Le Canada est un grand pays, 13 provinces et territoires fédéraux, dont certains bien plus connus que d’autres. Cet été, avec Max, pour notre première fois au pays des caribous, on a décidé de ne pas faire les grands classiques mais plutôt d’explorer des coins moins visités, de la côte Est. C’est alors qu’on s’est laissé tenter par le Nouveau-Brunswick! On en revient à peine, et avant de vous partager l’itinéraire de notre road trip plus en détail et avec nos bonnes adresses, on a compilé nos 5 coups de coeur qui ont fait de notre semaine, un super voyage!

5 CHOSES À FAIRE ET À NE PAS RATER AU NOUVEAU-BRUNSWICK!

 

1. Se retrouver entouré d’ours en liberté

ou voir des ours en liberté au canada

Les ours noir sont des animaux très difficiles à voir en pleine nature, ils n’aiment pas les hommes et les fuient plus que tout (à raison…)  enfin sauf Richard qui a su se faire accepter de ces beaux mammifères. Richard, on le surnomme l’homme qui parle aux ours. En 1999, sa vie prend un tournant lorsqu’il trouve un bébé ourse, orpheline de la chasse. Cette dernière l’adopte comme sa propre mère! Depuis Richard a noué une belle relation de confiance avec les ours, de génération en génération. Chaque jour, il emmène des visiteurs à un safari à l’ours unique.  On peut les observer et les photographier de près dans leur habitat naturel, ils évoluent en pleine liberté dans la forêt, et nous sommes en toute sécurité installés sur une plateforme surélevée.

Un moment intense, une belle rencontre dont on vous parle bientôt plus en détail sur le blog 🙂

 

2. Contempler les plus grandes marées du monde

les plus grandes marées du monde canada

Toute mon enfance (Elisa), je suis allée en vacances à l’Atlantique, sur la côte vendéenne et les marées ont toujours été quelque chose qui me fascinait, mais où partait donc la mer?! Plusieurs années plus tard, j’étais vraiment excitée à l’idée de pouvoir observer les plus hautes marées du monde.

Et j’avais raison, visiter le site des Rochers d’Hopewell fut un moment spectaculaire!

Des variations allant jusqu’à 14 mètres entre la marée basse et haute, ça ne passe pas inaperçu! D’ailleurs, ces rochers doivent leur curieuse forme de pot de fleurs aux fort courants marins qui les ont sculpté depuis des milliers d’années. C’est impressionnant, non?

 

3. Manger et apprendre à aimer le homard

ou manger du homard canada

On ne sait pas vous, mais nous on a jamais couru après les fruits de mer, et encore moins le homard… une bête bien trop étrange, trop de travail pour le décortiquer… et chère aussi! Et bien un road trip au Nouveau-Brunswick nous a fait changer d’avis! Ici, il y a la Capitale mondiale du homard (Shediac), les fonds marins en regorgent et on le mange à toute les sauces sur tout le littoral!! On a même appris au cours d’une croisière à homard (si si ça existe!)  à le préparer et à le déguster de manière très simple et sans besoin de grands outils! Une savoureuse découverte!

 

4. Explorer des parcs naturels gagnants à être plus connus!

que faire au nouveau brunswick point de vue

Depuis l’Australie, on est des grands fans de parcs nationaux et réserves naturelles, explorer et se perdre dans la nature, on adore! Au Nouveau-Brunswick, on a été agréablement surpris de découvrir un parc dont on ne parle jamais, le Parc du Mont Carleton. 24 000 hectares de forêts courant sur les collines et entrecoupés de magnifiques lacs. Le plus grand parc de la province et aussi un de toute première importance dans l’histoire du pays car à la croisée des chemins pour les premières nations qui ont habitées ces terres. Presque 70 km de sentiers balisés où nous n’avons croisé personne à part un orignal et un chevreuil! Des chalets en bois à louer de toute beauté, le calme, un endroit vraiment fait pour déconnecter et se ressourcer.

 

5. Rencontrer les Acadiens et se faire embarquer dans leur traditions et folklore

le pays de la sagouine avis

Le Nouveau-Brunswick c’est aussi la rencontre avec le peuple acadien. L’Acadie fut fondée par les Français (Samuel de Champlain) en 1604. Un territoire ensuite bousculé entre les mains des gouvernements français, britannique, puis des colonies américaines. Lorsque l’Angleterre obtient le pouvoir de la province en 1713, les Acadiens refusent de devenir des sujets britanniques et se font alors déportés, c’est des années noires d’exil. C’est grâce à leur attachement plus fort que tout à leurs terres, leur langue et leur traditions qu’il existe aujourd’hui encore une communauté francophone distincte au Canada, les Acadiens (ils représentent environ 30 % de la population du Nouveau-Brunswick, officiellement la seule province bilingue du Canada).

Si on ne connaissait que très peu de chose de leur existence avant notre voyage, leur rencontre a été un beau souvenir! Les Acadiens, c’est nos cousins éloignés, ils parlent un français qui ne peut que faire sourire un Français de France (comme ils disent tout le temps), c’est un accent, des expressions hautes en couleurs et surtout un franc parlé! Les Acadiens c’est aussi la tradition de la fête, des gens qui savent mettre le feu avec trois cuillères et une turlute (bien entendu ça veut dire autre chose là bas!). Ils ont réussi à me faire jouer des talons autour d’une table de cuisine! On s’est plongé dans leur histoire en visitant le Village Historique Acadien et éclaté en visitant l’ile aux Puces, du Pays de la Sagouine. Incontournable!

 

Bref vous l’avez compris, le Nouveau Brunswick nous a conquis par sa diversité, sa nature, ses expériences et son ambiance!

Un Grand Merci à notre partenaire sur ce voyage: Tourisme Nouveau-Brunswick pour nous avoir permis de découvrir ce beau coin du Canada et les sympathiques Acadiens.

 

Et vous alors, vous seriez plutôt quoi? 1, 2, 3, 4 ou 5?

 

À très vite pour de nouvelles aventures!

En attendant, rejoins nous sur Snapchat, Instagram et Facebook pour voyager avec nous!

Elisa & Max

CANADA | 5 raisons d’aller au NOUVEAU-BRUNSWICK
5 (100%) 7 votes

Pin It on Pinterest

Shares