En recherche d’un week end en amoureux, de soleil en novembre et de dépaysement, nous avons choisi le Maroc pour une escapade à deux, riche en couleurs et surprises, à moins de 3h d’avion !

Après avoir visité l’incontournable Marrakech il y a quelques années, nous avions envie de retourner quelques jours dans ce pays au patrimoine culturel, artisanal et gastronomique incroyable. Cette fois-ci, direction les villes impériales de Fès et Meknès, implantées sur le plateau du Saiss, le verger du Royaume marocain. Une région aux multiples facettes qui n’a pas cessé de nous surprendre !

Des médinas classées à l’Unesco, en passant par le Maroc viticole et une étape alpine à Ifrane, surnommée la Suisse marocaine, nous avons passé un week end prolongé magique, inattendu et tellement romantique !

Alors que tout le monde plébiscite Marrakech, Fès et Meknès, ses voisines du nord, méritent selon nous davantage d’attention et d’éloges. Des villes qu’il fait bon visiter où l’on se sent beaucoup mieux et moins sollicités! Un superbe coup de cœur haut en couleurs à moins de 3h de chez nous !

 

 

 

 

_______________________

Que faire et que voir à Fès, Meknès & Ifrane au Maroc ?

 

 

 

 


  « Le Maroc en pratique »  

  • NOTRE VOYAGE:   6 jours / 5 nuits : du 28 octobre au 2 novembre 2018
  • OÙ ? Fès, Meknès et Ifrane (à 500km au Nord Est de Marrakech)
  • QUAND Y ALLER ? Climat agréable toute l’année, destination soleil (et neige à Ifrane en hiver)
  • COMMENT Y ALLER ? Vols directs et low cost depuis de nombreuses villes de provinces (Lyon, Bordeaux, Nimes etc //  -3h de vol )
  • TAXI : c’est bien organisé, des petits taxi rouge pour les trajets à Fès autour de la médina et d’autres pour les plus grands trajets et déplacement vers la ville nouvelle. On est au Maroc, pensez à négocier et vous mettre d’accord sur le prix de la course avant de monter!!
  • VISA : pas besoin pour les ressortissants français, mais armez vous de patience, cela peut être long à l’arrivée au Maroc pour passer les guichets de l’immigration (on a bien attendu 1h30..)
  • MONNAIE Dirham marocain (MAD) taux de change facile (approx): 1€ = 10MAD (en 2018)

  • MODE DE PAIEMENT  : les Marocains aiment qu’on paie en cash (en prévoir pour les pourboires, les taxis, les petits shop dans le souk), mais les CB sont acceptées partout ou presque et les distributeurs sont à chaque coin de rue, donc pas d’inquiétude.

    Attention aux commissions que vous paierez à votre banque pour chaque retrait, sauf si vous avez une carte Revolut comme nous (retrait gratuit de 200€/mois et paiement sans commissions au restos, hôtels etc).

  • ELECTRICITE : même prise que chez nous, easy 🙂
  • TEL/INTERNET : pas inclus dans nos forfait Free et Red SFR, on a utilisé le wifi dans nos hôtels, pour un long séjour, pensez à acheter une carte sim.
  • POURQUOI Y ALLER ? Destination soleil en hiver, un dépaysement garanti, peu d’heures de vol, bon marché, des couleurs, une ambiance, un patrimoine historique fou, pour manger des tajines de poulet délicieuses, des pastillas, boire du thé à la menthe!

 


1. FÈS, le joyau historique & culturel du Maroc

Visiter Fès au Maroc, Blog Voyage des Bestjobers

Comptant parmi les plus grandes villes du pays, c’est dans sa médina (vielle ville) aux 350 minarets que nous avons pris plaisir à flâner et nous perdre. Car oui, c’est selon nous comme ça qu’il faut visiter Fès, ce véritable labyrinthe aux quelques 9000 rues et ruelles étroites ! En rentrant par la sublime Bab Bouj Loub (porte bleue), un monument tout de mosaïques bleue, nous descendons une des artères principales de la médina, guidés tantôt par les échoppes de nourriture, l’odeur des épices, du musc et de la fleur d’oranger, tantôt par le bruit des artisans travaillant le bois, le bronze ou la céramique. On traverse les souks organisés par corps de métiers (ébénistes, orfèvres, forgerons, potiers etc) . C’est une surprise à chaque virage jusqu’à rejoindre Bab Rcif, porte à l’autre extrémité en contre bas.

Le temps semble s’être totalement arrêté par ici. La vieille ville grouille de vie mais nous semble pourtant bien plus calme et agréable à visiter que Marrakech. Notre regard est fasciné par la moindre porte sculptée, parvis en zellij (mosaïque) ou encore fontaines traditionnelles. Un paradis pour Max qui ne peut s’empêcher de photographier chacun de ses recoins.

Plus de dix siècles d’histoire se lisent entre ses murs, classés à l’UNESCO depuis 1981. Considérée comme une des villes historiques la mieux préservée du monde arabo-musulman, Fès est une perle, une destination qui était autrefois très prisée des savants, philosophes et autres hommes de sciences.

 

La Porte Bleue, Fès, Maroc

 

Medina de Fès, Maroc

 

Street Art, Fès

 

Coiffeur, Fès, Maroc

 

Fès, Maroc

 

La médersa Bou Inania, fès

 

Souk, Fès

 

Médina de Fès, Maroc

 

Les magnifiques palais, superbes mosquées (interdites aux non musulmans) et médersas (écoles coraniques) sont nombreux à Fès, mais c’est en général le célèbre quartier des tanneurs (chouwara, la plus grande)  qui marque les visiteurs. Plus vieille tannerie du monde, c’est un site incontournable à Fès. Si les rabatteurs insistent fortement pour nous y emmener, nous n’avons en réalité qu’à suivre les odeurs pour nous guider jusqu’aux terrasses surplombant les bassins de couleurs. Nous n’avions jamais rien vu de tel ! Des hommes pliés en deux, ou semi submergés dans l’eau, plongent et travaillent des peaux de chèvres, moutons, vaches et dromadaires.

Le brin de menthe fraiche tendu en bas des escaliers est le bienvenue, les odeurs peuvent soulever un peu les tripes (on vous prévient) ! Depuis les terrasses, nous sommes aux premières loges pour observer le travail (oh combien difficile) de ces hommes qui répètent un savoir faire ancestral. Tout se fait à la main et à base de colorants naturels (safran, coquelicot, etc). Tout à fait captivant. Les mouvements de foule des touristes dans toutes les langues nous rappellent que nous n’avons pas toute la journée devant nous et que d’autres trésors nous attendent…

 

Les Tanneries de Fès, Maroc

 

Les Tanneries de Fès, Maroc

 

Les Tanneries de Fès, Maroc

 

En direction de la ville nouvelle, on passe par l’avenue principale du quartier juif (le Mellah) et les beaux balcons en bois à l’extérieur me rappellent clairement l’Andalousie. Je me croie à Cordoue. À Fès, les cultures arabo musulmanes, juives et berbères se côtoient, le tout avec des influences hispano mauresques. C’est unique.

On arrive ensuite devant l’entrée principale du Palais Royal (Dar el Makhzen) sur la place des Alaouites. Impossible de rater ses trois monumentales portes en bois de cèdre sculptées et couvertes en bronze doré. Un superbe exemple de la précision et de la beauté de l’art marocain. Les mosaïques en 4 couleurs font références aux quatre villes impériales du Royaume. Le bleu, pour Fès, le vert pour Meknès, le blanc de Rabat et enfin le Rouge de Marrakech.

On tombe vite amoureux d’un tel décor et nous rêverions d’avoir de telles mosaïques un jour à la maison!

 

Palais Royal (Dar el Makhzen), Fes

 

Mais ce n’est pas fini, que dire des poteries artisanales.. ! Le souvenir emblématique à rapporter de Fès ? C’est la faïence bleu cobalt. Au cœur d’une coopérative, on apprend les procédés de fabrication et regardons la précision des gestes de ces hommes et femmes, ayant été formés aux techniques traditionnelles. Tout est beau !

 

Poterie, Fès

 

Après autant de découverte, on ressent comme un besoin de prendre l’air. On file pour un tour des remparts de la ville (en voiture). Fès étant dans une cuvette, on grimpe à Borj Sud et Nord pour des points de vue panoramiques. Ces instants nous rappelle notre visite de Guanajuato au Mexique, même si l’architecture n’a rien à voir.

 

Borj Sud et Nord, Fès, Maroc

 

Retourner dans notre beau riad Dar Bensouda est un vrai plaisir après une journée pleine de découverte. Un véritable cocon.

 

Riad Dar Bensouda, Fès, notre avis

 

 

INFOS PRATIQUES | Visiter Fès

  • Ou dormir à Fès ?

Attention à bien choisir l’emplacement de votre hébergement, Fès, c’est une médina immense avec différents quartiers qui s’arpentent à pied , mais c’est aussi une très grande ville moderne à coté. Pas la même ambiance et pour un week end découverte, on vous conseille d’être proche ou dedans la médina pour visiter à pied de manière autonome. Voici plusieurs options.

– Un riad traditionnel au cœur de la médina : on a testé le Riad Dar ben souda, proche de la porte Bleue (10 minutes à pied). Accueil chaleureux, c’est un beau riad typique avec patio, piscine et hammam, où on a aussi très bien mangé.

– Un hôtel traditionnel aux portes de la médina : le Faraj Suites & Spa. Pour notre dernière nuit avant notre vol matinal pour rentrer à Lyon, on a préféré dormir en dehors de la médina (plus facile d’en sortir vite à 5h du matin). Notre suite était classique mais bien confortable et agréable.

– Un hôtel de luxe chic et design en dehors de la médina : l’hôtel Sahrai, nous avons juste testé le restaurant, mais le lieu est superbe et tendance avec une magnifique piscine

 

  • Où manger à Fès ?

Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Du petit café pas cher dans la médina (le Tarbouche ou le Made in M) en passant par le joli café resto (Ruined Garden), le palais MNEBHI (un des plus anciens monuments de la ville impériale converti en restaurant traditionnel touristique) ou l’adresse branchée/ tendance dans la ville nouvelle (Hotel Sahrai, le MB). Il y a de quoi faire ! Et la ville regorge de spots ! Bref vous pouvez manger rapidement pour quelques euros ou alors prendre le temps d’une pause gastronomique qui vous coûtera dans les 50€ par personne.

 

  • Combien de temps pour visiter Fès ?

Il y a tellement de choses à voir, à tester et même à acheter (tapis, céramiques, bois etc etc) qu’on peut très bien passer un long week-end rien qu’à Fès. On recommande de prendre les services d’un guide officiel pour la première (demi)-journée pour s’orienter et voir les sites clefs de Fès. Puis de consacrer une seconde journée (même une troisième) pour y flâner à son rythme, prendre le temps de profiter de son riad/hôtel. Sachez que si vous voulez y faire des achats, ça prend du temps (notamment pour la négociation). Tout dépend ce qu’on veut faire !

>> Mais en tout cas, pour apprécier la médina, il faut avoir du temps, se laisser porter et laisser place à l’imprévu.

 

  • Que faire à Fès ?

Fès a quelques sites incontournables, ne pas manquer :

– Les tanneries du quartier Chouwara (plusieurs accès ayant des points de vue différents, on a testé le coté Derb Chouwara, la porte 10 est très bien et on a fait aussi une entrée à coté de la rivière). Attention aux rabatteurs et savoir qu’on vous sollicitera beaucoup pour acheter quelque chose en cuir après votre passage sur les terrasses et pas besoin de leur dire merci, ils en ont plein les poches et en toutes les langues !! (comme nous a indiqué un d’eux !).

Les portes d’entrée de la médina : la plus connue et l’entrée principale : Bab Boujloud ( la porte Bleue :), aussi Bab Rcifavec accès direct aux souks, Porte Bab Chorfa  ou encore Bab al-Amer (La porte d’ordre), du quartier Fes el-Jedid.

– Les médersas (écoles coraniques), il y en a plusieurs et il faut en général payer 20 MAD par personne. La médersa Bou Inania, la médersa Seffarine qui est la plus ancienne de Fès construite en 1280. Malheureusement pour nous la medersa Attarine était en rénovation, elle est considérée comme l’une des plus belles du monde arabo-musulman, dommage !

– Le palais royal Dar El Makhzen (accès interdit) mais juste pour voir ses portes principales .

– Le palais et musée Dar Batha: collection d’artisanat marocain (sculptures en bois, zellij, tadelakt, céramique du 14e siècle)

– Le musée Nejjarine et la fontaine du même nom (nejjarine = menuisier) , l’unique musée des arts et des métiers du bois au Maroc

– Prendre un cours de cuisine sur une demi journée pour une expérience culinaire

– Tour des remparts de la médina et points de vue panoramiques Borj Sud et Borj Nord (en voiture)

– Dans les proches environs : Moulay Idriss : petite ville à flanc de montagne, où se trouve le tombeau d’Idriss 1er, fondateur de Fès.

 

 

 

2. MEKNÈS, une médina lumineuse & colorée

Meknes, Maroc

 

A moins d’une heure de Fès en voiture (ou 30 minutes en train), il serait dommage de rater Meknès, autre bijou culturel marocain. Avec Hassan, notre guide (Contact: +212 676 039 671), nous arpentons à pied l’enceinte de la vielle ville. Si notre visite est bien trop rapide (demi-journée), on retient les couleurs de chaque mur, les ambiances à chaque coin de rue, le toit en cèdre du cœur de la médina, les odeurs d’olives fraiches du marché. Ville d’élevage et de culture, on apprend que Meknès produit en effet une huile d’olive réputée au Maroc.

 

Meknes, Maroc

 

Marché Meknès, Maroc

 

Ville impériale, Meknès, Maroc

 

Visiter Meknès, Maroc

 

Maroc, Week-end à Fès et Meknès

 

Les artisans s’affairent de partout comme à Fès, mais ici les spécialités sont la broderie, la sculpture du bois de cèdre et le damasquinage. On avait jamais entendu parler du dernier qui est une technique médiévale de décoration consistant à incruster un fil d’argent sur du métal (fer, acier ou bronze). Seules 3 villes le pratiquent : Tolède en Espagne, Damas en Egypte d’où son nom et enfin Meknès ici au Maroc. Il faut de la patience !

 

Artisanat, Meknès, Maroc

 

Meknès a la plus grande fortification du Maroc avec 40 km de remparts au total qui protègent les 3 villes, la médina, la ville impériale et la ville nouvelle construite durant le protectorat français, c’est impressionnant. La porte Bab Mansour est aussi à voir, convertie aujourd’hui en galerie d’art.

Il paraît que les greniers à grains de Moulay Ismai sont également quelque chose à ne pas rater à Meknès. À quelques km, se trouve Volubilis, une antique cité Romaine, mais nous n’avons pas eu le temps d’y passer et surtout il pleuvait énormément…

Bref tout comme Fès, il faut un peu de temps pour profiter de sa médina et trésors. Quelques heures ne suffisent clairement pas !

 

 

 

3. Une escale de charme & viticole au CHÂTEAU ROSLANE

Chateau Roslane, Maroc

Autant être francs, nous ne savions pas que le Maroc produisait du (bon) vin ! Nous avons découvert cela dans les environs de Meknès, dans le magnifique Château Roslane.

Un domaine viticole plus qu’impressionnant avec 2500 hectares de vignes et 40 millions de bouteilles produites par an, ce qui en fait le 1er producteur de vin au Maroc et aussi le 1er a avoir obtenu la classification en « château » protégé par une AOC grand cru Coteaux de l’Atlas.

Le boutique hôtel attenant au domaine, ouvert il y a quelques mois (avril 2018), est une très belle étape romantique, au cœur des vignes, loin du bruit et de l’agitation des villes impériales ! Une escale d’exception au calme où chaque détail compte. Certes, les amateurs de vin apprécieront, mais pas que ! Le cadre est magique, la piscine et le jacuzzi géant sous les oliviers faisaient rêver !! (enfin il fallait les imaginer sous un soleil radieux, je re-précise que nous n’avons pas eu de chance avec la météo sur ce séjour, vague de froid et pluie alors qu’ici le soleil brille quasiment tout le temps!) 

S’il ne faisait pas si mauvais, nous aurions pris de superbes photos de ce domaine grandiose entourés d’oliviers avec vue sur le Moyen Atlas.

 

Chambre Chateau Roslane, Maroc

 

Mais la pluie diluvienne a ses avantages, nous en avons profité pour tester leur très beau spa et s’offrir un moment de détente à la marocaine avec une séance au hammam traditionnel.

Après un typique gommage au savon noir aux fragrances d’eucalyptus, nous avons été enveloppés d’argile. Un instant douceur qui nous a mis du baume au cœur !

Au cours de nos voyages, nous prenons toujours plaisir à découvrir les rituels de beauté à travers le monde et les traditions marocaines font parties de nos favorites.

 

Spa du chateau Roslane, Maroc

 

INFOS PRATIQUES | Château Roslane

Où ? À quelques km de Meknès, Fès et Volubilis

Quoi ? Dégustation & visites des caves à vin, boutique-hôtel, restaurant raffiné (potager bio sur place et circuit court au maximum) et spa/hammam (Pensez à réserver!!)

Plus d’info et réservation: www.roslaneboutiquehotel.com 

 

 

 

4. IFRANE, la Suisse marocaine ou le Maroc inattendu !

Forêt de cèdres au Maroc, Ifrane

 

Quand on pense au Maroc, on ne pense clairement pas en premier à ses montagnes (à tort car l’Atlas doit être magnifique pour les treks) et encore moins à y trouver une ville aux airs de Suisse alpine ! Ifrane, vous en avez déjà entendu parler ? Nous jamais avant ce voyage et c’était plutôt insolite en effet !

À 1h en voiture de la ville de Fès, nichée dans le Moyen Atlas, à 1700m d’altitude, Ifrane surprend par son architecture européenne avec ses maisons aux toits rouges, ses parcs luxuriants et sa neige ! Le contraste est totalement improbable avec le climat chaud et sec des alentours ! On se demande vraiment où on arrive, on croit avoir changé radicalement de pays. En creusant un peu l’histoire de cette ville, on comprend mieux !

Durant le protectorat français, Ifrane a été construite par les Français dans les années 1930 pour leur administration. L’intérêt du coin ? Pouvoir profiter du climat frais en été lorsque Fès et Meknès souffrent d’une chaleur étouffante. En hiver, les températures descendant souvent en dessous de 0°C , on peut y faire du ski. Ifrane a donc été pensée comme une station de montagne où les familles coloniales venaient en vacances en toute saison. Depuis l’indépendance du pays, une mosquée y a été construite et c’est désormais les familles marocaines aisées qui profitent de ce terrain de jeux, l’été comme hiver à l’européenne ! Un lieu vraiment inattendu !

 

Ifrane, La Suisse au Maroc

 

Nous avons ainsi vu une facette pour nous totalement insolite du Maroc. Tout début novembre, la neige était déjà tombée, mais la pluie avait pris ensuite le dessus (dommage !). A Azrou, à quelques km d’Ifrane, nous nous sommes plongés dans une forêt de cèdres, dont le plus célèbre est le cèdre Goureau (des panneaux routiers l’indiquent). Il est gigantesque ! À son pied, on y a rencontré des singes sauvages, les singes magot (appelé aussi macaque de Barbarie). Avec leur fourrure, ils ne craignent pas le froid. Ces animaux sont passionnants à regarder mais on veille car leur comportement est parfois surprenant ! Les mâles font en fait un peu peur ! Un s’est brusquement mit à hurler et à secouer violemment un arbre ! Quand on pense que tout le monde les nourri de cacahuètes, on se dit que ce n’est pas la meilleure des idées… Ces singes se débrouillent très bien tout seuls et les gens s’en approchent beaucoup trop près. Un chouette moment dans tous les cas, ils sont magnifiques et encore une fois, on ne pensait pas trouver des singes par ici et encore moins dans la neige !!

 

Le Maroc sous la Neige, Ifrane

 

Ifrane, maroc

 

Singes Maroc

 

Maroc Singe, près du Cèdre Goureau, Azrou

 

La région est aussi connue pour ses lacs, mais lorsque nous sommes passés, ils étaient quasiment à sec, par contre la Source Vittel débordait avec cette pluie. On aurait aimé explorer le parc national d’Ifrane, créé en 2004 pour protéger cet écosystème bien particulier et développer le tourisme de nature (randonnée, pêche) mais la météo pas clémente du tout nous a plutôt convaincu de profiter d’une pause cocooning à notre hôtel chalet de montagne, Michlifen*****.

Michlifen, « flocon de neige »,  est une autre très belle adresse d’exception à la montagne au Maroc. Elle qui ne manque de nous rappeler un grand hôtel de sport d’hiver suisse.

Avec une quasi omniprésence du bois (jusqu’aux ascenseurs qui sont magnifiques en passant) , la décoration est très chaleureuse, on se croit dans les Alpes !

Le feu crépite dans la grande cheminée du lobby, on est clairement mieux à l’intérieur qu’à l’extérieur (la neige a fait place à des trombes d’eau). Avec le plus grand spa de tout le continent africain, 3500m2, autant vous dire que l’après midi fera place à la détente et au bien être. On en arriverait presque à être contents qu’il pleuve pour pouvoir se faire chouchouter. Sauna, hammam, sublime piscine couverte chauffée, massage, on est (très) bien.

Au Michlifen, tout rénové en 2010, ils ont 4 styles de chambres boisées, les lodges américaines sont cosy à souhait. Quant au restaurant, l’Oriental nous rappelle que nous sommes bien toujours au Maroc ! On se croit dans un beau riad avec une atmosphère arabo-andalouse des plus raffinées.

C’est une savoureuse expérience culinaire. On ne risque pas d’oublier le goût fondant de leur pastilla de poulet, une spécialité marocaine sucré salé délicieuse lorsque bien maitrisée. Le dessert nous a également laissé sans voix, un amlou semi cuit. Le amlou, une belle découverte, c’est la pâte à tartiner berbère à base d’huile d’argan, d’amandes et de miel. Une tuerie qu’on va tenter de refaire vite à la maison !

Après une nuit comme sur un nuage, il fut difficile de quitter le Michlifen !

 

Hotel Michlifen, Ifrane, Maroc

 

Piscine Hotel Michlifen, Maroc

 

Spa Michlifen, Maroc

 

Week-end au Maroc, Hotel Michlifen

 

Hotel Michlifen, Maroc

 

Hotel Boutique Maroc, Ifrane

 

L'oriental, restaurant du Michlifen, Maroc

 

 

 


 

Ce court séjour au Maroc ne sera clairement pas notre dernière fois, on a tellement aimé Fès qu’on y retournera avec plaisir et exploré davantage les proches environs, peut être même qu’on ira y négocier un beau tapis! (des merveilles <3)

 Mais beaucoup d’autres villes nous appellent maintenant: Rabat, Tanger ou encore Chefchaouen la ville bleue. Et puis le désert, les montagnes de l’Atlas. Bref ceci n’est qu’un aperçu et on espère bien y retourner prochainement pour de nouvelles aventures, un thé à la menthe dans la main!

 

 

Et vous, vous connaissez le Maroc? Vous êtes allés où? Des recommandations à nous donner pour une prochaine fois ?

 

 

Si vous aussi vous utilisez Pinterest, suivez-nous sur ce réseau: Bestjobers et n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver facilement en temps voulu 🙂

Maroc, que faire à Fès, Meknès et Ifrane? - Blog Voyage des Bestjobers

 


Dans le cadre d’un partenariat avec Opodo et Visit Morocco, nous avons été libres de choisir notre destination marocaine et c’est avec plaisir qu’on a découvert  Fès, Meknès et Ifrane 

 

A bientôt 

Elisa & Max

Rejoins l’aventure sur Instagram, Facebook et Twitter 😉

MAROC | WEEK-END ENTRE FES, MEKNES & IFRANE
Rate this post

Pin It on Pinterest

Shares