FRÉDÉRIC GEFFROY

 

 

 

 

 

 

PORTRAIT | FRÉDÉRIC GEFFROY, DE DRESSEUR À DÉFENSEUR DES TIGRES

par | Avr 26, 2020 | PORTRAIT, VOYAGE | 0 commentaires

Au cours de notre projet « Sur les traces du tigre », nos recherches nous ont mis en lien avec Fred, un Français au parcours atypique qui consacre aujourd’hui sa vie et son énergie à la sauvegarde du majestueux félin dans le cadre de son association Planète Tigre.

Nous nous sommes ratés de peu sur le terrain en Inde, alors c’est au téléphone que nous avons pu discuter de la cause de cet animal menacé.

 

Rencontre et portrait d’une personne engagée et surprenante !

 

 

 

FRÉDÉRIC GEFFROY

FONDATEUR DE L’ASSOCIATION PLANÈTE TIGRE

 

  • PAYS  France/Inde
  • NATIONALITÉ  Française

Rencontre avec Fred, fondateur de l’association Planète Tigre

 

 

1. Comment t’es venue l’idée de fonder ton association protectrice, planète tigre ?

Mon histoire est quelque peu originale, ancien infirmier anesthésiste aux pompiers de Paris, puis directeur d’une société de désamiantage en Côte d’Or, je me suis ensuite mis à pratiquer le dressage de tigres. Un jour, on m’en a offert deux bébés (il y a de ça plus de 25 ans). De là est née ma grande passion pour ce félin.

Ma première idée de projet était d’ouvrir un parc à thème inédit et colossal sur les grands félins du monde proche de Dijon, où j’habite. Le concept baptisé « Planète Tigre » promettait de n’être ni une réserve, ni un zoo, mais un espace de qualité dédié aux grands félins avec une partie tournée vers le spectacle, et une autre tournée vers la préservation des espèces menacées.

Mais un voyage va changer le cours des choses et ma vie ! En 2010, Je pars en Inde afin de rencontrer des scientifiques, des vétérinaires et des personnes engagées. J’ai alors la chance de rencontrer Belinda Wright. Photographe d’animaux sauvages et présidente de la Wildlife Protection Society of India (WPSI), elle était à l’époque la grande représentante de la protection de la faune en Inde. C’est ainsi que j’ai visité plusieurs réserves de tigres dans les parcs nationaux indiens, et j’ai pris conscience de la situation des tigres en Asie. Durant ce périple, j’y ai vu des tigres sauvages dans leur environnement naturel, ce fut pour moi un déclic majeur ! Une expérience profondément marquante.

À mon retour en France, impossible de continuer ce projet de parc avec des félins en captivité, j’étais contre mon objectif initial et voulais désormais participer à leur protection. Un revirement radical !
En juin 2011, Planète Tigre devient alors une association loi 1901, dont le but est d’œuvrer pour la préservation et protection de cette espèce en danger in situ.

Mon souhait: lutter pour que les tigres ne perdent pas leurs rayures !! Save the Planet ! Save the Tiger .

 

2.Comment se passent tes missions pour les tigres ?

Mon association est française mais je travaille majoritairement sur le terrain, en Inde, là où l’on trouve plus de la moitié des tigres à l’état sauvage (tigre du Bengale) dans le monde.
Après, il faut savoir que le félin vit en milieu naturel dans 12 autres pays d’Asie au total, mais dans des proportions très différentes. Je milite surtout en Inde, mais je voyage et participe à des congrès et projets dans les autres également (Sumatra, Russie, Myanmar etc).

Je travaille en étroite collaboration avec les autorités locales, le gouvernement français, et Interpol (projet Predator) dans le cadre des mes projets de préservation.

 

3. Quelles sont les menaces mettant en péril les tigres sauvages ?

Le tigre fait face à plusieurs fléaux majeurs. Le principal est le conflit homme/animal dans la lutte pour le territoire, l’espace. Avec les problèmes de surpopulation, notamment en Inde, la déforestation permet de gagner du terrain pour les cultures, l’implantation de villages et détruit automatiquement l’espace de refuge des félins. De là en découlent d’autres problèmes : en manque de proies à chasser, les félins s’approchent des cheptels et se servent. Les paysans en colère et démunis tuent les tigres, les empoisonnent pour ne pas qu’ils recommencent… Les effectifs diminuent drastiquement. Il y a aussi d’importants lobbies financiers permettant la déforestation pour l’exploitation de mines de charbon par exemple. Tout cela détruit l’habitat naturel du félin, qui sans ressource, ni refuge, est poussé à l’agonie.

 

Et puis, il y a le braconnage, un tigre sauvage se négocie autour de 150 000 euros sur le marché noir… Peaux, dents, griffes, os, organes génitaux… Des grandes mafias chinoises dirigent ce commerce illégal. Lorsque nous avons commencé notre action en 2012, la situation était très critique pour les tigres. Il en restait moins de 2000 en Inde.

 

Braconnage du Tigre

 

 

 

4.Peux-tu nous parler de tes projets en cours ? 

Nous sommes une petite association et comptons sur les dons et les cagnottes Facebook pour faire avancer les choses à notre échelle. Depuis quelques années, nous menons plusieurs projets de sensibilisation et préservation, majoritairement en Inde même si Planète Tigre entend consolider et développer son action en direction des douze pays du monde où vivent encore les tigres.

 

>> Projet de sensibilisation des enfants

  • Tigres, les enfants de l’espoir: ceux vivant à proximité des réserves de tigres. Les membres de l’association Planète Tigre se déplacent dans les écoles indiennes afin d’aborder les sujets liés à la faune et flore (déforestation, braconnage et cohabitation homme /animal). A titre d’exemple, l’association lance un projet éducatif d’envergure : Tigres, les enfants de l’espoir. Il s’agit là de sensibiliser des enfants sur la cause du tigre, pour leur faire prendre conscience de l’importance à protéger cet animal si charismatique mais néanmoins en voie de disparition. Un projet en collaboration avec le Wildlife Trust of India.
    Aussi, cet atelier leur permet d’entrer accompagnés dans des réserves, en Inde, pour découvrir par eux-mêmes les tigres dans leur environnement naturel.

 

  • The Children with Planet Tiger et Tiger Watch : un projet axé sur les enfants orphelins de braconniers. Nous avons créé un pensionnat et une quarantaine d’enfants y sont soignés, nourris et logés. Leurs écoles auraient besoin d’équipement de base (tables, chaises etc) mais cela requière des moyens financiers que nous n’avons pas à notre échelle. Une gagnotte sera d’ailleurs mis en place courant mai 2020 afin de lever les 45 000 euros pour ce projet.

 

>> Planète Tigre

C’est aussi un engagement direct pour améliorer la vie quotidienne de certains villageois confrontés à la présence du tigre, par le biais d’indemnisations (comme en Inde). Planète Tigre, depuis de nombreuses années, indemnise les villageois qui ont perdu du bétail (vache ou buffle) et maintenant, et ce, de plus en plus fréquemment l’association indemnise les familles qui ont eu un membre de leur famille tué ou blessé par un tigre. En parallèle, l’association vise un double objectif : d’une part, apprendre davantage des villageois confrontés à la présence du tigre; combattre, d’autre part, en lien étroit avec les autorités locales, le braconnage et l’empoisonnement de ces félins.

 

>> Clean the Forest, Save the Tigers

Chaque mercredi, dans le parc national de Ranthambore, le temple dédié à la divinité Ganesh est pris d’assaut par les fidèles. De leur passage religieux, restent les détritus utilisés notamment pour les offrandes. Avec un groupe d’enfants en local, nous organisons des collectes de déchets et les sensibilisons à la cause environnementale.

 

>> Enfin, nous travaillons activement à la mise en place d’une mission afin d’établir la cartographie bio-génétique du tigre du Bengale, permettant de lutter contre les problèmes de consanguinité et éventuellement de procéder à des inséminations artificielles… Ce projet se ferait avec des vétérinaires de l’école de Maison Alfort .Un chantier test pourrait se faire sur la réserve de Ranthambore ou Bandhavgardh très prochainement avec l’aval du NTCA et des autorités indiennes (actuellement en pourparler !!!). Ce projet permettrait également de conserver les cellules souches si le tigre venait à disparaitre de notre planète.

 

5.Quels sont tes espoirs pour la survie du tigre dans le monde ?

Tigre en Inde

 

Planète Tigre veut convaincre et agir. Toujours en lien étroit avec les pays concernés. Et parce que la défense du tigre ne peut s’opérer que grâce à une prise de conscience collective, et par le biais d’un investissement humain, nécessairement de proximité.

Depuis l’initiation du Tiger Project dans les années 1970 en Inde (ndlr création de réserves naturelles surveillées par des « forest départments » et « rangers » ), la population des tigres du Bengale semble commencer pour la première fois à augmenter ( attention cependant à rester prudent quant aux chiffres annoncés, pas forcément fiables…). On constate dans tous les cas que des naissances en milieu sauvage ont de nouveau lieu depuis plusieurs années, ce qui est une très bonne nouvelle.

 

Il faut savoir que l’observation des tigres en Inde est la 2e source de revenus touristique pour le pays, après le Taj Mahal, c’est énorme et cela me donne aussi espoir de l’engagement du gouvernement indien.

La Russie de son coté a pris des mesures pour oeuvrer à leur protection également, il s’agit là bas du tigre de Sibérie.
Notons également les bons résultats du Népal sur l’augmentation de ses tigres.

 

 

6. Concrètement, pour t’aider dans tes missions avec planète tigre, que peut-on faire ?

Les dons sont essentiels, sur notre site Planete Tigre.org nous expliquons les différentes formules d’adhésion, à partir de 10€.
Vous pouvez aussi vous abonner à notre page Facebook/PlaneteTigre et suivre nos actualités. Nous mettons souvent en place des cagnottes afin de lever de fonds pour nos projets.

 

 

BON À SAVOIR

Sachez qu’il est possible de partir en voyage safari exclusif avec Fred, grand spécialiste des tigres. Une immersion totale dans les réserves indiennes pour découvrir la faune sauvage en profitant de l’oeil et du savoir de Fred. Des voyages limités à 4 personnes maximum. Le contacter pour plus d’info 😉

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Frédéric a participé à l’émission :

 

>> Pour savoir où voir les tigres et organiser votre safari en Inde 

>> Plus d’infos sur le tigre dans notre dossier Spécial Tigre 

 

 


On espère que vous avez apprécié cet article, nous avons à coeur de vous proposer davantage de portraits de gens rencontrés au fil de nos voyages. Des personnes au parcours différent, intéressant mais toujours inspirant ! 

 

 

A très vite pour de nouvelles aventures,

Elisa & Max

Facebook – Instagram – Twitter – Youtube

Pin It on Pinterest

Shares