Mayotte, petite ile française de l’Océan Indien, on en rêvait depuis longtemps pour ses tortues par milliers, ses baleines dans le lagon et pour son coté hors sentier battus. Cela a tout l’air d’être le paradis, mais voilà, quand on parle du 101e département français, on en entend malheureusement bien plus souvent du mal que du bien… Si nous avons hésité avant de venir à Maoré (nom local de l’ile), nous savons que nous ne sommes pas les seuls !

D’où l’envie de rédiger cet article sur l’insécurité à Mayotte, en espérant que ces quelques lignes serviront au plus grand nombre. Cela ne se veut pas exhaustif, nous ne prétendons pas avoir fait le tour de la question de la situation mahoraise en 7 jours sur place, mais ce sont nos impressions personnelles après un voyage d’une semaine sur l’ile au lagon.

 

_______________________

Voyager à Mayotte, est-ce dangereux ?

Portrait, Mayotte

 

Avant toute chose, un point de la situation à Mayotte est nécessaire pour que l’on sache de quoi on parle quand on entend que ça craint…

Mayotte est située dans l’Océan Indien, dans le canal nord du Mozambique, entre Madagascar et l’Afrique. Géographiquement, elle appartient à l’archipel des Comores, qui comptent parmi les nations les plus pauvres du monde. Diplomatiquement par contre, Mayotte est française, c’est même un département depuis 2011.

Un petit flashback historique s’impose. En 1841, Mayotte était la propriété du Sultan Adriantsoly, d’origine malgache, qui l’a vendue à la France. Voici le wiki pour en savoir plus.  😉 Depuis, l’ile est Française (époque coloniale et ensuite différents statuts) mais un fait très important à garder en mémoire : les Mahorais ont déclaré leur volonté de rester Français à plusieurs reprises lors de référendums organisés au milieu des années 1970. Ils sont fiers d’être Français. À la différence des iles Comoriennes voisines qui elles, ont souhaité redevenir indépendantes en 1975. Pour ces dernières, les ving-cinq années suivantes ont rimé avec coups d’Etat et mercenariat qui les ont ruiné. Véritable républiques bananières, ses habitants vivent encore aujourd’hui dans des conditions de grande pauvreté. En 2011, Mayotte, quant à elle, prend le statut de département et devient aussi la 9ème Région Ultrapériphérique Européenne. L’ile se modernise beaucoup, contrairement à ses voisines comoriennes.

Depuis plusieurs années, Mayotte attire donc inévitablement des milliers de Comoriens, qui quittent clandestinement leurs iles pour tenter de vivre une vie meilleure à coté de chez eux, en France. Mayotte est ainsi devenue la 2e maternité de France, avec près de 10 000 naissances en 2017. Aujourd’hui, 60% de sa population a moins de 20 ans ! Il faudrait ouvrir une nouvelle école chaque jour pour pouvoir accueillir tous les enfants nés et arrivant sur son territoire. Sauf que l’ile est toute petite et que l’économie ne permet pas d’intégrer toutes ces nouvelles personnes. Sans papier, elles ne peuvent pas travailler, et ne peuvent pas non plus retourner dans leur pays, qui a décidé tout récemment que les frontières leur étaient fermées puisqu’elles avaient décidés de s’en aller illégalement.

Résultat, avec les arrivées massives et continues de clandestins, livrés à eux mêmes, la situation devient donc ingérable pour Mayotte, c’est pourquoi il y a eu de nombreuses manifestations en début d’année dont vous avez peut être entendu parler dans les médias?

La délinquance devient une des façons de s’en sortir surtout pour les mineurs… Voler permettant de gagner un peu d’argent facilement, c’est ainsi qu’on entend de multiples histoires. Cependant les habitants de Mayotte n’y sont pour rien !! Ils sont comme pris en otage dans leur propre ile !!

Voilà un très bref résumé du problème actuel de Mayotte. Mais nos ressentis sur place ont été bien différents.

Une population très accueillante 

Barbecue chez Attoumani, Mayotte

Il faut savoir que le peuple mahorais compte parmi les plus accueillants que nous ayons pu voir dans notre vie de voyageurs. Chez eux le sens du partage et de l’entraide est ancré dans leur culture. On n’a pas ressenti de racisme ou plutôt de xénophobie vis à vis des occidentaux à la peau blanche(nous sommes appelés ici les Mzungu, ce qui n’est pas péjoratif mais un terme de différenciation). Non, ils se sentent Français comme vous et moi. L’histoire n’est pas la même qu’en Nouvelle Calédonie par exemple, où les terribles événements à Ouvea en 1988 ont marqué les consciences kanaks à jamais.

On s’est vite rendu compte également que les Mahorais se sentent honorés quand on leur dit qu’on vient en vacances sur leur ile. Vraiment, ça les touche de savoir qu’on a fait le déplacement pour venir découvrir leur territoire, leur culture et traditions. Rien que sur les réseaux sociaux, jamais nous n’avons reçu autant de messages pour nous dire merci d’être venus, que c’était un honneur pour eux qu’on soit là. On ne savait pas que cela pouvait encore exister dans notre monde actuel où le tourisme de masse a malheureusement fait beaucoup de dégâts.

Une ile très peu touristique et authentique

Mayotte, le lagon

Autre fait à souligner : le tourisme à Mayotte n’est vraiment pas quelque chose de développé sur l’ile. Les Mahorais n’ont de manière générale pas considéré ce secteur comme une économie lucrative, beaucoup ne voient d’ailleurs pas cela comme un possible métier. Résultat : ils ne nous considèrent pas comme des « portefeuilles sur patte » comme j’aime dire. On ne sent jamais embêté, forcé à l’achat, arnaqué. La plupart du temps, ils ne font même pas attention à nous et vivent leur vie ! D’un naturel timide, si nous ne nous intéressons pas à eux, ils resteront plutôt distants et discrets. Mais si on a besoin d’un renseignement ou d’aide, ils seront là. Bref, le fait de pouvoir visiter un pays sans se sentir harcelés, ça fait un bien fou !! Par exemple à Sada, à la Maison artisanale, on pensait que c’était fermé à première vue. On pousse la porte, des femmes sont là par terre en train de travailler à tresser, la petite boutique est derrière, on les salue, on regarde, on décide finalement d’acheter un petit panier tressé, mais franchement ce n’est pas elles qui allaient nous obliger à prendre quoi que ce soit. C’est assez particulier en fait, on est tout simplement pas habitué!

 

 

Une pratique modérée de l’islam 

Scène de rue, Mayotte

Nous avons entendu des gens avoir des craintes à cause de la religion musulmane, dominante à Mayotte. Attention, il ne faut pas faire d’amalgames entre musulmans et islamistes (mouvement qui regroupe les courants les plus radicaux de l’islam et applique de manière radicale la charia). Oui Mayotte est le seul département français à dominante musulmane, mais la pratique de cette religion y est très tolérante et cohabite même avec des pratiques animistes (invocation d’esprits) et païennes de l’Afrique continentale et de Madagascar. On trouve sur cette ile un mélange d’influences unique au monde !! Il faut dire que les traditions mahoraises portent en elles les vives traces des différentes populations qui se sont succédé ou ont cohabité sur l’ile aux Parfums au cours des siècles: coutumes arabes, malgaches, bantoue, austronésiennes. L’une des grandes forces de Mayotte a été de savoir accueillir ces différentes mœurs et coutumes sans qu’elles ne s’entrechoquent. Un mix unique on vous le disait ! Mayotte est totalement dépaysante !

 

 

Une société matriarcale

On trouve aussi intéressant de vous parler de la place de la femme à Mayotte. Les femmes sont le pilier de la société, qui est définie de « matriarcale ». C’est elles qui ont le pouvoir, c’est elles qui sont propriétaires des terrains, de leur maison par exemple. Pour le mariage de leur fille, c’est les mères qui offrent leur maison !! Les femmes travaillent, dirigent le ménage. Ici pas de burqa, ni de niqab, certaines femmes sont voilées, beaucoup ne le sont pas. Les femmes sont très coquettes. La beauté fait partie intégrante de la culture mahoraise. Ici, elles sortent souvent avec des masques de beauté (« m’sindzano ») et cela peut surprendre l’occidental qui débarque ! C’est à dire qu’elles s’appliquent sur le visage une poudre obtenue en frottant du bois de santal sur une pierre de corail, mélangé à quelques gouttes d’eau et d’un peu d’épices (curcuma qui leur permet de se protéger du soleil et des moustiques notamment). Cela constitue un élément essentiel du maquillage. C’est quelque chose qu’on avait jamais vu avant dans les rues ! C’est un peu comme si on sortait avec notre gommage posé faire les courses ! (pour vous donner une image).

 

 

Bref, concrètement qu’est-ce que je risque en visitant Mayotte ?

Makis, lémuriens de Mayotte

 

Si l’insécurité est réelle suite aux témoignages entendus à droite et à gauche lors de notre séjour, il y a des règles à adopter pour limiter grandement les risques de mauvaises rencontres. Beaucoup sont des questions de bon sens qu’on applique très souvent partout dans le monde et pas qu’à Mayotte !

  • Se renseigner auprès du Comité de Tourisme à votre arrivée (il se situe à Mamoudzou au port, à l’arrivée de la barge) sur les éventuels endroits à éviter de fréquenter.
  • Prendre un guide pour quelques sorties clefs et comprendre la situation: ascension du Mont Choungui par exemple, mais aussi pour découvrir des endroits plus difficiles à trouver (les plantations d’ylang ylang, qui sont au cœur de l’ile sur des pistes agricoles, pas forcément accessibles).
  • Ne pas fréquenter des plages isolées, tout seul ou qu’entre touristes. (les voleurs savent que les touristes vont à la plage et nous devenons des « proies » idéales.)
  • Ne jamais laisser ses affaires sans surveillance à la plage ou ailleurs, c’est d’autant plus facile pour un voleur de dérober un sac seul sur le sable…
  • Eviter de faire des randonnées seul ou à deux femmes. Les délinquants vont s’en prendre aux personnes jugées plus faibles. Préférer marcher en groupe ou accompagné d’un guide local (on vous glisse les coordonnées d’un excellent guide plus bas).
  • Ne pas résister, chercher à s’opposer. Les délinquants sont ici le plus souvent des jeunes, parfois adolescents, qui cherchent à s’en sortir, ils en veulent à vos sacs et argent surtout, pas à votre vie. Si vous donnez vos affaires sans résister, ils partiront aussi sec et jetteront vos affaires un peu plus loin si rien ne les intéressait.
  • Ne pas trainer la nuit sur les plages et/ou lieux isolés
  • Ne pas sortir le soir dans les rues de Mamoudzou
  • Toujours dire bonjour dans les villages, ça se fait encore beaucoup à Mayotte (on dit « gégé » en mahorais) et éviter de regarder par terre en marchant. On regarde les gens.
  • Etre respectueux de leur culture et éviter les excès de tout genre (alcool, seins nus à la plage, bruit)
  • Etre discret, ne pas afficher de manière ostentatoire son argent : bijoux, appareil photo imposant autour du cou, ce genre de choses…
  • Voyager léger !!! L’idéal étant d’avoir le minimum de choses de valeur sur vous durant vos visites et de laisser au coffre fort de l’hôtel vos passeports, CB etc.
  • Ne rien laisser d’apparent dans la voiture !! Si vous avez plusieurs points de chute durant votre séjour, apportez les bagages à l’hébergement suivant si possible avant de partir à la journée (l’ile est petite).

 

Vous voyez beaucoup sont des règles de bon sens! On peut très bien visiter Mayotte sans encombre, on a vu et rencontrer des couples de jeunes, des femmes entre copines découvrir l’ile, l’important est d’être au courant de ce qu’il peut se passer pour adapter au mieux notre comportement sur place. C’est le but de notre article, vous avertir, ne pas vous cacher les faits, mais surtout vous rassurer !! Non Mayotte n’est pas un coupe gorge !

L’insécurité ne doit surtout pas être un frein à votre découverte de cette ile magnifique aux confluences des civilisations de l’Océan Indien. Vous finiriez même sûrement par en tomber amoureux !! L’ile au lagon, c’est pour nous, le dépaysement assuré mais accessible avec la langue française et le confort de la métropole !

Pour finir de vous convaincre, jetez un œil à notre article, Mayotte, nos incontournables.

Que faire et voir à Mayotte? Notre itinéraire de 8 jours

 

N’hésitez pas à partager votre point de vue et avis sur Mayotte en commentaire 😉 Que vous soyez expat ou simple voyageur de quelques jours / semaines.

 


Des Bises, 

Elisa & Max

FAUT-IL AVOIR PEUR DE VOYAGER A MAYOTTE ?
4.8 (95%) 32 votes

Pin It on Pinterest

Shares