Partis par le vol Sata (bientôt Açores airlines) du matin, nous arrivons en 40 minutes sur la petite ile de Faial depuis Sao Miguel. On a l’impression de s’être trompés et d’avoir atterris en Bretagne pendant les grandes marées (traduction: il fait bien moche…).

Faial restera pour nous hostile, indomptable! Le vent a soufflé (fort), le sable a volé, les vagues ont déferlées, la pluie est tombée. Bref mère Nature était énervée et on l’a bien compris!

Notre sortie au large pour aller voir les géants des mers avec Horta Cetaceos a dû être annulée, trop de pluie, pas de visibilité, mer agitée…Nous avons tout de même rencontré Pedro et sa sympathique team internationale, au sec dans leur petite cabane sur le port. Pedro est un amoureux des cétacés, cela ne fait aucun doute. Il nous parle avec passion des différentes espèces de baleines et dauphins que l’on peut rencontrer aux Açores, comment les reconnaitre, leur comportement. C’est passionnant. Ici, dans l’archipèle, les gens viennent en été notamment pour voir les “masdodontes”, le cachalot et la baleine bleue. Nous n’avons jamais vu ni l’un ni l’autre. Quel dommage qu’on ne puisse pas faire la sortie en bateau mais c’est une excuse pour revenir!!

Du coup, faute de pouvoir voir des baleines vivantes, nous nous rendons à quelques mètres de là, dans LE lieu emblématique de l’ile: le café Peter Sport. Ici, nous découvrons une collection plutôt insolite, des dents de cachalots gravées. Nous n’avions jamais entendu parler de cet art, le Scrimshaw. Il n’y a pas de traduction ni en français ni en portuguais.

José nous fait la visite. Il faut remonter le temps d’un siècle, lorsque son grand père inicie cette pratique, à une époque (début 1900 jusqu’en 1984 à Faial) où les cachalots étaient chassés pour leur précieuse graisse transformée en huile….

Heureusement les époques changent et aujourd’hui, le business de l’ile est fondé sur l’observation des cétacés vivants.

Le voyage dans le temps est passionnant, et on découvre vraiment cet art si singulier. La précision nous impressionne. José nous explique que c’est loin d’être facile et qu’il vaut mieux être minutieux. Une dent gravée par un artiste réputé peut se vendre entre 5000 et 50 000 dollars! Dingue.

Le scrimshaw, c’est tout un symbole d’une génération qui a souffert à chasser les baleines, un travail extrêmement dur et ingrat. Il est en effet dans la tradition aux Açores de s’offrir une dent gravée pour les grandes occasions,en héritage aussi.

 

cafe-sport-horta-acores

 

cafe-sport-musee

 

La pluie ne cesse de tomber, nous en profitons pour déjeuner chez Peter. Le restaurant ne compte que quelques tables, mais qui ne désemplissent pas. Vous ne pouvez pas venir aux Açores, enfin à Faial, sans passer au Café Peter Sport. Ce café-restaurant est un repère connu de tous les marins. Les drapeaux, plaques du bout du monde, photos en noir et blanc accrochés aux murs témoignent d’une histoire riche et internationale. C’est que ce fameux Peter, à son époque, a fait énormément pour son ile, ses habitants et ses visiteurs. Assis autour d’une Kima Maracuja (la boisson officielle des Açores) et d’une soupe de poisson fumante, on capte ici toute l’ambiance de l’archipel: la convivialité et la simplicité. Les plats sont typiques, délicieux et si peu cher.

 

cafe sport peter horta

 

Le reste de l’après midi se passe entre mousse au chocolat et thé gourmand. La pluie continue et la soirée sera… disons tranquille! Nous risquons une sortie pour diner et nous nous trempons jusqu’aux os!

 

Vue-sur-Pico-depuis-Faial

 

Heureusement, le lendemain est une meilleure journée, pas encore assez bonne pour que l’on puisse apercevoir le géant du Portugal: le volcan Pico qui avec ses 2350m est le point culminant du pays. Depuis notre arrivée, il se cache derrière un manteau nuageux, à notre plus grand désespoir…. À défaut de voir Pico, nous partons découvrir un autre volcan, le volcan Capelinhos. Un site incontournable aux Açores, puisque c’est ici qu’a eu lieu la dernière éruption de 1957 à 1958. Le 29 septembre 1957, le gardien du phare observe comme un bouillonnement dans l’eau juste à coté de la côte. On pense d’abord à une baleine…ils se rendront vite compte que quelque chose de plus gros se préparait là dessous…

La terre s’est mise à trembler et pendant 13 mois durant, l’éruption n’a pas arrêté, attirant des visiteurs du monde entier à venir observer un phénomène aussi spectaculaire.

Aujourd’hui, le spectacle est saisissant, le paysage est lunaire. La végétation est quasiment absente et le sable rougeâtre contraste avec le bleu azur de l’océan, le tout sculpté par le vent et les vagues, telle une oeuvre d’art.

Nous aurions aimé explorer ses moindres recoins mais le sable volait de toute part, nous avancions les yeux fermés sous nos lunettes de soleil et avons manqué de tomber plusieurs fois tellement les bourrasques étaient puissantes…contraints de passer notre tour pour cette fois, nous nous réfugions à l’intérieur du centre d’interprétation. Situé sous le phare, c’est un peu comme si nous pénétrions dans les entrailles du volcan. L’architecture en béton est futuriste. D’ici, nous ressortons experts en phénomènes volcaniques! De vidéos en salle thématiques et animations pédagogiques, on en a appris tellement.

volcan-Capelinhos-acores

 

volcan faial les açores

 

volcan Capelinhos

 

Centre-des-volcans-faial

 

INFOS PRATIQUES | Centre d’ interpretation volcan

TARIF 10€

Attention: si cela vous intéresse, prévoyez du temps, au moins 2h pour la visite guidée.

 

Pour le déjeuner, on a trouvé une autre superbe adresse à Horta, le restaurant Genuino du nom de son propriétaire Genuino Madrugadas, le seul Portuguais à avoir fait le tour du monde à la voile en solitaire (il fut le dixième au monde). Et puis, il ne s’est pas limité à une, il l’a fait deux fois en changeant de route! Aujourd’hui, il tient ce restaurant tourné vers le monde, avec sa femme rencontrée au Brésil. Pour les voyageurs, ce restaurant est the place to go. Souvenirs de voyage chinés aux quatre ports du monde, des alcools de contrées lointaines, une mape-monde géante à l’ancienne retraçant les parcours de ses aventures à la voile. Genuino est un personnage et un sacré aventurier. Je peux vous dire qu’il a été surpris quand on lui a dit que nous étions allé à Thursday island (Torres Strait islands) dans le point le plus au nord du Queensland en Australie. Un coin où très peu de gens vont! On échange des anecdotes d’ici et là, et puis très important aussi, le repas est délicieux! Autrefois pêcheur, il n’y a que la meilleure qualité dans les assiettes, le poisson est plus que frais.

Nous y avons passé un délicieux moment pour le plus grand bonheur de nos papilles qui se sont régalées entre sardines fries, pavé de thon au sésame et gâteau d’igname. Une belle escapade ce restaurant! Grand respect pour ce marin, je rêverais de savoir naviguer et partir sur un voilier comme ça libre à la découverte du monde.

 

Restaurant Genuino Horta Acores

 

Après manger, direction le cratère…

Juste WOW! Mais difficile à rendre cette grandiosité en photo. Nous y sommes seulement resté quelques minutes (eh oui c’était la course encore) mais il est possible de faire le tour du cratère en 2/3h et même de descendre à l’intérieur accompagné d’un guide.

 

cratere-faial-acores

 

Avant d’embarquer sur le ferry direction l’ile de Pico, petite balade digestive à la marina d’Horta. Ici, comme au Café Peter Sport ou chez Genuino, il y a un souvenir des marins des quatre coins du monde passés par Faial, lors de leurs régates, tour du monde ou autres aventures.

 

Port Horta Acores

INFOS PRATIQUES | Ferry inter iles

SITE WEB www.atlanticoline.pt

TARIF 3,60€ par personne pour traverser de Horta (Faial) à Madalena (Pico)

TEMPS 30 minutes

Possibilité d’emmener une voiture, mais très peu de places, il faut réserver à l’avance!

Ferry Horta Faial-Pico

Nous avons aussi exploré deux autres iles:

L’ile de Pico, la Majestueuse

L’ile de Sao Miguel, l’Exotique

Un grand merci aux équipes de VisitPortugal et VisitAzores avec lesquelles nous avons réalisé ce voyage.

SI TOI AUSSI TU SOUHAITES VOYAGER AVEC NOUS EN DIRECT, C’EST PAR ICI:

Snapchat : ID Bestjobers

Instagram @ElisaParkRanger et @MaxCoquard

Facebook Bestjobers

Twitter @Bestjobers

À très vite pour de nouvelles aventures,

Elisa & Max

(ps: si tu as aimé l’article n’hésites pas à nous laisser ta note 🙂 ↓)

LES AÇORES #2 | Ile de Faial, le paradis des Marins !
4.75 (95%) 4 votes

Pin It on Pinterest

Shares