux avec une paire de lunettes de soleil, un singe s’est rué sur moi et me les a volée dans les 2 premières minutes de la fête ! Je n’en revenais pas !! Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait car je fermais le yeux et baissait la tête pour éviter des bombes à eau et des poudres !!

Bref pas une grande idée… Au pire si vous voulez tentez, achetez des lunettes pas cher au marché… et en plus des enfants, méfiez vous des voleurs de singes !

 

  • L’alcool / drogue

Holi est une énorme fête, les hommes s’y retrouvent en grand nombre et l’alcool coule à flot ! Des boissons comme les bhang lassi / bhang thandai sont aussi beaucoup bu. Elles contiennent à plus ou moins fortes doses du cannabis, qui peut vous mettre rapidement dans un état second.Les festivités commencent en fin de matinée, l’après midi, l’état d’ébriété est déjà nettement supérieur. En clair, plus les heures de la journée passent et plus les gens seront alcoolisés et sous l’effet de substances. Mieux vaut le savoir…

 

  • Fêter Holi quand on est une femme

Holi en tant que femme

Je termine par le plus important, on ne recommande pas de venir fêter Holi, toute seule en tant que femme ! Vous étiez nombreuses à nous poser la question lorsqu’on y était.  Lors des rassemblements, c’est en très grande majorité des hommes (jeunes) qui se retrouvent dans les rues, et comme dit plus haut, alcool et autres sont répandus. De nature, les Indiens sont déjà très curieux et adorent se prendre en photo avec nous Européennes à la peau claire. Lors d’une telle célébration, l’effet de foule et la fête, éliminent toutes inhibitions. Des mains baladeuses sont courantes et au pire des agressions peuvent avoir lieu. Refusez fermement d’être prise en photo car vous aurez vite des dizaines et dizaines d’hommes autour de vous ! La situation peut rapidement devenir incontrôlable.  Portez des habits aux manches longues, un foulard pour vous fondre dans la masse (en plus ça vous protégera des poudres). Franchement, dans mon expérience personnelle tout s’est bien passé car forcément j’étais accompagnée par Max et notre guide local, ainsi qu’Eléonore qui nous avait rejoint à Vrindavan. Être en groupe est plus rassurant (et agréable  je dirais) dans une telle fête !! Dans tous les cas, il faut faire attention où l’on met les pieds, évitez les lieux sur bondés qu’on soit seul(e) ou à plusieurs.

Si vous fêtez holi dans le cadre d’une fête d’hôtel ou chez une famille, alors il n’y a aucun souci, vous ne serez plus seule et la célébration sera plus sympa !

 

________________________________

Vous voilà prévenus et renseignés sur Holi ! Une fête à laquelle on est très contents d’avoir pu participer même si nous avons ressenti certaines frustrations de ne pas pouvoir faire les images que l’on aurait souhaité ! Holi, reste un festival à voir une fois dans sa vie mais bien préparé pour ne pas que cela se transforme en cauchemar !!

 

Holi Inde, Bestjobers

 

Alors ça vous dirait de fêter Holi en Inde un jour ?

Si vous êtes déjà allé, racontez-nous en commentaire votre expérience!

 

 


N’oubliez pas d’épingler l’article sur Pinterest pour le retrouver plus facilement 😉

 

Happy Holi, Inde Nos conseils pour préparer la fête des couleurs

 


Merci à Eléonore de l’agence locale Carnet de voyages India pour nous avoir fait vivre l’expérience du festival Holi ! On espère que cet article et notre expérience personnelle vous seront utiles pour préparer au mieux vos célébrations d’Holi en Inde.

 

A très vite pour de nouvelles aventures,

Elisa & Max

Facebook – Instagram – Twitter – Youtube

Pin It on Pinterest

Shares